La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Agir ensemble contre lillettrisme 15 mai 2014 Catherine Tabaraud, chargée de mission régionale lutte contre l'illettrisme Pour laccès de tous à la lecture,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Agir ensemble contre lillettrisme 15 mai 2014 Catherine Tabaraud, chargée de mission régionale lutte contre l'illettrisme Pour laccès de tous à la lecture,"— Transcription de la présentation:

1 1 Agir ensemble contre lillettrisme 15 mai 2014 Catherine Tabaraud, chargée de mission régionale lutte contre l'illettrisme Pour laccès de tous à la lecture, à lécriture, et aux compétences de base

2 2 Catherine Tabaraud Chargée de mission régionale pour la Lutte contre lIllettrisme au sein de PRISME-LIMOUSIN Centre ressources emploi formation/Cité des métiers

3 3 Pour laccès de tous à la lecture, à lécriture, et aux compétences de base Illettrisme Grande cause nationale 2013

4 4 L'ILLETTRISME EN FRANCE C'est au début des années quatre-vingt que le problème de l'illettrisme est soulevé par les mouvements associatifs.

5 5 De quoi parle-t-on ? Pour en finir avec les confusions Pour un adulte qui a été scolarisé en France : il sagit de réapprentissage, de renouer avec les compétences de base. Cest la lutte contre lillettrisme. Pour un adulte qui na jamais été scolarisé : il sagit dapprendre. Cest lalphabétisation. Pour un nouvel arrivant en France : il sagit dapprendre le Français. Cest le Français langue étrangère qui peut se combiner avec les deux premières démarches. Pour une personne qui découvre le français à l'école et qui l'apprend dans un second temps on parle de Français Langue de Scolarisation ou de Français Langue Seconde

6 6 De quoi parle-t-on ? Pour en finir avec les confusions

7 7 Combien de personnes sont concernées ? 2,5 millions de personnes au niveau national Résultats enquête IVQ – INSEE – ,1 % des jeunes de 17 ans au niveau national (métropole et DOM), soit jeunes Journée Défense et Citoyenneté 2013 Pour la première fois depuis 2006, nous disposons de chiffres fiables

8 8 Avec le renouvellement de lenquête Information et Vie Quotidienne en nous disposons pour la première fois de chiffres fiables sur lévolution de lillettrisme en France depuis 2004 : en 2011 le taux dillettrisme est moins élevé quen 2004 (7 % en 2011, contre 9 % en 2004) personnes âgées de 18 à 65 ans et scolarisées en France sont en situation dillettrisme ( personnes en 2004) Combien de personnes sont concernées ?

9 9 Journées défense citoyenneté JDC

10 10 JDC : les résultats de 2004 à 2013 Pourcentage de jeunes en très grande difficulté de lecture

11 11 JDC : les résultats de 2004 à 2013 Pourcentage de jeunes en très grande difficulté de lecture

12 12 Pourcentage de jeunes en très grande difficulté de lecture JDC : les résultats de 2004 à 2013

13 13 JDC : les résultats de 2004 à 2013

14 14 LILLETTRISME UN PROBLEME MAJEUR Lenquête IVQ a porté sur la population âgée de 18 à 65 ans en France métropolitaine (37 millions de personnes) (Echantillon de personnes) 90 % des personnes interrogées ont été scolarisées en France QUELS SONT LES PROBLEMES ? personnes ( en 2004), soit 7 % (9% en 2004) de la population âgée de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine et ayant été scolarisée en France, est en situation dillettrisme

15 15 En savoir plus sur les personnes illettrées : quel est leur âge ? où vivent-elles ? que font-elles ? quelle langue utilisaient-elles dans leur enfance ? Plus de 50% ont plus de 45 ans Sur les 2,5 millions de personnes concernées les femmes représentent 39,5 %, les hommes 60,5 % 50 % vivent dans des zones rurales ou faiblement peuplées 10% vivent dans les zones urbaines sensibles (ZUS) mais le pourcentage dillettrés est de 14% dans les ZUS Plus de 50 % travaillent 20 % des allocataires du RSA sont en situation dillettrisme 71 % parlaient uniquement le Français à la maison à lâge de 5 ans

16 16 Des chiffres qui vont à lencontre des idées reçues Lillettrisme nest pas le problème exclusif des jeunes mais il touche toutes les classes dâges et surtout les plus de 45 ans Lillettrisme nest pas le problème exclusif des quartiers urbains, il concerne tous les territoires : seulement 10 % des illettrés vivent dans les ZUS Lillettrisme ne concerne pas que les exclus. La moitié des personnes confrontées à lillettrisme ont un emploi Illettrisme et immigration ne se confondent pas : les ¾ des illettrés parlaient uniquement le français à la maison à 5 ans La lutte contre lillettrisme, ne doit pas être confondue avec la politique linguistique en faveur des migrants

17 17 Définition de lillettrisme ANLCI 2003 « Lillettrisme qualifie la situation de personnes de plus de 16 ans, qui, bien quayant été scolarisées, ne parviennent pas à lire et comprendre un texte portant sur des situations de leur vie quotidienne, et/ou ne parviennent pas à écrire pour transmettre des informations simples »

18 18 Définition de lillettrisme ANLCI Pour certaines personnes, ces difficultés en lecture et écriture peuvent se combiner, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise dautres compétences de base comme la communication orale, le raisonnement logique, la compréhension et lutilisation des nombres et des opérations, la prise de repères dans lespace et le temps, etc. Malgré ces déficits, les personnes en situation dillettrisme ont acquis de lexpérience, une culture et un capital de compétences en ne sappuyant pas ou peu sur la capacité à lire et à écrire. Certaines ont pu ainsi sintégrer à la vie sociale et professionnelle, mais léquilibre est fragile, et le risque de marginalisation permanent. Dautres se trouvent dans des situations dexclusion où lillettrisme se conjugue avec dautres facteurs ». ANLCI 2003

19 19 Il sagit donc de permettre à tous, à tous les âges de la vie dacquérir, de consolider la base de la base … Un socle fonctionnel qui regroupe les compétences de base : lecture, écriture, calcul nécessaires pour faire face, de manière autonome à des situations simples de la vie courante

20 20 Il sagit donc de permettre à tous, à tous les âges de la vie dacquérir, de consolider la base de la base … circuler, faire ses courses, prendre un médicament, utiliser un appareil, suivre la scolarité de son enfant, entrer dans la lecture dun livre, retirer de largent dun distributeur automatique, lire un schéma, une consigne de travail ou de sécurité, un planning des horaires de travail, calculer des quantités, communiquer avec son entourage au travail (clients, collègues, etc.) …

21 21 La prévention de lillettrisme

22 22

23 23 Le rôle de l'École est de favoriser l'entrée dans le langage et son appropriation à travers l'expression orale, puis de permettre à tous les enfants d'apprendre à lire, à comprendre les textes, à s'exprimer à l'oral et à l'écrit de manière fluide et efficace. Des dispositifs d'aide sont prévus pour accompagner les élèves les plus fragiles et garantir des apprentissages plus solides.

24 24 Les actions de prévention de l'illettrisme en lien avec les familles La prévention de l'illettrisme doit être menée dans une relation de confiance avec les familles, grâce à un dialogue entre l'École et les parents, afin d'accompagner au mieux l'enfant en difficulté, tout particulièrement dans les secteurs touchés par la grande pauvreté.

25 25 La lutte contre lillettrisme

26 26 La lutte contre l'illettrisme : concerne les personnes en difficulté après l'âge de la scolarité obligatoire Les jeunes âgés de 17 ans et plus passent un test de compréhension de l'écrit lors de la journée défense et citoyenneté (JDC). Ce test permet de repérer les jeunes en difficulté avec la maîtrise de la lecture et la compréhension de l'écrit.

27 27 Pourquoi combattre lillettrisme ?

28 28 Un problème criant qui se tait Les personnes illettrées ne se manifestent pas. Leur plus grande préoccupation est justement de cacher cette difficulté. Pourquoi combattre lillettrisme ?

29 29 Parmi les 2,5 millions de personnes confrontées à lillettrisme en France, on compte de nombreux parents et grands-parents : qui ont beaucoup de difficultés à accompagner la scolarité de leurs enfants (et petits-enfants), à leur transmettre le goût de la lecture, lappétit dapprendre, le plaisir des livres qui sont gênés dans le contact, la communication et les relations avec les institutions qui rencontrent des difficultés pour sinsérer socialement et professionnellement Pourquoi combattre lillettrisme ?

30 30 Comment combattre lillettrisme ? Sensibiliser les professionnels intervenant en milieu « populaire » à la problématique de lillettrisme et à ses conséquences en matière de parentalité Amener les professionnels à ajuster leurs pratiques pour travailler avec ces parents Mettre les parents en confiance et les mobiliser sur les apprentissages « de base » pour : faciliter leur autonomie et leur propre développement personnel, contribuer à la prévention des difficultés de leurs enfants

31 31 Comment repérer les situations dillettrisme ? Repérer cest observer, prélever des indices, savoir ce quest lillettrisme (ne se réduit pas à ne pas savoir lire et écrire) Repérer nest jamais évident, cest un faisceau dindices qui va permettre le « diagnostic », on fait dabord des hypothèses Repérer cest se donner les moyens, le vouloir, provoquer la situation, orienter le questionnement, être en alerte

32 32 Il faut repérer pour : Révéler, dédramatiser, inciter à se former, rappeler que lapprentissage est possible à tout âge et tout au long de la vie. Important de se sentir légitime à aborder la question avec la personne. A noter : lANLCI a créé le numéro indigo qui permet de trouver la solution la plus proche de chez soi. Comment repérer les situations dillettrisme ?

33 33 Comment accompagner vers la formation ? Droit pour tous à la formation - On peut apprendre à tout âge et tout au long de la vie - Des réponses variées et adaptées existent pour les adultes : Réapprendre ce nest pas retourner à lécole, cest sappuyer sur les savoirs et des savoir-faire déjà acquis (abandon du modèle du déficit culturel)

34 34 Sinscrire dans la démarche AEF: cest possible quel que soit le point de départ, ça se construit étape après étape On distingue trois « paliers » constitutifs de la démarche AEF Premier palier : une action de sensibilisation / formation des acteurs professionnels aux thématiques liées à lillettrisme et particulièrement à la parentalité en situation dillettrisme Deuxième palier : une action de remobilisation + une orientation vers une réponse de formation dite de « droit commun » Troisième palier : une action de remobilisation + une réponse spécifique de formation à visée parentale Comment combattre lillettrisme ? Les Actions Educatives Familiales (AEF)

35 35 Comment combattre lillettrisme ? Les Actions Educatives Familiales (AEF) Les actions éducatives familiales ont un rôle majeur dans la fédération des actions qui s'adressent aux parents en situation d'illettrisme ou de grande fragilité linguistique et à leurs enfants.

36 36 Les partenaires de l'École pour agir contre l'illettrisme Le ministère de l'éducation nationale développe des actions en partenariat avec l'ensemble des acteurs, et notamment le monde associatif, à destination des enfants et des adolescents. L'accès aux livres et à la lecture, le goût des mots et le plaisir du texte sont favorisés. Les partenaires de lécole pour agir contre lillettrisme

37 37 Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI)Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) et les chargés de mission en Région Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) Association pour favoriser l'égalité des chances à l'école (APFEE) La ligue de l'enseignement LUDAF Les partenaires de lécole pour agir contre lillettrisme

38 38 Les partenaires de lécole pour agir contre lillettrisme La Fondation SNCF Lire et faire lire Syndical national de l'édition (SNE) En savoir plus sur les partenaires pour agir contre l'illettrisme, sur Éduscol

39 39 Pour retrouver des informations, des pratiques réussies, des outils et des productions: Retrouvez aussi les informations régionales sur le site de Prisme-Limousin

40 40

41 41


Télécharger ppt "1 Agir ensemble contre lillettrisme 15 mai 2014 Catherine Tabaraud, chargée de mission régionale lutte contre l'illettrisme Pour laccès de tous à la lecture,"

Présentations similaires


Annonces Google