La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux 1. Chaque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux 1. Chaque."— Transcription de la présentation:

1 Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux 1. Chaque item dune épreuve doit se référer et dêtre rédigé dans un but précis : apprécier un aspect spécifique du rendement de laction de lenseignement/ apprentissage (cf. les objectifs pédagogiques) 2. Rédiger des items dune épreuve est une tâche exigeante Lenseignant/formateur doit nécessairement connaître : Le contenu du programme denseignement/ apprentissage et sa structure Les objectifs dapprentissage poursuivis Les divers niveaux du processus intellectuels pour lapprentissage Le niveau dapprentissage des élèves/étudiants

2 Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux 3.Maîtriser les règles de base pour lélaboration des différentes formes ditems pour les épreuves et leurs exigences techniques. Cars lappréciation de chaque type dobjectifs dapprentissage renvoie à un type ditem pertinent, fiable et valide 4.Tous les renseignements nécessaires doivent apparaître dans chaque item de lépreuve mais pas davantage : Lénoncé ditem doit inclure toutes les informations nécessaires pour que la réponse de létudiant soit pertinente (ne pas le mettre dans la position dinconfort de devoir deviner les intentions de lenseignant)

3 Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux Eviter de noyer les informations sous un amas de détails inutiles : dispersion de lattention de létudiant, ambiguïté dans la compréhension et linterprétation des données Le choix du vocabulaire et la structure des phrases doit être réfléchi Concision, prévision et pertinence de lexpression sont les maîtres mots

4 Les différents outils dépreuves dusage courant dans les évaluations pédagogiques Une épreuve dévaluation pédagogique, quelque soit sa forme, peut être faite, dun item ou dune série Une épreuve dévaluation pédagogique, quelque soit sa forme, peut être faite, dun item ou dune série ditems conçus sous forme de question ditems conçus sous forme de question Donc la question est loutil de base pour lépreuve Donc la question est loutil de base pour lépreuve dune évaluation pédagogique dune évaluation pédagogique La question – item pour lépreuve dévaluation La question – item pour lépreuve dévaluation pédagogique peut prendre plusieurs forme pédagogique peut prendre plusieurs forme Les formes des questions – items impriment à Les formes des questions – items impriment à lépreuve dévaluation pédagogique sa forme pour lépreuve dévaluation pédagogique sa forme pour lévaluation à épreuves écrites ou orales lévaluation à épreuves écrites ou orales Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

5 I.Les outils des épreuves dites subjectives 1.Questions-items pour lépreuve orale : basées sur le principe déchange entre lenseignant qui questionne et lélève qui répond, lun en présence de lautre. Les questions peuvent être de diverses formes, doù la nécessité de : Définir avec précision les objectifs pour les questions items de lépreuve orale, et les éléments des critères qui serviront à apprécier les réponses de lélèveDéfinir avec précision les objectifs pour les questions items de lépreuve orale, et les éléments des critères qui serviront à apprécier les réponses de lélève Planifier le déroulement de lépreuve orale (pension du domaine à explorer, préparation des questions, critères, cotation)Planifier le déroulement de lépreuve orale (pension du domaine à explorer, préparation des questions, critères, cotation) Choisir les termes et le langage appropriés.Choisir les termes et le langage appropriés. Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

6 2.Les questions-items à réponse ouverte des épreuves écrites: 3.Les questions-items à réponse ouverte peuvent être de 4 formes: 2-1 : Forme à réponse ouverte traditionnelle (classique) Ce sont des énoncés qui présentent à lélève/étudiant un problème à résoudre et le cadre de référence nécessaire à sa résolutionCe sont des énoncés qui présentent à lélève/étudiant un problème à résoudre et le cadre de référence nécessaire à sa résolution Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

7 Ils appellent de la part de lélève/étudiant à :Ils appellent de la part de lélève/étudiant à : Résoudre le problème présentéRésoudre le problème présenté Structurer la réponse selon ses connaissances en tenant compte du cadre de référenceStructurer la réponse selon ses connaissances en tenant compte du cadre de référence Ecrire la réponse en ses propres mots, son style et son écritureEcrire la réponse en ses propres mots, son style et son écriture

8 2.2 : Forme à réponse brève : appelant comme réponse une seule idée importance en un à 2 phrases : une définition, une brève explication, une relation (parfois on va jusquà fixer le nombre de ligne) Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

9 2.3 :Forme à réponse ouverte élaborée ou développé (type dissertation) = appelant une réponse pouvant sétaler sur plusieurs pages de texte et exigeant de lélève beaucoup déléments de réflexion, une structuration des idées et une capacité de rédaction 2.4: Forme type problème : présentant à lélève/étudiant certaines informations partielles, celui-ci doit trouver la solution à la situation théorique présentée. Généralement, ce genre de questions- items recourent à des données quantitatives (calcul) Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

10 3.Les questions-items à réponse courte Ce sont des questions très précises avec consignes, parfois avec support, appelant de la part de lélève/étudiant une réponse très brève : un mot ou une expression spécifiqueCe sont des questions très précises avec consignes, parfois avec support, appelant de la part de lélève/étudiant une réponse très brève : un mot ou une expression spécifique En fait, il sagit dune question-item à réponse ouverte extrêmement brève.En fait, il sagit dune question-item à réponse ouverte extrêmement brève. Les questions-items à réponse courte peuvent prendre diverses formes :Les questions-items à réponse courte peuvent prendre diverses formes : Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

11 3.1 : Question-item à réponse unique : question conçue de telle que lélève/étudiant nait quun seul renseignement à fournir 3.2 :Question-item à réponse multiple : pour une même question lélève/étudiant doit fournir 2 ou plusieurs renseignements différents 3.3 :Question-item à réponses multiples du genre interprétation dune figure/schéma: on présente à lélève/étudiant une figure, un schéma, un croquis, une série de données, il lui est demandé den nommer les parties, den donner les fonctions, par exemple,.. Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

12 4.Les question-items type phrase à compléter: Dans les questions items de type phrase à compléter, on présente à lélève/étudiant, un énoncé dans lequel on a omis un ou plusieurs termes importants, lélève doit trouver, avec exactitude, ces termes et les écrire Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

13 II.Les outils des épreuves dites objectives 1.Les questions-items à choix de réponses (choix multiples) « QCM ou QRM » A un énoncé, plusieurs réponses plus ou moins acceptables (4 ou 5) sont proposées. Lélève/étudiant, choisit la ou les bonnes réponses (ou la meilleure) parmi les options proposées. Il indique son choix par un signe quelconque A un énoncé, plusieurs réponses plus ou moins acceptables (4 ou 5) sont proposées. Lélève/étudiant, choisit la ou les bonnes réponses (ou la meilleure) parmi les options proposées. Il indique son choix par un signe quelconque Mars 2007 – M. BOULGANA/DF

14 Les diverses formes de questions-items à choix de réponses (choix multiples) Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Selon lobjectif pédagogique et le comportement que lon veut apprécier chez lélève/étudiant, on distingue : des questions-items à choix de réponse pour trouver la seule bonne réponse trouver la meilleure réponse trouver la seule réponse qui soit fausse trouver toutes les bonnes réponses trouver la réponse qui donne lordre exacte dune série dénoncés

15 2.Les questions items de type appariement dites type association Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Cest une variante de question à choix de réponse (à choix multiples) qui se caractérise par le fait quavec lénoncé, on présente à lélève 2 ensembles de données et on lui demande sassocier à chacun des éléments dun ensemble, un élément faisant partie dune deuxième ensemble

16 Diverses formes de questions items type appariement (ou type associatif) Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Question-item de type appariement association simple : On présente à létudiant un seul « ensemble réponse » et on lui demande dassocier à un seul élément de cet « ensemble réponse » à chacun des éléments de l « ensemble stimuli »

17 Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Question-item de type appariement association multiple ou composée : Dans cette forme, on présente à lélève/étudiant, non pas un mais deux ou plusieurs « ensembles-réponses », et on lui demande dassocier un seul élément de chaque « ensemble réponse » à chacun des éléments de « lensemble stimuli »

18 3.Les questions-items de type vrai ou faux Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Ce sont des formes de questions avec un énoncé ou une proposition dont on demande à lélève/étudiant didentifier lexactitude ou la fausseté 3.1 : La forme de base : Elle consiste en une phrase (ou quelques phrases) dans laquelle on présente à lélève/étudiant une idée importante du contenu à évaluer et on lui demande den juger lexactitude ou la fausseté en se basant sur ce quil a étudié

19 Mars 2007 – M. BOULGANA/DF 3.2 : La forme correction : Dans cette forme « correction » dune question item, on demande à lélève/étudiant de réaliser 2 choses : Il doit juger si la proposition ou lénoncé est vrai ou faux Puis, si lénoncé est faux, décrire les mots nécessaires pour que lénoncé devienne vrai 3.3 : La forme « bon v/s mauvais » : Dans cette forme, au lieu de demander à lélève/étudiant si lénoncé est vrai ou faux, on lui demande si la proposition est bonne ou mauvaise

20 Mars 2007 – M. BOULGANA/DF 3.4 : La forme « plus grand v/s plus petit » : Cette forme est utilisée souvent pour vérifier si lélève/étudiant distingue les grandeurs relatives des nombres. On lui présente 2 quantités et on lui demande dindiquer si la 1ère quantité est plus grande ou plus petite que la 2ème. 3.5 : La forme « fait v/s opinion » : Elle est utilisée pour vérifier jusquà quel point les étudiants peuvent établir la distinction entre ce que lon considère logiquement comme description dun fait et ce qui sapparente davantage à un énoncé dopinion

21 4.Les questions-items de type réarrangement Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Dans ce type de question-item : On présente à lélève une série dénoncés (faits, événements, étapes…) dans un ordre fixé au hasard Et on lui demande de les classer (les placer) dans un ordre conforme à un schéma spécifique et dindiquer par des lettres ou des nombres cet ordre.

22 5.Les questions-items type relation de cause à effet Mars 2007– M. BOULGANA/DF Ce type de questions-items cherche chez lélève/étudiant la capacité danalyse, de relation de cause à effet. Dans les énoncées présentés, la réponse correcte ne peut être obtenue que par un bon raisonnement et une compréhension des principes de base inclus dans le problème


Télécharger ppt "Elaboration dune épreuve dévaluation pédagogique dans un système denseignement/apprentissage Mars 2007 – M. BOULGANA/DF Les conseils généraux 1. Chaque."

Présentations similaires


Annonces Google