La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Lémergence du discours rationnel en quête de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Lémergence du discours rationnel en quête de."— Transcription de la présentation:

1 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Lémergence du discours rationnel en quête de la vérité. Place de la philosophie par rapport à la religion, à la science et aux valeurs. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Nicole Poupon et Bernard Maréchal

2 Étymologie et définitions Étymologie : Philosophie vient du grec philosophia, de philein, aimer et sophia, qui signifie sagesse mais aussi science. Amour de la sagesse ou amour de la science ? Ethique ou connaissance théorique ? Etymologiquement le terme Philosophie est ambigu. Définitions : Larousse sur internet : Ensemble de conceptions portant sur les principes des êtres et des choses, sur le rôle de l'homme dans l'univers, sur Dieu, sur l'histoire et, de façon générale, sur tous les grands problèmes de la métaphysique. Système d'idées qui se propose de dégager les principes fondamentaux d'une discipline : Philosophie des sciences. Doctrine, système d'un philosophe, d'une école, d'une époque : La philosophie d'Aristote. Manière de voir, de comprendre, d'interpréter le monde, les choses de la vie, qui guide le comportement : Chacun a sa philosophie. Constance résignée devant les avatars de l'existence, sagesse acquise avec l'expérience des difficultés. Synonymes : Morale, éthique, métaphysique, doctrine, école, idées, idéologie, position, thèse. Dictionnaire philosophique dAndré Comte-Sponville : La philosophie nest pas une science, ni même une connaissance (ce nest pas un savoir de plus, cest une réflexion sur les savoirs disponibles), et cest pourquoi, comme disait Kant, on ne peut apprendre la philosophie : on ne peut apprendre quà philosopher.

3 Notions / Concepts / Prise de vue A.La philosophie en tant quémergence du discours rationnel en quête de la vérité : La philosophie est dabord le discours dun certain type : le discours rationnel (logos) qui cherche à répondre par des arguments à un problème explicitement posé. Ce type de discours est historiquement situé : il a commencé à se développer en Grèce au VIIe et VIe siècle av JC en supplantant progressivement le mythe. Les premiers philosophes grecs (Thalès / Anaximandre… / école de Milet) ont introduit simultanément deux grands changements : o Lusage de la raison, sans faire appel à la religion, à la révélation, à lautorité ou à la tradition, pour tenter de comprendre le monde. o La nécessité de penser par soi-même pour tenter datteindre la vérité, doù lémergence du débat didées en lieu et place de lenseignement de type dogmatique. Philosopher est-ce ériger la rationalité en moyen, norme et critère de la vérité ? B.Philosophie et religion : Pour la religion, la vérité est dabord révélée dans les Ecritures, et non pas découverte par leffort autonome de lesprit rationnel. De là deux solutions semblent alors possibles : o Le discrédit total porté sur la philosophie ou la rationalité en général. o Au mieux, une subordination de la philosophie qui se met au service de la théologie, ce qui sera notamment le cas au Moyen-âge. Philosophie et religion sont elles incompatibles ou complémentaires ?

4 Notions / Concepts / Prise de vue (suite) Philosophie et science sont elles incompatibles ou complémentaires ? La philosophie nest-elle pas à la fois : Un instrument critique par lusage de la raison dune pensée en quête de la vérité Et une interrogation sur le sens et la valeur de la condition humaine sur lesquels aucune science ne pourra jamais nous renseigner ? C.Philosophie et science : Si le XVIIe siècle est celui qui, avec Descartes et Spinoza, libère la philosophie de la tutelle théologique, cest aussi le siècle ou la science moderne prend son essor et son autonomie (jusquau milieu du XVIIIe siècle la science expérimentale sappellera philosophie naturelle que lon distinguait de la philosophie morale). De là naitra une nouvelle contestation de la philosophie, inverse de celle opérée par la religion, puisquil va lui être alors reproché de ne pas donner à la raison toute sa positivité. Deux voies semblent alors souvrir pour sauver la légitimité de la réflexion philosophique : o La première (explorée notamment par Bergson) selon laquelle, à côté des sciences qui soccupent de la matière et se fondent sur lintelligence, la philosophie existe par son objet propre, lesprit et sa méthode, lintuition. o La seconde est celle du positivisme selon laquelle cest à la philosophie qui na pas dobjet propre (aucun champ en soi néchappe a priori aux sciences) que revient dunifier les différents domaines scientifiques (cf Auguste Comte) ou bien, comme le disait Wittgenstein, de clarifier le langage de la science. D.Philosophie et valeur : La philosophie nest-elle pas moins concernée par les faits (la vérité) que par les valeurs, (léthique, la morale, la sagesse, le bonheur) ? Les développements de la science nappellent-ils pas aujourdhui la réflexion philosophique au sens éthique/moraliste du terme ?

5 QUESTIONS 1.La philosophie, pourquoi faire ? 2.La philosophie sapprend-elle ? 3.La philosophie est-elle une thérapie ?

6 1.La philosophie, pourquoi faire ? Animation Bernard Maréchal Faut-il se référer à létymologie pour répondre à cette question : Par amour de la science ou de la vérité ? Par amour de la sagesse ou des valeurs ? Pour vivre mieux ?

7 1. La philosophie, pourquoi faire ? « Quand il ny a plus que la joie de connaître, il ny a plus que lamour et la vérité » dit ACS Nest-ce pas à cet idéal de bonheur qui fusionne valeurs et vérité auquel la sagesse tend ? Nest-ce pas parce que nul nest sage absolument, ni tout entier que nous aurions tous besoin de philosopher ? Vivre bien (réussir sa vie) ne serait-il pas un autre but de la philosophie ? Hors de léthique damour, comment le pourrions nous ? 1.Amour de la science ? Nul nentre ici sil nest géomètre ? nétait-il pas inscrit sur le fronton de lacadémie fondée par Platon ? Jusquau XVII e siècle, les sciences expérimentales ne sappelaient-elles pas philosophies naturelles ? Science et Philosophie nauraient-elles pas toujours en commun lusage fondamental de la raison. Même si, à la différences des théories scientifiques, les théories philosophiques ne sexpérimentent pas, vers quoi dautre que la recherche de la vérité pourraient-elles tendre ? 2.Amour de la sagesse ? Non parce quon aurait réussi dans la vie, ce qui ne serait que carriérisme, mais parce quon aurait réussi sa vie, quel autre idéal quune vie réussie pourrait bien viser la sagesse ? Comment vivre ? Vers quelle autre éthique que celle de lamour, la sagesse pourrait-elle bien nous guider ? « La sagesse ne peut être ni une science ni une technique » disait Aristote. Nest-ce pas parce que la sagesse porte moins sur ce qui est vrai que sur ce qui est bon ? Moins sur ce qui simpose à nous que sur ce que nous aimons ? Moins sur la vérité que sur les valeurs ? La recherche de la vérité ne serait-elle pas un des objectifs de la philosophie ? Pour répondre à cette question ne faut-il pas se référer à létymologie : amour de la science / amour de la sagesse ?

8 2.La philosophie sapprend-elle ? Animation Nicole Poupon Quest-ce qui différencie la connaissance de la réflexion ? La philosophie : connaissance ou réflexion ?

9 2. La philosophie sapprend-elle ? Kant naurait-il pas raison de dire : « On ne peut apprendre la philosophie : on ne peut apprendre quà philosopher » ? « On ne peut apprendre la philosophie : on ne peut apprendre quà philosopher » ? Sans être une connaissance de plus, critiquer, unifier, fonder les connaissances, nest-ce pas cela philosopher ? 1.Connaissance / réflexion ? Connaître, nest-ce pas penser ce qui est comme cela est ? La connaissance nest-elle pas une certaine adéquation entre lesprit (ce que nous pensons) et le monde ? Parce quelle est une relation, toute connaissance nest-elle pas toujours relative ? Une connaissance absolue ne serait-elle pas la vérité même ? Réfléchir, comme létymologie action de retour en arrière le laisse entendre, cest revenir sur ses pensées donc aussi sur ses connaissances. Doù à la fois concernant la réflexion : Un sens tourné vers lintérieur ou introspectif : la réflexion se prend pour son propre objet ( par exemple « Je pense donc je suis » de Descartes) Un sens tourné vers lextérieur ou critique : la réflexion prend pour objets des concepts étrangers au moi propre, ce qui, notamment par souci de cohérence, peut la conduire à douter de lexactitude de telles ou telles connaissances. 2.Philosophie : connaissance ou réflexion ? Si lon estime que « La philosophie est une pratique théorique qui a le tout pour objet, la raison pour moyen, et la sagesse pour but. » comme le dit ACS en ajoutant « Il sagit de penser mieux, pour vivre mieux. »… Ne faut-il pas en déduire : Que la philosophie nest pas une science, ni même une connaissance de plus mais une réflexion sur les connaissances disponibles ? Quainsi létude des différentes écoles et/ou théories philosophiques ne serait quun préalable au mieux utile mais non nécessaire pour philosopher et/ou penser sa vie ? Critiquer, fonder, unifier les connaissances, nest-ce pas cela réfléchir ?

10 3.La philosophie est-elle une thérapie ? Quest-ce quune thérapie, notamment de lesprit ? Au même titre que la psychanalyse, la philosophie serait-elle une thérapie de lesprit ?

11 3. La philosophie est-elle une thérapie ? Si philosopher cest penser sa vie pour quelle soit plus heureuse et vivre sa pensée, comment la philosophie ne serait-elle pas une thérapie des souffrances de la vie ? Si philosophie et psychanalyse constituent deux thérapies procédant de façons diamétralement opposées, plutôt quantagonistes, ne seraient-elles pas complémentaires ? 1.Thérapie ? Thérapie vient du grec thérapéia, soin. Ce mot désigne lensemble des moyens utilisés pour guérir une maladie ou une souffrance. Même sil paraît difficile de différencier la douleur de la souffrance au niveau des sensations; on parlera plutôt de souffrance lorsquil sagit de lesprit (souffrances morales ou psychiques) et de douleur lorsquil sagit du corps (souffrances physiques). Si la psychanalyse est usuellement considérée comme une thérapie du psychisme ou de lesprit, ne peut-on pas penser que la philosophie, dès lors quelle vise à penser mieux pour vivre mieux, en est une autre ? 2. Pour vivre mieux : psychanalyse versus philosophie ? Lobjectif de la psychanalyse ne consiste-t-il pas à rendre consciente à lindividu son histoire pour len libérer ou pour le moins quil cesse den être inconsciemment prisonnier ? « Quand il ny a plus que la joie de connaître, il ny a plus que lamour et la vérité ». Nest-ce pas à cet idéal de bonheur qui conjugue valeurs et vérité vers lequel tend la philosophie, comme nous le disions en conclusion de la première question ? Mais en pratique lune et lautre ne procéderaient-elles pas de façons diamétralement opposées pour apaiser les souffrances de lego : La psychanalyse selon un processus égocentré (intériorisé) de recherche de la vérité personnelle qui conduirait le sujet à se libérer de son histoire ? La philosophie selon un processus exo centré (extériorisé) de recherche de la vérité qui conduirait le sujet à relativiser limportance de son histoire ? Si penser mieux pour vivre mieux est une réalité, pourquoi la philosophie dont cest le but ne serait-elle pas, tout comme la psychanalyse, une thérapie de lesprit ?

12 « Comment vivre ? Dès quon essaie de répondre intelligemment à cette question, on fait de la philosophie » dit André Comte-Sponville. Dès lors quon ne peut éviter de se poser cette question, faudrait-il en conclure que lon ne peut échapper à la philosophie que par la bêtise ou lobscurantisme ?

13 A la Maison des SavoirsdAgdede 18h30 à 20h: A la Maison des Savoirs dAgde de 18h30 à 20h :5 « Action » mardi 10 janvier « Action » mardi 10 janvier « Esprit-matière » mardi 14 février « Esprit-matière » mardi 14 février « Ordre-désordre » : mardi 13 mars « Ordre-désordre » : mardi 13 mars « Utopie » mardi 10 avril « Utopie » mardi 10 avril « Volonté » mercredi 9 mai (attention, exceptionnellement cest un mercredi !) « Volonté » mercredi 9 mai (attention, exceptionnellement cest un mercredi !) « Rire » mardi 19 juin (attention, cest le troisième mardi du mois !) « Rire » mardi 19 juin (attention, cest le troisième mardi du mois !) A la MAM de Béziers de 19h à 20h30 : « La vie a-t-elle un sens ? » vendredi 20 janvier, dans le cadre de la fête de la « La vie a-t-elle un sens ? » vendredi 20 janvier, dans le cadre de la fête de la philo sur le thème « Vivre sa vie » organisée par la MAM Béziers du 20 au 22 janvier. philo sur le thème « Vivre sa vie » organisée par la MAM Béziers du 20 au 22 janvier. Prochaines réunions Tous les documents et informations sont disponibles sur :

14


Télécharger ppt "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Lémergence du discours rationnel en quête de."

Présentations similaires


Annonces Google