La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment une société réagit-elle face à des comportements? Quest-ce qui motive cette réaction sociale? Comment celle-ci a-t-elle évolué? À quel moment.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment une société réagit-elle face à des comportements? Quest-ce qui motive cette réaction sociale? Comment celle-ci a-t-elle évolué? À quel moment."— Transcription de la présentation:

1

2 Comment une société réagit-elle face à des comportements? Quest-ce qui motive cette réaction sociale? Comment celle-ci a-t-elle évolué? À quel moment peut-on situer la naissance de la criminologie? Au cours de lhistoire de lhumanité, les sociétés organisées ont réprimé des actes qui mettaient en péril leur survie; cest ce quon appelle la réaction sociale.

3 La réaction sociale est liée à lévolution des sociétés. En effet, un acte toléré aujourdhui pouvait être sévèrement réprimé auparavant. En plus dévoluer dans le temps, la réaction sociale varie également dans lespace. Exemple: la possession de certains stupéfiants est jugée criminel dans certaines sociétés et légal dans dautres. Aucune société ne tolère des actes qui mettent en danger ses membres et son organisation.

4 La vengeance privée permet à une personne ou à son groupe de se venger dun crime sans avoir recours au système judiciaire. EXEMPLE: Un berger qui sétait fait voler un mouton décidait de se venger en lapidant le voleur; pour administrer cette punition, il demandait laide des membres de sa tribu. À la fin de la préhistoire, est apparue certaines restrictions: la loi du talion (œil pour œil) et lindemnité ($).

5

6 À partir de lAntiquité, lÉtat intervient de plus en plus pour réglementer les relations entre les individus et tenter de régler leurs conflits. Voici deux sanctions/peines de cette période: a-lamendement du coupable et b- lexemplarité (dissuasion) EXEMPLE A: 1-La peine de fouet sur place publique quon imposait à un individu était suffisamment douloureuse et humiliante pour lempêcher de recommencer. 2- Un individu reconnu coupable de blasphème, dathéisme, de magie ou de sorcellerie subissait le supplice du feu.

7

8 EXEMPLE B: Les exécutions avaient lieu sur la place publique et devenaient souvent lobjet de fêtes ou de foires attirant des visiteurs venant de plusieurs kilomètres à la ronde. A0&playnext=1&list=PLF4E DA193

9 o3WhJk&feature=related

10 Il y a 4 caractéristiques de la justice publique: 1- larbitraire était le fait du roi ou du chef qui avait le loisir de proclamer unilatéralement qu un acte permis devenait illégal. (labsolutisme) 2- la cruauté: mutilations, tortures, flétrissures (marques faites au fer rouge),…

11 3- la culpabilité par association consistait de punir des personnes innocentes uniquement parce quelles avaient un lien avec le coupable. (exemple: En 1610, le meurtrier du roi Henri IV, Ravaillac.) 4- Linégalité régnait: lapplication des lois et des peines variait selon les classes sociales ou la fortune du criminel et de la victime.

12 A- XVIIIe siècle - École classique Élément central: le délit (infraction/crime) Pensées pénales: Égalité pour tous devant la loi Responsabilité de lhomme (libre arbitre) Bonté naturelle de lhomme (Rousseau) On tient compte de lacte Les crimes sont inscrits dans un code (légalités des délits et des peines) Punition

13 B- XIX e siècle – école positiviste Élément central: lindividu Pensées pénales: Le crime est le résultat de facteurs (ex: hérédité) On accorde de limportance au comportement et non seulement à lacte Traitement État dangereux Individualisation Naissance de la criminologie (Cesare Lombroso, médecin italien )

14 C- XXe siècle – école de défense sociale Élément central: la réaction sociale Pensées pénales: Le droit pénal doit: Punir par une sanction Protéger la société Traiter le contrevenant Rééduquer le contrevenant Plutôt que de punir, on tentait de prévenir la répétition des crimes.

15 Élément central: réaction sociale (facteurs sociopolitiques) Principes: Remise en question de la criminologie traditionnelle Approches novatrices: Criminologie radicale (1970 – la société est à la cause des crimes et non les facteurs biologiques ou psychologiques) Abolitionnisme (lincarcération nest pas la solution) Mouvement féministe (1980- met laccent sur les besoins et les intérêts des femmes) Nouvelle pénologie (1990- sintéresse davantage à lencadrement du délinquant quà la modification de son comportement) Justice réparatrice (la victime, le délinquant et la collectivité participent activement au processus de réparation et de conciliation)


Télécharger ppt "Comment une société réagit-elle face à des comportements? Quest-ce qui motive cette réaction sociale? Comment celle-ci a-t-elle évolué? À quel moment."

Présentations similaires


Annonces Google