La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE COMPTE Un compte est un registre comptable individuel faisant état des augmentations et des diminutions dun élément particulier de lactif, du passif.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE COMPTE Un compte est un registre comptable individuel faisant état des augmentations et des diminutions dun élément particulier de lactif, du passif."— Transcription de la présentation:

1 LE COMPTE Un compte est un registre comptable individuel faisant état des augmentations et des diminutions dun élément particulier de lactif, du passif ou de lavoir des propriétaires dune entité. Une entreprise doit avoir des comptes distincts pour son encaisse, ses salaires, ses comptes créditeurs, et ainsi de suite.

2 LES DÉBITS ET LES CRÉDITS Les mots débit et crédit signifient respectivement gauche et droite. La pratique qui consiste à inscrire les débits dans la partie gauche du compte sappelle débiter le compte et les crédits dans la partie droite créditer le compte. Quand le total des débits excèdent les crédits, le compte aura un solde débiteur ; à linverse, le compte aura un solde créditeur. DTCT

3 LA FORME DE BASE DUN COMPTE Côté gauche ou débit Nom du compte Côté droit ou crédit Solde débiteurSolde créditeur Sous sa forme la plus simple, le compte se divise en trois parties : 1. le nom du compte, 2. le côté gauche ou débit, 3. le côté droit ou crédit. Dans la présentation retenue, le compte a la forme de la lettre T ; cest pourquoi il est appelé aussi compte en T.

4 LA COMPARAISON DE LA PRÉSENTATION DES TRANSACTIONS DANS UN TABLEAU SOMMAIRE ET DANS UN COMPTE EN T Tableau sommaire Encaisse $ Encaisse DébitCrédit Solde débiteur Compte en T $

5 Exemple :Le propriétaire investit au départ $ pour lancer lentreprise. LEncaisse est débitée et le compte du Capital du propriétaire est crédité. LE DÉBIT DUN COMPTE

6 Exemple :Le propriétaire investit au départ $ pour lancer lentreprise. LEncaisse est débitée et le compte du Capital du propriétaire est crédité. LE CRÉDIT DUN COMPTE

7 LA COMPTABILITÉ EN PARTIE DOUBLE Selon la comptabilité en partie double, des débits et des crédits égaux sont portés aux comptes pour chaque opération. Ainsi, le total des débits sera toujours égal au total des crédits et léquation comptable demeurera toujours en équilibre. ActifPassif Avoir des propriétaires

8 SOLDE NORMAL Tous les comptes ont un solde normal, quil sagisse dun débit ou dun crédit.

9 LES EFFETS DES DÉBITS ET DES CRÉDITS SUR LES COMPTES DACTIF ET DE PASSIF Actif Débiter pour une augmentation Solde normal Créditer pour une diminution Passif Débiter pour une diminution Solde normal Créditer pour une augmentation

10 LES EFFETS DES DÉBITS ET DES CRÉDITS SUR LE CAPITAL DES PROPRIÉTAIRES Capital des propriétaires Débiter pour une diminution Solde normal Créditer pour une augmentation

11 LES EFFETS DES DÉBITS ET DES CRÉDITS SUR LES COMPTES DE PRÉLÈVEMENTS DES PROPRIÉTAIRES Prélèvements des propriétaires Débiter pour une augmentation Solde normal Créditer pour une diminution

12 LES EFFETS DES DÉBITS SUR LES COMPTES DE PRODUITS ET DE CHARGES Produits Débiter pour une diminution Solde normal Créditer pour une augmentation Charges Débiter pour une augmentation Solde normal Créditer pour une diminution

13 LÉQUATION COMPTABLE ÉLABORÉE : RÈGLES ET EFFETS DES DÉBITS ET DES CRÉDITS Passif Actif Avoir des propriétaires =+- += +- Actif DtCt + - Passif DtCt - + DtCt Prélèvements + - DtCt Produits - + DtCt Charges + - DtCt Avoir des propriétaires - +

14 LÉQUATION COMPTABLE ÉLABORÉE : RÈGLES ET EFFETS DES DÉBITS ET DES CRÉDITS Équation comptable élaborée Actif+Charges+Prélèvements Impact sur l'équation DtCtDtCtDtCt Équation comptable élaborée Passif+Capital+Apport+Produit Impact sur l'équation DtCtDtCtDtCtDtCt =

15 LE PROCESSUS DE COMPTABILISATION (Cas: Services de lavage de Fenêtres) LE PROCESSUS DE COMPTABILISATION (Cas: Services de lavage de Fenêtres) 1. Analyser chaque opération. 2. Enregistrer la transaction dans un journal. 3. Reporter linformation du journal au grand livre. JOURNAL GRAND LIVRE

16 LE JOURNAL On enregistre les opérations dans un journal par ordre chronologique avant de les reporter dans les comptes. Toutes les entreprises ont un journal général qui contient : 1. des espaces pour les dates, 2. les noms du compte et des explications, 3. les références, 4. deux colonnes pour les montants.

17 Le journal contribue de plusieurs façons au processus de comptabilisation : 1. Il illustre en un endroit leffet complet dune opération sur les comptes. 2. Il permet un suivi chronologique des opérations. 3. Il permet de prévenir ou de repérer les erreurs, car il est facile de comparer le total des débits et des crédits de chaque écriture. LE JOURNAL

18 LA JOURNALISATION On nomme journalisation linscription des opérations dans un journal. Une écriture de journal distincte doit être passée pour chaque opération. La forme et le contenu des écritures de journal sont les suivants : 1. La date de lopération ; 2. Les comptes et les montants à débiter et à créditer ; 3. Une brève explication de lopération.

19 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION La date de lopération est inscrite dans la colonne Date. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Jane Ferrier, Capital (Mise de fonds du propriétaire) 1 er juil.Matériel roulant Encaisse (Achat dun camion) Créditeurs23 000

20 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION Le nom du compte à débiter est dabord inscrit dans la marge gauche de la colonne Nom du compte et explication. Le nom du compte à créditer est inscrit sur la ligne suivante, en retrait par rapport à la ligne supérieure. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Jane Ferrier, Capital (Mise de fonds du propriétaire) Matériel roulant Encaisse (Achat dun camion) 1 er juil Créditeurs

21 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION Les débits sont comptabilisés dans la colonne de gauche et les crédits dans la colonne de droite. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Jane Ferrier, Capital (Mise de fonds du propriétaire) Matériel roulant Encaisse (Achat dun camion) er juil. Créditeurs23 000

22 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION Une brève explication de lopération est donnée. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Matériel roulant er juil. Jane Ferrier, Capital Encaisse (Mise de fonds du propriétaire) (Achat dun camion Créditeurs

23 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION Pour faciliter la lecture du journal, on met un intervalle entre chaque écriture. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Jane Ferrier, Capital (Mise de fonds du propriétaire) Matériel roulant Encaisse (Achat dun camion) 1 er juil. Créditeurs

24 LA PROCÉDURE DE JOURNALISATION La colonne intitulée Réf. est laissée vide au moment où lon enregistre lécriture de journal. On utilise cette colonne plus tard, quand on reporte les écritures de journal dans les comptes de grand livre. JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit er juil.Encaisse Jane Ferrier, Capital Matériel roulant Encaisse 1 er juil. (Mise de fonds du propriétaire) (Achat dun camion) Créditeurs

25 JOURNAL GÉNÉRAL J1 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit 2012 Encaisse Jane Ferrier, capital (Mise de fonds du propriétaire) On considère comme écriture simple une écriture qui ne comporte que deux comptes, un débit et un crédit. LES ÉCRITURES DE JOURNAL SIMPLES ET COMPOSÉES 1 er juil.

26 Lorsquune écriture de journal exige trois comptes ou plus, on parle alors décriture composée. UNE ÉCRITURE DE JOURNAL COMPOSÉE JOURNAL GÉNÉRAL J2 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit 2012 Matériel Encaisse3 000 Créditeurs (Achat dun camion) er juil.

27 JOURNAL GÉNÉRAL J2 DateNom du compte et explicationRéf.DébitCrédit 2012 Encaisse3 000 Matériel Créditeurs (Achat dun camion) ÉCRITURE DE JOURNAL COMPOSÉE Contrairement à ce qui est présenté ici, tous les débits doivent figurer avant les crédits. 1 er juil.

28 LE GRAND LIVRE Lensemble de tous les comptes tenus par une entreprise sappelle le grand livre général (GLG). Un grand livre général contient tous les comptes de lactif, du passif et de lavoir des propriétaires. GRAND LIVRE GÉNÉRAL

29 Passif Actif Avoir des propriétaires LE GRAND LIVRE GÉNÉRAL Matériel roulant Stock de Fournitures Débiteurs Encaisse Intérêts à payer Salaires à payer Créditeurs Effets à payer Salaires Produits des services Ferrier, Prélèvements Ferrier, Capital

30 LE REPORT DUNE ÉCRITURE DE JOURNAL Dans le grand livre, inscription dans les colonnes appropriées de la date de lopération, de la page du journal et du montant du débit présenté dans le journal et du numéro de compte auxquels le journal a été reporté.

31 Dans le grand livre, inscription dans les colonnes appropriées de la date de lopération, de la page du journal et du montant du crédit présenté dans le journal et du numéro de compte auxquels le journal a été reporté. LE REPORT DUNE ÉCRITURE DE JOURNAL

32 LA BALANCE DE VÉRIFICATION Une balance de vérification est une liste de comptes et de leurs soldes à une date précise. La balance de vérification sert essentiellement à vérifier, après leur report, légalité entre les débits et les crédits. Une balance de vérification permet de découvrir les erreurs commises dans la journalisation et le report. Voici comment létablir : 1. Dressez la liste des comptes et de leurs soldes. 2. Faites le total de la colonne des débits et de celle des crédits. 3. Assurez-vous quil y a égalité entre les deux colonnes.

33 SERVICES DE LAVAGE DE FENÊTRES JANE Balance de vérification Au 31 juillet 2012 DébitCrédit Encaisse $ Débiteurs4 100 Stock-fournitures de nettoyage900 Assurances payées davance1 200 Matériel roulant Créditeurs $ Jane Ferrier, capital Jane Ferrier, Prélèvements Produits Frais dessence 250 Charges locatives $ Le total des débits doit égaler le total des crédits. LA BALANCE DE VÉRIFICATION Salaires 500

34 LES LIMITES DE LA BALANCE DE VÉRIFICATION La balance de vérification ne prouve pas que toutes les opérations ont été comptabilisées ou que le grand livre est exact. Plusieurs erreurs peuvent être présentes même si les totaux des colonnes de la balance de vérification sont égaux. La balance de vérification peut être en équilibre même si : 1. une opération nest pas journalisée, 2. une écriture de journal en équilibre nest pas reportée au grand livre, 3. une écriture de journal est reportée deux fois, 4. on utilise des comptes incorrects pour la journalisation ou pour le report, 5. des erreurs qui sannulent sont commises lors de lenregistrement des opérations.


Télécharger ppt "LE COMPTE Un compte est un registre comptable individuel faisant état des augmentations et des diminutions dun élément particulier de lactif, du passif."

Présentations similaires


Annonces Google