La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Céline BRETON Céline BRETON Jeu d'entreprise Win Firme Pro.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Céline BRETON Céline BRETON Jeu d'entreprise Win Firme Pro."— Transcription de la présentation:

1 © Céline BRETON Céline BRETON Jeu d'entreprise Win Firme Pro

2 Présentation du jeu

3 Quest-ce quun jeu dentreprise ? Vous êtes à la tête dune entreprise fictive, en compétition sur le même marché, et devez prendre des décisions de gestion. Pour commencer le jeu, vous devez : o Former une entreprise o choisir un nom pour votre entreprise o Vous répartir les postes suivants : PDG, DRH, Directeur financier, Directeur Technique, Directeur commercial Sur une feuille : Nom entreprise + nom des membres + fonctions assumées. o lire les documents présentant les règles du jeu pour la séance 2

4 Les règles du jeu Vous prenez des décisions de gestion : Décisions de production : quantités produites, achat de machines, … Décisions commerciales : prix de vente, publicité, qualité, part de marché visée… Décisions de gestion des ressources humaines : embauches, licenciements, salaire,… Décisions scientifiques et techniques : R&D Vous en évaluez les conséquences financières : Part de marché et chiffre daffaire Coût de revient Résultat Endettement Trésorerie

5 Les règles du jeu Winfirm simule, en fonction de vos décisions : L'interaction de plusieurs entreprises sur un marché concurrentiel L'interaction des différentes fonctions dans l'entreprise (production, ressources humaines, …) Le comportement du consommateur dont la demande est sensible à certains facteurs (prix, publicité, notoriété de l'entreprise) Le comportement des salariés, qui sont plus ou moins productifs selon le salaire, le climat social…

6 Les règles du jeu Je joue les interlocuteurs de lentreprise qui défendent leurs intérêts : les actionnaires : politique de dividendes, résultats… les syndicats : instauration d'un salaire minimum, revendications salariales et de condition de travail les associations de consommateurs qui peuvent réclamer + de qualité, une ralentissement de linflation…. LEtat : salaire minimum, redressement judiciaire…

7 Le marché : écrans numériques MARCHE GLOBAL PRIX de vente QUALITE PUBLICITE IMAGE DE MARQUE Votre part de marché Part de marché E1 + Part de marché E2……+ …? Ancienneté du produit = cycle de vie 3 produits : A, B et C -Produit A : produit de base => 1 er marché -Produits B & C : produits élaborés qui nécessitent des dépenses de R&D Décisions du directeur commercial

8 La production Le niveau de la production est fonction : -Du nombre de machines installées et de leur capacité (classique vs moderne) et ancienneté => décisions prises par le responsable de la production -Du nombre douvriers et du rendement par ouvrier => décisions à prendre en accord avec le DRH Achat de matières premières Usinage et assemblage Produits finis (vendus ou stockés)

9 La gestion du personnel Le rendement des ouvriers est fonction du climat social sur les 2-3 années précédentes et actuelle qui est lui-même fonction : -du niveau du salaire : dans lentreprise et rapporté au salaire moyen du secteur. -de la variation du salaire, notamment par rapport à linflation, et donc du pouvoir dachat. -du nombre dembauches et de licenciement : les nouveaux embauchés ont un rendement plus faible (effets dexpérience) et les licenciements génèrent de la démotivation chez ceux qui restent. -du partage de la valeur ajoutée Les décisions du DRH (embauches, licenciements, salaires..) vont directement impacter le niveau et la qualité de la production.

10 Le Déroulement du jeu Distribution des rapports de décembre N* Impression et distribution des rapports de décembre N+1 Lanimateur saisie les décisions des équipes du premier tour de jeu (5 à 10) -Lanimateur commente les résultats et précise certaines notions. -Les participants réunis en équipes rédigent leurs décisions pour N+2 (30 à 45) Le jeu se déroule sur 10 périodes maximum ®Winfirme * Sauf première période de jeu -Lanimateur commente les résultats et précise certaines notions. -Les participants réunis en équipes rédigent leurs décisions pour N+1 (30 à 45)

11 Décisions à prendre 1.Fixer ses objectifs de part de marché (PdM): partir du marché global et de son évolution. 2.En déduire la politique commerciale pour atteindre cette PdM: sur quelles variables jouer (prix, qualité, etc..) et comment ? 3.Définir la politique de production, sociale et scientifique: Comment assurer la production décidée compte tenu des capacités de production (nb machines installées ? quelle machine acheter et quand ?) Quelle politique sociale de l'entreprise pour atteindre le rendement espéré (nb d'ouvriers ? salaire ? Embauches, etc…) R&D : quand et quel montant ? 4.Evaluer la faisabilité financière du plan : chiffrage des ventes et impact sur le chiffre daffaire Calcul des coûts de revient pour valider les décisions de prix et le montant des dépenses (qualité, pub….) Calcul de la rentabilité (compte de résultat) Mesurer lendettement pour assurer la sécurité financière de lentreprise (faillite) - bilan Chaque directeur doit défendre les décisions qui lui incombent et le PDG doit permettre la cohérence de lensemble des décisions.

12 Ne pas confondre avec le nb total douvriers Le total investissement machines + R&D ne doit pas dépasser la capacité de financement, fonction du taux dendettement (max 2/3 passif) Définitif !

13 Les comptes de votre entreprise Objectif dune entreprise : (1)Créer de la richesse (valeur ajoutée) pour la distribuer à ses actionnaires et ses salariés (2)Survivre Pour vérifier la cohérence de vos décisions, au regard de ces objectifs, deux outils : -La comptabilité générale : Objectif : fournir des informations sur la profitabilité et la pérennité de lentreprise aux tiers. Contenu : bilan et compte de résultat -La comptabilité de gestion (ou analytique) : Objectif : aide à la décision. Ex : calcul du coût de revient pour définir le niveau de prix. Contenu : calcul de coût, définition du seuil de rentabilité Pour prendre vos décisions, vous devrez vous aider de ces outils – dossier daide à la décision.

14 A la fin du jeu : présentation & évaluation Présentation orale de chaque groupe (avec diaporama) : L'évolution de votre entreprise, les résultats clés, ce que vous a appris le jeu, les difficultés principales que vous avez eu et comment vous les avez gérées… Comment vous avez utilisé les outils / concepts pour prendre vos décisions Evaluation sur : o Votre capacité à analyser ces résultats et à les mettre en perspectives avec les outils utilisés pour prendre vos décisions o Votre maîtrise des concepts abordés o L'originalité et la créativité de votre soutenance

15 Les notions pour démarrer le jeu -Bilan, & ressources financières (taux dendettement) -Compte de résultat (notion damortissement) -Coût de revient -Seuil de rentabilité -Trésorerie -Elasticité (demande au prix, rendement au salaire…)

16 LE BILAN Bilan = inventaire du patrimoine de lentreprise à une date précise : -Actif (gauche du tableau) = valeur de ce quelle possède -Passif (droite du tableau) = façon dont lactif a été financé. BILAN DE LENTREPRISE ….. AU 31/12/N ACTIFPASSIF ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles ( FdC, brevets, marque…) Immobilisations corporelles ( terrains, constructions, machines,…) Immobilisations financières (prêt accordé, placement…) CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat de lexercice ACTIF CIRCULANT Stocks Créances Trésorerie disponible (banque + caisse) DETTES Emprunts bancaires (crédits MLT) Découvert (crédits CT) Dettes fournisseurs dettes fiscales et sociales dettes sur le personnel Total actifTotal passif Dans le jeu, simplifié ! Tous les crédits comptabilisés dans le découvert – impossible de négocier un crédit Le résultat est distribué sous forme de dividendes à hauteur de 50% Pas daugmentation de capital possible

17 Exploiter le bilan Bilan = focus sur les sources de financement de lactivité et leur répartition Capital investi par les actionnaires (qui peut être augmenté mais pas dans le jeu), Autofinancement : Résultat dégagé par lexercice Résultats précédents mis en réserve Financement externe : emprunts à court, moyen ou long terme selon la nature de lactif à financer (créances, stocks, immobilisations…) Dettes fournisseurs via les délais de paiement (pas dans le jeu) Dettes fiscales et sociales Dettes sur le personnel

18 Exploiter le bilan Le bilan permet de connaître le taux dendettement : Taux dendettement = dettes financières / total actif Si le taux dendettement est trop élevé, le risque est que les banques refusent de continuer à financer lactivité (trop risqué) Règle du jeu : Il doit rester < 50% - au-delà de 50%, le banquier naccorde plus de crédit Si > 2/3, cessation de paiement => redressement judiciaire. Nota : je joue le rôle de ladministrateur judiciaire et impose un plan de redressement de lactivité.

19 Exercice 1 – construction du bilan en N et en N+1 Au cours de l'année N, Mr Latour créé son entreprise : Apport personnel = Montant emprunté = (remboursé à partir de N+2) Achat de deux machines-outils = (pas damortissement) Achat d'un véhicule = (pas damortissement) Il loue un local pour 1000/mois quil règle au 1 er janvier de lannée N+1 A la fin de l'année son entreprise à fait 1000 de bénéfice (intégralement mis en réserve) A la fin de lexercice, tous les stocks ont été écoulés et les créances clients liquidées Solde bancaire = retrouvez le vous-même ! En N+1 : Achat d'un local meublé pour (pour remplacer le local loué) Augmentation de l'emprunt de Résultat de l'entreprise = Solde bancaire = à calculer

20 Exercice 1 - construction du bilan en N BILAN DE LENTREPRISE AU 31/12/N ACTIFPASSIF ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations corporelles Machines-outils Voiture Immobilisations incorporelles Immobilisations financières CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat de lexercice ACTIF CIRCULANT Stocks Créances Trésorerie disponible (banque + caisse) DETTES Emprunts bancaires (crédits MLT) Découvert (crédits CT) Dettes fournisseurs dettes fiscales et sociales dettes sur le personnel Total actif63 000Total passif63 000

21 Exercice 1 - construction du bilan en N+1 BILAN DE LENTREPRISE AU 31/12/N+1 ACTIFPASSIF ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations corporelles Machines-outils Voiture Local Immobilisations incorporelles Immobilisations financières CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat de lexercice (2 000) ACTIF CIRCULANT Stocks Créances Trésorerie disponible (banque + caisse) DETTES Emprunts bancaires (crédits MLT) Découvert (crédits CT) Dettes fournisseurs dettes fiscales et sociales dettes sur le personnel Total actif87 000Total passif87 000

22 LE COMPTE DE RESULTAT Compte de résultat (CdR) = Synthèse de l'activité de l'entreprise pendant lannée : -Elle a vendus des biens et/ou des services et a réalisé un chiffre daffaires = PRODUITS -Pour cela, elle a consommé (matières 1ères, salaires, électricité, etc.) = CHARGES -RESULTAT = PRODUITS – CHARGES Si Total Produits > Total Charges => Résultat > 0 = bénéfice Si Total Produits Résultat < 0 = perte

23 LE COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT DE LEXERCICE N DE LENTREPRISE… LES CHARGESLES PRODUITS CHARGES DEXPLOITATION Achat de matières premières Charges dexploitations diverses Charges de personnel Dotation aux amortissements Impôts et taxes PRODUITS DEXPLOITATION Vente de produits finis Vente de services Produits stockés CHARGES FINANCIERES Intérêts sur les emprunts PRODUITS FINANCIERS Intérêts de placements CHARGES EXCEPTIONNELLES TOTAL CHARGES RESULTAT (bénéfice) PRODUITS EXCEPTIONNELS TOTAL PRODUITS RESULTAT (perte) Total général

24 Exploiter le compte de résultat Le CdR permet de voir : -si lentreprise fait des bénéfices ou des pertes -Leur provenance : dexploitation, financier, exceptionnel Dans le jeu : vous construisez un CdR prévisionnel (en fonction de vos prévisions de vente et de production) et le jeu vous donne le CdR définitif en fonction des différents comportements (ex : rendement des ouvriers) Il ne permet pas dévaluer directement : -Le coût de revient = coût de conception + coût de production + coût de distribution -Le seuil de rentabilité = quantité de produits / services fabriqués pour amortir les coûts fixes. -La trésorerie

25 Exercice 2 – construction du compte de résultat de lannée N On dispose des informations suivantes pour une entreprise au 31/12/N : -ventes , -salaires et charges sociales , -achats de matières et fournitures , -impôts , -intérêts payés , -services divers achetés , -transports payés , -intérêt reçus Construisez le CdR de lentreprise pour lannée N et équilibrez-le

26 COMPTE DE RESULTAT DE LEXERCICE N DE LENTREPRISE… LES CHARGESLES PRODUITS CHARGES DEXPLOITATION Achat de matières premières Charges dexploitations diverses Services divers Transport Charges de personnel Dotation aux amortissements Impôts et taxes PRODUITS DEXPLOITATION Vente de produits finis / services Produits stockés CHARGES FINANCIERES Intérêts sur les emprunts PRODUITS FINANCIERS Intérêts de placements CHARGES EXCEPTIONNELLES TOTAL CHARGES RESULTAT (bénéfice) PRODUITS EXCEPTIONNELS TOTAL PRODUITS RESULTAT (perte) Total général Total général Exercice 2 – construction du compte de résultat de lannée N

27 LE COUT DE REVIENT Définition : un coût est un ensemble de charges. On peut définir le coût de plusieurs éléments : service, établissement, chaîne dassemblage… en faisant la somme des charges affectées à cet élément. Cout de revient = coût de conception + coût de production + coût de distribution + quote-part des coûts dadministration générale Calcul dun cout de revient unitaire Dans le dossier du jeu, le calcul se fait en deux temps : -Coût de revient lié à la production (production + conception en fait – R&D) affecté aux produits fabriqués. -Coût de revient lié à la distribution et ladministration générale affecté aux produits vendus. Rq : les produits stockés (non vendus) ne sont pas valorisés dans le bilan à leur coût de production mais à une valeur arbitraire (+ simple) => modifie le calcul du coût de production !

28 Les différents types de coûts Coûts fixes / coûts variables : Les coûts variables sont proportionnels aux quantités produites. Ex : mat 1ères Les coûts fixes ne dépendent pas des quantités produites (paliers). Ex : amortissement machines, salaires, R&D, administration générale Impact sur coût unitaire dautant + faible que la production est grande : Part des couts fixes imputés = couts fixes totaux / qté produite ou vendue Coût direct / coût indirect : Les coûts directs peuvent être directement affectés au produit. Ex : salaires des ouvriers des ateliers de production, matières premières Les coûts indirects ne peuvent être directement affectés au produit. Ex : électricité, assurance, loyer, téléphone… Nécessitent dêtre imputés aux produits à laide dune clef de répartition (unité dœuvre) qui est consommée par les produits. Ex : heure de MO directe. Cf. dossier du jeu – clef de répartition = nb unités fabriquées / vendues… ce qui revient à les traiter comme des coûts directs (souci de simplification)

29 MARGES La marge correspond au bénéfice réalisé par lentreprise sur chaque produit Marge = Pv – coût de revient unitaire On peut définir aussi la marge sur coût variable (MSCV) : Marge sur coût variable (MSCV) = Pv – coût variable unitaire

30 SEUIL DE RENTABILITE

31 TRESORERIE Trésorerie = somme que lentreprise possède sur son compte en banque (Trésorerie si >0, découvert si <0). Bénéfice ! Exemples : -achat de machines – décaissé lannée de lachat mais amorties, et donc déduites du résultat, sur toute leur durée de vie. -Délais de paiement fournisseurs / clients -Variations de stock -> pas dencaissement quand produits stockés, pas décaissement quand produits déstockés. Dans le jeu : -pas de délais de paiement. -Certaines charges décaissées en début dannée : achat machine, frais de R&D, intérêts dus -Certaines charges décaissées pendant lannée : impôts, dividendes, salaires… Le logiciel calcule un découvert moyen sur lequel il prélève les 10% dintérêt.

32 ELASTICITE Commentaire : le concept délasticité peut permettre de comprendre les réactions de la demande au prix, à la publicité, à la qualité mais aussi du rendement des ouvriers au salaire par exemple… Définition :

33 ELASTICITE Dans le jeu :

34 Maintenant vous pouvez commencer… Un dernier conseil : utiliser un crayon de papier pour remplir le dossier… car vous allez gommer !


Télécharger ppt "© Céline BRETON Céline BRETON Jeu d'entreprise Win Firme Pro."

Présentations similaires


Annonces Google