La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SANG. Voie de communication et de transport Réseau dintégration des fonctions corporelles Maintien de léquilibre physico-chimique de l organisme température,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SANG. Voie de communication et de transport Réseau dintégration des fonctions corporelles Maintien de léquilibre physico-chimique de l organisme température,"— Transcription de la présentation:

1 LE SANG

2 Voie de communication et de transport Réseau dintégration des fonctions corporelles Maintien de léquilibre physico-chimique de l organisme température, pH, concentrations ioniques Surveillance et défense active Contrôle des pertes de volume Le sang : rôles

3 Matrice extracellulaire liquide Éléments cellulaires Composition

4 55% du volume sanguin Eau Protéines majoritairement synthétisées par le foie albumine globulines ( et ) fibrinogène Métabolites ions, acides aminés Sucres, lipides gaz: oxygène et gaz carbonique La matrice extracellulaire = plasma

5 Globules rouges ou érythrocytes (5 X 10 9 /mL) Globules blancs ou leucocytes (5 X 10 6 /mL) Granulocytes Polynucléaires neutrophiles (de 40 à 75%) Polynucléaires éosinophiles (5%) Polynucléaires basophiles (0,5%) qui deviennent les mastocytes Agranulocytes Lymphocytes (de 20 à 50%) Monocytes (1 à 5%) qui deviennent les macrophages tissulaires Plaquettes ou thrombocytes ( 3 X10 8 /mL) Éléments cellulaires (45% volume)

6 Cellule biconcave, avec un fort rapport surface/volume Contient une protéine majoritaire ( lhémoglobine) responsable du transport de loxygène et du gaz carbonique Obtient son énergie par glycolyse Durée de vie de 100 à 120 jours liée à la capacité des globules rouges de maintenir leur forme Les globules rouges sénescents sont éliminés dans la rate et le foie Les globules rouges

7

8

9

10 Cellule souche pluripotente Cellule progénitrice multipotente Cellule progénitrice déterminée Cellule en voie de maturation Cellule mature

11 ProérythroblasteÉrythroblaste basophile

12 Érythroblaste polychromatophile Érythroblaste orthochromatique ou normoblaste

13 Réticulocyte Érythrocyte

14 Noyau multilobé, courte vie Chimiotactisme mouvement guidé par un gradient de concentration Phagocytose Métabolites réactifs de loxygène Enzymes hydrolytiques Anaérobie Peu de mitochondries Beaucoup de glycogène Formation de pus Libération denzymes dans le milieu Activation de la réponse inflammatoire Les polynucléaires neutrophiles (PMN)

15

16

17 Granulations primaires hydrolases myéloperoxydase Granulations secondaires lysozyme protéines inflammatoires Granulations tertiaires enzymes sécrétées protéines dadhésion membranaires

18 Noyau bilobé et granulations acidophiles Attirés par les sécrétions des basophiles et des mastocytes Bagage toxique: enzymes oxydatifs et protéines basiques Toxicité exercée par dégranulation sur des proies, tels les parasites, trop grosses pour être phagocytées Impliqués dans les phénomènes allergiques et la défense anti-parasitaire. Les polynucléaires éosinophiles

19

20 Noyau bilobé masqué par les granulations basophiles Contiennent héparine et amines vasoactives Responsables de la vasodilatation et de laugmentation la perméabilité vasculaire Rôle équivalant à celui des mastocytes tissulaires Possèdent des récepteurs membranaires pour les IgE liés à leur antigène spécifique Responsables des réactions dhypersensibilité immédiate. Les polynucléaires basophiles

21

22 Les plus gros des globules blancs (jusquà 20µm) Noyau en forme de fer à cheval à 2 nucléoles et plus Fort pouvoir phagocytique Chimiotactisme Arsenal cytotoxique développé Rôle dans la réponse inflammatoire Collaborent avec les lymphocytes pour l initiation d une réponse immune spécifique et à mémoire Production dun vaste éventail de substances capables dinfluencer dautres cellules Les monocytes-macrophages

23 Produits des macrophages Métabolites actifs de loxygène Peroxyde (H 2 O 2 ), anion superoxyde (O-), oxyde nitrique (NO 2 ) Hydrolases Cytokines inflammatoires Interleukine-1, interleukine 6, TNF- Facteurs de croissance Pour les cellules hématopoïétiques Pour les fibroblastes Protéines du complément

24

25 Les plus abondants des agranulocytes. Cellules sphériques, chromatine compacte, cytoplasme peu abondant Responsables de la défense spécifique Immunité à médiation cellulaire Immunité à médiation humorale Les lymphocytes

26

27 Caractéristiques des lymphocytes Caractérisées par la présence de récepteurs hautement spécifiques pour la reconnaissance de molécules étrangères (antigènes) Circulent constamment du sang vers les tissus: surveillance immune Généralement quiescents Activés par la rencontre de lantigène dans les tissus lymphoïdes secondaires et tertiaires

28 Types de lymphocytes Lymphocytes B élément de reconnaissance: immunoglobuline membranaire reconnaissance directe de lantigène maturation dans la moelle osseuse différenciation en plasmocytes suite à lactivation naïf ou mémoire Lymphocytes T élément de reconnaissance : récepteur T reconnaissance de lantigène digéré et associé à une protéine du soi à la surface dune cellule de présentation maturation dans le thymus naïf, effecteur ou mémoire

29 Types de lymphocytes T T auxiliaires (ou helper) : Th caractérisés par lexpression de la protéine membranaire CD4 rôle: activer les autres cellules de défense T cytotoxiques : Tc caractérisés par lexpression de la protéine membranaire CD8 rôle: éliminer les cellules infectées ou tumorales

30 T auxiliaires Reconnaissent lantigène digéré et associé à une protéine membranaire appelée produit de classe II du complexe majeur dhistocompatibilité à la surface dune cellule de présentation différents types selon les cytokines produites en réponse à lactivation Th1: activent les Tc et les macrophages Th2: activent les lymphocytes B Th3 : inhibent l activation immunitaire

31 T cytotoxiques Reconnaissent lantigène digéré et associé à une protéine membranaire appelée produit de classe I du complexe majeur dhistocompatibilité à la surface dune cellule infectée ou tumorale Induisent lapoptose des cellules tumorales ou infectées par un virus

32

33

34

35

36 Structures ovoïdes anuclées originant de la fragmentation de grosses cellules polynuclées dans la moelle osseuse (mégacaryocytes) Cytosquelette développé Glycocalyx très épais Métabolisme aérobie et anaérobie Lysosomes Peroxysomes Granulations alpha : facteurs de coagulation Granulations denses ou delta: sérotonine absorbée du plasma Les plaquettes

37

38 Hémostase : arrêt des saignements Formation dun clou plaquettaire par agrégation Activation de la cascade de la coagulation Stabilisation du clou plaquettaire par la fibrine Formée à partir du fibrinogène par laction de la thrombine Réparation du vaisseau Dissolution du caillot Rôles des plaquettes

39 LA LYMPHE

40 Circule à travers une tubulure semblable à celle de la vasculature sanguine Composition analogue à celle du sang mais avec un faible contenu cellulaire Formée de lexcès de liquide des espaces interstitiels La lymphe

41

42 Draine les ganglions lymphatiques assure la présentation des antigènes aux cellules du système immunitaire Assure la surveillance immunitaire permet la recirculation permanente des lymphocytes du sang aux tissus et des tissus au sang Maintient le volume sanguin Retourne au sang le liquide perdu dans les tissus par le canal thoracique et le conduit lymphatique droit Rôles de la lymphe

43 LES TISSUS LYMPHOÏDES

44 Types de tissus lymphoïdes Tissus lymphoïdes primaires rôle : différenciation des lymphocytes thymus et moelle osseuse Tissus lymphoïdes secondaires rôle : lieu dactivation des lymphocytes structures encapsulées :rate et ganglions lymphatiques Tissus lymphoïdes tertiaires rôle : lieu dactivation et de régulation des lymphocytes structures non encapsulées: plaques de Peyer, appendice, adénoïdes, amygdales

45 Structure des tissus lymphoïdes Espace principalement occupé par des cellules libres Espace structuré et compartimenté Par des cellules épithéliales avec de longues extensions cytoplasmiques dans le thymus Par de cellules conjonctives de type réticulaires fabriquant de fines fibres de collagène dans les autres tissus lymphoïdes.

46

47 Le thymus Site de différenciation des lymphocytes T Formé dun cortex et dune médullaire Organe lympho-épithélial tissu structuré par des cellules épithéliales aux longues extensions cytoplasmiques Origine ectodermique pour le cortex Origine endodermique pour la médullaire Barrière sang- thymus Origine de la juxtaposition de deux membranes dassise, celle de lendothélium et celle des cellules épithéliales site protégé

48

49

50

51 Les ganglions lymphatiques Filtre les liquides récupérés des tissus interstitiels Stroma formé par des cellules réticulaires et leurs fibres de réticuline Les lymphocytes naïfs ou mémoires pénètrent le ganglion au niveau de structures vasculaires spécialisées : les high endothelial venules Les lymphocytes T activés et les anticorps quittent le ganglion par le sinus lymphoïde efférent

52

53

54

55 La rate Filtre le sang Constitué de deux régions la pulpe blanche où est concentré le tissu lymphoïde la pulpe rouge où sont éliminés les globules rouges sénescents Irrigation complexe artère splénique artére centrale et les artérioles radiantes artériole pénicillaire capillaires bordées de macrophages sinusoïdes spléniques veinule veine splénique

56

57

58 Tissus lymphoïdes tertiaires Assurent la défense des muqueuses Sous état dinflammation contrôlée rôle majeur des lymphocytes T régulateurs

59


Télécharger ppt "LE SANG. Voie de communication et de transport Réseau dintégration des fonctions corporelles Maintien de léquilibre physico-chimique de l organisme température,"

Présentations similaires


Annonces Google