La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMMUNICATION ET HABILETES SOCIALES Service du Professeur Mouren Juliette Deron Hôpital Robert Debré Stéphan Renou Paris Francine Cuny.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMMUNICATION ET HABILETES SOCIALES Service du Professeur Mouren Juliette Deron Hôpital Robert Debré Stéphan Renou Paris Francine Cuny."— Transcription de la présentation:

1 COMMUNICATION ET HABILETES SOCIALES Service du Professeur Mouren Juliette Deron Hôpital Robert Debré Stéphan Renou Paris Francine Cuny

2 LE SYNDROME DASPERGER Léo Kanner, 1943, USA Léo Kanner, 1943, USA Hans Asperger, 1944, Autriche Hans Asperger, 1944, Autriche Observations cliniques proches Observations cliniques proches Spectre autistique (discussion actuelle) Spectre autistique (discussion actuelle)

3 Critères identiques à ceux du trouble autistique A.Altération qualitative des interactions sociales B.Caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, des intérêts et des activités

4 Critères différentiels C. La perturbation entraîne une altération cliniquement significative du fonctionnement social, professionnel, ou dans dautres domaines importants (différent en terme de sévérité) D. Il nexiste pas de retard général du langage significatif sur le plan clinique

5 E. Au cours de lenfance, il ny a pas eu de retard significatif sur le plan clinique dans le développement cognitif ni dans le développement, en fonction de lâge, des capacités dautonomie, du comportement adaptatif (sauf dans le domaine de linteraction sociale) et de la curiosité pour lenvironnement F. Le trouble ne répond pas aux critères dun autre TED spécifique ni à ceux dune schizophrénie

6 CRITERES DE DIAGNOSTIC DU SYNDROME DASPERGER GILLBERG et GILLBERG (1989)

7 A.Altération qualitative des interactions sociales (extrême égocentrisme) dans au moins 2 des domaines suivants : Incapacité à établir des relations avec ses pairs Incapacité à établir des relations avec ses pairs Manque de désir détablir des relations avec ses pairs Manque de désir détablir des relations avec ses pairs Manque dappréciation des signaux non- verbaux Manque dappréciation des signaux non- verbaux Comportement social et émotionnel inapproprié Comportement social et émotionnel inapproprié

8 B. Intérêts restreints ( au moins 1 des critères suivants) : Exclusion de toute autre activité Exclusion de toute autre activité Adhésion répétitive Adhésion répétitive Savoir plus mécanique que réfléchi Savoir plus mécanique que réfléchi C.Adhésion à des routines ( au moins 1 des critères suivants) : Appliquées à soi-même Imposées aux autres

9 D. Particularités du langage et du discours ( au moins 3 des critères suivants ) : Retard dans le développement du langage Retard dans le développement du langage Langage expressif superficiellement excellent Langage expressif superficiellement excellent Langage formel ou pédant Langage formel ou pédant Intonations étranges, voix inhabituelle Intonations étranges, voix inhabituelle Altération de la compréhension y compris dans linterprétation littérale ou implicite Altération de la compréhension y compris dans linterprétation littérale ou implicite

10 E. Difficultés de communication non- verbale (au moins 1 des critères suivants) : Usage limité de gestes Usage limité de gestes Langage corporel gauche ou maladroit Langage corporel gauche ou maladroit Expression inappropriée Expression inappropriée Regard fixe Regard fixe F. Maladresse motrice Performance faible à lexamen psychomoteur

11 EPIDEMIOLOGIE peu d'études épidémiologiques peu d'études épidémiologiques Wing et Gould (1979) 1,7 pour : 3,8 garçons /1 fille. Wing et Gould (1979) 1,7 pour : 3,8 garçons /1 fille. Une méta-analyse Gillberg (1989) entre 10 et 26 pour (ICD10). Une méta-analyse Gillberg (1989) entre 10 et 26 pour (ICD10). Ehlers et Gillberg (1993) : Ehlers et Gillberg (1993) : 1519 enfants scolarisés âgés de 7 à 16 ans enfants scolarisés âgés de 7 à 16 ans. 37,5 pour ,8 pour pour ICD10. Certaines études comptent 3 à 7 voire 9 garçons pour une fille. Certaines études comptent 3 à 7 voire 9 garçons pour une fille.

12 CRITERES DE DECOUVERTES DES « ASPIES » Carol GRAY et Tony ATTWOOD

13 A. Un avantage qualitatif dans les interactions sociales ( comme en témoignent 1 des éléments suivants) La relation avec les pairs est caractérisée par 1 loyauté absolue La relation avec les pairs est caractérisée par 1 loyauté absolue Capacités à prendre les gens comme ils sont Capacités à prendre les gens comme ils sont Dit ce quil pense vraiment Dit ce quil pense vraiment Capacité à poursuivre son idée même en présence de contradictions apparentes Capacité à poursuivre son idée même en présence de contradictions apparentes Écoute des autres sans jugement ou suppositions Écoute des autres sans jugement ou suppositions Recherche damis capables de senthousiasmer pour des sujets particuliers Recherche damis capables de senthousiasmer pour des sujets particuliers Attention aux détails Attention aux détails Évite les conversations sans intérêt, les remarques évidentes Évite les conversations sans intérêt, les remarques évidentes Recherche damis sincères Recherche damis sincères

14 B. Parle couramment l« Aspergeois » un langage social ( caractérisé par au moins 3 des traits suivants) Une volonté déterminée de recherche de la vérité Une volonté déterminée de recherche de la vérité Une conversation exempte de sens caché ou de motivations inavouées Une conversation exempte de sens caché ou de motivations inavouées Un vocabulaire développé et un intérêt pour les mots Un vocabulaire développé et un intérêt pour les mots Une fascination pour lhumour basé sur les jeux de mots Une fascination pour lhumour basé sur les jeux de mots Une utilisation perfectionnée des métaphores imagées Une utilisation perfectionnée des métaphores imagées

15 C. Des compétences cognitives ( caractérisées par au moins 3 des traits suivants) Une préférence marquée pour les détails Une préférence marquée pour les détails Une perspective originale, parfois unique daborder les problèmes Une perspective originale, parfois unique daborder les problèmes Une mémoire exceptionnelle (détails oubliés par les autres) Une mémoire exceptionnelle (détails oubliés par les autres) Une persévérance avide pour recueillir, classer linfo sur le sujet qui lintéresse Une persévérance avide pour recueillir, classer linfo sur le sujet qui lintéresse De la suite dans les idées De la suite dans les idées Une connaissance encyclopédique sur un ou plusieurs sujets Une connaissance encyclopédique sur un ou plusieurs sujets Une connaissance des routines et un désir de maintenir lordre et la précision Une connaissance des routines et un désir de maintenir lordre et la précision Des valeurs claires: les décisions ne sont pas influencées Des valeurs claires: les décisions ne sont pas influencées

16 D. Traits additionnels éventuels Sensibilité aiguë à des expériences ou stimuli sensoriels spécifiques Sensibilité aiguë à des expériences ou stimuli sensoriels spécifiques Une capacité à se distinguer dans les sports individuels ou des jeux, en particulier ceux faisant appel à lendurance, la précision visuelle Une capacité à se distinguer dans les sports individuels ou des jeux, en particulier ceux faisant appel à lendurance, la précision visuelle Soccupe souvent de ceux qui ont un développement atypique Soccupe souvent de ceux qui ont un développement atypique « héros social méconnu » avec un optimisme confiant, victime fréquente de la faiblesse sociale des autres, tout en restant confiant dans la possibilité de lamitié véritable « héros social méconnu » avec un optimisme confiant, victime fréquente de la faiblesse sociale des autres, tout en restant confiant dans la possibilité de lamitié véritable Probabilité plus élevée que dans la population générale de faire des études supérieures Probabilité plus élevée que dans la population générale de faire des études supérieures

17 LES REGLES NON ECRITES DES RELATIONS SOCIALES (Temple Grandin et Sean Barron) 1.Les règles ne sont pas absolues 2.Tous les événements nont pas une égale importance 3.Tout le monde fait des erreurs, cela ne va pas ruiner ma journée 4.Honnêteté nest pas diplomatie 5.Être poli est approprié dans toutes les situations 6.Toutes les personnes gentilles avec moi ne sont pas mes amis 7.Les gens agissent différemment en public et en privé 8.Savoir quand on incommode quelquun 9.Ladaptation est liée à lapparence 10.Les gens sont responsables de leur propre comportement.

18 OBJECTIFS DU GROUPE Apprendre aux enfants des « habiletés sociales » définies oralement et à travers des mises en situation concrètes afin de les aider à développer des compétences sociales Apprendre aux enfants des « habiletés sociales » définies oralement et à travers des mises en situation concrètes afin de les aider à développer des compétences sociales Aider les enfants à transposer ces compétences sociales Aider les enfants à transposer ces compétences sociales

19 MOYENS Scénarios sociaux Scénarios sociaux Situations de la vie quotidienne (rapportées par les parents et les enfants) Situations de la vie quotidienne (rapportées par les parents et les enfants) Comportements observés dans le groupe Comportements observés dans le groupe Comportements-problèmes en classe (rapportés par les enseignants)… Comportements-problèmes en classe (rapportés par les enseignants)… Compréhension du langage imagé, des inférences, de limplicite Compréhension du langage imagé, des inférences, de limplicite Jeux de mimes Jeux de mimes Identification et expression des émotions Identification et expression des émotions

20 SCENARII SOCIAUX Courtes histoires Courtes histoires Style précis Style précis Le but est de décrire une situation en termes de réponse attendue Le but est de décrire une situation en termes de réponse attendue Phrases descriptives (décrire la situation) Phrases descriptives (décrire la situation) Phrases directives qui orientent lenfant vers une réponse attendue Phrases directives qui orientent lenfant vers une réponse attendue Phrases qui donnent des perspectives (le point de vue des autres, leurs pensées, leurs sentiments) Phrases qui donnent des perspectives (le point de vue des autres, leurs pensées, leurs sentiments)

21 LE SCENARIO Il doit être conforme à la réalité Il doit être conforme à la réalité Il doit être précis Il doit être précis Il nemploie pas de termes vagues Il nemploie pas de termes vagues Il utilise des mots comme: généralement – souvent – parfois – je peux – je vais – jessaie Il utilise des mots comme: généralement – souvent – parfois – je peux – je vais – jessaie Il évite les mots toujours et jamais ( sauf pour les questions de sécurité) Il évite les mots toujours et jamais ( sauf pour les questions de sécurité)

22 SCENARIO SOCIAL les questions on peut poser des questions mais pas toujours: SCENARIO SOCIAL les questions on peut poser des questions mais pas toujours: On ne peut pas poser de questions: On ne peut pas poser de questions: -2 personnes parlent entre elles, alors je dois attendre quelles aient fini de parler -quand je connais la réponse - quand je suis au cinéma parce que cest gênant pour les autres qui veulent regarder et écouter le film -quand je suis en classe, je ne dois pas poser une question en changeant de sujet de conversation pour parler de ce qui mintéresse mais dont la maîtresse ne parlait pas - à la maison, ou avec mes copains, ce nest pas tout le temps moi qui pose des questions sur ce qui mintéresse, les autres veulent aussi parler

23 UNE BONNE QUESTION je peux poser une question quand jai besoin daide, de renseignements, je ne connais pas la réponse. UNE MAUVAISE QUESTION Je ne dois pas poser une question dont je connais déjà la réponse

24 Scénario social : La Cafétéria ce soir, nous sortons du bureau pour aller tous ensemble à la cafétéria de lhôpital. ce soir, nous sortons du bureau pour aller tous ensemble à la cafétéria de lhôpital. tous ensemble = les enfants et les adultes (Stéphane, Juliette et Francine) tous ensemble = les enfants et les adultes (Stéphane, Juliette et Francine) la cafétéria est un endroit où on peut aller pour boire un jus de fruit, de leau, un thé, un café, un chocolat et parfois aussi pour manger des salades, des sandwichs et des gâteaux. la cafétéria est un endroit où on peut aller pour boire un jus de fruit, de leau, un thé, un café, un chocolat et parfois aussi pour manger des salades, des sandwichs et des gâteaux. en général, les gens vont à la cafétéria parce quils aiment bien aller parler et boire quelque chose ensemble. en général, les gens vont à la cafétéria parce quils aiment bien aller parler et boire quelque chose ensemble. nous sortons du bureau. nous marchons dans les couloirs de lhôpital pour aller à la cafétéria. nous sortons du bureau. nous marchons dans les couloirs de lhôpital pour aller à la cafétéria. dans les couloirs, nous parlons doucement et nous marchons sans courir. dans les couloirs, nous parlons doucement et nous marchons sans courir.

25 à la cafétéria, il y a des personnes que nous ne connaissons pas ; elles veulent parler entre elles et boire tranquillement sans être dérangées. à la cafétéria, il y a des personnes que nous ne connaissons pas ; elles veulent parler entre elles et boire tranquillement sans être dérangées. nous allons faire attention de ne pas les déranger, nous ne ferons pas de bruit, pas de cris. nous allons faire attention de ne pas les déranger, nous ne ferons pas de bruit, pas de cris. nous allons voir la serveuse ou le serveur pour lui dire ce que nous voulons boire. Cela sappelle « commander une boisson ». peut – être y aura – t – il des personnes qui seront en train de commander leur boisson ou dattendre leur tour. peut – être y aura – t – il des personnes qui seront en train de commander leur boisson ou dattendre leur tour. nous aussi, sil y a des personnes devant nous, nous allons attendre notre tour dans la file dattente. nous aussi, sil y a des personnes devant nous, nous allons attendre notre tour dans la file dattente. quand toutes les personnes de notre groupe seront servies, quand elles auront la boisson quelles ont commandée ; un adulte du groupe va payer les boissons. Il faut toujours payer quand on commande quelque chose. quand toutes les personnes de notre groupe seront servies, quand elles auront la boisson quelles ont commandée ; un adulte du groupe va payer les boissons. Il faut toujours payer quand on commande quelque chose.

26 nous pourrons aller nous asseoir autour dune table, tous ensemble. nous pourrons aller nous asseoir autour dune table, tous ensemble. peut – être y aura – t – il du monde et il ny aura pas de table libre pour nous. peut – être y aura – t – il du monde et il ny aura pas de table libre pour nous. sil ny a pas de table libre, nous allons attendre un peu quune table soit libre. sil ny a pas de table libre, nous allons attendre un peu quune table soit libre. nous nous mettrons assis autour de la table pour boire notre boisson. En général, les tables sont petites, nous navons pas besoin dêtre très près de la table. La table sert juste à poser notre verre. nous nous mettrons assis autour de la table pour boire notre boisson. En général, les tables sont petites, nous navons pas besoin dêtre très près de la table. La table sert juste à poser notre verre. nous devons rester assis pendant que toutes les personnes du groupe boivent leur boisson. nous devons rester assis pendant que toutes les personnes du groupe boivent leur boisson. nous pouvons parler avec les personnes de notre groupe. Nous ne parlons pas trop fort. Il ne faut pas gêner les autres personnes de la cafétéria. nous pouvons parler avec les personnes de notre groupe. Nous ne parlons pas trop fort. Il ne faut pas gêner les autres personnes de la cafétéria. nous ne parlons pas avec les personnes que nous ne connaissons pas. nous ne parlons pas avec les personnes que nous ne connaissons pas. en général, les enfants ne parlent pas avec les personnes quils ne connaissent pas. en général, les enfants ne parlent pas avec les personnes quils ne connaissent pas. quand tout le monde aura fini de boire sa boisson, nous pourrons nous lever et partir pour retourner dans le bureau. quand tout le monde aura fini de boire sa boisson, nous pourrons nous lever et partir pour retourner dans le bureau. nous ferons le même chemin pour revenir dans le bureau, nous marchons sans crier et sans courir. nous ferons le même chemin pour revenir dans le bureau, nous marchons sans crier et sans courir.

27 MEMENTO nous allons à la cafétéria pour boire une boisson tous ensemble nous attendons dans la file dattente sil y a du monde nous commandons notre boisson à la serveuse ou au serveur un adulte paie les boissons que nous avons commandées. sil y a une table libre, nous allons nous asseoir pour boire et parler parfois, il faut attendre un peu quune table soit libre nous faisons attention de ne pas déranger les autres personnes nous restons assis. nous ne parlons pas aux personnes que nous ne connaissons pas. quand nous avons fini de boire nos boissons, nous pouvons nous lever pour partir tous ensemble.

28 Mes cheveux sont longs, le coiffeur va couper mes cheveux Le coiffeur utilise des ciseaux, un peigne et un sèche – cheveux Jattends mon tour puis je reste assis pendant que le coiffeur coupe mes cheveux Si cest trop fort, je respire profondément et je compte doucement jusquà 20 Quand cest fini, papa memmène faire du trampoline Maintenant, le coiffeur sèche mes cheveux, le sèche – cheveux fait du bruit

29 EXEMPLES Se présenter en fonction de son interlocuteur Se présenter en fonction de son interlocuteur Nouer des relations amicales Nouer des relations amicales Sintégrer dans un groupe Sintégrer dans un groupe Comprendre les consignes collectives… Comprendre les consignes collectives… Comment faire dans une situation difficile Comment faire dans une situation difficile Les horaires Les horaires Comment faire quand quelquun membête Comment faire quand quelquun membête Lusage du téléphone Lusage du téléphone Les notes en classe Les notes en classe Offrir et recevoir un cadeau Offrir et recevoir un cadeau Perdre et gagner au jeu Perdre et gagner au jeu Graduation des émotions Graduation des émotions Lire les signes non verbaux de communication Lire les signes non verbaux de communication La cafétéria La cafétéria

30 LESPRIT DES AUTRES LESPRIT DES AUTRES

31 LES INFERENCES LES INFERENCES

32 LE LANGAGE FIGURE maman adore donner des coups de téléphone à papa LE LANGAGE FIGURE maman adore donner des coups de téléphone à papa

33 TRAVAIL DU GROUPE DES PETITS Le contact visuel – comprendre la direction du regard Le contact visuel – comprendre la direction du regard Prise en compte du pointage Prise en compte du pointage Gestes de communication: attirer lattention – attitudes corporelles pour écouter lautre… Gestes de communication: attirer lattention – attitudes corporelles pour écouter lautre… Consignes collectives Consignes collectives Imitation (pertinente/non pertinente) Imitation (pertinente/non pertinente) Fonctions de communication: récits, demande daide, refus, choix… Fonctions de communication: récits, demande daide, refus, choix… Mimes Mimes Faire – semblant Faire – semblant Tour de rôle Tour de rôle intolérance intolérance Partager un jeu – sintégrer dans un jeu Partager un jeu – sintégrer dans un jeu Devinettes Devinettes initiatives initiatives

34 PROGRAMME DEBUT DANNEE

35 PROGRAMME FIN DANNEE

36 MODALITES Une séance d1 heure ½ par semaine avec les enfants du groupe des petits et tous les 15 jours pour les groupes des plus grands Une séance d1 heure ½ par semaine avec les enfants du groupe des petits et tous les 15 jours pour les groupes des plus grands Une séance d1 heure ½ tous les 2 mois avec les parents Une séance d1 heure ½ tous les 2 mois avec les parents

37 EVALUATION DES RESULTATS EVALUATION DES RESULTATS EVALUATION QUALITATIVE EVALUATION QUALITATIVE Grâce aux informations fournies par les parents et par les enseignants MÉMOIRE DORTHOPHONIE (amélioration de la reconnaissance des émotions dans le groupe des petits) MÉMOIRE DORTHOPHONIE (amélioration de la reconnaissance des émotions dans le groupe des petits)


Télécharger ppt "COMMUNICATION ET HABILETES SOCIALES Service du Professeur Mouren Juliette Deron Hôpital Robert Debré Stéphan Renou Paris Francine Cuny."

Présentations similaires


Annonces Google