La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE Les anti-arythmiques Les anti-ischémiques Les Veinotoniques 2ème Partie Nadine OBOA – Pharmacien GH Charles FOIX- Jean.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE Les anti-arythmiques Les anti-ischémiques Les Veinotoniques 2ème Partie Nadine OBOA – Pharmacien GH Charles FOIX- Jean."— Transcription de la présentation:

1 1 LES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE Les anti-arythmiques Les anti-ischémiques Les Veinotoniques 2ème Partie Nadine OBOA – Pharmacien GH Charles FOIX- Jean ROSTAND

2 2 LES ANTI-ARYTHMIQUES Rappel anatomo - physiologique Le cœur est formé dun tissu musculaire : le Myocarde. Il comprend également un tissu spécialisé :le tissu nodal, responsable de la naissance et de la propagation dune onde dexcitation à lorigine de la contraction myocardique. Isolé, le cœur continue à se contracter rythmiquement : Cest lautomatisme cardiaque.

3 3 LES ANTI-ARYTHMIQUES Ces deux phénomènes sexpliquent par des échanges ioniques de part et dautre des membranes cellulaires, créant un potentiel daction. Lorsque les cellules sont au repos (non excitées), le potentiel de repos est de -90mV : On dit quelles sont polarisées. Les principaux ions sont : Lion potassium K+ (+++ à lintérieur de la cellule) Lion potassium K+ (+++ à lintérieur de la cellule) Lion sodium Na+ (+++ à lextérieur de la cellule) Lion sodium Na+ (+++ à lextérieur de la cellule) Lion calcium Ca+ impliqué dans la contraction myocardique et dans la conduction nodale entraînant lautomatisme cardiaque Lion calcium Ca+ impliqué dans la contraction myocardique et dans la conduction nodale entraînant lautomatisme cardiaque

4 4 LES ANTI-ARYTHMIQUES Electrophysiologie Au repos, les cellules cardiaques sont polarisées. Lorsquun stimulus électrique ou lorsquune onde de propagation atteint les cellules myocardique, elles sont excitées et produisent une différence de potentiel de membrane appelée Potentiel daction. Ce potentiel daction comprend 4 phases:

5 5 LES ANTI-ARYTHMIQUES 1 – Phase 0 ou phase de dépolarisation au cours de laquelle la différence de potentiel passe de - 90mV à +30 mV (entrée massive dions sodium) 2- Phase 1 ou phase de repolarisation rapide, qui ramène la différence de potentiel entre +10mV à + 0 mV (entrée dans la cellule dions Chlore) 3- Phase 2 ou « Plateau du potentiel daction » qui correspond à une repolarisation lente et induit louverture des canaux du calcium et du sodium suivie de la sortie des ions potassium) 4- Phase 3 qui ramène la différence de potentiel au potentiel de repos (-90mV) due uniquement à la sortie du potassium

6 6 LES ANTI-ARYTHMIQUES Les troubles du rythme cardiaque sont liés à des altérations de lautomatisme et de la conduction cardiaque. Ils peuvent être corrigés par les anti- arythmiques qui sont des médicaments qui vont modifier les courants ioniques transmembranaires.

7 7 Les troubles du rythme cardiaque On distingue 2 principaux troubles du rythme cardiaque: Les bradycardies : correspondent au ralentissement du rythme ventriculaire en dessous de 60 battements par minute ou à une interruption de la conduction entre les oreillettes et les ventricules. Les bradycardies : correspondent au ralentissement du rythme ventriculaire en dessous de 60 battements par minute ou à une interruption de la conduction entre les oreillettes et les ventricules. (Bloc auriculo-ventriculaire)

8 8 Les troubles du rythme cardiaque Les tachycardies : correspondent à Les tachycardies : correspondent à laccélération du rythme cardiaque au dessus de 100 battements par minute. On distingue: - Les tachycardies sinusales : simple accélération du rythme normal - Les extrasystoles, ce sont des battements anormaux du cœur - Les tachycardies auriculaires avec: *les fibrillations auriculaires *le flutter auriculaire

9 9 Classification des anti-arythmiques La classification la plus répandue est celle de Vaughan Williams: Classe I : Les inhibiteurs du canal sodique Classe I : Les inhibiteurs du canal sodique Quinidine et ses dérivés 3 sous classes: Classe IA Classe IB Classe IC Classe II :Les bêta-bloquants (sauf sotalol) Classe II :Les bêta-bloquants (sauf sotalol) Classe III : Les anti-arythmiques modifiant la repolarisation Classe III : Les anti-arythmiques modifiant la repolarisation Classe IV : Les inhibiteurs calciques Classe IV : Les inhibiteurs calciques

10 10 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe IA Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Quinidine LONGACOR ® Gélule LP à 275 mg Hydroquinidine SERECOR ® Gélule LP à 300 mg Disopyramide RYTHMODAN ® ISORYTHM ® Gélule à 100 mg RYTHMODAN ® LP Comp sec. 250 mg ISORYTHM ® LP Gelule LP 125 – 250 mg AD:2 gélules 2 foi s/j AD : 1 gélule 2 fois/j en 2 prises espacées de 12 heures AD : 300 à 600 mg/j ENF : 10 à 30 mg/kg/j AD : 250 à 500 mg/j Cardiovasculaires: Hypotension, insuffisance cardiaque, modifications ECG, Troubles du rythme Digestifs : nausées, vomissements Disopyramide Effets atropiniques Quinidine: Bourdonnements doreille Classe IA Bloc auriculo- ventriculaire Insuffisance non contrôlée

11 11 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe IA Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications RYTHMODAN ® Amp inj 50 mg/5 ml Cibenzoline CIPRALAN ® EXACOR ® Comp sec. À 130 mg Amp inj 100 mg/10ml AD : En IV lente (5min) 1.5 mg/kg en 10 min ou 100 mg en 1 heure puis relais en perfusion 25 mg/heure AD : 260 à 390 mg/j en 2 ou 3 prises AD : En IV, 1 mg/kg en 2 min puis relais perfusion de 8 mg/kg en 24 heures Idem Idem Classe IA Hypersensibilité au médicament

12 12 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe IB Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Lidocaine XYLOCARD ® intraveineux 2% Seringue 100mg/5ml XYLOCARD ® perfusion 5% Flacon injectable 1000mg/20ml IV directe en bolus de 1 à 1.5mg/kg Perfusion IV à débit constant 20 à 50µg/kg/min CardiovasculairesDigestifsConfusionconvulsions Bloc auriculo- ventriculaire complet Troubles graves hépatiques Hypersensibilité au produit

13 13 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe IC Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Flécaïnide FLECAINE ® Comp sec. 100 mg Amp inj 40 mg/4ml Propafénone RYTHMOL ® Comp sec.300 mg AD : 200 mg/j en 2 prises En IV lente : 1.5 à 5 mg/kg/j soit 1 à 2 mg/kg en au moins 5 min, puis 0.2 mg /kg/ heure en perfusion continue AD : 2 à 3comp/j en 2ou3 prises CardiovasculairesDigestifs Troubles du sommeil Bronchoconstriction Ou Vasoconstriction Bloc auriculo- ventriculaire Troubles du rythme dans les suites dinfarctus du myocarde

14 14 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe III Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Amiodarone CORDARONE ® Comp sec. 200 mg Amp inj 150 mg/3ml AD : Traitement dattaque: 3 comp/j pendant 8 à 10j Traitement dentretien 1 comp tous les 2j à 2 comp/j en 1 prise en pratiquant une fenêtre thérapeutique de 2 jours/semaine AD : Traitement dattaque: 5 mg/kg en perfusion en 20 à 120min renouvelables2 à 3 fois Traitement dentretien 10 à 20 mg/kg/j en perfusion IV Cardiovasculaires Digestifs (rares) Dépôts cornéens PhotosensibilisationHyperthyroïdiePneumopathie Bloc auriculo- ventriculaire Allergie à liode Dysthyroïdies Bradycardie sinusale

15 15 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Classe IV Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Triphosadénine STRIADYNE ® Amp inj 20 mg/2ml Adénosine KRENOSIN ® Flacon inj 6mg/2ml Diltiazem TILDIEM ® Vérapamil ISOPTINE ® DIGITALIQUES AD :Injection IV rapide sous monitoring ECG,10 mg répétés si besoin ENF: 1mg/kg AD : Injection IV en bolus sous monitoring ECG – 3mg puis si besoin 6 mg après 2 min, puis si besoin 12 mg après 2 min Se reporter aux inhibiteurs calciques Se reporter aux digitaliques CardiovasculairesConstipation Allergies cutanées -- Bloc auriculo- ventriculaire Dysfonctionne- ment sinusal Insuffisance cardiaque non compensée Hypotension artérielle sévère

16 16 PRINCIPALES INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES (2) (ASSOCIATIONS DECONSEILLEES ) Terme 1 Terme 2 Remarques Classe I Quinidine Classe III Amiodarone Sultopride, Hypokaliémiants diurétiques, laxatifs stimulants Amphotéricine B, corticoïdes Sels et hydroxydes de magnésium Médicaments Classe I Hypokaliémiants, laxatifs Bêta bloquants (Sotalol) Autres bêta bloquants Diltiazem IV Risque de survenue de torsades de pointe (fibrillation ventriculaire pouvant entraîner des séquelles neurologiques) Risque de surcharge de lanti-arythmie Risque de survenue de torsades de pointe Troubles de la contractilité de lautomatisme et de la conduction Risque de bradycardie et de bloc auriculo-ventriculaire

17 17 PRINCIPALES INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES (2) (ASSOCIATIONS DECONSEILLEES ) Terme 1 Terme 2 Remarques Classe IV Dantrolène en perfusion Risque de fibrillation ventriculaire

18 18 SOINS INFIRMIERS ADMINISTRATION Ne pas administrer simultanément Ne pas administrer simultanément 2 anti-arythmiques de la même classe Ne pas administrer simultanément Ne pas administrer simultanément deux anti-arythmiques donnant des torsades de pointe Réduire les posologies chez Réduire les posologies chez linsuffisant rénal(Quinidine) et chez linsuffisant hépatique ou cardiaque (lidocaïne, Vérapamil ) Si bloc auriculo-ventriculaire, Si bloc auriculo-ventriculaire, arrêter immédiatement le traitement Fortement déconseillée Fortement déconseillée Contre indiqué Contre indiqué

19 19 SOINS INFIRMIERS SURVEILLANCE Surveillance du rythme cardiaque Surveillance du rythme cardiaque Surveillance ophtalmique Surveillance ophtalmique Surveillance régulière du taux Surveillance régulière du taux sanguins des hormones thyroïdiennes sous Amiodarone Faire pratiquer une fois par Faire pratiquer une fois par an une radiographie thoracique Sous Amiodarone Surveillance du pouls, de la pression artérielle Surveillance du pouls, de la pression artérielle Le dysopyramide peut entraîner Le dysopyramide peut entraîner un risque dhypertension oculaire en cas de Glaucome. Risque de survenue de dépôts cornéens avec lAmiodarone Risque de survenue de pneumopathie Risque de survenue de pneumopathie

20 20 SOINS INFIRMIERS CONSEILS AU PATIENT Eviter les boissons Eviter les boissons excitantes qui accélèrent le rythme cardiaque et favorisent les palpitations Eviter le tabac Eviter le tabac Eviter de sexposer au soleil sous Amiodarone Eviter de sexposer au soleil sous Amiodarone Café, Thé Café, Thé Il est recommandé fermement darrêter de fumer Il est recommandé fermement darrêter de fumer Ce médicament rend la peau plus sensible au coup de soleil Ce médicament rend la peau plus sensible au coup de soleil

21 21 LES ANTI-ISCHEMIQUES Plan : Généralités Mécanisme daction Différentes classes moléculaires Principaux médicaments Interactions médicaments soins infirmiers

22 22 GENERALITES La claudication intermittente est le signe le plus fréquent dinsuffisance artérielle des membres inférieurs. Elle traduit lischémie des masses musculaires à leffort avec une sensation de crampe se localisant essentiellement au niveau du mollet, parfois à la cuisse.

23 23 Mécanisme daction Les anti-ischémiques sont une classe thérapeutique composés de médicaments susceptibles dentrainer une vasodilatation des artères périphériques et centraux pouvant être utilisés dans : o Lartériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) o La maladie de Raynaud o Les accidents vasculaires cérébrales ischémiques

24 24 Différentes classes moléculaires Les principales molécules utilisés comme anti- ischémiques sont: le Buflomédil le Buflomédil Indication - Claudication intermittente des artériopathies oblitérantes des membres inférieurs - Maladie de Raynaud. La forme injectable est réservée au traitement des manifestations douloureuses des artériopathies en poussée ischémique

25 25 Différentes classes moléculaires Le Pentoxifylline, Le Pentoxifylline, Il augmente la déformalibité des globules rouges (diminuée par les artériopathies) et relaxe les Fibres musculaires lisses des vaisseaux. Indication - Claudication intermittente des artériopathies oblitérantes des membres inférieurs - Proposé pour améliorer certains symptômes du déficit intellectuel du sujet âgé

26 26 Différentes classes moléculaires Le Naftidrofuryl Le Naftidrofuryl Il soppose aux effets vasoconstricteurs. Indication - Claudication intermittente des artériopathies oblitérantes des membres inférieurs -Traitement du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (hors maladie dAlzheimer)

27 27 Différentes classes moléculaires Le trimétazidine Le trimétazidine Médicament à effet anti-ischémique ne modifiant ni la fréquence cardiaque, ni la tension artérielle Indication - Dans le traitement symptomatique des vertiges, des acouphènes, des baisses dacuité et des troubles du champ visuel dorigine vasculaire

28 28 Différentes classes moléculaires La Vinburnine La Vinburnine Médicament augmentant la quantité doxygène disponible dans le cerveau, sans action hypotensive à long terme ne dispensant pas du traitement de lhypertension artérielle. Indication - Proposé pour améliorer certains symptômes du déficit intellectuel du sujet âgé, dans les séquelles daccidents vasculaires ischémiques cérébraux.

29 29 Différentes classes moléculaires Les dérivés de lergot de seigle Nicergoline Les dérivés de lergot de seigle NicergolineDihydroergotoxineDihydroergocryptineIndication - Traitement dappoint des phénomènes de Raynaud - Proposé pour améliorer certains symptômes du déficit intellectuel du sujet âgé, dans les séquelles daccidents vasculaires ischémiques cérébraux.

30 30 Différentes classes moléculaires Le Piribédil Le Piribédil Agoniste dopaminergique central ayant un effet vasodilatateur périphérique Indication - Traitement dappoint des phénomènes de Raynaud - Proposé pour améliorer certains symptômes du déficit intellectuel du sujet âgé, dans les séquelles daccidents vasculaires ischémiques cérébraux.

31 31 Différentes classes moléculaires Le Piracétam Le Piracétam Médicament doté de propriétés anti-anoxiques. Indication - Traitement de lischémie chronique sévère des membres inférieurs chez des patients ayant un risque damputation

32 32 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Buflomédil FONZYLANE ® Comp. 150 mg AD : 1 comp 2 à 4 fois par jour Nausées, Céphalées, Vertiges, Picotements des extrémités Hépatites (rares) motivant larrêt immédiat et définitif du traitement Risque de survenue rapide de surdosage Hypersensibilité du produit

33 33 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Pentoxifylline TORENTAL ® LP Comp. 400 mg Amp. Inj 100 mg/5ml Amp. Inj 300 mg/15 ml AD : 1 à 3 comp. par jour au cours des repas Voie IM ou IV lente: 1 à 2 amp 1 à 2 fois par jour Voie intra artérielle ou perfusion IV : 1 à 2 amp 1 à 3 fois par jour En perfusion IV :1 à 2 amp 1 à 2 fois par jour (1 amp dans 250 à 500 ml de soluté isotonique) Exceptionnels: Nausées, vomissements, diarrhée Réactions allergiques cutanées VertigesHypotension Douleurs angineuses : en cas dinjection rapide Hypersensibilité du produit Infarctus myocardique en phase aigue

34 34 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Naftidrofuryl PRAXILENE ® Comp. 200 mg Gélule 100 mg AD :300 à 600 mg par jour en 2 ou 3 prises au repas avec 100 ml deau Digestifs : Oesophagite (Eau ++) Diarrhée Exceptionnels: réactions cutanées allergiques Hépatotoxicité Surdosage : Possibilité de bradycardie, troubles de la conduction, bloc auriculo- ventriculaire, convulsions, états confusionnels Hypersensibilité du produit

35 35 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Trimétazidine VASTAREL ® Comp. À libération modifiée à 35 mg Solution buvable 20 mg/ml AD :70 mg/ jour soit 1 cp. 2 fois par jour au cours des repas AD : 60 mg/jour au cours des repas soit 20 gouttes 3 fois par jour Troubles digestifs : Nausées, vomissements, Céphalées Réactions cutanées allergiques (dues aux colorants) avec la forme comprimé Hypersensibilité du produit Grossesseallaitement

36 36 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications VinburnineCERVOXAN Gélule à 60 mg AD : 1 gélule par jour, jusquà 2 gélules par jour en 2 prises Rare : Diarrhée Néoformations (tumeurs) cérébrales avec hypertension intra -crânienne

37 37 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre-indications Nicergoline SERMION ® Gélule 5 – 10 mg Lyocs 5 – 10 mg Dihydroergotoxine HYDERGINE ® Dihydroergocryptine + caféine 40 mg VASOBRAL ® Comp sec. 4 mg Solution buvable 20 gouttes = 1 mg = 1 ml AD: 5 à 10 mg 3 fois par jour avant les repas ½ à 1 comp 2 fois par jour ou 2 à 4 ml 2 fois par jour au cours des repas Nausées (prise à jeun) Gastralgies Légère baisse tensionnelle Congestion nasale (Dihydroergotoxine) Hypersensibilité à lun des produits

38 38 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre-indications Piribédil TRIVASTAL ® Comp. 20 mg Comp LP 50 mg Amp. Inj. 3 mg/1 ml AD: A dose progressive 1 comp 3 fois par jour au cours des repas AD : A dose progressive 1 comp par jour à lun des repas Voie IM : ½ amp à 1 amp 2 fois par jour Perfusion IV lente 1 amp 1 à 2 fois par jour (jusquà 3 fois par jour) Rares : Nausées, flatulences, vomissements somnolence, Hypotension orthostatique Surdosage : - nausées, - vomissements, - variations tensionnelles - somnolence cédant à larrêt du traitement Infarctus myocardique à la phase aigue Collapsus cardio- vasculaire Œdème du poumon (forme injectable) (forme injectable)

39 39 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre-indications Piracétam NOOTROPYL ® Comp. 800 mg Gélule 400 mg Amp. Buv.1.2 G Solution buvable 200 mg/ml Amp inj 1 gr/5ml 3 Gr/15 ml AD: 1 comp 3 fois par jour 2 gélule 3 fois par jour ou 1 ampoule buvable 2 fois par jour AD : 1 cuil à café 3 fois par jour E : 50 mg/kg/jour en 3 prises 1 gramme 3 fois par jour par voie IM ou IV Psychiques : possibilité de nervosité, agitation, insomnie (sujets âgés) Digestifs :nausées, vomissements, diarrhée, gastralgies Réactions allergiques possibles Hypersensibilité au produit Hémorragie cérébrale Insuffisance rénale sévère Grossesse

40 40 PRINCIPALES INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES (2) (ASSOCIATIONS DECONSEILLEES ) Terme 1 Terme 2 Remarques Buflomédil BuflomédilPentoxifylline Naftidrofuryl injectable Fluoxétine PROZAC ® Paroxétine DEROXAT ® Antivitamines K AINSSalicylésAnti-arythmiques Bêta bloquants Sels de Calcium (Soluté de Ringer) Risque de convulsion accru en cas dinsuffisance rénale Risque hémorragique accru Majoration des effets dépresseurs sur la conduction cardiaque Incompatibilité physico- chimique

41 41 SOINS INFIRMIERS ADMINISTRATION Buflomédil Buflomédil Torental :Réduire les doses en cas Torental :Réduire les doses en cas dinsuffisance rénale Praxilène: Réduire les doses en cas Praxilène: Réduire les doses en cas dinsuffisance rénale ou hépatique, et chez le sujet agé Dérivés de lErgot de segle – Vinburnine Dérivés de lErgot de segle – Vinburnine Piribédil : Piribédil : Piracétam : Réduire les doses en cas dinsuffisance rénale ou hépatique, et chez le sujet agé Piracétam : Réduire les doses en cas dinsuffisance rénale ou hépatique, et chez le sujet agé Risque de survenue rapide de surdosage Risque de survenue rapide de surdosage En cas dinjection parentérale rapide En cas dinjection parentérale rapide possibilité de flush, vertiges, hypotension, voire douleurs angineuses => injecter toujours chez un sujet en décubitus, sans dépasser un débit de perfusion IV de 100mg/heure Ingérer toujours au cours des repas avec un verre deau de 100 ml au moins Ingérer toujours au cours des repas avec un verre deau de 100 ml au moins Action hypotensive à long terme Action hypotensive à long terme Traitement de lhypertension Traitement de lhypertension A utiliser à dose progressive, et à administrer au cours des repas A utiliser à dose progressive, et à administrer au cours des repas Eviter tout contact avec la peau Eviter tout contact avec la peau

42 42 SOINS INFIRMIERS SURVEILLANCE Buflomédil : En cas de surdosage Buflomédil : En cas de surdosage Les signes de surdosage du Péribédil Les signes de surdosage du Péribédil Piracétam Piracétam Surveillance neurologique, ECG Surveillance neurologique, ECG continu, assistance respiratoire et traitement symptomatique Nausées, vomissements, somnolence, Nausées, vomissements, somnolence, variations tensionnelles => Arrêt du traitement + traitement symptomatique Utilisation non recommandé chez des Utilisation non recommandé chez des patients ayant des troubles de lhémostase, une hémorragie sévère ou patients à risque hémorragique( intervention chirurgicale)

43 43 LES VEINOTONIQUES Plan : Généralités - Mécanisme daction Différentes classes moléculaires Principaux médicaments Interactions médicaments soins infirmiers

44 44 LES VEINOTONIQUES Généralités – Mécanisme daction Encore appelés « Vasculoprotecteurs », les veinotoniques, représentés par la vitamine P ou Flavonoïdes, sont des médicaments qui agiraient en augmentant le tonus veineux et la résistance capillaire. Ils sont utilisés pour le confort des patients, mais il nexiste pas de bénéfice clairement démontré justifiant leur utilisation

45 45 Différentes classes moléculaires Deux grands groupes : - Les Flavonoïdes, avec comme chef de file le rutoside, issus de 8 grandes familles végétales - Les molécules de synthèse, ayant une action comparable à celle des flavonoïdes. Utilisés par voie générale ou par voie locale, ces médicaments ont démontré leur efficacité sur la symptomatologie de linsuffisance veineuse chronique (IVC) à savoir : lourdeurs des jambes, douleurs,œdèmes.

46 46 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Les Flavonoïdes DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre-indications Rutosides RELVENE ® ESBERIVEN ® fort Sachet 1000 mg Amp buv ou comp ou crème Troxérutine VEINAMITOL ® Sachet ou ampbuv Troxérutine + heptaminol GINKOR ® fort Gélule ou sachet GINKOR ® gel 1 à 3 sachets par jour 2 cp ou amp par jour 1 sachet par jour ou 1 amp buv par jour 2 gélules ou sachets par jour 1 application locale répétée 2 à 3 fois par jour Possibilité de diarrhée chronique parfois sévère Possibilité dhépatite Epigastralgies Hypersensibilité à lun des produits Hépatite Association aux IMAO Hyperthyroïdie(Heptaminol)

47 47 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Les Flavonoïdes DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Diosmine DIOVENOR ® Comp ou sachet à 600 mg DAFLON ® Comp à 500 mg Anthocyanosides DIFRAREL ® Comp à 100 mg 1 comp ou sachet par jour 2 comp ou sachets par jour jusquà 6 par jour 3 à 6 comp par jour IdemIdem

48 48 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Les Flavonoïdes DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre- indications Flavonoïdes CYCLO 3 fort ® Gélule ou amp buv CYCLO 3 gel ® Marron dinde VEINOTONYL ® Gélule à 75 mg Citroflavonoïdes CEMAFLAVONE ® Amp buv à 100 – 400 mg 2 à 3 gélules ou amp par jour 1 application locale répétée 2 à 3 fois par jour 2 gélules par jour 2 amp buv à 400 mg ou 2 à 3 amp buv à 100 mg par jour IdemIdem

49 49 PRINCIPAUX MÉDICAMENTS UTILISÉS Les vasculoprotecteurs divers DCI/ Spécialités Posologies usuelles Effets indésirables Contre-indications Adénosine phosphate ADENYL ® Comp à 60 mg Naftazone ETIOVEN ® Comp à 30 mg Calcium dobésilate DOXIUM ® Comp à 250 mg 1 comp 2 fois par jour 1 comp par jour 1 comp 3 fois par jour aux repas Risque dagranulocytose (Calcium dobésilate) Potentiellement létale Diarrhée chronique sévère Epigastralgies Hypersensibilité à lun des produits Grossesse et allaitement (Naftazone) Antécedent dagranulocytose (Calcium dobésilate)

50 50 SOINS INFIRMIERS ADMINISTRATION Survenue de diarrhée Survenue de diarrhée chronique sévère pouvant induire des troubles hydro électrolytiques Ne pas appliquer les Ne pas appliquer les veinotoniques à usage local sur les eczémas préexistants, les plaies et les ulcérations Si risque connu Si risque connudagranulocytose Arrêt immédiat et définitif Arrêt immédiat et définitif Proscrire le calcium dobésilate Proscrire le calcium dobésilate

51 51 SOINS INFIRMIERS SURVEILLANCE Si traitement contre les hémorroïdes en cours, ne pas se dispenser des autres mesures thérapeutiques Si traitement contre les hémorroïdes en cours, ne pas se dispenser des autres mesures thérapeutiques En cas de possibilité dhépatite En cas de possibilité dhépatite supprimer les facteurs supprimer les facteurs déclenchant les crises: constipation, arrêt ou diminution de lalcool et des épices Arrêt immédiat et définitif du traitement Arrêt immédiat et définitif du traitement


Télécharger ppt "1 LES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE Les anti-arythmiques Les anti-ischémiques Les Veinotoniques 2ème Partie Nadine OBOA – Pharmacien GH Charles FOIX- Jean."

Présentations similaires


Annonces Google