La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hôpital Delafontaine Saint Denis. Depuis la nuit des temps, lépoque néolithique, puis pharaonique, jusquau 3ème millénaire, une pratique inimaginable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hôpital Delafontaine Saint Denis. Depuis la nuit des temps, lépoque néolithique, puis pharaonique, jusquau 3ème millénaire, une pratique inimaginable."— Transcription de la présentation:

1 Hôpital Delafontaine Saint Denis

2 Depuis la nuit des temps, lépoque néolithique, puis pharaonique, jusquau 3ème millénaire, une pratique inimaginable a été créée par lhomme : LES MUTILATIONS SEXUELLES

3 Elle consiste en lablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme généralement pratiquée sur des fillettes entre 4 et 12 ans dangereuse, voire mortelle, source de douleurs et de maux indicibles : cette pratique viole les droits humains fondamentaux des fillettes, des jeunes filles et des femmes pratiquée surtout dans certaines communautés dAfrique sub- saharienne et du Moyen-Orient mais aussi au sein des communautés dimmigrés à travers le monde. actuellement interdite dans la plupart des pays européens et condamnée par un grand nombre de gouvernements africains.

4

5 TYPE I :circoncision avec excision du prépuce clitoridien sans excision du clitoris TYPE II :excision du clitoris avec excision partielle ou totale des petites lèvres (80 % des mutilations ) TYPE III :infibulation avec fermeture quasi-complète de lorifice vulvaire (15 % des mutilations) TYPE IV:autres procédés de mutilation 4 TYPES Classification de l'OMS (Classification du Dr Robin Cook, 1995)

6 Excision du prépuce et du clitoris Excision du prépuce Source : HUSTON P. Rapport compilé pour le groupe de travail fédéral interministériel sur les mutilations des organes génitaux féminins. Bureau pour santé des femmes, Santé Canada, Automne TYPE I

7 Excision du clitoris avec excision des petites lèvres AvantAprès Source : HUSTON P. Rapport compilé pour le groupe de travail fédéral interministériel sur les mutilations des organes génitaux féminins. Bureau pour santé des femmes, Santé Canada, Automne TYPE II

8 Excision du clitoris et des petites lèvres Source : P. Foldes Source : Organisation Nationale des Femmes Immigrantes et des Femmes appartenant à une minorité visible du Canada. Mutilation des organes génitaux féminins. Manuel de travail, TYPE II

9 Infibulation avec fermeture quasi-complète de la vulve Source : HUSTON P. Rapport compilé pour le groupe de travail fédéral interministériel sur les mutilations des organes génitaux féminins. Bureau pour santé des femmes, Santé Canada, Automne AvantAprès TYPE III

10 Source : Organisation Nationale des Femmes Immigrantes et des Femmes appartenant à une minorité visible du Canada. Mutilation des organes génitaux féminins. Manuel de travail, TYPE III

11 TYPE IV

12 Complication Elles sont nombreuses et graves : Décès par hémorragie La douleur suraiguë choc neurogénique L hémorragie collapsus Les plaies supplémentaires du périnée La rétention aigue durines, fistules Les infections aigues Locales : abcès, phlegmon, adénite suppurée Généralisées : gangrène gazeuse,septicémie, tétanos + Transmission V.I.H COMPLICATIONS IMMÉDIATES

13 COMPLICATIONS MÉDICALES Les cicatrices chéloïdes, kystes épidermiques Les algies pelviennes chroniques, névrome du nerf dorsal du clitoris Dysménorrhée, hématocolpos stérilité Urinaires : rétention durines aigues ou chroniques cystites, pyélonéphrites, insuffisance rénale COMPLICATIONS À LONG TERME

14 EXCISION Augmentation des déchirures périnéales INFIBULATION Obstacle à la surveillance pendant laccouchement Obstacle à la progression fœtale césarienne, hypoxie foetale Rétention prolongée du fœtus dans la filière génitale fistules = incontinence = répudiation COMPLICATIONS OBSTÉTRICALES

15 Centre de prise en charge des mutilation sexuelles féminines Rencontre Midi Santé Hôpital Delafontaine Saint Denis 04/03/2013

16 ROLE DU SOIGNANT: Dépister Accompagner Prévenir

17 Médecine de ville réseaux Pmi IDE libérale CH Saint-Denis Conseil général ARS Associations PréventionDiagnosticPréparationInterventionConvalescenceSurveillance Conseil PMT Activités cliniques Groupe de parole femme relais Evaluation gynécologique Type de mutilation Evaluation sexologique Choix du chirurgien Intervention de reconstruction clitoridienne Suites opératoires Soutien psychologique Surveillance clinique Soins par IDE à domicile Médecine Scolaire Choix du praticien Psychiatre,psychologue (U.P.P) PMI Cabinet consultation association Conseil général Evaluation psychologique Service sociaux Identification Patiente mutilée Conseils de préparation Conseil sur lintervention Traitements complémentaires et suivi Surveillance à long terme Réévaluation psychologique UNESCO Choix du Sexologue Evaluation sociale Rééducation sexologique Unité de prise en charge des M.S.F Prise en charge sociale Suivi social Réévaluation sexologique PMI Cabinet Association Maternité Suivi des familles Services sociaux association U.P.P Sexologue Bloc opératoire information GAMS ARS

18 Seine Saint Denis Immigration originaire dAfrique noire Proportion importante de femmes excisées Partenaires engagés: Conseil Général, mairie, centres de santé, planning familial Nombreuses associations : Soleil Santé, Mission Rom, Médecins du monde

19 Hôpital Delafontaine Maternité réalisant environ 4000 accouchements Planning familial assurant 1000 IVG Chirurgies gynécologique et PMA Unité de psychiatrie périnatalae Services de maladies infectieuses, vaccination… Service social très actif Infrastructure neuve et compétences diversifiées

20 Nos forces Contact privilégié avec population dont laccès aux soins est limité Dépistage systématique des MSF notamment pendant le suivi de grossesse Expérience et compétence dans les prises en charge sociales, la précarité, les migrants Réseau de soins bien implanté et participant au travail de la maternité depuis plus de 10 ans

21 Nos objectifs Formation interne: SF, médecins, infirmières Formation du réseau (Prochaine cession le 12/04/2013) Accueil et orientation des patientes Proposition de prise en charge multidisciplinaire Bilan pré thérapeutique et traitement personnalisé Suivi à long terme

22 Médecin généraliste Sages femmes CMS Planning PMI Formation au diagnostic des MSF

23 Professionnels de santé Service sociaux Associations Maternité Gynécologie Femme relais Médecine scolaire Patiente elle-même (flyers) Femme relais orientation Centre de prise en charge des MSF Chemin clinique

24 Prise en charge pluridisciplinaire Psychologique Chirurgie réparatrice Sociale Sexologique

25 Les étapes de la prise en charge

26 Consultation d'accueil Ecouter Les plaintes et demandes Informer Explications anatomiques Réassurance : sur la fertilité,féminité..., Possibilités de prise en charge Chirurgicale Sexologique, Psychologique Prévenir Protection des autres enfants, famille Evaluer Demande et besoin de la patiente

27 Les groupes de paroles

28 Prise en charge chirurgicale

29 Clitoridoplastie

30 Desinfundibulation (Source : M. Akotionga)

31 Prise en charge sexologique

32 Dr Arnaud SEVENE Praticien Hôpitaux de St Denis Ex directeur denseignement au DIU de Sexologie de Paris V – Necker Membre du Conseil Stratégique de la Chaire UNESCO Santé Sexuelle et Droits Humains

33 CONCEPT DE SANTE SEXUELLE « Intégration des aspects somatiques, affectifs, intellectuels et sociaux de l être sexué, de façon à parvenir à un enrichissement et à un épanouissement de la personnalité humaine, de la communication et de l amour. Pour y parvenir il faut avoir la capacité de jouir et de contrôler le comportement sexuel et reproductif et être délivré de la peur, de la honte, de la culpabilité, des fausses croyances et des autres facteurs psychologiques pouvant inhiber la réponse sexuelle et interférer sur les relations sexuelles. Il faut également qu il y ait absence de troubles, de dysfonctionnements organiques, de maladies ou d insuffisances interférant avec la fonction sexuelle et reproductive »

34 MST 1) Evaluer les motivations de la demande de consultation (prise en charge de la sexualité ou réparation chirurgicale) : les attentes La plus grande partie des patientes (54%) viennent avec une demande de récupération de leur intégrité physique 32% pour améliorer leur plaisir sexuel 10% en raison de dyspareunies (Expérience de Trousseau). OBJECTIFS DE LA CONSULTATION DE SEXOLOGIE

35 MST 2) Analyser la demande sexuelle par : Lhistoire de la patiente (souvenirs de lexcision, représentation liées à lexcision, traumatismes antérieurs…) En évaluant la sexualité antérieure : 1.Désir 2.Excitation sexuelle (lubrification) 3.Plaisir ou douleurs (dyspareunies) 4.Orgasme 5.Satisfaction sexuelle En évaluant lentente conjugale (mariage forcé, conflit conjugal…) En évaluant les habiletés sexuelles du couple OBJECTIFS DE LA CONSULTATION DE SEXOLOGIE

36 MST Analyser la demande sexuelle : Les connaissances quelles ont de leur corps et de leur fonctionnement Leur capacité érotique Les idées erronées sur la sexualité : Que le plaisir sexuel dépend de la présence du clitoris Quelles auront une sexualité épanouies et parfaite Que les non excisées ont une sexualité épanouie et parfaite Quelles auront du désir Quelles ont un sexe « horrible » Quelles auront un « beau » sexe (esthétique) OBJECTIFS DE LA CONSULTATION DE SEXOLOGIE

37 MST 3 ) Informer des résultats dun éventuelle reconstruction chirurgicale : Amélioration du plaisir sexuel (80%) Augmentation de la libido (32%) mais diminuée dans 5% des cas Satisfaction sur le plan esthétique (61%) mais aggravation dans 13% des cas 4) Orienter en fonction des attentes et de lévaluation (pas de PEC ou PEC psycho, gynéco, sexologique, association, INAVEM…) 5) Poursuite de la PEC dans le réseau en cas de demande de réparation chirurgicale 6) Planifier le suivi sexologique en cas de demande avec ou sans réparation chirurgicale OBJECTIFS DE LA CONSULTATION DE SEXOLOGIE

38 Prise en charge psychologique Mme Edwards Sandrine

39 rencontre au décours dun accouchement traumatique souvenirs de lexcision quand celle-ci avait été pratiquée dans lenfance ou à ladolescence syndrome de stress post traumatique avec syndrome de répétition Associant réminiscences diurnes et nocturnes, cauchemars répétitifs insomnie par peur du sommeil.

40 La persistance dun syndrome de stress peut évoluer vers un état dépressif majeur et des troubles de la relation mère-enfant travailler en anté-natal +++ violence légitimée par la famille et valorisée par la société. La qualification de cet acte comme violence est ce qui interrompt la chaîne de la répétition.

41 Flyer patiente


Télécharger ppt "Hôpital Delafontaine Saint Denis. Depuis la nuit des temps, lépoque néolithique, puis pharaonique, jusquau 3ème millénaire, une pratique inimaginable."

Présentations similaires


Annonces Google