La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »"— Transcription de la présentation:

1 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

2 1/ Introduction : Martial PETITJEAN, Responsable de la section CFE-CGC de PSA Mulhouse. 2/ Les perspectives des régimes de retraites obligatoires et celles des complémentaires : Maurice SCHNOEBELEN, Administrateur CFE-CGC de la CAPIMMEC. 2.1/ La retraite de base de la CNAV (CNAVTS ) Nos retraites obligatoires, font référence à une « brique de base » : le plafond de la Sécurité Sociale (réévalué chaque année) « le plafond de la SS » En 2006 : Plafond mensuel = Calcul des cotisations (sur plafond SS) : voir bulletin de paye -Calcul de la pension brute : S.A.M. X Taux X Nombre de trimestres cotisés Salaire Annuel Moyen plafonné SS ( 25 meilleures années en 2008) Taux = 50 % maximum ! (appelé « taux plein ») soit 1294 maxi. / mois…… jamais atteint Les conseils CFE-CGC : - Un relevé de carrière sans aucun « trou » - Conserver tous ses bulletins de paye et ceux dindemnités darrêts maladie - Étudier le rachat éventuel de trimestres pour années détude supérieures (y compris BTS ) et /ou années incomplètes. Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » Page 1/10

3 2/ Les perspectives des régimes de retraites obligatoires et celles des complémentaires (suite) : 2.2/ Les complémentaires ARRCO et AGIRC : -Calcul des cotisations : voir bulletin de paye -Calcul de la pension brute versée à 65 ans (60 ans sous condition de trimestres) = Nombre de points acquis X Valeur du point Valeur du point ARCCO à compter 01/04/05 = Valeur du point AGIRC à compter 01/04/05 = Les conseils CFE-CGC : - Vérifier son relevé de carrière : changements de caisses - Conserver tous ses bulletins de paye et éventuellement les récapitulatif annuel dindemnités maladie qui, jusquau 31/12/2008, permettront déviter la minoration aux salariés de 60 ans révolus pouvant justifier de 40 années pleines de cotisation ( cest à dire ayant atteint le taux de 50 % sur la retraite CNAV de base) Page 2/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

4 2/ Les perspectives des régimes de retraites obligatoires et celles des complémentaires (suite) : Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » 2.3/ Les supplémentaires ou « sur complémentaires » : Lancienne IRC à prestations définies (article 39) : Pension versée sous forme de rente viagère (réversible) sur le capital reçu en juillet 2002 puis placé chez PREDICA et revalorisé chaque année (le dernier K=5.87% ce qui revalorise de capital initial en ). Le nouveau régime à cotisation définies (article 83) : Constitution mensuelle dun capital à raison de 4% au titre de la part patronale et de 2% au titre de la part salariale sur la partie du salaire > 1 plafond SS et < à 2 plafonds SS. La pension est versée sous forme de rente viagère (réversible). Déductibilité possible de ces cotisations du revenu imposable à lIRPP. Les conseils CFE-CGC : Le montant de ces deux rentes viagères, fiscalisées en fonction de lâge, sont difficilement estimables car elles dépendent du/des profil(s) des bénéficiaires. Elles doivent donc être calculées au cas par cas. Page 3/10 OUI MAIS! Le conseil CFE-CGC : Devant la chute des taux de remplacement et des rendements, il faut organiser « à la carte » son complément de retraite.

5 3/ Faut-il envisager le rachat de trimestres détude ? Pierre BEVILACQUA, Administrateur CFE-CGC du PEE PSA. Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » Page 4/10

6 4/ Les produits dépargne PSA : 4.1/ Le PERE (Plan dÉpargne Retraite Entreprise) Frère jumeau du PERP bancaire (Plan dÉpargne Retraite Populaire), il en garde toute la rigidité: une pension sous forme de rente viagère imposable et seulement à la prise de sa retraite. Par contre ses frais sur versement (1.50%), de gestion (0.45%) et de versement sur rente (1.50%), sont bien placés par rapport aux PERP bancaires du marché. Lavantage fiscal à lentrée, directement corrélé avec la tranche marginale dimposition du souscripteur, favorise donc les plus fortement imposés à lIRPP. Sans présumer de la qualité de gestion de lépargne qui dépasse rarement les 4 % en 2005, il semble opportun douvrir un PERE et de loptimiser sur les 5 voire les 10 années qui précéderont la prise de sa retraite, par exemple avec un capital constitué sur dautres placement (pas de durée douverture minimale). Page 5/10 4.3/ Les Plans dÉpargne Entreprise à 5 ans et 40 ans (Plan dÉpargne Prévoyance) Ces deux PEE, quil convient de gérer en parallèle pour en optimiser tous les abondements possibles, répondent parfaitement à lobjectif du complément de retraite. Leur souplesse est très grande : - de nombreux cas de déblocage anticipé - la possibilité de sortie en capital, donc transformable à son gré ( et pour tout ou partie) en rente viagère - le libre choix total du (ou des) FCP daccueil en fonction de son objectif de placement et de la durée dinvestissement prévue. Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

7 5/ Organiser « à la carte » son propre complément de retraite : Jean-Yves JEHL de MÉNORVAL, Secrétaire du CE du siège Citroën et Expert CFE-CGC produits dépargne PSA. 5.1/ Optimiser la gestion parallèle des deux PEE de PSA: Page 6/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » PEE 40 ANS PEE 5 ANS 01/04/2005 Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements volontaires Abdt Intéressement Abdt Intéressement Abdt Intéressement Abdt Intéressement Abdt Participation

8 5/ Organiser « à la carte » son propre complément de retraite (suite 1) : 5.2/ Utiliser les nombreux atouts des contrats dassurance vie (en cas de vie) Lassurance vie, à qui est attachée en plus un avantage successoral unique, est certainement « le » produit de complément de retraite à prioriser : - choix des versements libres ou programmés - choix du style de gestion: comptes «en euros» ou «multi supports» - possibilité de choisir seulement à lheure de la retraite une sortie en - capital ou en rente viagère (imposée sur seulement 40% de son montant entre 60 et 69 ans) - épargne restant disponible pour dautres utilisations - possibilité de récupérer son capital sous forme de retraits partiels successifs qui, après 8 ans, sont exonérés à hauteur de 4600 dintérêts par an (soit 9200 pour un couple). NB : cette pratique du retrait partiel plafonné à 4600 dintérêts /an / personne permet non seulement de coller au plus près de ses besoins mais encore de conserver lentière propriété de son capital et donc de pouvoir le transmettre. Page 7/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » Le conseil CFE-CGC : Souscrire une assurance vie, ne serait-ce que pour prendre date et acquérir, sans attendre, les 8 ans dancienneté.

9 5/ Organiser « à la carte » son propre complément de retraite (suite 2) 5.3/ Comprendre tous les avantages du PEA (Plan dÉpargne en Actions) Avec la fin du PEP en 2003 (pour cause de lancement du PERP) le PEA reste le seul produit qui permet après huit ans dancienneté une sortie en rente viagère défiscalisée (hormis les prélèvements sociaux de 10% sur 40% de son montant pour une sortie entre 60 et 69 ans). Dés 5 ans, les gains sont exonérés dimpôt sur le revenu et à partir de la huitième année il est possible de récupérer son épargne en plusieurs fois selon ses besoins. Le premier retrait après 5 ans ferme le PEA mais après 8 ans elle ne le clôt pas mais ne permet plus de nouveaux versements (jusquau plafond maxi de ). La gestion dactions en direct nécessite bien sûr de lexpérience mais rien ne soppose à louverture dun PEA avec une somme minime pour seulement prendre date, gagner les 8 ans dancienneté et y loger lépargne accumulée sur son/ses PEE afin de défiscaliser une rente. 5.4/ Conserver son ancien PEP (Plan dÉpargne Populaire) Fermé depuis septembre Ceux qui en ont ouvert un, le conserveront précieusement pour éventuellement accueillir, après 10 ans dancienneté, lépargne accumulée par ex. sur son/ses PEE et obtenir une rente viagère défiscalisée ou simplement effectuer des retraits partiels pour conserver la propriété du capital. Son plafond maxi est de Page 8/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

10 5/ Organiser « à la carte » son propre complément de retraite (suite 3) 5.5/ Profiter des derniers feux du PEL (Plan Épargne Logement) A lorigine le PEL nest évidemment pas un produit de retraite bien quil ait aidé beaucoup dentre nous à acquérir un logement (quil est prudent davoir intégralement payé avant la prise de sa retraite). Un PEL qui atteint 10 ans ne peut plus être approvisionné (plafond maximum = ) mais ne le fermez pas car, si la prime détat disparaît, la banque qui le gère doit continuer à rémunérer lépargne acquise. Par exemple un PEL qui atteint 10 ans en 2005 était rémunéré à 5.25% à lorigine et il reste rémunéré à 3.84% (61200 X 3.84% = 2350/an net!) Malheureusement, d epuis 2006, la CSG-CRDS doit être acquittée après le dixième anniversaire du PEL et limpôt sera dû après son 12 anniversaire. Page 9/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

11 Page 10/10 Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite » Le conseil CFE-CGC : Lanalyse de ces instruments financiers na pas lambition dêtre exhaustive. Limmobilier locatif, par exemple, peut aussi se révéler un remarquable complément de retraite.

12 Annexe 1/4 Risques Quels Fonds choisir ? Rentabilité Fonds monétaires Fonds obligataires Fonds actions La théorie : Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

13 Annexe 2/4 Quels Fonds choisir ? Rentabilité Fonds monétaires Fonds obligataires Fonds actions DYNAMIQUE PRUDENCE EQUILIBRE SECURITE Risques La pratique : Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

14 Annexe 3/4 La gestion dynamique des PEE: PEAG 5 ANS Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements Abdt Intéressement + versements volontaires Abdt Pour 4140 Abdt. = 1150brut Total net = 5000 PEE 40 ANS versements volontaires Abdt versements volontaires Abdt versements volontaires Abdt versements volontaires Abdt versements volontaires Abdt Abdt. = 50% -> 4600 (réductible) Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »

15 Annexe 4/4 La gestion dynamique des PEE: PEE 40 ANS Abdt 2016 Abdt 2040 ou retraite… PEP PEA ASS. VIE Revenus Défiscalisés Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »


Télécharger ppt "Soirée débat du 3 mai 2006 : « Prévoir et organiser sa retraite »"

Présentations similaires


Annonces Google