La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FR/AGNA/2014/Pres/01 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Finances Office National des Statistiques ASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FR/AGNA/2014/Pres/01 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Finances Office National des Statistiques ASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT."— Transcription de la présentation:

1 FR/AGNA/2014/Pres/01 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Finances Office National des Statistiques ASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS MISE EN ŒUVRE DU SCN 2008 RÉUNION GACN SUR LA MISE EN ŒUVRE DU SCN 2008 CCNU, A DDIS -A BEBA, É THIOPIE, 3-6 FÉVRIER 2014 Zahia Boumghar

2 Plan de la présentation I. Etat des lieux de la coopération et de lassistance en matière de comptes nationaux; II. Initiative récente en matière de renforcement du SNIS; III. Principaux travaux engagés en matière de comptes nationaux notamment avec loutil ERETES; IV. Modalités dinsertion future dans linitiative africaine relative à la mise en œuvre du SCN2008.

3 I- Etat des lieux de la coopération et de lassistance technique Lobjectif principal de l ONS est le renforcement du système statistique Algérien et ladoption des méthodes statistiques en conformité avec les normes internationales. LONS porte un intérêt particulier au bon fonctionnement du système national dinformations statistiques Continuer à développer et consolider les statistiques en conformité avec les normes internationales et en ce qui nous concerne le système de la comptabilité nationale des Nations Unies (SCN2008 )

4 I- Etat des lieux de la coopération et de lassistance technique (suite ) LONS est déjà inséré dans des protocoles déchanges dinformations et de coopération: Une coopération bilatérale encadrée par une convention ONS-INSEE Des actions ponctuelles de coopération avec lUE (Medstat), lUA, la CEA, la BAD, le FMI, le FMA, la Banque Mondiale, la Ligue des États Arabes ….

5 II- Initiatives récentes en matière de SNIS Dans le cadre du renouvellement de la base des comptes nationaux (année 2011), les travaux délaboration des comptes nationaux intégreront graduellement les innovations du SCN Ces travaux de changement de base nont pu être envisagés quen engageant une série dopérations statistiques structurantes et qui portent sur les domaines suivants:

6 II- Initiatives récentes en matière de SNIS (Suite) Recensement économique et mise à jour des répertoires dentreprises Réalisation de « lenquête approfondie » (enquête de structure) auprès des entreprises et des établissements dans le but de confectionner une nouvelle base (base 2011) pour lélaboration des ERE et du TRE. Le questionnaire adressé à lentreprise tient compte de certaines nouveautés du SCN 2008 (ex: les dépenses de recherche et développement qui seront enregistrés dans la formation brute de capital fixe, les bases de données, ) Les résultats de lenquête sur les dépenses de consommation des ménages sont désormais disponibles et intègrent également de domaines nouveaux. Enquête auprès des institutions financières qui prend en compte, entre autres, la nouveauté concernant les services dintermédiation financière indirectement mesurés (SIFIM)

7 II- Initiatives récentes en matière de SNIS (Suite) Enquête emploi auprès des ménages Enquête Salaires auprès des entreprises Enquête migration Enquête Emploi du Temps des Ménages (pour le ciblage de certaines activités informelles); Enquêtes régulières réalisées par lONS (Prix à la consommation, production industrielle, prix à la production industrielle….) Travail sur les nomenclatures et classifications qui sont conformes aux nomenclatures internationales (nomenclatures de produits, des activités, COICOP, COFOG….); Adoption des normes internationales IAS/IFRS Elaboration des comptes trimestriels

8 II- Initiatives récentes en matière de SNIS (Suite) Pour finir on peut valablement considérer que le SNIS a connu et connaît un renforcement important du fait des efforts dadoption de standards internationaux, de lintégration de bonnes pratiques en matière denquêtes, de recueils et traitements de linformation statistique. Les initiatives les plus importantes concernent les points suivants: Le rôle de lONS et le conseil national de la statistique (CNS) La coordination inter institutionnelle ( ONS- Banque Centrale pour lélaboration du compte du monde,ONS –Douane pour les statistiques du commerce extérieures; ONS –Ministère des Finances pour lélaboration du compte des AP……) La normalisation et lharmonisation des statistiques et des nomenclatures……

9 III- Principaux travaux engagés en matière de comptes nationaux (outil ERETES) LOffice National des Statistiques a bénéficié de lappui technique de lINSEE pour limplémentation de loutil ERETES qui a entre autres comme objectifs délaborer une nouvelle base (2001) des comptes nationaux conforme aux règles du système des comptes nationaux (SCN) 1993 des Nations Unies Actuellement, les travaux de compilation des comptes annuels (base 2001) selon le SCN1993 se poursuivent avec la version

10 III- Principaux travaux engagés en matière de comptes nationaux Adoption des nomenclatures et classifications internationales, notamment: La classification des secteurs institutionnels du SCN 2008 avec une certaine adaptation au cas algérien (public, privé, ….); La Classification des Fonctions de Consommation des Ménages (COICOP) ; La Classification des Fonctions des Administrations Publiques (COFOG) ; La classification des opérations économiques du SCN 2008 avec une certaine adaptation au cas algérien ; Adoption de la Classification Internationale Type par Industrie (CITI, rev4) des Nations Unies ; et son adaptation au contexte algérien à travers la Nomenclature Algérienne des Activités de 2010 Adoption de Classification Centrale des Produits (CPC rev 2) des Nations Unies ; et son adaptation au contexte algérien à travers La Nomenclature Algérienne des Produits de 2010 La Classification par Grande Catégorie Économique (BEC rev 3) des Nations Unies.

11 III- Principaux travaux engagés en matière de comptes nationaux Élaboration des tables de passage entre les classifications et nomenclatures, notamment : Nomenclature budgétaire (par chapitres) la COFOG Nomenclature budgétaire (par chapitres) Opérations du SCN2008 Nomenclature budgétaire (par chapitres) la NAA 2010 Nomenclature des Biens et Services (NBS) la NAP 2010 Nomenclature des Biens et Services (NBS ) la COICOP Nomenclature douanière (TDA) la NAP 2010 Nomenclature douanière (TDA) Classification Grandes Catégories Économiques Nouveau Système Comptable et Financier entreprises Opérations du SCN2008

12 IV- Modalités dinsertion future dans linitiative africaine relative à la mise en œuvre du SCN2008 Il est important de souligner que linitiative africaine pour la mise en œuvre du SCN 2008 est extrêmement importante particulièrement sur les aspects collatéraux au SCN 2008, cest-à-dire le développement des systèmes nationaux dinformations statistiques et notamment les travaux structurants tels que les répertoires, les nomenclatures et classifications Quels seraient les axes sur lesquels lAlgérie pourrait valablement sinscrire dans le projet africain de mise en œuvre du SCN 2008?

13 IV- Modalités dinsertion future dans linitiative africaine relative à la mise en œuvre du SCN2008 (Suite) Mettre en place des instruments adéquats pour le Transfert de connaissances et d'échanges de bonnes pratiques (workshop, visite détudes, formations…) Logiciels dédiés à la confection des comptes nationaux mais mieux adaptés aux contraintes liées au développement des systèmes dinformations statistiques.

14 L ES COURS DE FORMATION Ces cours devraient être pour lessentiel destinés aux comptables nationaux débutants et devraient prendre en compte les éléments suivant: Suggestions : Donner un contenu pratique aux cours prodigués et séloigner des présentations trop académiques; Même si les présentations formelles sont un passage obligé, il sera nécessaire de sorienter sur les aspects pratiques et notamment en spécialisant les cours selon les grandes catégories de comptes et tableaux du SCN 2008; Les formateurs devront de ce fait être des praticiens spécialisés.

15 A TELIERS DE TRAVAIL Destinés à des praticiens confirmés; Ils devront intégrer la dimension sous régionale pour en faire un espace adéquat déchanges et de partage dexpériences dans le but dune meilleure normalisation et dune confrontation productive des procédures et méthodologies; Ces exercices permettront dévaluer la distance qui nous sépare de ou des normes internationales et permettront dévaluer le chemin à parcourir pour mettre à niveau nos systèmes; Ces ateliers supposent une implication forte des pays qui y participent pour notamment assurer un partage effectif de connaissances.


Télécharger ppt "FR/AGNA/2014/Pres/01 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Finances Office National des Statistiques ASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT."

Présentations similaires


Annonces Google