La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La scintigraphie et linfection Dr Mojdeh TOFIGHI Service de Médecine Nucléaire Hôpital AVICENNE Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La scintigraphie et linfection Dr Mojdeh TOFIGHI Service de Médecine Nucléaire Hôpital AVICENNE Assistance Publique – Hôpitaux de Paris."— Transcription de la présentation:

1 La scintigraphie et linfection Dr Mojdeh TOFIGHI Service de Médecine Nucléaire Hôpital AVICENNE Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

2 Indications Infection ostéo-articulaire -Prothèse et matériel dostéosynthèse -Spondylodiscite aiguë/ chronique -Ostéite: diabétique (maux perforants), insuffisant artériel (ulcère), patient porteur descarre Fièvre dorigine inconnue: fièvre>38.3 en moyen > 3 semaines sans diagnostic établi Infection pulmonaire/ abdomino-pelvienne

3 Radiotraceurs I- Radiotraceurs marquées au Tc99m Polynucléaires marquées (PNN) Ac monoclonaux antigranulocytes (risque: formation de HAMA) Fragments Fab (Leukoscan) Immunoglobulines humains marqués (HIG) En recherche: dérivés d antibiotiques marqués/ peptides marquées II-Radiotraceurs marquées à lIn111: PNN, HIG III-Gallium 67 Aucun radiotraceur utilisé actuellement ne permet de différencier une inflammation dune infection

4 Polynucléaires-HMPAO-Tc99m 56% des globules blancs / Défense non spécifique Marquage par le HMPAO ne modifie pas leurs comportements Relativement radio-résistant et ne se prolifére pas donc pas deffet doncogénèse contrairement aux lymphocytes Captation physiologique: foie, rate, moelle osseuse Élimination: urinaire (dés 20) et digestive (> 4h) Inconvénients: préparation laborieux administration de produit sanguin humain

5 Modalité dexamen Injection de 200 à 350 MBq Acquisition des images statiques à 30 minutes 2 à 3 heures 24 heures après injection Grand nombre de sites infectieuses peuvent être explorer sauf les voies urinaires, le foie et +/- le rachis

6 Radiotraceurs marquées à lIn111 Indications: infections rénales et des voies urinaires, infections pulmonaires, valves cardiaques, endocardites (images tardives, meilleur qualité signal/bruit) Produit par cyclotron, ½ vie 67h, 171 et 245kev Dosimétrie élevée

7 Gallium 67 Métal proche dion ferrique se fixe sur la transferrine et la lactoferrine Mécanisme de captation: le Ga soit par lintermédiaire de la transferrine soit par la complexe lactoferrine-Ga67 internalisé dans les leucocytes se dirige sur les sites infectieuse ou inflammatoires

8 Produit par le cyclotron Émet le rayonnement β et γ, demi-vie: 72h Pics dénergie les plus fréquents: 93, 184, 296 kev 100 à 185 MBq Élimination par voie hépatobiliaire: préparation par lavement colique images acquises à 48 à 72 h collimateur de moyen énergie

9 Inconvénients Disponibilité limitée (cyclotron) Dosimétrie élevé Faible spécificité (inflammation, infection, tumeur, lésion traumatique) qualité des images médiocre Temps dexamen long (images à h)

10 Indications de Ga Les mêmes indications que les PNN Fièvre dorigine inconnue Infection pulmonaire chez les immunodéprimé Spondylodiscite chronique

11 18FDG Pourrait avoir sa place dans la détection de foyer infectieux mais il nest pas utilisé actuellement dans cette indication à cause de la forte besoin en cancérologie, faible nombre de camera TEP et le coût élevé de sa production

12 Ostéite de tibia

13 Infection de la prothèse du genou


Télécharger ppt "La scintigraphie et linfection Dr Mojdeh TOFIGHI Service de Médecine Nucléaire Hôpital AVICENNE Assistance Publique – Hôpitaux de Paris."

Présentations similaires


Annonces Google