La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nadia BLEIN Classe de CP Ecole V. Couturier – SMH Septembre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nadia BLEIN Classe de CP Ecole V. Couturier – SMH Septembre 2008."— Transcription de la présentation:

1 Nadia BLEIN Classe de CP Ecole V. Couturier – SMH Septembre 2008

2 Une piste, parmi dautres, pour travailler la production écrite dans une classe de C.P. Loutil support utilisé dans ce cas est lalbum « Quel bazar chez Zoé » de Dominique FALDA proposé par la méthode de lecture « Ribambelle », Hatier. Chaque page de lalbum est photocopiée en couleur au format A3. Cest sur ces photocopies que le texte sera mis en couleur, lorsquil aura été dévoilé. Dans une classe très hétérogène, avec des élèves peu autonomes et dautres en très grosses difficultés, je me suis rendue compte que la façon de faire décrite ci-dessous permettait à tous les élèves de participer à lactivité sans rester totalement démunis devant le travail demandé. En fonction de chacun, des ajustements étaient possibles.

3 Mise en couleur des structures répétitives Lalbum proposé présente une structure répétitive facilement repérée par les élèves. Lutilisation de couleurs différentes permet de mettre en évidence celle-ci (mots ou phrases complètes). Les élèves simprègnent si bien de lhistoire quils sont tous capables, avec laide des images de lalbum, danticiper la suite…

4 Mise en couleur des structures répétitives (suite) Cette mise en couleur se fait à chaque fois sur les quatre pages écrites pour décrire la situation dune journée. Elle est reprise ensuite, à lidentique, pour les autres jours de la semaine …

5 Mise en couleur des structures répétitives (suite) Ici, cest toute la phrase qui est entourée car elle revient, identique, pour chaque jour de la semaine …

6 Mise en couleur des structures répétitives (suite) Dernière page pour une journée …

7 Reste ensuite le passage à la production écrite : les élèves doivent imaginer la même histoire mais qui se passerait chez eux. Plusieurs difficultés se présentent alors : imaginer, mémoriser, construire des phrases et les écrire … Pour les aider dans cette tâche compliquée, je leur propose, lors des différentes séances de production écrite, plusieurs outils :

8 Outil pour tirer au sort les personnages à découvrir chaque jour de la semaine tirage au sort dimages découpées : image dun personnage sur support bleu …

9 Outil pour tirer au sort les différents lieux de la maison où se passera lhistoire, chaque jour …et image dun lieu de la maison sur support rose. Cet outil, au départ prévu pour quelques élèves, a été réclamé par tous.

10 Ces images sont ensuite à coller dans un tableau (feuille A3 pliée en 2 quon appellera planning de la semaine) où les élèves auront dabord placé, dans lordre, les jours de la semaine (soit, selon les élèves, en les écrivant seuls, soit en les découpant sur un support et en les collant ensuite dans lordre). Sous chaque image, écriture du mot correspondant.

11 Phase décriture finale Pour différencier, lors de cette phase, le travail est organisé en petit groupe. Les élèves autonomes travaillent dautant mieux quils ont de bons supports. Ils remplissent donc seuls le tableau à quatre cases (cf diapositive suivant N° 12) qui représente les quatre pages de lalbum pour décrire une journée. Le groupe en difficulté construit le récit avec lenseignant en sappuyant sur le « planning » de la semaine. Certaines cases peuvent être complétées par le maître, ce qui permet de varier les degrés dexigence et de difficulté. Le maître ou les élèves, selon les besoins, tracent dans le tableau les traits de couleur placés collectivement en début de séquence sous les structures répétitives des photocopies A3.

12

13 En conclusion : Les élèves disposent donc : dimages ludiques et faciles dutilisation : dans un premier temps, les élèves doivent juste écrire en dessous de limage collée le mot correspondant. dimages aide-mémoire qui leur permettent de se souvenir de ce quils doivent écrire dimages « déclencheurs » décriture : les élèves peuvent se concentrer uniquement sur la tâche décriture sans manquer didées. Le fait que lenseignant puisse remplir certaines cases à lavance, selon le rythme de chacun, rassure les élèves.

14 Avec le recul … Essayer de réutiliser ce type dimages à piocher, à choisir, à trouver, à mélanger ou à échanger comme support de production écrite dans dautres circonstances. Exemple : avant « Quel bazar chez Zoé », cest lalbum « Jai rêvé que… » qui est proposé. Prévoir des images « faciles » de représentations de rêves. On écrit le mot dessous puis on écrit toute la phrase ou juste certaines parties selon les élèves. La mise en couleur de parties répétitives est un bon outil aussi.


Télécharger ppt "Nadia BLEIN Classe de CP Ecole V. Couturier – SMH Septembre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google