La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11 mars 2004D. Peraya, TECFA Tutorat à distance et classe virtuelle. Impact du dispositif technologique et analyse des interactions Les technologies pour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11 mars 2004D. Peraya, TECFA Tutorat à distance et classe virtuelle. Impact du dispositif technologique et analyse des interactions Les technologies pour."— Transcription de la présentation:

1 11 mars 2004D. Peraya, TECFA Tutorat à distance et classe virtuelle. Impact du dispositif technologique et analyse des interactions Les technologies pour la formation universitaire Daniel Peraya, TECFA Cours novembre 2009

2 D. Peraya, TECFA Contexte de la recherche Programme prioritaire « Demain la Suisse », Sous-projet B « Technology tools and forms of pedagogical communication », FNRS ( ) Projet interinstitutionnel : ISPFP-Lugano, Université de Neuchâtel, TECFA Pour TECFA, essentiellement, recherches exploratoires, notamment : analyse de la communication pédagogique médiatisée impact des dispositif technique sur les formes de communication Une classe virtuelle 3ème cycle Diplôme Staf, Cours Staf 13 5 séminaires dont un obligatoire Présentation et discussion des travaux

3 D. Peraya, TECFA Le dispositif technologique

4 D. Peraya, TECFA L'interface "New gate" : un espace d'intégration MOO/Web Zone de commande et de dialogue 2. Zone d'affichage principal WEB 3. Zone d'affichage secondaire WEB Caractéristiques communicationnelles : métaphorisation spatialisation publique/(privée) monocanalité modalisation

5 D. Peraya, TECFA Un cadre de référence

6 D. Peraya, TECFA Métaphore spatiale et dispositifs de communication et de formation médiatisées La virtualisation produit un dispositif de type paradigmatique La spatialisation est une conséquence de la virtualisation La métaphore spatiale comme cadre perceptif et cognitif ( Lakoff & Johnson; Denis & La Vega ) La métaphore comme cadre cognitif dinterprétation ( Gofman )

7 D. Peraya, TECFA L'analyse des interactions : quelques approches classiques Une approche mixte pragmatique et interactions pédagogiques : Sizmour et Osborne (1997), mais gestion exclue... Henry (1991), puis Mc Donald et Gibson (1998), mais choix des indicateurs … Une approche discursive ( Bronckart 1985, 1996; Marquet, 1997 ) Une approche structurale et analyse de flux ( Cerisier, 2000 )

8 D. Peraya, TECFA Une typologie simplifiée Les dimensions cognitive et métacognitive: les contenus en relation avec la tâche réalisée dans lenvironnement et la dimension métacognitive La dimension relationnelle, autrement i.e. tous les actes de socialité dont les salutations constituent une grande part La dimension régulatrice des mécanismes conversationnels

9 D. Peraya, TECFA Quelques points de méthode : Le choix des unités Classiquement : 1.lincursion (école de Genève), Speech event (Hymes) ou rencontre (Goffman), interaction (Kerbat Orecchioni, Cerisier): niveau caractérisé par une cohérence thématique parfois polyfocalisée 2.séquence caractérisée par une forte cohérence interne construite autour dune thématique (au plan sémantique) et du traitement dune tâche ou dun but (au plan pragmatique) 3.léchange qui correspond au niveau dialogique élémentaire 4.lintervention 5.lacte de langage lui-même Une typologie réduite : la séance (le protocole) lépisode lintervention

10 D. Peraya, TECFA Quelques points de méthode : La « toilette » du texte b) Suppression de 5,8 à 8,5 % d'interactions Toutes les interventions extérieures aux séances de tutorat Les interventions de type monologique Les interventions générées directement par le système Les emote 5 protocoles 1397 interventions, entre 6 et 10 participants a) Manipulation du texte brut (http://tecfa.unige.ch/talk/dper/strasbrg.html)http://tecfa.unige.ch/talk/dper/strasbrg.html

11 D. Peraya, TECFA Quelques résultats

12 D. Peraya, TECFA Importance relative de l'enseignant et variation inter/ intra-individuelle 3) Pas de différence intra-individuelle : sauf pour S3 1) Lenseignant - indice individuel de participation de l'Ens ant : (2.30) et indice moyen (.31) - % d'interventions : 40.6 % (comparable à d'autres études) 2) Deux étudiants « relais » (S 5 et 7) - indices individuels (.48) MAIS position et statut particuliers Comportement de professionnalisation 4) Comportement auto ou hétérocentré ? En général autocentré : entre 47% et 20 % d'interventions (relation avec le contenu) 5 et 7 : tout au contraire pas de différence (33 %) Véritable effet dapprentissage

13 D. Peraya, TECFA Analyse des interventions selon leur dimension Taille critique du groupe : % IG n = 5 9.6% et 11.1% n = % et 27.0 %! Distribution relative des interventions 58.7 % Contenu (54-63%) 23.0 % Gestion des interventions 18.3 % Relationnel

14 D. Peraya, TECFA Analyse de la longueur des interventions Mais … Variation selon les protocoles (P <.05) (1>3, 2>3, 1=2) protocoles 1, 2, 3 (1>2, 1>3, 2=3) protocoles 4 et 5 Gestion conversationelle moins lourde

15 D. Peraya, TECFA Le cas des modalisateurs de phrases: Le cas de verbes Coût et/ou apprentissage élevés Trois modalités automatiques et verbes intentionnels ( par exemple : [!!!] = [ yell ] ) : Affirmation : (62.2%), Interrogation (16.7%), Exclamation (13.5%) Verbes (7.4%) Deux types de verbes : renforçateurs [17.8%] : yell, question, etc. distanciateurs [82.2%] dont smile [42.56%], frown, etc. Grande variation selon le temps (0.6% à 13.2%) : mais variable individuelle

16 D. Peraya, TECFA Lutilisation des verbes selon les intervenants

17 D. Peraya, TECFA L'utilisation des Mood 16 mood différents dont deux totalisent 84 % des occurrences : smiling [51.7%] et content [33%] Usage souvent peu pertinent, en rémanence : « oubli » et/ou coût du changement Distinction entre : mood contextuel et mood générique (humeur générale, climat) Coût d'utilisation réellement important : pour éviter l'oubli, favoriser l'utilisation des mood génériques 47,5 % d'interventions en contiennent MAIS …

18 D. Peraya, TECFA Conclusions Lévolution du nombre dinterventions de type contenu, de 54% à 63% : utilisation progressivement meilleure du dispositif pour la tâche principale Interventions de gestion et relation : effet d'apprentissage Taille critique des groupes : 5 Marques et dispositifs intentionnels : sous-utilisation, coût Métaphore et tâche :

19 D. Peraya, TECFA Pour aller plus loin … Analyse comparée des dispositifs de communication synchrone Elaboration doutils de gestion de la conversation Affiner lanalyse des interactions Rapport communications individuelle/collective La mise en scène et la scénarisation des interactions Rôle respectif de lespace métaphorisé et de la tâche

20 D. Peraya, TECFA Des outils daide à la gestion de la conversation 2) Une visualisation des interactions questions/réponses et d'un indice de réactivité 1) Une représentation de la densité relative des interventions de chacun : surcharge d'information difficulté à gérer l'interface mais …

21 D. Peraya, TECFA L'impact du dispositif : quelques considérations générales Le temps de l'écrit La longueur des interventions : 80 caractères max La monocanalité et ses palliatifs La structure des épisodes et des interactions : succession : [Episode1 ] [Episode2 ] etc. l'enchâssement : [ {Episode1 Suspension … [Episode2 ] … Reprise Episode1 } ] l'alternance : [Episode1, Intervention 1 ] [Episode2, Intervention 1 ] [Episode1, Intervention 2 ] [Episode2, Intervention 2 ] [Episode1, Intervention 3 ] [Episode2, Intervention 3 ]


Télécharger ppt "11 mars 2004D. Peraya, TECFA Tutorat à distance et classe virtuelle. Impact du dispositif technologique et analyse des interactions Les technologies pour."

Présentations similaires


Annonces Google