La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

THEME 1 : DE LA VILLE A LESPACE RURAL, UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE Une étude de cas : un parc national ou naturel régional HABITER LA FRANCE (30%

Présentations similaires


Présentation au sujet: "THEME 1 : DE LA VILLE A LESPACE RURAL, UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE Une étude de cas : un parc national ou naturel régional HABITER LA FRANCE (30%"— Transcription de la présentation:

1 THEME 1 : DE LA VILLE A LESPACE RURAL, UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE Une étude de cas : un parc national ou naturel régional HABITER LA FRANCE (30% du temps consacré à la géographie) Clarisse GAUTHIER, collège de Saint Jean dIllac (33)

2 CONNAISSANCES Les aires urbaines La très grande majorité des habitants de la France vit dans une aire urbaine. La croissance urbaine saccompagne de létalement spatial des villes (périurbanisation) en lien avec une mobilité accrue des habitants. Les espaces ruraux A la fois espace de vie, de travail et de récréation pour les citadins comme pour les ruraux, lespace rural se transforme et connaît des conflits dusage. DÉMARCHES Une étude de cas : une grande question daménagement urbain. Une étude de cas : un parc naturel national ou régional. Ces deux études débouchent sur une mise en perspective du phénomène durbanisation à léchelle du territoire national en intégrant le rôle des acteurs et les grandes problématiques du développement durable. CAPACITÉS Localiser et situer les dix premières aires urbaines sur une carte du territoire national. Décrire et expliquer : - le processus détalement urbain, en lien avec les mobilités. - un conflit dusage entre différents acteurs.

3 Il ne sagit pas ici de faire un inventaire détaillé de la pluralité de lespace rural en France. Le mot ville apparait en premier dans le titre donc il sagit bien montrer que le territoire est avant tout sous influence urbaine.

4 Pourquoi étudier un parc naturel pour aborder lespace rural en France ? Le géographe S. Depraz montre que la protection de la nature est une nouvelle marque d'appropriation qui repose sur une transformation des usages de lespace rural (plus largement de la nature). Paradoxalement, la protection doit être envisagée comme une énième étape de intervention de lhomme sur les milieux.

5 Les parcs naturels régionaux ont pour but de mettre en œuvre une intervention raisonnée et raisonnable de lhomme sur le milieu (approche intégratrice). Les parcs nationaux ont pour but de soustraire entièrement lhomme à la nature (approche radicale). La protection est donc productrice de territoires.

6 Insister sur la pluralité des acteurs : LEtat, les collectivités territoriales, les associations, les acteurs économiques, les usagers, les habitants. LEurope : Natura 2000 destiné à la sauvegarde l'habitat naturel d'espèces animales et végétales menacées.

7 Létude de cas : Elle porte sur un parc national ou parc naturel régional. Elle doit déboucher sur une mise en perspective du phénomène durbanisation à léchelle du territoire national en intégrant le rôle des acteurs et les grandes problématiques du développement durable. Elle doit présenter lespace rural comme – un espace de vie, de travail et de récréation pour les citadins comme pour les ruraux – un espace qui se transforme – un espace qui connaît des conflits dusage

8 RAPPELS SUR LETUDE DE CAS

9 POURQUOI PROCÉDER PAR ÉTUDES DE CAS ? Elle est ancrée dans un territoire et part dune situation précise pour mettre en évidence des enjeux spécifiques et éviter un enseignement uniquement conceptuel conduisant à une géographie générale, passant en revue les espaces sans les étudier. Elle met en œuvre un raisonnement géographique (localisation du phénomène, quel aspect a-t-il dans lespace, quels rapports entretient-il avec dautres espaces, qui sont les acteurs participant à ce phénomène). Ce raisonnement suppose de mobiliser plusieurs échelles pour apporter des explications quune seule échelle naurait pas permis daborder. elle induit des réflexions de portée générale pour construire progressivement des notions.

10 COMMENT EST-ELLE CONDUITE ? Elle débute le traitement de la question. Elle est construite à partir dune problématique qui guide la réflexion et permet la sélection des savoirs à aborder (ne pas développer un savoir exhaustif sur le territoire étudié) Elle sappuie sur un nombre réduit de documents qui répondent à cette problématique. Le choix du territoire est essentiel : il fait émerger des enjeux spécifiques et participe à la formation dun « parcours » diversifié pour lélève. Elle doit aboutir à une mise en perspective.

11 Quelques données sur les PN et PNR : La création dun parc se fait par décret du Conseil des ministres.

12

13 LES PARCS NATIONAUX

14 ILS SE COMPOSENT : – Dune zone centrale dans laquelle une réglementation stricte protège les milieux et proscrit la présence et les activités humaines qui menacent lintégrité naturelle du parc. – Dune zone périphérique (ou pré-parc) – Des réserves naturelles peuvent être associées aux deux zones comme transition de lune vers lautre – Ils sont le fait de lEtat.

15 DénominationDate de créationRégion(s) Parc national de la Vanoise6 juillet 1963Rhône-Alpes Parc national de Port-Cros14 décembre 1963PACA Parc national des Pyrénées23 mars 1967 Midi-Pyrénées Aquitaine Parc national des Cévennes2 septembre 1970 Languedoc-Roussillon Rhône-Alpes Parc national des Écrins27 mars 1973 Rhône-Alpes PACA Parc national du Mercantour 18 août 1979PACA Parc national de la Guadeloupe 20 février 1989Guadeloupe Parc amazonien de Guyane27 février 2007Guyane Parc national de La Réunion 5 mars 2007La Réunion

16 PARCS NATIONAUX EN PROJET PARC NATIONAL DES CALANQUES, initialement prévu pour PARC NATIONAL ENTRE CHAMPAGNE ET BOURGOGNE, prévu pour PARCS NATIONAUX « ZONES HUMIDES », avec trois sites à l'étude (marais de Brouage, Val dAllier, basse vallée du Doubs).

17 LES PARCS NATURELS MARINS Parc naturel marin du Golfe du Lyon (2011) Parc naturel marin de Mayotte (2010) Parc naturel marin dIroise (septembre 2007) 4 autres parcs marins sont actuellement en projet.

18 LES PARCS NATURELS REGIONAUX

19 Territoire localisé dans lespace rural dont leurs paysages, leurs milieux naturels et leur patrimoine humain ou culturel sont de grande qualité mais leur équilibre est fragile. Ils sont à linitiative des régions et sont reconnus par lEtat. Ils sont le fruit de la concertation entre différents acteurs (collectivité territoriales, propriétaires fonciers, entrepreneurs, agriculteurs, associations…) qui respectent un projet de développement durable. Ce projet est matérialisé par une charte (de 10 ans et renouvelable) dans le but : – de protéger et de mettre en valeur le patrimoine de manière durable, – de développer le tourisme – et de dynamiser les espaces ruraux.

20 Ce territoire dépasse donc les limites administratives classiques (nouveau découpage territorial). Il est géré par un syndicat mixte composé délus des collectivités et parfois assisté dune équipe de techniciens. Les premiers parcs datent de Le plus récent est celui des Pyrénées Ariégeoises en 2009.

21 Quelques chiffres… Il y a 46 parcs régionaux Ils représentent : – 14% du territoire (7 millions hectares), – 3 millions dhabitants, – 7% du tissu économique français.

22 Etude de cas : PNR des Boucles de la Seine

23 Pbtq : Pourquoi peut-on dire que le PNR des Boucles de la Seine Normande montre la transformation du monde rural ?

24 1- Le PNR, un espace rural protégé dans un but de développement durable

25 Localiser votre étude de cas Pays : France (nord ouest) Région : Haute-Normandie Départements : Eure et Seine Maritime Superficie : 810 km 2 Population : habitants Création : 1974 ; révision en 1994 ; changement de nom en 2001 Nombre de communes « villes portes »

26 Où se localise le PNR des Boucles de la Seine Normande ? en France, en Haute-Normandie, sur 2 départements de lEure et de la Seine-Maritime. Il couvre une superficie importante (810 km2) et regroupe de 74 communes. Localisé entre Paris et les zones industrielles de la Basse-Seine (Rouen – Le Havre) = cest donc un territoire rural sous influence urbaine, « poumon vert » au cœur de nombreuses activités industrielles et portuaires (Paris : 1 er port fluvial de France, Rouen : 1 er port céréalier, Le Havre : 1 er port à conteneurs).

27

28

29 Quelles sont les missions du PNR ? protéger le patrimoine Aménager le territoire Contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie (ce sont les trois piliers du DD vus en 5°) Assurer laccueil, léducation et linformation du public Réaliser des actions expérimentales ou exemplaires dans ces domaines Quels acteurs sont impliqués dans ce projet ? 72 communes… Quel milieu naturel est particulièrement protégé ici ? Les zones humides qui représentent 20% du territoire.

30 Trace écrite possible: Le parc naturel régional des Boucles de la Seine, créé en 1974, couvre un vaste territoire entre Rouen et le Havre, sur les départements de lEure et la Seine-Maritime en Haute-Normandie. Il regroupe 74 communes majoritairement rurales. Il a pour but de protéger des paysages, des milieux naturels (particulièrement les zones humides) et un patrimoine humain et culturel exceptionnels dans un but de développement durable.

31 2-Le PNR, une zone récréation pour les citadins et les ruraux

32 JOURNAL DU PARC Pour vous permettre de circuler sans polluer, de manière paisible en profitant du paysage exceptionnel de la vallée de Seine, le Département et la CREA déploient conjointement un réseau de voies douces. Dernièrement, cest le tronçon entre Jumièges et Duclair qui a été aménagé. 18 kilomètres permettant de cheminer sur les routes départementales 64 et 65 ainsi que sur des voiries communales comme la Route des Fruits. Litinéraire se fait en partie rive droite, puis rive gauche avec des traversées par les bacs de Mesnil-sous-Jumièges et de Duclair. Une signalétique conforme à la Véloroute du Val de Seine a été installée, des panneaux de signalisation directionnelle et des panneaux indiquant les sites touristiques importants à visiter hors de litinéraire.

33 Le moulin de Hauville Construit par les moines de labbaye de Jumièges au XIIIe siècle, le moulin de Hauville, seul moulin à vent de Haute-Normandie est restauré entièrement en 1984 par le Parc. Lassociation des amis des moulins puis lassociation du moulin de pierre à partir de 1991 se sont attachées à faire vivre ce site, grâce au soutien du Parc, puis de la Communauté de Communes du Roumois - Nord. Un musée est ouvert en période touristique et quelques événements majeurs comme la fête du moulin en juin et la fête médiévale en août amènent de nombreux visiteurs sur le site. (…).Les travaux ont représenté un investissement denviron euros.

34

35 Quel type de « voies douces » ont été aménagées entre Duclair et Julièges ? Pourquoi ? Quelle autre activité sportive est organisée dans le parc ? Quand a été construit ce moulin et par qui ? Souligne dans le texte les acteurs qui ont participé à sa restauration ? Quelles activités sont aujourdhui pratiquées dans ce moulin ?

36 Trace écrite possible : Espace protégé, le parc est aussi un espace de récréation pour les habitants qui vivent dans les communes rurales des alentours et pour les citadins de Rouen ou du Havre (randonnées à vélo, rallye équestre, promenades, visites du moulin, expositions, fête du parc…). Les acteurs du parc par leurs aménagements veulent à la fois protéger cet espace et le rendre attractif.

37 3-Le PNR, un espace menacé par létalement urbain

38 La transformation voire la presque disparition de lagriculture suscite inquiétudes et questionnements. Parmi ceux-ci, le regroupement des exploitations et la chute du nombre des exploitants sont régulièrement mentionnés par les résidents et élus des zones rurales. Les transformations sont visibles, modifiant les usages, brouillant les repères. Les plus âgés évoquent la perte des savoirs et une banalisation du paysage : « Il y avait tout un tas de métiers qui ont disparu, ça na pas été transmis aux jeunes. Cest perdu ». La dimension agricole est intimement associée au territoire du Parc : « On est dans un Parc. Au départ, cétait pour protéger le paysage… Avant, là où il y avait dix exploitations, il en reste deux ».

39 « Élus autant quhabitants salarment dun urbanisme rapide et parfois peu maîtrisé. Ils pointent le mitage de certains sites, le développement horizontal des nouveaux lotissements, le manque de caractère des nouvelles constructions. Les élus rappellent les difficultés de gestion que cela entraîne et les coûts pour desservir chaque maison. Tous redoutent le développement dune périphérie urbaine, la rurbanisation des campagnes, et la transformation des villages ou de certains quartiers donnant « une impression de coupure entre le coeur ancien et tout ce quil y a autour » : «cest devenu un village dortoir, les gens partent le matin et rentrent le soir. Le week-end, ils sont occupés, cest normal, mais il ny a plus de lien social »

40 Le territoire représente un cadre de vie dexception compte tenu de sa richesse. Il est le support dune diversité écologique, paysagère, architecturale qui lui confère ce caractère attractif. Néanmoins, celle-ci est fragilisée, voire tend à disparaître. De plus, les constructions et aménagements réalisés ne répondent pas toujours aux besoins des habitants. Ainsi, se développent un habitat qui nest pas toujours adapté et consommateurs despaces, des transports relativement polluants en labsence dune organisation collective au plus près des zones habitées, des risques naturels ou industriels omniprésents. Ceci en partie faute dune structuration des activités humaines dans une logique de développement durable qui peinent à se mettre en place.

41

42 Daprès le doc a et le doc b, quelles sont les inquiétudes des élus et des habitants ? La disparition de lagriculture et de lartisanat Lurbanisme rapide et peu maitrisé (constructions peu adaptées et consommatrices despace) Transports polluants Quest-ce qui attire les nouveaux habitants ? Le cadre de vie exceptionnel Daprès la carte, où se localisent principalement les nouvelles zones de constructions ? principalement à proximité de Rouen et du Havre en lien avec létalement urbain.

43 Trace écrite possible : Lidentité du parc est menacée par larrivée de nouveaux habitants : essor des lotissements et villages dortoir, mobilités accrues, mitage de lespace rural. Une partie du PNR est de plus en plus sous influence urbaine.

44

45

46

47 VOIR FICHE A COMPLETER SUR LE PNR DES BOUCLES DE LA SEINE

48 TRACE ECRITE POSSIBLE et réponse à la problématique: Les limites entre la ville et lespace rural sont de plus en plus floues et lespace rural se transforme sous linfluence de la ville. Celui-ci nest plus seulement un espace de travail (généralement destiné à lagriculture) mais il est devenu un espace de résidence pour les citadins : cest la périurbanisation ou rurbanisation. Cest aussi un espace de récréation car ruraux comme citadins y pratiquent des loisirs. Cest enfin un espace protégé comme le montre lexemple des parcs naturels régionaux ou nationaux. Le parc naturel régional des boucles de la Seine normande montrent combien:


Télécharger ppt "THEME 1 : DE LA VILLE A LESPACE RURAL, UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE Une étude de cas : un parc national ou naturel régional HABITER LA FRANCE (30%"

Présentations similaires


Annonces Google