La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formes graves dinfection à CMV chez les patients dhématologie DESC Réanimation médicale, Nice le 08/06/2007 Dr Loïc Bornard, DESAR- CHU de Nice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formes graves dinfection à CMV chez les patients dhématologie DESC Réanimation médicale, Nice le 08/06/2007 Dr Loïc Bornard, DESAR- CHU de Nice."— Transcription de la présentation:

1 Formes graves dinfection à CMV chez les patients dhématologie DESC Réanimation médicale, Nice le 08/06/2007 Dr Loïc Bornard, DESAR- CHU de Nice

2 Le Cytomégalovirus (CMV) Sous famille Espèce Herpés virus α Herpès simplex virus type 1 HHV1 Herpès simplex virus type 2 HHV2 Virus Varicelle-Zona HHV3 Herpés virus β CytomégalovirusHHV5 Exanthème subit de lenfant HHV6 Exanthème subit de lenfant HHV6 HHV7 HHV7 Herpés virus γ Epstein-Barr virus HHV4 Kaposi HSV HHV8 Famille des Herpès Virus

3 Le Cytomégalovirus (CMV) Glycoprotéines membranaires Nucléoplasmide ADN bicaténaire linéaire Tégument (Ag pp 65) Enveloppe

4 Epidémiologie / Définitions Lhomme est le seul réservoir de virus transmission interhumaine exclusive 50% (ruraux) à 80% (urbains) des adultes ont des ac anti-CMV Primo-infection: Inapparente dans 90% des cas Pseudo grippale parfois Forme classique = syndrome mononucléosique, dont la forme est parfois compliquée. CMV infection = asymptomatique, présence du CMV dans le sang (virémie, Ag ou ADNémie) CMV maladie: Syndrome CMV avec fièvre et leucopénie CMV invasif dysfonction dorgane et localisation viscérale (Poumon++, intestin, rétine, greffon)

5 Physiopathologie de linfection à CMV Transfusion Allogreffe dorgane ou de moelle Transmission aéropharyngée +++ sexuelle mère-enfant PRIMO-INFECTION Virémie Dissémination aux organes cibles (Tissus glandulaires) REPLICATION Excrétion virale : larmes salive urines sperme sécrétions cervicales LATENCE (macrophages) REINFECTION Sang, greffon Stimulation allogénique Söderberg C, Cell, 1997 immunodépression cellulaire (T +++) REACTIVATION Hahn G, Proc Natl Acad Sci, 1998 Mécanismes déchappement viral complexes: inhibition de Lymphocyte T inhibition des cellules NK modulation des cellules dendritiques

6 chez les patients dhématologie Formes graves dinfection à CMV chez les patients dhématologie DESC Réanimation médicale, Nice le 08/06/2007 Loïc Bornard, DESAR- CHU de Nice

7 Quest-ce quun patient dhématologie ? Allo ou autogreffe de cellules souches hématopoïétiques, de cellules du sang périphérique (+G-CSF) ou de cellules du sang placentaire.

8

9 Quest-ce quun patient dhématologie ? Allo ou autogreffe de cellules souches hématopoïétiques, de cellules du sang périphérique (+G-CSF) ou de cellules du sang placentaire. indication = 70% Leucémies, 10% lymphomes et myélomes, 10% aplasies Avant greffe conditionnement (~ 10 j) par chimioT +/- irradiation corporelle (FTBI) ttt immunoS 3 j avant (prévention GVH)

10 Quest-ce quun patient dhématologie GRAVE ? Après greffe COMPLICATIONS 10 à 40% dadmission en réa, 60% survie, idem avec autologue Soubani AO, CCM, 2006 et Chest, 2004 GVH (aigue ou chronique) 20 à 80% Peau, foie, dig Prévention++ INFECTIONS J 100 Asplénie fonctionnelle VZV et bactéries encapsulées Autres: hgie intra-alvéolaire, Maladie veino-occlusive

11 CMV et allogreffé Fréquence : faible si receveur CMV- 50% si receveur CMV+, réactivation de la latence endogène ds les 50 à 70 j. Söderberg C, Cell, % si prophylaxie Winston D, Clin Infect Dis, 2003 Gravité de latteinte pulmonaire: 50 à 85% de mortalité Granena A, BMT, 1993 Intérêt de la prévention : Si CMV- donneur CMV-, CGR CMV- Si CMV+ ttt préventif si FR J 0 à J 100 = Ganciclovir IV classique / Ganciclovir PO ou Valaciclovir PO équivalents Mori T, Int J hematol, 2006 et Szer J, Int Med J, 2004 ttt préemptif, si positivité des prlvts (systématiques, hebdomadaires pdt 3 mois)

12 Bénéfices/Risques dune stratégie préemptive VS stratégie préventive

13 Pneumopathie à CMV du greffé de moelle FR: CMV+, GVH aigue modérée ou grave, LMC, splénectomie antérieure Granena A, BMT, 1993 Fréquence: ~ 6%, mais fréquence des erreurs détiologie de latteinte respi Sharma S, Chest, 2005 Formes cliniques: Atteinte interstitielle diffuse le + svt. Evolution en 10j Aspect de miliaire + aigue Intérêts du TDM multi barettes: opacités en verre dépoli bilatérales et asymétriques, nodules. Gasparetto EL, Br J Radiol, 2004

14 Pneumopathie à CMV du greffé de moelle microbiologie: Sérologie CMV Ig G qui persistent, uniquement pour le screening du donneur et du receveur Méthodes de cultures conventionnelle ou rapide (24 à 48 h); mauvaise sensibilité Antigénémie pp 65 rapide (4h); résultats quantitatifs; sens.+++ et spé. ++ pour infection à CMV (< maladie CMV), donc monitoring du ttt anti-CMV. Mais faux négatifs si neutropénie. PCR CMV rapide; automatisé donc séries possibles; sens à 90% et spé à 60%; dans ts les liquides bio ( sang, plasma, leuco+++, urines, LCR, LBA, biopsie, humeur aqueuse, colon, foie); Qualitative= pour le diagnostic Quantitative+++= corrélé à Ag pp65; pour le ttt préemptif…seuil?; grande VPP 27 52

15 Pneumopathie à CMV du greffé de moelle Traitement spécifique: Antirétroviraux ET Immunoglobulines à haute dose (Cymévan) (Foscavir) (Vistide) Foscarnet


Télécharger ppt "Formes graves dinfection à CMV chez les patients dhématologie DESC Réanimation médicale, Nice le 08/06/2007 Dr Loïc Bornard, DESAR- CHU de Nice."

Présentations similaires


Annonces Google