La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dans une séquence denseignement dhistoire au cycle 3 Septembre 2012 Groupe culture humaniste DSDEN 38.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dans une séquence denseignement dhistoire au cycle 3 Septembre 2012 Groupe culture humaniste DSDEN 38."— Transcription de la présentation:

1 dans une séquence denseignement dhistoire au cycle 3 Septembre 2012 Groupe culture humaniste DSDEN 38

2 Le choix du support Si lon veut construire un véritable parcours dapprentissage progressif en histoire, il convient de privilégier un support de cycle de type classeur qui suivra lélève tout au long des trois années du cycle.

3 Le choix du support Afin dassurer la lisibilité de cet outil délève, il convient : didentifier par un code couleur la période à laquelle se rattache la trace écrite (exemple : jaune pour la Préhistoire…) et de numéroter chaque leçon ; dutiliser et renseigner, chemin faisant, un sommaire en début de classeur ; de prévoir des moments réguliers de rangement et de vérification de la bonne tenue des classeurs.

4 Les traces écrites Objectifs : apprendre, mémoriser, restituer. Produire une trace écrite élaborée au fur et à mesure de la conduite de séance.

5 Varier les formes de traces écrites En fonction des contenus et objectifs dapprentissage, les traces écrites pourront revêtir la forme dun texte, dune légende, dun titre, dune carte, déléments à inscrire sur la frise historique,…).

6 Les écrits de travail La pratique de synthèses partielles favorise lattention et la mémorisation des élèves par lalternance dactivités collectives et individuelles. Cette « pause » cognitive permet : - une synthèse orale (exemples : que vient-on de découvrir à létude de ce premier document ? Que sait-on faire ? ) - des écrits fonctionnels (titre dun document, légende dun paysage ou dune carte, réponse à une question, liste de personnages ou de lieux, définition) La frise chronologique aide à la mémorisation et peut être complétée par différents éléments (dates, faits, personnages, cartes, éléments culturels)

7 La synthèse finale : le résumé Il doit mettre en relief lobjet historique à mémoriser (les idées essentielles). Il répond à la problématique de départ. Cest un texte court, construit par le maître avec la participation des élèves, utilisant le vocabulaire spécifique. Il repose sur lapprentissage construit sans distorsion avec les documents ou récits utilisés. Il est mis en évidence (encadrement, code couleur), est bien présenté, propre et distinct des écrits de travail. Il peut être consigné dans un support de type « portfolio » avec un document qui illustre particulièrement la période étudiée, avec la frise historique qui se construit au fur et à mesure.

8 Les écueils à éviter Un temps long de recherche documentaire en atelier qui ne débouche pas sur une synthèse immédiate (reportée à la séance suivante par exemple). Une rédaction finale à la dernière minute, souvent copiée trop rapidement avec peu dattention. Une rédaction de la trace écrite directement sur des feuilles photocopiées (manque de rigueur décriture). Une synthèse écrite donnée par le maître sans construction collective ou dissociée du contenu de la séance. Une trace écrite consistant uniquement à compléter un texte lacunaire (style fichier).


Télécharger ppt "Dans une séquence denseignement dhistoire au cycle 3 Septembre 2012 Groupe culture humaniste DSDEN 38."

Présentations similaires


Annonces Google