La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 1."— Transcription de la présentation:

1 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 1

2 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 2 Traitements I Ach et mémantine

3 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 3 MAlzheimer : objectifs thérapeutiques MA asymptomatique : MA prédémentielle : MA légère : MA modérée : MA sévère : MMS

4 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 4 MAlzheimer : objectifs thérapeutiques MA asymptomatique : ttt étiologique : ralentir lévolution MA prédémentielle : ttt étiologique et symptomatique mémoire MA légère : idem + amélioration cognition, autonomie, comportement MA modérée : idem, surtout autonomie et comportement MA sévère : ttt symptomatique comportement +++ MMS

5 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 5 recommandations de niveau A consensus statement from British Association for Psychopharmacology Maladie dAlzheimer : –type 1a evidence for the efficacy of cholinesterase inhibitors in the treatment for mild to moderate AD –type 1a for memantine in more severe AD Démence à corps de Lewy et démence de la maladie de Parkinson : –type 1b evidence to support treatment with cholinesterase inhibitors in –Lewy body dementia, –both dementia with Lewy bodies and Parkinsons disease dementia (including for neuropsychiatric symptoms) Démence vasculaire : –type 1b evidence to support the use of cholinesterase drugs and memantine in the treatment of cognitive impairment in vascular dementia, though effect sizes are small and may not be clinically significant A. Burns J Psychopharmacol 2006; 20; 732

6 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 6 I Ach en France indications Donépézil (Aricept®) : –Traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer dans ses formes légères à modérément sévères. Rivastigmine (Exelon ®) : –Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie d'Alzheimer. –Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères d'une démence chez les patients atteints de la maladie de Parkinson idiopathique. Galantamine (Reminyl®): –Traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer dans ses formes légères à modérément sévères.

7 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 7 EBIXA ® mémantine indication AMM Traitement des patients atteints d'une forme modérée à sévère de la maladie d'Alzheimer.

8 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 8 EBIXA ® mémantine mode d action Cible : dysfonctionnement de la neurotransmission glutamatergique, en particulier au niveau des récepteurs NMDA, contribue à la fois à l'expression des symptômes et à la progression de la maladie dans la démence neurodégénérative. La mémantine est un antagoniste potentiel-dépendant non compétitif des récepteurs NMDA d'affinité modérée. Elle module les effets pathologiques de taux élevés de glutamate qui pourraient éventuellement aboutir à un dysfonctionnement neuronal.

9 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 9 EBIXA ® mémantine précaution insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 9 ml/min/1,73 m 2 ), Aucune donnée n'étant disponible, traitement par pas recommandé chez ces patients patients épileptiques : prudence recommandée quand antécédents de convulsions, ou des facteurs de risque d'épilepsie L'association aux antagonistes NMDA (N-méthyl-D-aspartate) tels que l'amantadine, la kétamine ou le dextrométhorphane (d arrow, humex) doit être évitée

10 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 10 EBIXA ® mémantine effets II Troubles généraux : Céphalée fréquent, Fatigue peu fréquents Infections et infestationsPeu fréquent Affections psychiatriques –FréquentSomnolence –Peu fréquentConfusion, hallucinations (stade sévère) –InconnuRéactions psychotiques (isolées) Affections du système nerveux central et périphérique –FréquentSensations vertigineuses –Peu fréquentTrouble de la marche –Très rareConvulsions

11 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 11 EBIXA ® mémantine effets II Affections vasculaires –FréquentHypertension –Peu fréquentThrombose veineuse/thromboembolisme Affections gastro-intestinales –FréquentConstipation –Peu fréquentVomissements

12 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 12 EBIXA ® mémantine en pratique posologie –La dose quotidienne maximale est de 20 mg. –Pour réduire le risque d'effets secondaires évolution progressive : – le traitement doit débuter à 5 mg par jour (un demi-comprimé ou 10 gouttes le matin) durant la première semaine à augmenter de 5 mg/semaine jusque 20 mg. –Le matin? Présentation –Comprimé pelliculé à 10 mg sécable –Solution buvable à 10 mg/g

13 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 13 Bonnes pratiques et traitement anticholinestérasique Bonne indication Respect des contre-indications Risques dinteractions médicamenteuses Respect de la bonne posologie Place du traitement dans larsenal thérapeutique Programmation du suivi

14 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 14 Indications anticholinestérasiques Maladie dAlzheimer –Stade léger à modérément sévère Pour tous ou doit-on tenir compte de : –Âge ? –Espérance de vie ? –Comorbidités ? –Institution ?

15 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 15 Traitement anticholinestérasique : Respect des (rares) contre-indications Donépézil (aricept): –hypersensibilité connue au chlorhydrate de donépézil, aux dérivés de la pipéridine ou à l'un des excipients du produit. Rivastigmine (exelon): –hypersensibilité connue à la rivastigmine, aux autres dérivés des carbamates ou à tout excipient utilisé dans la formulation. –insuffisance hépatique sévère. Galantamine (reminyl) : –Hypersensibilité connue au bromhydrate de galantamine ou à l'un des excipients du produit. –insuffisance hépatique sévère –insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 9 ml/min), la galantamine est contre-indiquée chez ces patients. –patients présentant à la fois une insuffisance hépatique et une insuffisance rénale significatives.

16 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 16 Présentations Donépézil (Aricept) –Comprimés orodispersibles à 5 ou 10 mg –Comprimés pelliculés à 5 ou 10 mg Galantamine (Reminyl) –RÉMINYL LP : 8 mg, 16 mg et 24 mg. –RÉMINYL comprimés à 4 mg, 8 mg et 12 mg –RÉMINYL solution buvable à 4 mg/ml Rivastigmine (Exelon) –Exelon gélules à 1,5 mg, 3 mg, 4,5 mg et 6 mg –Exelon solution buvable à 2 mg/ml

17 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 17 Aspects réglementaires LISTE I Surveillance particulière nécessaire pendant le traitement. Prescription initiale annuelle réservée aux médecins spécialistes en neurologie, en psychiatrie, aux médecins spécialistes titulaires du diplôme d'études spécialisées complémentaires de gériatrie et aux médecins spécialistes ou qualifiés en médecine générale titulaires de la capacité de gérontologie. Sur Affection de longue durée (ALD)

18 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 18 Mode dadministration Donépézil : –Administration par voie orale, le soir, avant le coucher. –Le comprimé orodispersible doit être placé sur la langue pour permettre sa désintégration avant d'être avalé, avec ou sans eau, selon la préférence du patient. Galantamine : –Les gélules RÉMINYL LP doivent être administrées une fois par jour, le matin. Elles ne doivent pas être mâchées ni écrasées, mais avalées entières avec une boisson. –Solution buvable : vider le contenu de la seringue pour administration orale dans une boisson non alcoolisée en abaissant la bague supérieure et boire immédiatement. Rivastigmine –deux prises quotidiennes, le matin et le soir au moment du repas. –La solution buvable peut être avalée directement à partir de la seringue –Timbre ?

19 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 19 Pathologies associées ? Souvent sous-diagnostiquées chez le dément (Löppönen Dement Geriatr Cogn Disord. 2004;18(3-4):321-9) DTA : Moins dhypertension, diabète, insuffisance cardiaque et ACFA ? (Sanderson American Journal of Alzheimer's Disease and Other Dementias®, Vol. 17, No. 2, (2002)) Nombre de comorbidités et de médicaments prescrits semblable chez déments vs témoins (2,4 vs 2,3 ; 5,1 vs 6,1) (Schubert J Am Geriatr Soc 54:104–109, 2006). –HTA 82% ; diabète 39%, I coronaire 21%, I cardiaque 14%, AVC 10%. Corrélation forte entre comorbidité et gravité de la MA (Doraiswamy, Journal of Gerontology: 2002, Vol. 57A, No. 3, M173–M177).

20 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 20 Pathologies associées :REAL.FR Étude prospective multicentrique française Population ambulatoire atteinte de MA (MMS 10-26) 579 pts, âge 77,4 ± 7,1 ans, MMS 20,1 ± 4,5 25% navaient pas de comorbidité à linclusion Comorbidité : moyenne 1,4/pt Artaz Rev Med Int 2006, 27 : 91-97

21 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 21 MA et traitements associés Fréquence des prises danticholinergiques (50%) et de psychotropes (20%) (Schubert J Am Geriatr Soc 54:104–109, 2006) Vérifier les traitements associés

22 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 22 Interactions médicamenteuses Donépézil : –Paroxétine (Déroxat), fluoxétine (Prozac), fluvoxamine (Floxyfral), érythromycine, kétonazole, –Carbamazépine, rifampicine Galantamine : –Paroxétine, fluoxétine, fluvoxamine, érythromycine, kétonazole, codéine (?) Rivastigmine ? Les anticholinergiques bloquent les effets du donépézil, de la galantamine et de la rivastigmine.

23 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 23 Effets indésirables Les rechercher systématiquement Proportionnels à la dose Nécessité dune titration progressive Permutation éventuelle (« switch ») Si gênants : –Posologie maximale bien tolérée –Discuter linterruption

24 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 24 Effets indésirables des cholinergiques : SLUDGE S alivation L acrymation U rinary incontinence D iarrhea G astro-intestinal cramps E mesis

25 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 25 Inhibiteurs acétylcholinestérase : surveillance Digestive –Nausées, vomissements –Diarrhée –Crampes abdominales Cardio-vasculaire –Troubles du rythme, bradycardie –Hypotension Respiratoire –Augmentation sécrétions –Bronchospasme –Dyspnée Troubles urinaires, hypersudation Poids

26 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 26 Effets cardiovasculaires des anticholinestérasiques (1) Potentialisation du tonus cardiomodérateur du parasympathique Diminution de la variabilité sinusale* Effet hypertenseur par stimulation des récepteurs M1 et M2* Donépézil : arythmie, bradycardie, bloc de conduction, infarctus myocardique, œdèmes, syncopes**, *** Rivastigmine : allongement QT *Masuda Y. Curr Alzheimer Res, (4): p ** Gauthier S.Drugs Aging, (11): p ***Inglis F. Int J Clin Pract Suppl, 2002(127): p

27 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 27 Effets cardiovasculaires des anticholinestérasiques (2) Différents selon les molécules ? –Affinité rivastigmine 5 à 10 fois plus forte pour les récepteurs cérébraux G1 de lAChE que pour les récepteurs périphériques G2 cardiaques et musculaires* –rivastigmine : effets inhibiteurs de lAChE et de la butyrylcholinestérase (BuChE) –donépézil et galantamine : inhibiteurs spécifiques de lAChE. –galantamine et donépézil : métabolisés par le cytochrome P450 Théoriquement nombreux, en fait rares et peu publiés * Morganroth J., J Clin Pharmacol, (5): p

28 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 28 Effets cardiovasculaires des anticholinestérasiques (3) Prudence si –Bradycardie –Troubles de conduction –Association à anticholinergiques –Association à médicaments bradycardisants ou pouvant allonger la conduction Amiodarone Diltiazem, vérapamil Béta-bloquants * Morganroth J., J Clin Pharmacol, (5): p

29 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 29 Introduction des IAChE au stade sévère Bénéfice comportemental –Oui –Partiel certains items du NPI mais pas score total –Cummings JL. Am J Geriatr Pharmacother 2005;3:137–48 Mais évaluation globale ou suivi du/des symptôme(s) spécifique(s) à chaque patient ? –Ex : memantine »Gauthier S. Int J Geriatr Psychiatry 2005;20:459–64.

30 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 30 IAChE et comportement Burns Int J Geriatr Psychiatry 2004;19: patients MA MMSE Évaluation à 6 mois ADAS-cog BEHAVE-AD

31 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 31 Quand arrêter les IAChE ?

32 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 32 Rogers et al., Neurology 1998; 50: * p<0.0012; ** p<0.0007; *** p< vs placebo Placebo washout Semaines tt aricept Variation moyenne du score ADAS-Cog *** ** *** * 10 mg/day (n=157) 5 mg/day (n=154) Placebo (n=162) Amélioration Détérioration *** Baseline61218Endpoint Et si jarrête les IAChE ?

33 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 33 Et si jarrête les IAChE ? Arrêt des IAChE supérieure à 1 mois est délétère Doody RS. Arch Neurol 2001;58:427-33

34 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 34 Et si jarrête les IAChE ? Deux cas de 81 et 59 ans –dégradation cognitive marquée à l'arrêt du donepezil –réversible à la reprise du traitement –parallèle avec le syndrome de sevrage des IRS –Singh S, Int J Geriat Psychiatry 2003; 18: essai ouvert : 10 patients –4 avec MCLewy et 6 Dem Parkinsonienne –arrêt brutal du traitement –détérioration clinique marquée chute significative du MMS et du score NPI –Minett TSC, Int J Geriat Psychiatry 2003; 18:

35 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 35 Poursuivre les IAChE si absence de bénéfice ? Johannsen CNS Drugs 2006;20: –mild to moderate Alzheimer's disease : donepezil (5 mg/day then 10 mg/day for weeks. –decline or no change from baseline on the MMSE and whose physician was not sufficiently certain of clinical benefit to warrant continued treatment were randomised into the double-blind phase in which patients received 12 weeks of treatment with donepezil (10 mg/day) or placebo. –At the end of the double-blind phase, donepezil-treated patients continued to receive donepezil, while placebo-treated patients were rechallenged with donepezil, in a 12-week single-blind phase.

36 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 36 Poursuivre les IAChE si absence de bénéfice ? Johannsen CNS Drugs 2006;20: –690 patients completed the open-label phase 69% showed clear clinical benefit and 31% showed uncertain benefit. 202 patients were randomised to –continued donepezil treatment (n = 99) –or placebo (n = 103). Differences in favour of continued donepezil versus placebo were observed in –cognition : MMSE, 1.13 (p = 0.02) –Behaviour : NPI (p = 0.02) –non-significant trend favouring donepezil in ADL : Disability Assessment for Dementia scale, 3.67 (p = 0.1)

37 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 37 Poursuivre les IAChE si absence de bénéfice ? Johannsen CNS Drugs 2006;20: –Most patients showed clear clinical benefit during initial donepezil treatment. –Among patients for whom clinical benefit was uncertain, improvement in cognition and behaviour were observed for those who continued donepezil treatment. –Initial decline or stabilisation does not necessarily indicate a lack of efficacy in Alzheimer's disease, and the decision to discontinue treatment should be based on an evaluation of all domains (cognition, behaviour and ADL) and performed at several timepoints.

38 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 38 Conclusion Les IAChE sont efficaces, –modestement –mais scientifiquement incontestablement –Importance du contexte familial Il faut les continuer tant que des critères dévaluation sont possibles : –La cognition, peut-être –Lautonomie et le comportement, sûrement. –Et en labsence deffet secondaire !

39 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 39 AS Rigaud

40 Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 40 Après la prescription : Prévoir le RV suivant avec la présence dun aidant


Télécharger ppt "Octobre 2007Drs S.LOTTON & R.THIRION Séminaire Démences -DINAN 1."

Présentations similaires


Annonces Google