La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DESC réanimation médicale Grenoble Mercredi 09/02/2011 Thibaut TROUVE BUISSON.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DESC réanimation médicale Grenoble Mercredi 09/02/2011 Thibaut TROUVE BUISSON."— Transcription de la présentation:

1 DESC réanimation médicale Grenoble Mercredi 09/02/2011 Thibaut TROUVE BUISSON

2 A. Introduction. B. Physiopathologie de la production de procalcitonine. C. Valeur diagnostic. D. Autres intérêts de létude de cette molécule : i. Pronostic ii. Thérapeutique

3 Sepsis : Parmi les principales causes de mortalité hospitalière Incidence en augmentation Identification germes : tardive voire absente. Dilemme : Antibiothérapie précoce efficace Sélection de germes multi résistants

4 Intérêt de développer bio marqueurs spécifiques du sepsis dorigine bactérienne. Optimisation de lutilisation des antibiotiques. Le plus utilisé et le plus validé : Procalcitonine. Grand enthousiasme initial, quelques bémols actuellement.

5 Article princeps. Calcitonine très étudiée dans tumeurs (notamment CMT). Élévation importante de la pro hormone chez les patients septiques. Corrélée à sévérité infection. Et calcitonine normale.

6

7

8 Peptide de 116 acides aminés. Valeur normale chez sujets sains < 10 pg/ml. Intérêt comme biomarqueur car remplit les critères SMART : Sensibility and Specificity. Mesurable. Available and Affordable. Responsive (souvent x 10 4 ) and Reproductible. Timely mesurable (T 1/2 : 24 h).

9 Critical Care Medicine 2008 Cellules neuro endocrines. PCT transformée en calcitonine dans les granules cytoplasmiques et libérée de façon adaptée lors stimulus. Taux ++ élevé : calcitonine et procalcitonine. Survie parfois de longues années sans aucun signe de type SRIS (CMT).

10 Fabrication systémique. Changement promoteur gêne PCT ARNm CALC I +++. Translocation LPS (direct) ou stimulus inflammatoire (indirect). Taux de calcitonine normal Pas de maturation PCT.

11 Injection de LPS à des volontaires sains. Dosage des médiateurs de linflammation. Taux augmenté de manière + prolongée et + importante / interleukines Suffredini et al : Dose-related inflammatory effects of intravenous endotoxin in humans: Evaluation of a new clinical lot of Escherichia coli O:113 endotoxin. J Infect Dis 1999

12 Augmente la production de NO. Altère le chimiotactisme des PNN et des Lymphocytes. Dr Jekyll et Mr Hyde : CGRP (actions opposées lors sepsis) : PCT inhibe laction du peptide CGR. De nombreuses études animales sur linhibition de la PCT dans le sepsis… British Journal of Pharmacology 2010

13 Hormokine : Comportement dune hormone comme une cytokine. Uniquement en présence de fragments bactériens

14

15 La procalcitonine permettrait : Différence choc : septique vs autres étiologies. Différence fièvre bactérienne vs viral vs fungique. Affirmer lorigine bactérienne syndrome inflammatoire : Réanimations (digestives, immunodéprimés…). Urgences. Services de grands brulés. Etudiée dans plusieurs contextes cliniques.

16

17 Tous les patients avec Bactériémie ou suspicion de PAVM 2 mesures de PCT dans les 72 premières heures de suspicion de linfection BMC Infectious Diseases 2009

18

19 Burns Diagnostic difficile chez les brûlés : Syndrome inflammatoire biologique et clinique. Risque infectieux important. Apport de la PCT pour faire le diagnostic de sepsis. En faveur dune généralisation des appareils de mesure de la procalcitonine aux Etats unis.

20 Néo nat : Hausse normale post partum : Durant 72 heures. Pic à 36 h (environ 2,5 ng/ml) Puis décroissance. Attention si stagnation ou hausse ou valeurs très élevées. Meilleure valeur prédictive pour enfants plus âgés. Grande hétérogénéité de la valeur des résultats dans cette population.

21 Recueil sur 2 ans. 94 enfants < 14 ans. Prélèvement sanguin dans les premières 24 h puis à discrétion du clinicien. Intensive Care Medicine 2007

22

23 Critical Care Medicine 2006

24

25 Lancet Infect Dis 2007 Meta analyse retrouvant des résultats discordants : 1.Aire sous la courbe ROC à 0,79. 2.VPP 3·03 (95% CI 2·51– 3·65). 3.VPN 0·43 (95% CI 0·37– 0·48).

26 Odds ratio assez bas : Insuffisant pour influencer prise de décision thérapeutique. Exemple de la VPP : Proba pré test 40 % (ICU) Proba post test 66 % Problème études ++ hétérogènes

27 Selon ces auteurs, il existerait un biais de publication (des études négatives) important.

28 4 réponses aux auteurs : Ne prennent que 3 % des références de la littérature. Ne cherchent pas les termes sepsis sévères et choc septiques. Utilité dans prescription prouvée (diminution des durée dantibiothérapie). Absence de gold standard : Etudes tests diagnostiques dans le cadre du sepsis sont complexes (bactériémie…). Pas de cut off officiel retenu (dépendant probablement de la situation clinique).

29 Coût dun test : 25 à 30 euros. Mais à rapporter au coût : Dune journée dhospitalisation en réanimation. Dune antibiothérapie inadaptée aux patients présentant un SIRS détiologie non bactérienne.

30 PCT is not a gold standard for infection but may make this diagnosis easier, especially in the emergency context of systemic inflammation or shock. Uzzan CCM 2006 Les voies davenir semblent surtout concerner : Lintérêt pronostique. Lutilisation de la PCT pour guider lantibiothérapie. Voire linhibition in vivo de la PCT. Actuellement 70 études en cours sur clinicaltrials.gov…

31


Télécharger ppt "DESC réanimation médicale Grenoble Mercredi 09/02/2011 Thibaut TROUVE BUISSON."

Présentations similaires


Annonces Google