La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychologie du développement: période de latence et adolescence psy2634 Deuxième module La psychanalyse (deuxième partie)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychologie du développement: période de latence et adolescence psy2634 Deuxième module La psychanalyse (deuxième partie)"— Transcription de la présentation:

1 Psychologie du développement: période de latence et adolescence psy2634 Deuxième module La psychanalyse (deuxième partie)

2 1. Erik Erikson ( ) Sauto-baptise Moteur du développement : Quête de lidentité Rôle important du monde social Relègue la maturation au second rang Développement : Dure toute la vie La psychanalyse ériksonnienne

3 2. Conception eriksonnienne Pour Erikson, les stades de la vie sont liés au soma, à la psyché et à léthos : Les stades de la vie demeurent dun bout à lautre « liés » à des processus somatiques comme ils restent dépendants des processus psychiques du développement de la personnalité et du pouvoir éthique du processus social. -Erikson, 1982 (trad. Libre, de Renée Houde) La psychanalyse ériksonnienne

4 3. Caractéristiques des stades psychosociaux Les stades comportent deux pôles chacun Chaque stade comprend une tâche développementale, laquelle est déclenchée par une crise normative La résolution dun stade repose sur latteinte dun équilibre, duquel résulte une force adaptative La crise développementale est provoquée par une demande sociale La psychanalyse ériksonnienne

5 3. Caractéristiques des stades psychosociaux Lindividu passe dun stade à lautre, sans avoir nécessairement résolu chaque tâche développementale Le développement subséquent repose sur la résolution des tâches Les premières tâches sont les plus déterminantes La psychanalyse ériksonnienne

6 4. Évolution du Moi et des stades Un Moi sain fait preuve de souplesse et de créativité Instincts sexuels vs Relations sociales Les expériences sculptent le potentiel inné Lévolution de la personnalité suit un principe épigénétique La psychanalyse ériksonnienne

7 4. Évolution du Moi et des stades Ladaptation aux stades repose sur des conduites interactives répétées Les conduites interactives vont permettre de satisfaire les besoins correspondants à chaque stade Ces conduites interactives varient selon les cultures, et suivent un processus de ritualisation Chaque période de la vie comportent des rites particuliers La psychanalyse ériksonnienne

8 5. Stades psychosociaux Le cercle des relations interpersonnelles sétend progressivement : Stade 1 – Confiance vs Méfiance:surtout la mère Stade 2 – Autonomie vs Honte:parents Stade 3 – Initiative vs Culpabilité:famille de base Stade 4 – Travail vs Infériorité:voisinage et école Stade 5 – Identité vs Confusion:groupe de pairs et de référence Stade 6 – Intimité vs Isolement:amis, partenaires sexuels, confrères Stade 7 – Générativité et Stagnation:personnes impliquées dans la division du travail et le partage des tâches domestiques Stade 8 – Intégrité vs Désespoir:humanité toute entière La psychanalyse ériksonnienne

9 5. Stades psychosociaux A. Confiance vs Méfiance (0 à 1 an) : Tendance mésadaptative:Mésadaptation sensorielle Pôle syntonique:Confiance Force adaptative:Espoir Pôle dystonique:Méfiance Tendance inadaptative:Retrait La psychanalyse ériksonnienne

10 5. Stades psychosociaux A. Confiance vs Méfiance (0 à 1 an) : Tâche: Confiance envers la mère ou la personne qui soccupe du nouveau-né et confiance en sa propre capacité dagir sur les choses. Lélément essentiel pour développer de bonne heure un sentiment dattachement sécurisant. La psychanalyse ériksonnienne

11 5. Stades psychosociaux B. Autonomie vs Honte (1 à 3 ans) : Tendance mésadaptative:Bonne volonté excessive Pôle syntonique:Autonomie Force adaptative:Volonté Pôle dystonique:Honte Tendance inadaptative:Doute de soi compulsif La psychanalyse ériksonnienne

12 5. Stades psychosociaux B. Autonomie vs Honte (1 à 3 ans) : Tâche: Nouvelles habiletés physiques menant au libre choix; apprentissage de la propreté; lenfant apprend la maîtrise mais peut commencer à ressentir de la honte sil nest pas supervisé correctement. La psychanalyse ériksonnienne

13 5. Stades psychosociaux C. Initiative vs Culpabilité (3 à 6 ans) : Tendance mésadaptative:Caractère impitoyable Pôle syntonique:Initiative Force adaptative:But Pôle dystonique:Culpabilité Tendance inadaptative:Inhibition La psychanalyse ériksonnienne

14 5. Stades psychosociaux C. Initiative vs Culpabilité (3 à 6 ans) : Tâche: Organiser ses activités autour dun but; commencer à saffirmer et à faire preuve dagressivité; le complexe dŒdipe envers le parent du même sexe peut conduire à la culpabilité. La psychanalyse ériksonnienne

15 5. Stades psychosociaux D. Travail vs Infériorité (6 à 12 ans) : Tendance mésadaptative:Virtuosité étroite Pôle syntonique:Travail Force adaptative:Compétence Pôle dystonique:Infériorité Tendance inadaptative:Inertie La psychanalyse ériksonnienne

16 5. Stades psychosociaux D. Travail vs Infériorité (6 à 12 ans) : Tâche: Assimiler toutes les habiletés et les normes culturelles élémentaires, y compris les habiletés scolaires ou lutilisation doutils. La psychanalyse ériksonnienne

17 5. Stades psychosociaux E. Identité vs Confusion (12 à 20 ans) : Tendance mésadaptative:Fanatisme Pôle syntonique:Identité Force adaptative:Fidélité Pôle dystonique:Confusion Tendance inadaptative:Répudier laltérité La psychanalyse ériksonnienne

18 5. Stades psychosociaux E. Identité vs Confusion (12 à 20 ans) : Tâche: Adapter la perception de soi aux changements associés à la puberté, choisir son orientation professionnelle, acquérir une identité sexuelle dadulte et se créer de nouvelles valeurs. La psychanalyse ériksonnienne

19 5. Stades psychosociaux F. Intimité vs Isolement (20 à 30 ans) : Tendance mésadaptative:Promiscuité amoureuse Pôle syntonique:Intimité Force adaptative:Amour Pôle dystonique:Isolement Tendance inadaptative:Distance de soi / Exclusivité remplie de haine La psychanalyse ériksonnienne

20 5. Stades psychosociaux F. Intimité vs Isolement (20 à 30 ans) : Tâche: Nouer au moins une relation intime véritable; fonder un foyer. La psychanalyse ériksonnienne

21 5. Stades psychosociaux G. Générativité vs Stagnation (30 à 65 ans) : Tendance mésadaptative:Sur-sollicitude Pôle syntonique:Générativité Force adaptative:Sollicitude Pôle dystonique:Stagnation Tendance inadaptative:Réjectivité La psychanalyse ériksonnienne

22 5. Stades psychosociaux G. Générativité vs Stagnation (30 à 65 ans) : Tâche: Avoir des enfants et les éduquer, se concentrer sur la réussite professionnelle et la créativité, éduquer la prochaine génération. La psychanalyse ériksonnienne

23 5. Stades psychosociaux H. Intégrité vs Désespoir (65 ans et plus) : Tendance mésadaptative:Présomption Pôle syntonique:Intégrité Force adaptative:Sagesse Pôle dystonique:Désespoir Tendance inadaptative:Dégoût face à la vie La psychanalyse ériksonnienne

24 5. Stades psychosociaux H. Intégrité vs Désespoir (65 ans et plus) : Tâche: Intégrer les stades précédents, parvenir à un sentiment didentité fondamental et saccepter soi-même. La psychanalyse ériksonnienne

25 Références Bee, H. E., & Boyd, D. (2011). Les âes de la vie : psychologie du développement humain (4 e édition). Montréal : Éditions du Renouveau Pédagogique. Houde, R. (1999). Les temps de la vie : le développement psychosocial de ladulte (3 e édition). Montréal : Gaëtan Morin. Erikson, E. H. (1982). Enfance et société (7 e édition). Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. Erikson, E. H. (1978). Adolescence et crise : la quête de lidentité. Paris : Flammarion.


Télécharger ppt "Psychologie du développement: période de latence et adolescence psy2634 Deuxième module La psychanalyse (deuxième partie)"

Présentations similaires


Annonces Google