La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évaluation de létat mental Louise Boyer, B.Sc.Inf., M.Éd.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évaluation de létat mental Louise Boyer, B.Sc.Inf., M.Éd."— Transcription de la présentation:

1 Évaluation de létat mental Louise Boyer, B.Sc.Inf., M.Éd.

2 SANTÉ MENTALE Définition: « La santé mentale dune personne sapprécie à sa capacité dutiliser ses émotions de façon appropriée dans les actions quelle pose (affectif), détablir des raisonnements qui lui permettent dadapter ses gestes aux circonstances (cognitif) et de composer de façon significative avec son environnement (relationnel). Tout en reconnaissant cette spécificité, il demeure fondamental dagir à la fois sur les dimensions biologiques, psychologiques, sociales…. » Ministère de la Santé et des Services sociaux, Politique de santé mentale, Québec, 1989.

3 TROUBLES MENTAUX TROUBLES QUI ALTÈRENT: -les capacités cognitives -les capacités perceptives -les facultés mentales -le monde émotionnel -les capacités relationnelles -léquilibre physiologique Classification: DSM-IV Cueillette dinformations selon 5 axes.

4 Les 5 axes du DSM-IV Axe 1 trouble mental cliniquement observable: Symptômes: délire, démence, troubles cognitifs… Axe 2 troubles de la personnalité: Symptômes: paranoïa, schizophrénie, obsessif-compulsif… Axe 3 troubles physiologiques associés à un trouble mental: Exemple: hypo/hyperthyroïdie Axe 4 troubles psychosociaux et environnementaux: Exemple: événement précipitant (séparation) Axe 5 fonctionnement global: Exemple: relations interpersonnelles

5 Examen clinique: état mental Repères physiologiques -oxygénation -fréquence de la respiration -nutrition -élimination -hydratation -repos et activité Repères cognitifs -lattention -la mémoire -lorientation Repères perceptifs -perception sensorielle Douleur, 5 sens… Repères dordre mental -processus de la pensée -jugement -autocritique Repères émotifs -lhumeur et émotions

6 Examen clinique: état mental Repères relationnels (psychosociaux et environnementaux) -situation problématique -ressources: personnelles, familiales, sociales -estime de soi Lexamen clinique, Brûlé et Cloutier (2002)

7 Effets secondaires des neuroleptiques Premiers symptômes: -akinésie: ralentissement des mouvements, diminution du débit verbal -akathisie: mouvements incessants et involontaires -tremblements: petite amplitude et haute fréquence, surtout membres supérieurs Usage prolongé -dystonie: perturbation du tonus musculaire, contractions soutenues et anormales -dyskinésie: mouvements involontaires et répétitifs, non rythmiques ( bouche, lèvres, langue, mâchoire, cou… )

8 Examen extrapyramidal Observation de lexpression du visage, de lattitude générale et du discours: mouvements? Demander détendre les bras en pronation devant elle, les yeux fermés: tremblements? Demander à la personne dalterner pronation, supination aussi vite quelle peut: mouvements de la bouche? Test de la spirale; Présence de rigidité musculaire? Évaluer la démarche et la posture Test de la roue dentée.

9 Effets secondaires des médicaments contre la maladie de Parkinson Confusion mentale Troubles visuels Sécheresse de la bouche Constipation et rétention urinaire ???: antécédents de glaucome ou de rétention urinaire

10 Examen clinique: Observer la coloration et état de la peau Faire lexamen extrapyramidal régulièrement T.A. et F.C. T° et ? Sur chaud et froid Observer état de la bouche Évaluer élimination et déglutition Régularité du cycle menstruel ? Libido?

11 STRESS - ANXIÉTÉ STRESS: réaction dune personne à une situation quelle a elle-même jugée importante…effets physiologiques, cognitifs, psychosociaux… ANXIÉTÉ: sentiment dappréhension, de malaise, dincertitude et de peur lié à lanticipation dune menace intrapsychique de source inconnue… PANIQUE: peur intense, besoin de fuir… peut empêcher la personne de faire certaines activités, retrait social

12 PEUR Sentiment pénible devant une situation perçue comme dangereuse. ? Réaction adaptée Si trop stressant, ne peut sadapter: Comportements rigides Ou Malléabilité excessive CULPABILITÉ Sentiment dêtre en faute à cause dun acte répréhensible, commis ou souhaité. Différent de la honte Se sent responsable

13 DÉPRESSION - DÉSESPOIR DÉSESPOIR:la personne se sent prisonnière de sa souffrance… DÉPRESSION: la personne se sent sans valeur, triste, vide, au point où ses sentiments entravent un fonctionnement efficace. Symptômes: perte dintérêt ou de plaisir, changement de lappétit, troubles du sommeil, moins dénergie, fatigue, sentiment dinutilité, de culpabilité, pensées associées à la mort, faible concentration, difficulté de prendre des décisions… Incidence: 7,9 à 8,6% des adultes (plus de 18 ans) (Santé Canada) Plus de femmes que dhommes (2:1), adolescents, jeunes adultes, adulte âge moyen, personnes âgées. Hommes plus coléreux, irritables, découragés, consultent moins. Risque de suicide élevé

14 MÉFIANCE Continuum entre la dépendance et la paranoïa (voir p. 98) Le doute influence ses décisions et ses actions. Elle croit que les autres ne peuvent pas la comprendre… RETRAIT Diminution de lengagement dune personne dans son environnement Temporaire ou permanent Sentiment de solitude

15 Hyperactivité -fluctuations de lhumeur -grande volubilité -fuite des idées -perte dappétit -perte de sommeil -manque de concentration -irritable -besoin de bouger -engagement démesuré -estime de soi perturbé Manipulation Façon dentrer en relation en tentant de contrôler lautre afin de répondre à ses besoins ou à ses désirs immédiats.

16 TENDANCES SUICIDAIRES LE SUICIDE: la personne veut que ses souffrances cessent mais ne veut pas nécessairement mourir… la fin dune longue route de désespoir et dimpuissance. Problème grave au Canada et au Québec… le suicide représente 24% de tous les décès de personnes âgées de 15 à 24 ans et 16% chez les 25 à 44 ans (Santé Canada) Taux de mortalité plus élevé chez les hommes, moyens différents et plus violents que les femmes (arme à feu, pendaison) Adolescents: période stressante: formation de lidentité, approbation des pairs, de la famille et des amis, réussite scolaire, impulsivité… Personne âgée: perte de relations, perte de capacités physiques et mentales Adultes dâge moyen: remise en question, dépression

17 comportement suicidaire Expression répétée de détresse, dimpuissance et de désespoir Signes de dépression Perte dintérêt envers les amis, les passe-temps et les activités aimées auparavant Donner des biens appréciés ou mettre de lordre dans ses affaires personnelles Dire des souhaits finaux à un proche Exprimer des pensées suicidaires Exprimer lintention de se suicider et avoir un plan et une date précise…

18 SAD PERSON SCALE S sex A age D depression P previous attempt E ethanol abuse R rational thinking loss S social support lacking O organized plan N no spouse S specificity P proximity of help L lethality A availability N no help S sickness

19 VIOLENCE COURBE DAGRESSIVITÉ 7 ÉTAPES 1-lactivation 2-le refus 3-la panique 4-lintimidation 5-le passage à lacte 6-la récupération 7-la stabilisation Leclerc (1992) dans Brûlé et Cloutier (2002)

20 VIOLENCE Indicateurs dun risque imminent -poings et dents serrés -discours hostile et menaces -regard paranoïde -pâleur du visage -rougeur -agitation, excitation -hausse du ton -posture rigide -discours décousu et désorganisé -refus de coopération -culpabilité ***** avez-vous peur?

21 VIOLENCE: quoi faire? Toujours avoir une porte de sortie…ne laissez pas le patient se mettre entre vous et la sortie… Essayez de lisoler Respecter lespace vitale du patient, ne lapprochez pas (5-7 pieds), ne le touchez pas! Restez calme, essayer de contrôler vos émotions Soyez authentique Nessayer pas de parler si il crie, parler toujours dun ton calme Ne vous argumentez pas, ne devenez pas défensif, confrontant, ne porter pas de jugement

22 VIOLENCE: quoi faire? Laissez le exprimer ses peines, ses insatisfactions mais répondez de façon sélective. Clarifiez les mauvaises perceptions et reconnaissez ses plaintes lorsquelles sont fondées. Communiquer avec des phrases et des mots simples Offrir des solutions réalistes, lui offrir des choix pour lui donner du contrôle Mettre des limites, calmement mais fermement Savoir quand on a besoin daide… fuir si dangereux, votre sécurité dabord! Si le patient ne se calme pas…. Code blanc La prévention cest toujours mieux!


Télécharger ppt "Évaluation de létat mental Louise Boyer, B.Sc.Inf., M.Éd."

Présentations similaires


Annonces Google