La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU Brugmann Prof. Psychopathologie du Travail – ULB www.cliniquedustress.be2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU Brugmann Prof. Psychopathologie du Travail – ULB www.cliniquedustress.be2008."— Transcription de la présentation:

1 Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU Brugmann Prof. Psychopathologie du Travail – ULB 14 Mai 2008 Organisé par Delta Lloyd Bank Esplanade du Cinquantenaire - Autoworld

2 Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Plan –Historique et définition –Processus du Burn-Out –Diagnostics différentiels

3 Historique et définition Historique –A la fin des années 60 développement aux USA de la médecine communautaire. –Un certain nombre de soignants quittent les hôpitaux pour sinvestir dans cette pratique (cest leur choix) –Or très rapidement on constate que ceux-ci consomment plus de café, fument plus, prennent des tas de médicaments. –En argot américain quand on a ce genre de comportement on dit quon BURN-OUT, comme en français on pourrait dire quon brûle la mèche par les deux bouts. –Auteurs: Freudenberger, Masclach

4 Historique et définition Dictionnaire: –Burn-out: 1. Se consumer (pour une bougie) 2. Etre grillé (pour une lampe) 3. Métaphorique: la flamme est éteinte Traduction: (pas de bonne traduction) –Epuisement professionnel Met laccent sur la fatigue qui nest pas spécifique au Burn- Out même si très fréquente –Epuisement émotionnel ( cest-à-dire quil ny a plus démotions ni positives ni négatives). Ne tient pas compte des autres dimensions

5 Historique et définition Signes cardinaux –Epuisement émotionnel –Cynisme –Démotivation

6 Historique et définition Aucun signe dalarme pris isolément –Santé: fatigue, rhumes et grippes, maux de tête, maux de dos, tension artérielle, prise ou perte de poids… –Comportements: augmentation de la consommation de café, dalcool, de tabac, de médicaments… –Emotions: distance émotionnelle, sentiment dêtre piégé, sentiment dêtre martyr, distraction… –Relations: isolement, méfiance, angoisse, conflits…

7 Historique et définition Pendant très longtemps les personnes en Burn-out donnent le change en apparence, elles se vident peu à peu de lintérieur comme rongées par un cancer, cest pourquoi on parle parfois de mérule émotionnelle.

8 Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Plan –Historique et définition –Processus du Burn-Out –Diagnostics différentiels

9 Processus du Burn-Out Une réponse Une situation Un processus Une souffrance

10 Une situation => une réponse Le choc de la réalité: –Malgré sa flamme –Malgré le fait quon se soit impliqué Les patients ne guérissent pas, voire meurent Les patients ne sont pas toujours compliants à leurs traitements Au départ ce sont des réponses adaptatives normales et saines. 1.Se blinder 2.Prendre de la distance (moins simpliquer) 3.Réduire ses ambitions (être plus réaliste)

11 De la réponse au processus 1- Se blinder Réponse –Se blinder = une réponse adaptative NORMALE Un soignant est régulièrement confronté à des situations dramatiques: polytraumatisés, suicides, enfants mourants… Il est important, tant pour lui que pour le patient, quil ne seffondre pas devant ces situations. => il doit augmenter sa résistance. Processus –Epuisement des émotions Malheureusement si ce type de réponse se répète il nest pas possible de se blinder uniquement contre les affects négatifs. Petit à petit on va également se blinder contre les affects positifs (joies, plaisirs…) =>anhédonie

12 De la réponse au processus 2- Moins simpliquer Réponse –Moins simpliquer = une réponse adaptative NORMALE Malgré le fait que le patient ait une frousse bleue des piqûres, le soignant devra réaliser son acte => se soucier sans simpliquer => laisser son tablier au vestiaire quand on a fini de travailler Lorsquon est submergé par une série de choses à réaliser, on a besoin que les autres nenvahissent pas tout le temps sa bulle. « De lair! » –=> on met les autres à distance –=>on pose des limites Processus –Cynisme et déshumanisation des relations Malheureusement si ce type de réponse perdure, petit à petit Madame X devient la pancréatite de la chambre 15 => peu à peu les gens deviennent des pions quon manipule (y compris les amis, le mari) => cynisme progressif => quand on a besoin deux pour partager les émotions on les a tellement mis à distance quils ne répondent pas présents.

13 De la réponse au processus 3- Etre plus réaliste Réponse –Etre plus réaliste = une réponse adaptative NORMALE Comme les professions à risques sont celles qui demandent davoir une flamme, une vocation, il est normal quau début de sa carrière un soignant rêve dêtre le Docteur Schweitzer. Bien vite, il faut se rendre à lévidence. => réduire ses ambitions Processus –Démotivation Malheureusement, à force de diminuer ses ambitions, petit à petit on attend de moins en moins de soi et des autres, on se croit de moins en moins capable datteindre un but. => on se démotive => voire on se sous-estime Ce processus sétend aux amis, aux relations affectives.

14 Donc: Une réponse: –Se blinder –Moins simpliquer –Etre plus réaliste = Réponse adaptative normale Un processus: –Epuisement des émotions –Déshumanisation des relations –Démotivation Le processus envahit peu à peu tous les domaines de vie

15 Du processus à la souffrance Le Burn-Out est un syndrome lentement évolutif. Il faut presque 10 ans pour arriver au stade terminal. Il est très destructeur. Il gangrène petit à petit tous les domaines de vie. Il est contagieux. Pendant longtemps ceux qui en sont atteints donnent le change (peu de signes) Cest pourquoi lon parle de la MERULE EMOTIONELLE

16 Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Plan –Historique et définition –Processus du Burn-Out –Diagnostics différentiels

17 Le Burn-Out est-il une maladie? Pour: –Maladie = Souffrance significative Durée significative de la souffrance Impact sur le fonctionnement physique, mental et social –Burn-Out terminal (stade 8): GHQ-28: score moyen 21 (significatif >5 max 28) Stress Perçu (Cohen et Williamson): Score moyen 53 (significatif > 40) Perturbations biologiques (similaires au stress pathologique) Score dysfonctionnel significatif au GHQ-28 Impacts familial et social importants –Mais au stade 8 il est souvent trop tard et les dégâts sont faits!

18 Le burn-out nest-il pas lexpression dune maladie existante? Dépression: –Dysphorie –Anhédonie –Pessimisme –Durée Burn-out –Anhédonie sans perte dintérêt –Démotivation (Pessimisme) –Durée –Cynisme, déshumanisation (idéologie défensive?) –pas de tristesse –pas didéation suicidaire –Beck non significatif pour une part dentre eux –Pas la gueule du dépressif => Dépression souriante?

19 Le burn-out est-il une maladie professionnelle? Pour –Le burn-out apparaît quasi exclusivement dans le cadre professionnel –Lorganisation contemporaine du travail favorise le processus Pas détats dâme, business is business –pas démotions Cest lentreprise qui compte (pas vous, ni les problèmes du client) –cynisme et déshumanisation Atteindre les objectifs fixés par lentreprise (pas par vous) –Démotivation personnelle

20 Le burn-out est-il une maladie professionnelle? Contre: –Non répertorié dans classifications internationales –Spécificités professionnelles de plus en plus extensives : Contrairement aux premières publications ce syndrome semble atteindre toutes les professions, mais particulièrement là où - Lon est en contact avec du public - Lon travaille en équipe - Lon est personnellement responsable de personnel ou de personnes –Pas spécifique à telle ou telle profession mais à lorganisation du travail –Pas de lien causal direct démontré (processus progressif) –Personnalités préalables vulnérables: Idéalistes passionnés –Pourquoi ne pourrait-il pas apparaître hors travail? Burn-Out de la femme au foyer (mais cest peut-être une profession) Burn-Out des chômeurs –Biais instrumentaux: Les instruments dévaluation actuellement ne sont applicables que sur des gens qui travaillent => 100% des études portent sur des travailleurs.

21 Diagnostics différentiels Dépression (voir supra) Stress pathologique Bore-Out Syndrome du « Docteur Schweizer »

22 Diagnostics différentiels Stress pathologique –Etat de tension persistante, perçu comme négatif –où lindividu est ou se sent incapable de répondre adéquatement aux exigences de la tâche, –où cette inadéquation peut avoir des conséquences significatives –et qui saccompagne de dysfonctionnements au niveau physique, psychique et social.

23 Diagnostics différentiels Bore-Out (Sennuyer) –Démotivation –Manque de plaisir –Sans épuisement émotionnel –Pas nécessairement cynisme

24 Diagnostics différentiels Le syndrome du « Docteur Schweizer » –Compassion (au lieu dempathie) –Mythe dAtlas –Syndrome du Pélican –Pas de limites –Utopie => fréquent chez les soignants

25 Diagnostics différentiels Syndrome du Dr Schweizer EquilibreBurn-Out CompassionEmpathieIndifférence Implication à 200% Se soucier Cynisme Utopie Expectation réaliste Démotivation

26 Comment enrayer le processus? 1. Tourner le dos au mythe dAtlas: On nest pas obligé de porter seul le poids du monde! 2. Ne pas rentrer dans le syndrome du pélican: On nest pas obligé de se saigner pour aider les autres! 3. Partager ses émotions COMMUNIQUER COMMUNIQUER 4. Privilégier la qualité de vie

27 Privilégier la Qualité de la Vie La vie est de qualité quand la vie fait sens

28


Télécharger ppt "Dépister le Burn-Out avant quil ne nous épuise. Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU Brugmann Prof. Psychopathologie du Travail – ULB www.cliniquedustress.be2008."

Présentations similaires


Annonces Google