La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rationnel –Très peu de molécules ont une activité prouvée pour le traitement des XDR-TB –Linézolide souvent proposé car nouvelle classe et CMI basse (<

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rationnel –Très peu de molécules ont une activité prouvée pour le traitement des XDR-TB –Linézolide souvent proposé car nouvelle classe et CMI basse (<"— Transcription de la présentation:

1 Rationnel –Très peu de molécules ont une activité prouvée pour le traitement des XDR-TB –Linézolide souvent proposé car nouvelle classe et CMI basse (< 1 mg/l) –Mais rapport bénéfices/risques pas évident jusquici Seulement bactériostatique sur BK, résultats décevants in vivo (modèle murin) Tolérance mauvaise si traitement > 28 jours Méthodologie –Critères dinclusion Adultes, XDR-TB (isoniazide + rifampicine + kanamycine + moxifloxacine) Localisation pulmonaire, échec dun traitement non modifié depuis 6 mois –Critères dexclusion VIH+, indication chirurgicale Antécédent de traitement par linézolide ou contre-indication –Randomisation : poursuite traitement anti-BK idem + linézolide 600 mg/j Introduit demblée (bras immédiat) ou 2 mois après la randomisation (bras retardé) –Critère principal Négativation cultures dexpectoration (3 semaines consécutives, milieu solide) La Lettre de lInfectiologue Lee M et al. N Engl J Med 2012;367: Efficacité et tolérance du linézolide dans le traitement des tuberculoses ultrarésistantes (XDR-TB)

2 Augmentation significative du taux de stérilisation des prélèvements respiratoires sous linézolide –à 4 mois, 79 % (15/19) bras immédiat vs 35 % (7/20) bras retardé, p = 0,001 Lee M et al. N Engl J Med 2012;367: La Lettre de lInfectiologue Bras retardé Bras immédiat

3 La Lettre de lInfectiologue Tolérance du linézolide sur des durées prolongées (18 mois après négativation des cultures) Lee M et al. N Engl J Med 2012;367: –Effets indésirables fréquents (87 % des patients) –Principalement dans les premiers mois neuropathies périphériques (n = 21) neuropathies optiques (n = 7) cytopénies (n = 7) –Le plus souvent réversibles si interruption transitoire reprise à 300 mg/j –3 arrêts prématurés définitifs –Risque diminué (RR = 0,37) si 300 mg/j Myélosuppression Neuropathies périphériques Neuropathies optiques Cytopénies Rhabdomyolyse

4 Conclusion –Un essai risqué (introduction dune seule nouvelle molécule sur un régime thérapeutique inefficace ce quil ne faut jamais faire, en théorie…) –Une efficacité bien meilleure que ce quon attendait à partir des données précliniques 34/38 patients (89,5 %) négativent leurs cultures après lajout du linézolide Avec un délai médian de 75 jours –Une tolérance difficile, comme attendu lors dun traitement prolongé par linézolide 82 % des patients ont des EI attribués au linézolide 21 neuropathies périphériques –Mais un rapport bénéfices/risques nettement favorable cependant Peu dalternatives efficaces dans les XDR-TB Effets indésirables en règle résolutifs après interruption transitoire et reprise à 300 mg/j Lee M et al. N Engl J Med 2012;367: La Lettre de lInfectiologue


Télécharger ppt "Rationnel –Très peu de molécules ont une activité prouvée pour le traitement des XDR-TB –Linézolide souvent proposé car nouvelle classe et CMI basse (<"

Présentations similaires


Annonces Google