La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INVESTIGATING THE ADVERSE RESPIRATORY EFFECTS OF BETA-BLOCKER TREATMENT: SIX YEARS OF PROSPECTIVE LONGITUDINAL DATA IN A COHORT WITH CARDIAC DISEASE Dr.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INVESTIGATING THE ADVERSE RESPIRATORY EFFECTS OF BETA-BLOCKER TREATMENT: SIX YEARS OF PROSPECTIVE LONGITUDINAL DATA IN A COHORT WITH CARDIAC DISEASE Dr."— Transcription de la présentation:

1 INVESTIGATING THE ADVERSE RESPIRATORY EFFECTS OF BETA-BLOCKER TREATMENT: SIX YEARS OF PROSPECTIVE LONGITUDINAL DATA IN A COHORT WITH CARDIAC DISEASE Dr Belinda Cochrane Departement of Medicine, Compbelltown Hospital Internal Medicine Journal, july 25 th, 2011

2 Plan Mise en contexte Objectifs Méthode Résultats Conclusion Commentaires

3 Mise en contexte Globalement, la maladie cardiovasculaire est l'une des plus grandes cause de décès Le Rôle bénéfique des bétabloquants est bien établi en ce qui a trait à l'infarctus du myocarde et du CHF Association fréquente entre les MCAS et le MPOC (partage du facteur de risque commun: tabagisme)

4 Mise en contexte Risque plus élevé des patients avec MPOC de développer un événement cardiovasculaire Les bétabloquants sont traditionnellement évités en cas MPOC la majorité des grandes études qui ont établi le rôle des bétabloquants dans le schéma thérapeutique des cardiopathies ont exclus les individus à risque de développer un MPOC

5 Question A-t-on besoin de d/c les bétabloquants chez les patients avec MPOC dans une situation où on aurait une indication en rapport avec une pathologie cardiaque?

6 Objectif Investiguer les effets secondaires respiratoires associés à un traitement à base de bétabloquants chez un patient avec cardiopathie et qui sont présumés à haut risque de développer un MPOC

7 Méthode Etude de cohorte prospective Les patients sont sélectionnés parmi ceux qui sont admis avec cardiopathies aiguë au niveau de l'unité de cardiologie d'un hôpital de 3 e niveau Ils sont placés sous traitement à base de béta- bloquant indépendamment de l'étude

8 Méthode Les sujets sont suivis sur une période de 5 ans, afin de recueillir des données respiratoires à long terme Sur une période de 12 mois, on effectue des mesures répétées et on évalue le score des symptômes respiratoires la spiromètre se fait suivant les lignes directrices de l'ATC (American Thoracique Society)

9 Méthode Pour déterminer le score des symptômes, les sujets sont demandés de classer leur symptômes suivant une échelle de zéro (absence de symptômes) à 10 (le plus de symptômes possibles). Les symptômes on a considéré : toux, expectoration, dyspnée, wheezing. Apres 6 ans, on évalue le nombre d'événements cardiaques ou d'exacerbation respiratoire qui se sont survenus

10 Résultats On recrute 64 sujets pour participer à l'étude, 30 d'entre eux (46.9%) ont reçu un traitement à base de bétabloquants 59% des patients présentaient les critères de MPOC.

11 Résultats L'exposition aux bétabloquants n'avait aucun effet ni sur les résultats de la spiromètre, ni sur la sévérité des symptômes respiratoires, ni sur la survie des patients. Les sujets qui reçoivent les bétabloquants ont un risque plus élève de développer des exacerbations au cours de l'année. (RR 3.67, 95% IC [ ] avec p=0.001)

12 Conclusion La prise à long terme de bétabloquants n'affecte ni le test de fonction respiratoire, ni le score des symptômes respiratoire et encore moins la survie. Cependant, celle-ci favorise le risque de développer exacerbations chez les patient MPOC

13 Commentaires


Télécharger ppt "INVESTIGATING THE ADVERSE RESPIRATORY EFFECTS OF BETA-BLOCKER TREATMENT: SIX YEARS OF PROSPECTIVE LONGITUDINAL DATA IN A COHORT WITH CARDIAC DISEASE Dr."

Présentations similaires


Annonces Google