La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M. Dupont, 78 ans est hospitalisé depuis 7j en réanimation pour un SDRA très sévère. Vous venez de découvrir une lymphangite carcinomateuse au-delà de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M. Dupont, 78 ans est hospitalisé depuis 7j en réanimation pour un SDRA très sévère. Vous venez de découvrir une lymphangite carcinomateuse au-delà de."— Transcription de la présentation:

1 M. Dupont, 78 ans est hospitalisé depuis 7j en réanimation pour un SDRA très sévère. Vous venez de découvrir une lymphangite carcinomateuse au-delà de toutes ressources thérapeutiques. Létat clinique sest aggravé depuis 24h : le patient devient hypercapnique et hypoxique malgré une ventilation optimale. Ladrénaline est à 8mg/h. le patient est anurique depuis 12h. Vous avez rencontré réguliérement sa femme. Vous lavez prévenue de la gravité de la la situation. Elle vous a toujours dit que son mari ne souhaitait aucun acharnement et quil ne voulait pas vivre sil était diminué physiquement ou intellectuellement. Sur ces arguments, vous avez décidé de manière collégiale de faire une LAT. Le but de lentretien : annoncer la fin de vie à sa femme Scénario

2 - pièce fermée, calme, chaise - Ratio soignant/famille - 1 IDE, 1Dr, 1 interne - rapporter la situation, possibilité ttt - la femme verbalise ses connaissances compréhension - reprend HDM + éléments négatifs LAT - annoncer la décision de LAT, famille avis consultatif seul - expliquer la LAT et les modalités - expliquer le terme de LAT (poursuite des soins palliatifs) - avez-vous des questions - Rester disponibles - orchestrer la fin de vie - aide psy - t: 30 min

3 - Pièce calme, chaise - 1IDE + 1interne + 1 senior - PC (PR) + famille proche - empathie - la famille verbalise linformation connaissances, compréhension - annonce le dc : gravité et le caractère incurable - expliquer la décision de LAT - processus collégial de LAT - expliquer le terme de LAT et les modalités - questionner la femme pour les termes - construire un projet thérapeutique palliatif - se rendre disponible - la laisser parler - décision médicale, avis consultatif de la famille -T: 30 min

4 -Reprendre HDM - la femme verbalise les informations données compréhension - insister sur la gravité et labsence damélioration et ttt curatif - avis consultatif de la famille sur la situation actuelle consensus - lieu : calme, pièce isolé, chaise - 1 Dr + (1IDE) + famille - t: 30 min - avez-vous des questions ? - explications (soins poursuivis, arrêt ttt) ; on ne laisse pas « tomber » -Ouverture du service - parler avec la famille -Possibilité dentretiens nouveaux (post-mortem) - empathie

5

6 Annoncer une fin de vie = prévenir la pénibilité du deuil

7 Stratégie de communication « proactive »

8 « Stratégie Proactive » Aller vers les familles Aller au devant de leurs souhaits Les rassurer Les écouter Les accompagner

9 « Stratégie Proactive » Modalités dune conférence de fin de vie - Organiser la conférence - Réunir tous les proches - Présents le médecin senior, linfirmier/ère, linterne, laide-soignant(e) et tout autre soignant - Lieu : pièce isolée, au calme, chacun est assis - Le senior commence par se présenter, présenter lensemble des intervenants

10 « Stratégie Proactive » Les objectifs dune conférence de fin de vie 1.Informer 2.Situer la place de la famille dans cette réunion 3.Annoncer les décisions 4.Ecouter 5.Déculpabiliser / Rassurer / Accompagner

11 « Stratégie Proactive » 1. Informer -Faire reformuler la famille sur ce quelle sait -Refaire le point sur le diagnostic, le pronostic et les traitements effectués -Parler de lévolution du pronostic -Parler déventuels éléments découverts au cours de la réanimation -Parler de létat du patient le jour de la conférence Eviter des termes médicaux spécifiques

12 « Stratégie Proactive » 2. Situer la place de la famille dans cette réunion -Tout le monde est là dans lintérêt du patient -La famille a une place privilégiée car elle protège le patient -La famille sexprime car le patient nest plus compétent -Les décisions ne sont pas abandonnées à la famille -Les principes éthiques, le secret médical et la dignité du patient/famille sont respectés

13 « Stratégie Proactive » 3. Annoncer -pourquoi une décision doit être prise -les valeurs et les préférences du patient -la décision de limitation thérapeutique prise par léquipe de réanimation les mots « décès/mort » sont prononcés -expliquer « la décision de limitation thérapeutique » la fin de vie va aider le patient à mourir dans le confort et la dignité -rediriger lespoir sur la qualité du temps restant

14 « Stratégie Proactive » 4. Ecouter -Laisser la famille sexprimer sur ses incompréhensions -Encourager les autres membres de léquipe à sexprimer -Accepter les silences pendant les entretiens -Montrer la bonne écoute de léquipe en répétant les propos de la famille -Montrer la compréhension de léquipe concernant les émotions de la famille (colère, tristesse, culpabilité..) et proposer éventuellement une aide psychologique

15 « Stratégie Proactive » 5. Déculpabiliser / Rassurer / Accompagner -Déculpabiliser la famille -Assurer que les objectifs de soins du patient, de la famille, de léquipe médicale sont les mêmes -Assurer que les volontés du patient et de la famille sont respectées -Assurer de la disponibilité pour répondre aux questions -Livret daccompagnement : explications sur lhospitalisation, éléments de préparation au deuil et renseignements sur des aides

16 « Stratégie Proactive » acronyme « CONFS » -Compréhension : poser des questions qui permettent de savoir qui était et ce que voulait le patient -Ouvertement apprécier et valoriser les informations apportées par la famille -Ne pas faire que parler, mais aussi Écouter la famille -Favoriser et respecter lexpression des émotions -Solliciter régulièrement des questions

17 Etude FAMIREA 126 familles incluses dans 22 services sur 6 mois 63 familles Groupe témoin 63 familles Groupe intervention Communication proactive 52 familles appelées à J90 56 familles appelées à J90 4: non joignables 7: refus de réponse 3: non joignables 4: refus de réponse Lautrette et al. NEJM 2007

18 Résultats (1) Médiane (Q1-Q3) N (%) Groupe Témoin (N=63) Groupe Com. Proactive (N=63) P Conférence de fin de vie Nombre de proches présents2 (2-3)3 (2-3)0,07 Nombre de conf avec IDE38 (23)51 (81)0,03 Nombre de médecins présents1 (1-2)2 (1-2)0,05 Durée de la conférence (min)20 (15-30)30 (19-45)<0,001 Temps de parole famille (min)5 (5-10)13,5 (8-20)<0,001 Temps de parole infirmier (min)1 (0-3)3 (0,5-5)0,006 Traitements inutiles3 (2-3)2 (2-3)0,04

19 Résultats (2) Score danxiété/dépression Groupe Témoin Groupe communication Proactive Points P = 0,004

20 Résultats (3) Score de stress post-traumatique Groupe Témoin Groupe communication Proactive Score P = 0,02

21 Une stratégie proactive de communication avec les familles des patients qui décèdent en Réanimation permet de réduire la pénibilité du deuil. En particulier, cette stratégie offre aux familles : - des entretiens plus longs - un allongement du temps de parole - une plus grande possibilité de sexprimer et de poser des questions. Conclusion de cette étude


Télécharger ppt "M. Dupont, 78 ans est hospitalisé depuis 7j en réanimation pour un SDRA très sévère. Vous venez de découvrir une lymphangite carcinomateuse au-delà de."

Présentations similaires


Annonces Google