La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exercer son autorité et pratiquer la sanction… dans une perspective éducative Bruno ROBBES Ma ître de conférences en Sciences de lé ducation Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exercer son autorité et pratiquer la sanction… dans une perspective éducative Bruno ROBBES Ma ître de conférences en Sciences de lé ducation Université."— Transcription de la présentation:

1 Exercer son autorité et pratiquer la sanction… dans une perspective éducative Bruno ROBBES Ma ître de conférences en Sciences de lé ducation Université de Cergy-Pontoise/IUFM de Versailles Laboratoire EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages) EA 4507 Circonscription de Bezons - mercredi 27 avril 2011

2 Plan de lintervention Clarifier la notion d autorité à travers ses différentes conceptions Clarifier la notion d autorité à travers ses différentes conceptions La notion de sanction éducative La notion de sanction éducative Deux exemples de situations de classe, où des enseignants sefforcent dexercer leur autorité et de sanctionner dans une perspective éducative Deux exemples de situations de classe, où des enseignants sefforcent dexercer leur autorité et de sanctionner dans une perspective éducative

3 Autorité évacuée (1) Profond mouvement dévacuation des contraintes sociales visibles. Montée croissante dune revendication individualiste. Affaiblissement des cadres institutionnels traditionnels. Rupture ce qui faisait consensus et lien social. Crise du sens et de la transmission de la norme (« libre service normatif », Legendre, 1990).

4 Autorité évacuée (2) Décalage grandissant entre les valeurs prônées par notre société et les exigences sur lesquelles l institution scolaire se fonde (« capitalisme pulsionnel », Stiegler, 2006). Parents, enseignants et éducateurs parviennent de plus en plus difficilement à poser des limites. Les adultes nassument plus lasymétrie inhérente à leur position générationnelle (confusion, « inversion des places », Marcelli, 2003). Refus de toute situation conflictuelle.

5 Autorité évacuée (3) Tendance à refuser l idée même d autorité et de son exercice, au nom de son caractère prétendument illégitime et anti-éducatif. Enfant (ou adolescent) considéré comme sujet prématurément responsable de ses actes. Crise de la transmission, déficit d exercice de la fonction sociale dé ducation.

6 Autorité évacuée (4) L exigence sociale actuelle de réponses à court terme et souvent exclusives … … symptôme du fait que les éducateurs ne parviennent (ou ne veulent) plus tenir leur place de garants de la loi symbolique, dans sa double dimension éducative et limitante ? L enjeu majeur de la fonction éducative dans notre société

7 Autorité autoritariste (1) La conception autoritariste est lautorité dans son sens commun. Le détenteur dune fonction statutaire, dune position institutionnelle exerce une domination sur lautre afin dobtenir de lui une obéissance inconditionnelle, sous la forme dune soumission.

8 Autorité autoritariste (2) Lautorité autoritariste a recours à différents moyens Usage de la force physique. Pressions psychologiques diverses exercées sur lindividu, qui jouent sur la séduction (autorité dite « naturelle » ou « charismatique »), sur la culpabilisation et le chantage à lamour en réactivant langoisse dabandon du sujet (« phénomène autorité », Mendel, 1971). Manipulations exercées sur le groupe.

9 Autorité autoritariste (3) « Lautorité exclut lusage de moyens extérieurs de coercition : là où la force est employée, lautorité proprement dite a échoué » (Arendt, 1972, p. 123). (Burdeau, 1995, p. 578). « Lautorité est le pouvoir dobtenir, sans recours à la contrainte physique, un certain comportement de la part de ceux qui lui sont soumis » (Burdeau, 1995, p. 578).

10 « Autorité » autoritariste et « autorité » évacuée … se traduisent par l abandon de la relation éducative … Lenjeu de lautorité éducative : Lenjeu de lautorité éducative : maintenir quoiquil arrive la relation déducation

11 Autorité éducative (1) Lautorité nest pas un « mal nécessaire » de la relation humaine. Elle est un fait institutionnel et une relation qui se construit dans et par laction. Elle est un lien anthropologique consubstantiel de lexistence de lespèce, fondatrice de lhumanisation, principe régulateur du lien social (Marcelli, 2003 ; Blais, Gauchet et Ottavi, 2008).

12 Autorité éducative (2) Etre lautorité Etre lautorité (autorité légale, statutaire – potestas) Avoir de l autorité Avoir de l autorité (autorité de l auteur – auctor – qui s autorise et autorise l autre – augere) Faire autorité Faire autorité (autorité de capacité et de compétence) Lautorité se révèle au fondement de lhumain, comme un phénomène à la fois personnel et relationnel. Une triple signification indissociable (Obin, 2001) :

13 1er sens : lautorité statutaire La dimension statutaire La dimension statutaire (asymétrique) de l autorité est une condition nécessaire à son exercice, mais non suffisante. Elle pose le non négociable de ma place générationnelle. Elle pose le non négociable de ma fonction institutionnelle.

14 Les statuts du professeur et de lélève… posent le non négociable « ici, cest une classe. Le professeur enseigne et lélève apprend ». « ici, je ne suis lenseignant daucun élève en particulier, mais celui de tous les élèves ». « ici, on échange, mais pas nimporte comment. On est entre êtres humains et on est là pour vivre ensemble ».

15 2e sens : lautorité de lauteur, qui sautorise et autorise lautre (1) La personne qui a de lautorité est dabord celle qui, par lacquisition de compétences, de savoirs, conquiert la capacité dêtre son propre auteur, cest-à-dire de s'autoriser à accéder à la responsabilité personnelle, à lautonomie sur sa propre vie dans ses relations aux autres.

16 2e sens : lautorité de lauteur, qui sautorise et autorise lautre (2) L auctor L auctor accepte de se confronter à l autre avec son savoir et ses manques, en ayant le souci de lui ouvrir des voies non tracées à l avance vers l autonomie, de l aider à poser des actes lui permettant de s essayer à être à son tour auteur de lui-même. Laugere : Lé ducation, « une relation dissymétrique nécessaire et provisoire, visant à lé mergence d un sujet » (Meirieu, non daté, p. 2) Lé ducation, « une relation dissymétrique nécessaire et provisoire, visant à lé mergence d un sujet » (Meirieu, non daté, p. 2).

17 3e sens : lautorité, capacité fonctionnelle (1) Le « comment ? », le « faire », cest-à-dire les savoirs dactions mobilisés par lenseignant dans sa pratique de lautorité.

18 3e sens : lautorité, capacité fonctionnelle (2) Les savoirs en terme de communication. Les savoirs en terme de dispositifs pédagogiques. Le « faire » autorité sexerce dans deux domaines :

19 Notre définition de lautorité éducative L autorité éducative est une relation statutairement asymétrique dans laquelle l auteur, disposant de savoirs qu il met en action dans un contexte spécifié, manifeste la volonté d exercer une influence sur l autre reconnu comme sujet, en vue d obtenir de sa part et sans recourir à la violence une reconnaissance qui fait que cette influence lui permet dê tre à son tour auteur de lui-même.

20 Deux tensions de lautorité éducative Soumission, contrainte/autonomie, liberté. Soumission,contrainte/obéissance, consentement/autonomie, liberté. Nécessité d une mise en question, d une instabilité permanente/recherche de solidité, de sécurité.

21 Sanction éducative « La sanction (ou la punition) au sens large (est) lacte par lequel on rétribue un comportement qui porte atteinte aux normes, aux lois, aux valeurs ou aux personnes dun groupe constitué » (Prairat, 1997, p. 11). Quatre formes de punitions/quatre postures corporelles : La punition-expiation/le corps meurtri ; La punition-signe/le corps marqué ; La punition-exercice/le corps dressé ; La punition-bannissement/le corps évincé.

22 Buts de la sanction éducative (1) Finalité psychologique La sanction est un moyen par lequel un enfant élabore sa culpabilité, se réconcilie avec lui-même puis avec lautre. La sanction est un coup darrêt à la spirale du « faire mal/se faire mal ». La sanction vise à laisser une trace psychique, pas à se venger.

23 Buts de la sanction éducative (2) Finalité éthique La sanction aide, à un moment donné, un sujet singulier à grandir, à être davantage auteur de lui-même. Elle est un moyen pour promouvoir l é mergence de la liberté d un sujet en lui imputant les conséquences de ses actes.

24 Buts de la sanction éducative (3) Finalité politique La sanction vise à réhabiliter linstance de la loi, garante du vivre ensemble. Elle rappelle la primauté de la loi, non la prééminence du détenteur de lautorité statutaire. La sanction fait lien entre lindividu et le collectif. Elle doit permettre à lélève de retrouver sa place dans le groupe.

25 Caractéristiques de la sanction éducative Elle sadresse à un sujet. Elle est tournée vers lavenir dun sujet considéré comme éducable : on punit pour ne plus avoir à punir. Elle porte sur des actes, pas sur des intentions. Elle est privation de lexercice dun droit. Le ressort de la sanction éducative est la frustration, pas lhumiliation. Elle saccompagne dune procédure réparatoire. La sanction doit saccompagner dune mesure, dun geste ou dun signe en direction de la victime (ou du groupe).

26 Caractéristiques des sanctions qui fonctionnent Galand, B. (coord.) (2009). Les sanctions à lécole et ailleurs. Serrer la vis ou changer doutils ? Bruxelles : éditions couleur livres (Changements pour lEgalité – mouvement sociopédagogique) Etat desprit Culture Valeurs Projet de (micro-)société Vision de léducation

27 Efficacité Une façon de gérer bénéfique pour la socialisation et lapprentissage. Locale, circonstanciée, attachée à un groupe particulier.

28 Etat desprit des éducateurs Une dédramatisation de la transgression : les infractions aux règles, les sanctions sont considérées comme faisant partie du processus déducation. Une logique éducative, plutôt que judiciaire. Des dispositifs pour ne pas trop se sentir personnellement visé et gérer ses émotions.

29 Cohérence dans léquipe Les rôles et les responsabilités sont clairement définis, les procédures sont explicites et partagées. « Qui fait quoi, où quand, comment, pourquoi ? » Les éducateurs vivent eux-mêmes ce quils prônent.

30 Ecoute, dialogue Instaurer un espace de parole. « Traiter » non seulement les actes, mais également le sens de ces actes. Les règles peuvent être modifiées selon des procédures explicites.

31 La sanction Rappeler la règle et vérifier la compréhension de son fondement. Retrait de certains droits, toujours dans un délai limité et avec une évaluation et une gradation prévues. Ne pas humilier.

32 Exclusion Une source de questionnement. Différentes formes, différentes significations.

33 Pour conclure… « Quest-ce que je cherche à obtenir avec les règles ? » « Quest-ce que je vise avec cette sanction ? » Autorité et sanction éducatives… maintenir le lien à lautre.


Télécharger ppt "Exercer son autorité et pratiquer la sanction… dans une perspective éducative Bruno ROBBES Ma ître de conférences en Sciences de lé ducation Université."

Présentations similaires


Annonces Google