La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le virus des oreillons (Virus ourlien). Généralités (1) Appartient à la sous famille des Paramyxoviridae, genre Rubulavirus Virus à tropisme glandulaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le virus des oreillons (Virus ourlien). Généralités (1) Appartient à la sous famille des Paramyxoviridae, genre Rubulavirus Virus à tropisme glandulaire."— Transcription de la présentation:

1 Le virus des oreillons (Virus ourlien)

2 Généralités (1) Appartient à la sous famille des Paramyxoviridae, genre Rubulavirus Virus à tropisme glandulaire Responsable dépidémies de parotidites et de méningites de bon pronostic Grande contagiosité doù éviction scolaire

3 Généralités (2) Structure : –Taille : 100 à 300 nm –Génome à ARN monocaténaire négatif –Nucléocapside tubulaire à symétrie hélicoïdale –Enveloppe lipidique contenant des glycoprotéines HN (dattachement) et F (de fusion)

4 Cycle viral (1) Caractéristique du virus des oreillons : double virémie 1 e site de réplication viral = épithélium des VRS et ganglions lymphatiques régionaux 1 e virémie apparaît de 16 à 18 j après contage et dure de 3 à 5 j, asymptomatique Dissémination de linfection au niveau des glandes salivaires, aux méninges et aux autres tissus glandulaires (testicules, pancréas, ovaires, thyroïde et seins) doù une expression clinique variable (la + fréquente est la parotidite)

5 Cycle viral (2) Multiplication virale dans les organes cibles doù la virémie secondaire débutant quelques jours après le début de la parotidite et excrétion 10 à 20 j après le début de celle là Transmission virale : 1semaine avant la clinique jusquà une semaine après La méningite est secondaire à la contamination des plexus choroïdes doù la présence de virus dans le LCR Linfection testiculaire peut provoquer une destruction de lépithélium germinal.

6 Épidémiologie (1) Virus à réservoir humain Transmission interhumaine directe par voie aérienne (gouttelettes de salive) En 2003, environ 86% des enfants de 2 ans vaccinés Avant la campagne de vaccination, 50% des enfants entre 4 et 5 ans et 90% des enfants avant lâge de 14 ans avaient été en contact avec le virus Couverture vaccinale en France en 2000 : 83% Limmunité acquise est définitive

7 Épidémiologie (2) Pathologie saisonnière : entre janvier et mai Touchant toutes les tranches dâge en labsence de vaccination (le nouveau né est protégé grâce aux immunoglobulines de sa mère) Recrudescence épidémiques à des intervalles de 2 à 7 ans Depuis 1987 (grâce au ROR) : 200 cas pour en France La transmission virale a lieu entre 3 et 4 j avant le début de la clinique

8 Pouvoir pathogène (1) Asymptomatique dans 1/3 des cas Clinique : parotidite ourlienne apparaissant 18 à 21 j après contage –Fièvre, céphalées, malaise général –Otalgie bilatérale dans 70% des cas –Évolution favorable en 10 j environ

9 Pouvoir pathogène (2) Autres localisations : –Méningites (15%), cest la 2 nde cause de méningite virale du sujet jeune après les Entérovirus –Encéphalite post-infectieuse

10 Pouvoir pathogène (3) Complications : –Surdité transitoire : 4% –Surdité permanente < 0,01% –Orchite dans 20% des cas doreillons survenant après la puberté, elle est bilatérale 1 fois sur 4 –Pancréatite < 0,04% –Femme enceinte : le virus ourlien peut être responsable davortements mais pas de malformations congénitale

11 Diagnostic (1) Non spécifique : –Amylasémie dans 80 à 90% des cas –Si méningite : pléiocytose à prédominance lymphocytaire (sauf au début : formule panachée), protéinorachie modérée, glycorachie normale

12 Diagnostic (2) Direct, peu utilisé : –Culture –IF (mee des Ag) –RT-PCR Diagnostic indirect –Mee des IgG et des IgM par ELISA –! Réactions croisées (hémagglutination) avec les Parainfluenzae mais la clinique est différente Sur la salive, au début de linfection Sur les urines pendant 2 semaines Sur le LCR si atteinte méningée

13 Traitement Symptomatique Vaccination par un vaccin vivant atténué, conjointement aux vaccins contre la rougeole et la rubéole (ROR ® ) Schéma vaccinal : - Nourrissons : la vaccination complète comprend deux doses de vaccin à au moins 1 mois d'intervalle, la première dose étant recommandée à l'âge de 12 mois, la deuxième dose, si possible avant l'âge de 24 mois. -Nourrissons entrant en collectivité avant 12 mois : il est recommandé d'administrer à l'âge de 9 mois le vaccin contre la rougeole- rubéole- oreillons, la deuxième dose étant recommandée entre 12 et 15 mois CI chez la femme enceinte et le sujet VIH+


Télécharger ppt "Le virus des oreillons (Virus ourlien). Généralités (1) Appartient à la sous famille des Paramyxoviridae, genre Rubulavirus Virus à tropisme glandulaire."

Présentations similaires


Annonces Google