La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANTIBIOPROPHYLAXIE DE LENDOCARDITE INFECTIEUSE Aurélie Godard, interne, CTCV Rennes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANTIBIOPROPHYLAXIE DE LENDOCARDITE INFECTIEUSE Aurélie Godard, interne, CTCV Rennes."— Transcription de la présentation:

1 ANTIBIOPROPHYLAXIE DE LENDOCARDITE INFECTIEUSE Aurélie Godard, interne, CTCV Rennes

2 Pourquoi ? Arguments positifs - EI provoquée par greffe bactérienne post bactériémie suite à gestes invasifs - Germes initialement sensibles - Balance bénéfice/risque favorable Arguments négatifs - Pas dessai randomisé - Bactériémies quot. + probables - Pas de baisse dincidence - Germes de + en + résistants - Très dépendant du praticien

3 CAT actuelle (SPILF 2002): Garder le principe dantibioprophylaxie Garder le principe dantibioprophylaxie Limiter ses indications aux situations où rapport bénéfice/risque >> 0 Limiter ses indications aux situations où rapport bénéfice/risque >> 0 Associer à des mesures dhygiène bucco- dentaires draconiennes Associer à des mesures dhygiène bucco- dentaires draconiennes Mesures « évidentes » : ttt porte dentrée initiale, limiter cathéters,… Mesures « évidentes » : ttt porte dentrée initiale, limiter cathéters,…

4 Chez qui ? Consensus franco-américano-européen : Groupe A : haut risque : - ATCD dEI - Prothèses valvulaires (mécanique, biologique, homogreffe) - Cardiopathies congén. cyanogènes - Dérivations chirurgicales (pulm-systémiques)

5 Groupe B : risque moyen : - Valvulopathies (IA>IM>RA) - PVM avec IM et/ou épaississement valvulaire - Bicuspidie aortique - Cardiopathies congén. non cyanogènes, sauf CIA - CMO

6 Groupe C : risque de la pop. ATC, PAC, transplantation, RM pur, CMD… NB : facteurs de risque non cardiaques : immuno-dépression, situations favo. thromboses (cancers solides, cirrhose, leucémies…), toxicomanie IV, etc

7 Quand ? 1) Gestes bucco-dentaires : en 1 séance au mieux certains gestes contre-indiqués antiseptiques locaux Groupe A Groupe B Gestes à risque, invasifs RECOMMANDEEOPTIONNELLE Gestes non invasifs NON RECOMMANDEE NON RECOMMANDEE

8 Gestes interdits (groupes A et B) Gestes interdits (groupes A et B) Prothèses sur dents à dépulper, chirurgie parodontale, soins endodontiques sur dents à pulpe non vivante, séparation de racines, transplantation, réimplantation… Prothèses sur dents à dépulper, chirurgie parodontale, soins endodontiques sur dents à pulpe non vivante, séparation de racines, transplantation, réimplantation… Avulsion dentaire Avulsion dentaire Gestes invasifs Gestes invasifs détartrage, avulsion dentaire, freinectomie, soins endodontiques sur dent à pulpe vivante, pose de bagues, biopsies des glandes salivaires… détartrage, avulsion dentaire, freinectomie, soins endodontiques sur dent à pulpe vivante, pose de bagues, biopsies des glandes salivaires…

9 En faveur de la prescription optionnelle : Terrain : >65 ans, diabète, immunodéprimé, IR, IC, IHC… Terrain : >65 ans, diabète, immunodéprimé, IR, IC, IHC… Gestes : saignement, geste long… Gestes : saignement, geste long… Hygiène bucco-dentaire défectueuse Hygiène bucco-dentaire défectueuse Information patient +++ quelle que soit la décision, port dune carte et dun carnet de suivi… Information patient +++ quelle que soit la décision, port dune carte et dun carnet de suivi…

10 2) ORL : Groupe Groupe A B Adénoidectomie, amygdalectomie RECOMMANDEEOPTIONNELLE Chirurgie endoscop. de sinusite chronique RECOMMANDEEOPTIONNELLE Bronchoscopie rigide RECOMMANDEEOPTIONNELLE Bronchoscopie souple OPTIONNELLE NON RECOMM. NB : lintubation naso-trachéale ne fait plus lobjet dantiobioprophylaxie

11 3) Cutanés Groupe A Groupe A Groupe B Groupe B Ttt instrumental de furoncles RECOMMANDEERECOMMANDEE Exerèse de lésions cutanées OPTIONNELLEOPTIONNELLE

12 4) Gestes digestifs Groupe A Groupe A Groupe B Groupe B Dilatation oesop.,sclérothérapie sauf urgence RECOMMANDEERECOMMANDEE CPRE, sphinctérotomie RECOMMANDEE RECOMMANDEE si obstacle biliaire ou faux kyste pancr. Ligature VO hors urg., colonoscopie hors néo OPTIONNELLE NON RECOMMANDEE Gastroscopie, biopsie hépatique, ponction à laiguille NON RECOMMANDEE

13 5) Gestes urologiques / génitaux Groupe A Groupe A Groupe B Groupe B Ablation SU sur urines infectées RECOMMANDEERECOMMANDEE RTUP urines stériles, biopsie prostate, dilatation urétrale RECOMMANDEEOPTIONNELLE Lithotripsie extracorporelle OPTIONNELLE NON RECOMMANDEE KT urétral, cystoscopie, ablation SU sur urines stériles NON RECOMMANDEE Accouchement par voie basse OPTIONNELLE si RPDE >6heures avt admission NON RECOMMANDEE RTUP/ cystoscopie sur urines infectées, stérilet GESTES CONTRE INDIQUES

14 Posologie et mode dadministration Soins ambulatoires dentaires / VAS Soins ambulatoires dentaires / VAS Allergie aux lactamines ? Allergie aux lactamines ? NON Amoxicilline PO, 3G (75mg/kg) 1H avant geste OUI Pristinamycine PO, 1G (25mg/kg) 1H avant geste Ou Clindamycine PO 600mg (15mg/kg) 1H avant

15 AG pour des soins dentaires ou VAS AG pour des soins dentaires ou VAS Allergie aux lactamines ? Allergie aux lactamines ? NON OUI NON OUI Amoxicilline 2G (50mg/kg) IV 6H avant Vancomycine 1G (20mg/kg)IVL ou ou ET 1G (25mg/kg) PO après geste Teicoplanine 400 mg IVD (pas dAMM pédiatrique) (pas dAMM pédiatrique) 1H AVANT GESTE 1H AVANT GESTE PAS DE DEUXIEME DOSE PAS DE DEUXIEME DOSE

16 Chirurgie uro-génitale ou digestive Chirurgie uro-génitale ou digestive Allergie aux lactamines ? Allergie aux lactamines ? NON OUI Amoxicilline 2G (50mg/kg) IVL Vancomycine 1G IVL (20mg/kg) + Gentamycine 1,5mg/kg IV/IM + Gentamycine 1,5mg/kg IV/IM + Gentamycine 1,5mg/kg IV/IM ou 1H avant geste Teicoplanine 400mg IVL + Gentamycine 1,5mg/kg IV/IM + Gentamycine 1,5mg/kg IV/IM 1H avant geste 1H avant geste Puis Amoxicilline 1G PO, 6H après PAS DE DEUXIEME DOSE

17 AU TOTAL, Maladie grave, à la thérapeutique lourde, qui, à lheure actuelle, doit bénéficier de tous les modes de prévention possibles (information du patient primordiale), dont lantibioprophylaxie, même si son efficacité reste incertaine… Maladie grave, à la thérapeutique lourde, qui, à lheure actuelle, doit bénéficier de tous les modes de prévention possibles (information du patient primordiale), dont lantibioprophylaxie, même si son efficacité reste incertaine… Révision 2002 de la conférence de consensus 1992 de la société de pathologie infecteuse de langue française European heart journal (2004), 00, 1-37 Archives des maladies du cœur et des vaisseaux, tome 97, n°-, juin 2004


Télécharger ppt "ANTIBIOPROPHYLAXIE DE LENDOCARDITE INFECTIEUSE Aurélie Godard, interne, CTCV Rennes."

Présentations similaires


Annonces Google