La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Localisation grêle de la maladie de Crohn : indication chirurgicale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Localisation grêle de la maladie de Crohn : indication chirurgicale."— Transcription de la présentation:

1 Localisation grêle de la maladie de Crohn : indication chirurgicale

2 Rappels Maladie inflammatoire chronique de lintestin Incidence 5/ ; âge de diagnostic : ans Localisation sur tout le tube digestif : principalement iléo-caecale et iléon terminal Atteintes extra-intestinales Etiologie multifactorielle Lésion anatomopathologique : granulome épithélioïde gigantocellulaire ; ulcération ; inflammation

3

4 Complications Forme sténosante : sténoses inflammatoires ou cicatricielles => occlusion Forme perforante : abcès intra-abdominaux ou ano-périnéales ; fistules ; péritonite Manifestations ano-périnéales

5

6 Principes thérapeutiques Traitement médical en 1ère intention Traitement chirurgical lors de complications en urgence ou lors de résistance au traitement médical Préparation du malade avant intervention : renutrition (alimentation parentérale) et sevrage corticoide

7 La chirurgie : quelques chiffres Principe dépargne intestinale Concerne la majorité des patients : 15-20% à un an du diagnostic et 50% après 10 ans 80% patients opérés à 10 ans du diagnostic si localisation iléocaecale Récidive nécessitant nouvelle exérèse : 25-65% à 10 ans 5-15% auront au moins 3 interventions 12% stomie définitive 1.5% grêle court

8 Objectifs Inventaire des lésions avec exploration de la cavité abdominale Contrôle des lésions Résection la plus économe Eviter la stomie définitive Maintenir la meilleure qualité de vie

9 Indications Sténose résistante au traitement médical, de longueur limitée Perforation à lorigine de fistule, abcès, péritonite Récidives après résection ; sténoses multiples; atteinte ano-périnéale avec échec traitement médical Adénocarcinome du grêle : exceptionnel

10 Formes sténosantes Résection iléo-caecale le plus souvent Marges de 2-3cm ; pas dextemporané Rétablissement dans le même temps ; latéro-latérale mécanique ou manuelle Facteurs de risque de complications septiques : perte de poids >10% en 3 mois ou albumine 3 mois ; découverte dabcès ou fistules per op ; nombres de poussées inflammatoires Stomie temporaire si >3-4 facteurs de risques Mortalité quasi nulle et morbidité 15%

11 Péritonite Abord par laparotomie Résection emportant la zone perforée Stomie en canon de fusil Pas de résection étendue si aspect distal inflammatoire Rétablissement par voie élective à 2-3 mois

12 Abcès Concerne 21% des formes iléales : 18% intra- péritonéaux et 3% rétro-péritonéaux ( psoas) Diagnostic sur une masse douloureuse avec fièvre, confirmation au scanner Traitement par drainage radiologique voire chirurgical et antibiotiques ou antibiotiques seuls puis chirurgie à 6 semaines avec rétablissement en un temps Si découverte dabcès per op : rétablissements en un temps sauf si facteurs de risque septique post op

13 Fistules Iléo-vésicale : résection de la zone perforée et suture simple de vessie (dôme) et sonde urinaire 10 jours Iléo-sigmoidienne : découverte per op 25% cas. Suture simple du colon dit « victime » si aucune lésion colique sur coloscopie pré opératoire sinon colectomie segmentaire Entéro-cutanée : chirurgie voire anti-TNF

14 Récidives Le plus souvent sur lanastomose ou sus anastomotique Traitement médical en 1 ère intention Chirurgie : résection-anastomose et mesure du grêle restant

15 Sténoses étagées Pas de résection étendue Plusieurs résections-anastomose ou stricturoplasties si sténoses courtes et fibreuses ou risque de grêle court lors datteintes jéjuno-iléales Stricturoplastie : Heineke-Mikulicz (sténose <10cm), Finney (10-20cm) Récidive dans 28% des cas sans différence significative entre résection ou stricturoplastie

16 Heineke-Mikulicz incision longitudinale de la sténose suture transversale plan total

17 Finney

18 Laparoscopie Intérêts : moindre traumatisme pariétal, diminue risque déventration ; récupération plus rapide ; diminue morbidité post-opératoire ; durée hospitalisation diminuée Voie dabord privilégiée pour la résection iléo- caecale du sujet jeune, même taux de récidive par rapport à la laparotomie De plus en plus en cas de récidive (absence de fistule pré-op) ou pour les formes compliquées iléo- caecale. Morbidité non augmentée.

19 Chirurgie et traitement médical Corticoides : augmentent le risque de complications post-op si 20mg par jour pdt plus de 6 semaines Thiopurines : pas de contre-indication Anti-TNF : pas de preuve sur hausse du risque. Action de 8 semaines après injection

20 Conclusions Discussion multidisciplinaire pour timing chirurgical Traitement médical en 1 ère intention Résections minimales, limitées aux zones macroscopiquement atteintes Risque de syndrome de grêle court Intérêt de labord coelioscopique Tabac facteur de risque majeur de récidive

21 Bibliographie PanisY. Traitement chirurgical de la maladie de Crohn. AnnChir2002;127:9-18. HAS Guide ALD 24 « Maladie de Crohn » Yamamoto T, Allan RN, Keighley MR. Risk factors for intra-abdominal sepsis after surgery in Crohns disease. Dis Colon Rectum 2000;43: A.Dignass. The second european evidence-based consensus on the diagnosis and management of Crohns disease : current management. Journal of Crohns and colitis (2010)


Télécharger ppt "Localisation grêle de la maladie de Crohn : indication chirurgicale."

Présentations similaires


Annonces Google