La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mr. Mahdi Ahmed, Analyste Financier en Chef, OSGE Atelier Régional sur la réforme de la programmation budgétaire et l »atteinte des OMD Dakar, 18, 19,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mr. Mahdi Ahmed, Analyste Financier en Chef, OSGE Atelier Régional sur la réforme de la programmation budgétaire et l »atteinte des OMD Dakar, 18, 19,"— Transcription de la présentation:

1 1 Mr. Mahdi Ahmed, Analyste Financier en Chef, OSGE Atelier Régional sur la réforme de la programmation budgétaire et l »atteinte des OMD Dakar, 18, 19, 20 novembre 2009 Appuis de la BAD en matière de la Gouvernance Financière

2 Introduction La bonne gouvernance est un facteur dispensable à linstauration dune croissance économique inclusive et soutenue. Sa promotion est un volet crucial de la stratégie du Groupe de la Banque pour faire reculer la pauvreté dans les pays membres régionaux (PMR). La Banque a engagé une nouvelle phase de réforme institutionnelle dans le souci de consolider son rôle de principale institution africaine de financement du développement. Cette présentation sarticulera autour des éléments ci-après : -Orientations Stratégiques de la BAD en matière de Gouvernance -Domaines dinterventions au niveau de la gouvernance économique et financière - Cas des pays bénéficiaires du programmes de réformes 2

3 Orientations Stratégiques et Plan daction en matière de Gouvernance Lobjectif primordial de la Banque dans le domaine de la gouvernance est daider les pays africains à édifier des États compétents et efficaces en renforçant la transparence et lobligation de rendre des comptes dans la gestion des ressources publiques. Les pays africains ont accompli des progrès considérables dans lamélioration des pratiques de gouvernance, mais il reste encore beaucoup à faire pour consolider les institutions de gouvernance. Le renforcement des institutions du secteur public et lamélioration des mécanismes nationaux de gestion des ressources publiques contribueront à faire émerger des États compétents, des sociétés civiles actives et à renforcer la responsabilité et la transparence. Le choix des instruments daide extérieure utilisés pour dispenser lappui de la Banque dans le domaine de la gouvernance tiendra compte des défis de gouvernance auxquels font face les pays et de leur environnement plus favorable aux affaires. 3

4 Orientations Stratégiques et Plan daction en matière de Gouvernance Les activités de la Banque dans le domaine de la gouvernance se déclineront à trois niveaux : au niveau des pays, au niveau sectoriel et au niveau régional. Niveau 1 : au niveau des pays, la Banque sattache à aider les PMR à renforcer les mécanismes nationaux de gestion des ressources publiques, en sintéressant en particulier aux institutions de contrôle et aux mécanismes de responsabilisation. Une attention particulière est portée : aux États fragiles, où il est nécessaire dorienter surtout les actions vers la consolidation des institutions étatiques et le renforcement des capacités en matière de gouvernance financière et de gestion des ressources naturelles ; aux pays à revenu intermédiaire, où il est particulièrement nécessaire daméliorer la gouvernance économique et créer un environnement plus favorable au développement du secteur privé ; 4

5 Orientations Stratégiques et Plan daction en matière de Gouvernance Cette stratégie est axée sur les aspects suivants : Au niveau de ladministration centrale, la Banque appuie les institutions gouvernementales chargées de la gestion efficace, transparente et responsable des ressources publiques. o Gestion macroéconomique. La Banque œuvre au renforcement des cadres macroéconomiques et de gestion de laide et à un meilleur alignement entre les politiques et les priorités budgétaires (DSRP et CDMT) afin dassurer que les ressources publiques, y compris celles de la Banque, sont utilisées au mieux dans la lutte contre la pauvreté. o Gestion des recettes. Dans un contexte marqué par laccroissement des recettes nationales et des flux daide extérieure dans de nombreux PMR, un régime fiscal rationnel, transparent et équitable est important pour édifier des États compétents et responsables et créer un environnement favorable aux affaires

6 Orientations Stratégiques et Plan daction en matière de Gouvernance Gestion de la dette. Dans le contexte de lallègement de la dette, les interventions de la Banque continueront de promouvoir la viabilité de la dette. Elles aideront à élaborer des politiques et stratégies appropriées de gestion de la dette ; à restructurer et renforcer les capacités des unités de gestion de la dette ; et à concevoir des cadres juridiques et réglementaires de gestion de la dette. o Gestion des résultats. La Banque intensifiera son appui au renforcement des capacités des pays afin de suivre les dépenses publiques et instaurer une gestion axée sur les résultats en terme de développement.

7 Gouvernance économique et financière: domaines d intervention D ans un cadre concerté avec les autres partenaires techniques au développement, les actions de la BAD concourent principalement à lamélioration et le renforcement de la gouvernance économique, financière et du cadre fiduciaire. Ainsi, dans la domaine des finances publiques, les actions de la BAD portent, entre autres, sur la constitution d'un espace budgétaire à travers, d'une part, l'élargissement de l'assiette fiscale et la hausse du taux de recouvrement des recettes fiscales et, d'autre part, la maîtrise des dépenses. À cet effet, une plus grande rationalisation des dépenses courantes, notamment par une réorientation de celles-ci vers les dépenses sociales et les investissements dans les secteurs de soutien à la croissance à long terme serait nécessaire 7

8 Gouvernance économique et financière: domaines d interventions Dune façon plus générale, les résultats attendus dans les programmes de réformes appuyés par la BAD portent entre autres sur : (i) un meilleur système de contrôle des finances publiques; (ii) la transparence dans la gestion des marchés publics et la bonne application du nouveau Code des marchés publics; (iii) la généralisation de lapproche de la gestion des ressources publiques axée sur les résultats en étendant progressivement, la mise en place des cadres de dépenses à moyen terme (CDMT) à tous les Ministères; (iv) la poursuite et laccélération de la réforme de lÉtat par rapport à la décentralisation, à la déconcentration et aux finances publiques (iv) lamélioration de la gouvernance au niveau des filières et des secteurs productifs.et (iv) lamélioration de lenvironnement ders affaires. 8

9 Gouvernance économique et financière: domaines d interventions Au niveau sectoriel, laction de la Banque dans le domaine de la gouvernance est concentrée sur lamélioration de la gouvernance et la promotion de lintégrité, en particulier dans les secteurs à haut risque tels que linfrastructure, notamment en intensifiant son soutien aux dispositifs de passation de marchés des pays. Niveau 3 : au niveau régional, la Banque encouragera et soutiendra les initiatives régionales et sous-régionales qui promeuvent des normes et codes de bonne gouvernance économique et financière. 9

10 Gouvernance économique et financière: domaines d interventions Les leviers dinterventions Afin de soutenir les PMR engagés s sur la voie des réformes économiques et structurelles dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté, la BAD utilise trois leviers dintervention qui sont : les flux financiers proprement dit qui vont alimenter le budget de lÉtat et financer des programmes prioritaires pour le développement et la réduction de la pauvreté; le dialogue politique avec les autorités et dautres institutions (parlement, secteur privé, société civile) du pays, qui évalue les progrès réalisés dans le processus de réformes, en soulève les principales difficultés et recherche des solutions concertées; le renforcement des capacités contribuent à améliorer la qualité des finances publiques en renforçant les capacités de gestion des dépenses publiques et en intensifiant la mobilisation des ressources propres souvent très faibles dans les pays en question. 10

11 Gouvernance économique et financière: domaines d interventions les flux financiers pour la Gouvernance au titre du FAD XI 11 Type dinterventionNbreMontant en UC En milliers dUC Appuis budgétaires Renfoncement des capacités Projet dintégration régional

12 Appui aux réformes : Burkina Fasso Composante : renforcement de la gouvernance financière et cadre fiduciaire 12 ContextedéfisMesures prises par le Gvt Mesures soutenues Résultats attendus Faiblesse de leffort fiscal (12,5 % du PIB en 2007) Augmenter la pression fiscale à 17 % du PIB (norme UEMOA) Adoption et mise en œuvre de la stratégie de renforcement des finances publiques, Développement du circuit intégré de suivi des recettes …. Réforme de la politique fiscale Amélioration du niveau de pression fiscale de 12,5% en 2007 à 13,6% en 2010, Taux de réalisation des recettes fiscales > à 93% des prévisions de la FRPC Système de passation de marchés publics non conforme aux normes internationales Transposer la directive communautaire de lUEMOA et la rendre fonctionnelle Création de lARMP, Adoption de la Réglementation Générale des Achats publics, Adoption de la règlementation de la maîtrise douvrage déléguée Adoption et diffusion des textes réglementaires des marchés publics Elaboration dune stratégie nationale de Renforcement des capacités des acteurs Déconcentration du SIMP Répartition des appels doffre : Ouverts : > 75 % Restreints : < 15 % Gré à gré : < 10 %

13 Appui aux réformes : Burkina Fasso Composante : renforcement de la gouvernance administrative ContextedéfisMesures prises par le Gvt Mesures soutenues Résultats attendus faibles capacités de pilotage des politiques et programmes de réformes Articuler le processus de suivi des programmes dappui budgétaire avec le CSLP Révision du Protocole CGAB – CSLP en cours Nouveau dispositif de suivi du CSLP en cours de révision Renforcement des capacités de pilotage des politiques et programmes de réforme Adoption de deux textes sur le suivi du CGAB et du CSLP Dysfonctionnement de ladministration publique Définir une vision à moyen et long terme pour développer une administration moderne et déconcentrée en vue daccompagner le processus de décentralisation Déconcentration en cours du MFPRE Révision du SYGASPE et déploiement en cours dans les ministères et les régions Déconcentration des services des Ministères Renforcement de la déconcentration et modernisation de ladministration publique Mise en place dun e-gouvernement

14 RCA: Programme dAppui aux Réformes Economique : phase II Le PARE II a deux composantes : (i) contribuer à lamélioration de la gestion des finances publiques ; et (ii) consolider la gouvernance économique dans le secteur public. Les résultats attendus du PARE II, au titre de la composante amélioration de la gestion des finances publiques, sont : (i) une meilleure transparence budgétaire et le respect de lorthodoxie budgétaire ; (ii) lamélioration du recouvrement des recettes fiscales et douanières ; (iii) la sécurisation des recettes douanières et fiscales auprès du Trésor, et la rationalisation de la chaîne des dépenses ; et (iv) lamélioration de la situation financière des entreprises publiques. Au titre de la composante consolidation de la gouvernance économique dans le secteur public : (i) lopérationnalisation du dispositif institutionnel de lutte contre la corruption et le renforcement de la transparence ; (ii) une transparence accrue dans la gestion des secteurs productifs (forestier, minier, pétrolier) ; (iii) la mise en conformité du système de passation des marchés publics avec les normes internationales ; et (iv) le renforcement des capacités de programmation et de suivi-évaluation des investissements publics.


Télécharger ppt "1 Mr. Mahdi Ahmed, Analyste Financier en Chef, OSGE Atelier Régional sur la réforme de la programmation budgétaire et l »atteinte des OMD Dakar, 18, 19,"

Présentations similaires


Annonces Google