La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion du risque infectieux en cas de diarrhée. Cas concret Mr S.( 84 ans), syndrome dépressif suite au DC de son épouse, est hospitalisé dans le service.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion du risque infectieux en cas de diarrhée. Cas concret Mr S.( 84 ans), syndrome dépressif suite au DC de son épouse, est hospitalisé dans le service."— Transcription de la présentation:

1 Gestion du risque infectieux en cas de diarrhée

2 Cas concret Mr S.( 84 ans), syndrome dépressif suite au DC de son épouse, est hospitalisé dans le service Beau soleil (SSR-psy) en chambre à 2 lits disposant dun cabinet de toilette avec WC, lavabo et douche. Il est continent, mais se déplace difficilement. Il présente un épisode de diarrhée. Une coproculture est réalisée. Quelles précautions pour : les soignants ? le patient ? lenvironnement ?

3 Avant de mettre en place des mesures Les questions que doivent se poser les soignants : De quel germe sagit-il? Où se situe le réservoir? La personne est-elle : continent ? incontinent? autonome ? dément ? déambulant? a-t-il des troubles cognitifs ? Quels risques pour les patients et pour le personnel? Que devons-nous mettre en place?

4 La coproculture est positive : Clostridium difficile Bacille à Gram +, anaérobie et sporulée Germe commensale de la flore digestive, Principal agent de la diarrhée nosocomiale chez les patients sous antibiothérapie. Transmission ORO-FECALE, par les mains du personnel ou par lenvironnement. Il ny a pas de contamination aérienne.

5 COMMUNICATION Information / Signalisation Information claire et simple Patient, famille Acteurs de soins Avant les transferts (Service, Etab, Cs, Examen…) Une signalisation : Pictogramme / Affiche La chambre : pour les personnels, les visiteurs et lors des transports. Sur les bons dexamens complémentaires (radio …), de CS…

6 Règles à appliquer Mise en œuvre : Tous les intervenants auprès de la personne soignée Application +++ des Précautions standard Hygiène des mains et bio nettoyage renforcés Des précautions complémentaires dhygiène (PCH) de type contact sur prescription médicale.

7 Pour les soignants Organisation des soins isolement dans les soins Utilisation de matériel à UU ou dédié au patient Port de gants, surblouse en cas de contact rapproché avec le patient ou ses excréta ou son environnement contaminé (PS) Hygiène des mains renforcée : Pas dutilisation SEULE des SHA (Pas dactivité sur les spores) Lavage des mains avec savon doux,séchage +++ et friction avec SHA. AUCUN CONTACT avec la personne ou son environnement APRES lhygiène des mains

8 Pour le patient Le mettre si possible en chambre seule Pendant le temps de la diarrhée : « isolement » du patient et activités collectives annulées Hygiène corporelle et vestimentaire +++ Lavage des mains après avoir été aux toilettes Le patient est continent soit : utilisation dun WC qui lui sera réservé et décontaminé régulièrement. ou utilisation dune chaise percée personnelle désinfectée régulièrement dans un lave-bassin. Ne pas utiliser les douchettes ou Si protection nécessaire : la plus occlusive possible et à changer très régulièrement - évacuation des changes dans la filière DASRI.

9 Pour les visiteurs Limiter les visites Informer ++ LAVAGE des mains (idem soignants)

10 Pour lenvironnement Bio nettoyage de la chambre : au minimum 1 fois/jour Bio nettoyage en 3 temps 1. Nettoyer avec un produit détergent 2. Rincer à leau 3. Désinfecter avec une solution deau de javel à 2,6% diluée au 1/5 ème laisser sécher 10mn (temps daction) pour les surfaces en inox : rincer obligatoirement après javellisation

11 Utilisation de leau de javel Berlingots de 250ml (solution à 9,6%) 1.dilution à 2,6% : dans un flacon d1 L, mettre 1 berlingot de 250 ml ml deau 1.dilution au 1/5ème : Ex : 1l de solution préparée ci-dessus dans 4 l deau Bidon de 1l ou 2l (solution à 2,6%) dilution directe au 1/5 ème ex : 1l du bidon dans 4l deau 2,6% 9,6%

12 Le linge le linge de toilette, les draps et alèses sont traités suivant procédure de létablissement : si filière linge contaminé mise en sac dans la chambre du résident et élimination le plus rapidement possible. Le linge personnel : si ne peut pas monter à une température 40°c : TTT particulier.

13 Levées des PCH sur prescription médicale dés la disparition de la diarrhée.


Télécharger ppt "Gestion du risque infectieux en cas de diarrhée. Cas concret Mr S.( 84 ans), syndrome dépressif suite au DC de son épouse, est hospitalisé dans le service."

Présentations similaires


Annonces Google