La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RETARD DE CROISSANCE INTRA UTERIN Docteur MASSON Florence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RETARD DE CROISSANCE INTRA UTERIN Docteur MASSON Florence."— Transcription de la présentation:

1 RETARD DE CROISSANCE INTRA UTERIN Docteur MASSON Florence

2 Définitions RCIU = Hypotrophie si Poids de naissance < 10 ème percentile. Sur courbes de référence pour lAG En France courbes de Leroy et Lefort Sévère Préterme : si PN <3 ème perc =<-2DS courbes de Usher A terme : si PN <5 ème perc. Harmonieux = global, symétrique 20% Si affecte simultanément Poids Taille et PC Dysharmonieux = segmentaire, asymétrique 80% Si respect du PC (« épargne céphalique ») 3ème cause de mortalité périnatale

3

4

5 Modèle Audipog (Mamelle 1995) Modélisation du PN pour les NNAT selon AG, sexe, rang de naissance et biométries maternelles prend en compte le potentiel de croissance Enfants « constitutionnellement petits » PN < 5 ème percentile mais plus RCIU Enfants en « restriction de croissance fœtale » Alors que PN > 5 ème percentile

6

7 CAUSES (1) Causes maternelles : 45% Vasculaires +++ (35%): HTA, syndrome vasculo- rénaux, Maladie maternelle (4%) : diabète, lupus, SAPL, néphropathie… Toxiques (5%): tabac, ALCOOL (SAF), toxicomanie Causes utérines (malformations, hypoplasie) Dénutrition, faible prise pondérale FDR : âge 35ans, primiparité, milieu socio-éco, ATCDT de RCIU ou de prééclampsie

8 CAUSES Causes fœtales : 25% Chromosomiques et géniques (10 %). Foetopathies infectieuses (10 %) : CMV, rubéole, toxo, HIV, varicelle Grossesses multiples (5 %). Syndromes malformatifs divers, anomalies congénitales (laparoschisis, hernie diaphragmatique) Placentaires : 1 à 5 % Placenta Praevia, hématomes déciduaux, thrombose Pathologie funiculaire : nœud, compression, insertion vélamenteuse, artère ombilicale unique Etiologie inconnue : 30 %.

9 Pendant la grossesse 1.Affirmer le RCIU Évoqué sur la HU et la prise de poids Confirmé par léchographie = biométries <10 e percentile pour le terme 2.Apprécier la gravité Date dapparition du RCIU = 32SA Ralentissement/Arrêt de croissance du PC Insuffisance du LA Vitalité fœtale: RCF : variabilité, décélérations, bradycardies Bien être fœtal ou score de Manning Dopplers fœtaux

10 Pendant la grossesse 3.Rechercher une cause EtiologieFréquenceExamens Vasculaire35%Interrogatoire [1][1] Bilan de toxémie [2][2] Dopplers artères utérines Génétique ou chromosomique 10%Interrogatoire (age, triple test, nuque) Echographie morphologique Amniocentèse Foetopathie infectieuse5%Interrogatoire Sérologies début de grossesse Echographie morphologique Cordocentèse Alcool, tabac, toxicomanies Chimio-radiothérapie Grossesses multiples total 50%Interrogatoire [1][1] HTA préexistante, néphropathie, diabète, connectivite [2][2] Uricémie, enzymes hépatiques, NFS, coagulation

11 Pendant la grossesse 4.Porter une éventuelle indication dextraction fœtale Maternelle : Prééclampsie sévère HELLP Fœtale : décès imminent = pronostic ex-utero > in utero après information parentale et corticothérapie anténatale

12 A la naissance 1.En SDN Prévenir le risque dasphyxie périnatale Évaluer la vitalité néonatale et la DR Contrôle thermique Contrôle glycémique 2.Dans lunité spécialisée Affirmer le RCIU : P, T et PC Surveillance des complications spécifiques Enquête étiologique

13 CLINIQUE (1) Fœtus « araignée »: RCIU dysharmonieux. Poids faible pour le terme T et PC normaux Membres longs et grêles, tronc étroit. Tête paraît grosse, visage triangulaire. Peau plissée (absence tissu adipeux sous-cutané et muscles peu développés) Vigilance présente, tonus en quadriflexion.

14 CLINIQUE (2) RCIU harmonieux : Aspect plus harmonieux. Maigreur impressionnante. Aspect fripé des téguments. Vigilance parfaite, tonus paraît exagéré. Hypotrophie chez un prématuré

15 PRISE EN CHARGE quel que soit le terme Lutte contre lhypothermie : incubateur, table chauffante, rampe Alimentation précoce en l absence de contexte dasphyxie périnatale Surveillance dextro régulière Supplémentation vitaminique et martiale. Dépistage des complications. Hygiène

16 Besoins nutritionnels Gain pondéral au 1 er mois de vie : Eutrophique à terme = 10 g/kg/j. Prématuré = 15 à 20 g/kg/j. RCIU = 20 g/kg/j.

17 Complications du RCIU Hypothermie Hypoxie (SFA) Métaboliques : Hypoglycémies Hypocalcémies Hypoprotidémie Infectieuses. Digestives : ECUN Hépatologiques : Ictère Troubles de lhémostase Cholestase prolongée Hématologiques : Polyglobulie Neutropénie Thrombopénie

18 Dans l'unité spécialisée = spécificités liées à l'hypotrophie Prématuré+ HypotrophieCommentaire Respiratoire Immaturité anatomique fonctionnelle Maturation accélérée Croissance diminuée Plus sévère < 29 SA Moins sévère > 29 SA ? PCA Hypoxie Prostanoïdes Idem Aggrave la fragilité digestive et rénale du RCIU HIV LPV Fluctuations flux sanguin cérébral Infections Risque augmenté (coagulation) Risque diminué Risque identique Pathologies différentes (Asphyxie périnatale) ECUN Ischémie Pullulation Risque augmenté (ischémie anténatale) Immunodéficience plus marquée Risque majoré Infectieux Déficit Ig G, A, M C3 Phagocytes Lymph actifs Hypotrophie thymus Baisse de IL1 Risque majoré

19 Dans l'unité spécialisée = spécificités liées à l'hypotrophie Prématuré+ HypotrophieCommentaire Hypoglycémie Diminution réserves Immaturité néoglucogenèse Réserves absentes (glycogène, AG) Polyglobulie Risque majoré Apport précoce Surveillance Hypocalcémie Défaut vit D Idem Apport précoce Surveillance J2 albuminémie Défaut synthèse hépatique Risque majoré Oedèmes interstitiels Déficit en facteurs de la coagulation Défaut synthèse hépatique Risque majoré Bilan systématique Hématologique Anémie Polyglobulie Leucopénie Thrombopénie puis anémie Risque majoré NFS > H8 Ictère Hypoalbuminémie Immaturité glucuronoconjug. Polyglobulie Risque majoré Surveillance

20 PRONOSTIC 1.Somatique : 100 % de rattrapage du POIDS à 12 mois, 75 % de rattrapage de la TAILLE sur plusieurs années, 50 % de rattrapage du PC sur plusieurs années, valeur du PC à 6 mois comme élément prédictif du rattrapage ultérieur, suivi spécialisé prolongé pour le rattrapage de la taille. Cs° spécialisée si T<-3DS à 2 ans 2.Neurologique : 3.Vital : Risque de décès x3 chez le prématuré hypotrophe <33SA 4.Long terme : Risque majorés : HTA, diabète, pathologie vasculaire (AVC, coronaire)

21 Conclusion Préoccupation diagnostic Sévérité Étiologie Programmation naissance Prise en charge néonatale Surveillance des complications initiales Suivi prolongé


Télécharger ppt "RETARD DE CROISSANCE INTRA UTERIN Docteur MASSON Florence."

Présentations similaires


Annonces Google