La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VALIDATION EN ROUTINE DU PROCESSUS LAVAGE AVEC UN OUTIL SUPPLEMENTAIRE : LES SONDES EMBARQUEES AUTONOMES I. VELLA (1 ), M-H TYWONIUK (1), P.LEGRAND ( 2),

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VALIDATION EN ROUTINE DU PROCESSUS LAVAGE AVEC UN OUTIL SUPPLEMENTAIRE : LES SONDES EMBARQUEES AUTONOMES I. VELLA (1 ), M-H TYWONIUK (1), P.LEGRAND ( 2),"— Transcription de la présentation:

1 VALIDATION EN ROUTINE DU PROCESSUS LAVAGE AVEC UN OUTIL SUPPLEMENTAIRE : LES SONDES EMBARQUEES AUTONOMES I. VELLA (1 ), M-H TYWONIUK (1), P.LEGRAND ( 2), M.LUYCKX ( 3) 1:pharmacien assistant, P.U.I CHG Denain 2:cadre de santé, stérilisation centrale CHG Denain 3:pharmacien chef de service, P.U.I CHG Denain INTRODUCTION Dans le cadre du projet de norme PR NF EN ISO et suite à un travail préliminaire de mise en place des sondes embarquées, la notion de validation du cycle lavage en routine des laveurs-désinfecteurs nous a semblé intéressante à développer. Les résultats présentés correspondent à une étude rétrospective de 676 cycles de lavage. Les principaux objectifs de ce travail sont : La mesure « en continu » du paramètre température au cœur de la charge d un cycle de lavage, permettant une mise en évidence précoce d éventuels dysfonctionnements. La mise en place dune grille dinterprétation incluant la température, la régulation, la durée du plateau de la phase de désinfection thermique et la durée totale du cycle. Mise en place dun document unique de validation du lavage regroupant quatre critères: les résultats quantitatifs des sondes cleanvac ®, la conformité du graphe en comparaison au graphe de référence, le ticket de traçabilité du laveur-désinfecteur et laspect visuel de la propreté de la charge. MATERIELS ET METHODES 3 LAVEURS-DESINFECTEURS I MIELE 1 II MIELE 2 III BELIMED ANALYSE DE 676 CYCLES DE LAVAGE AVEC CHARGE DE TYPE « STANDARD ANIOS »: Une sonde autonome est embarquée dans chaque cycle de lavage de façon aléatoire au cœur de la charge. 3 SONDES CLEANVAC ® (SPS) UN LOGICIEL DE TRACABILITE STERIGEST ® (SPS) REVUE RETROSPECTIVE DES RAPPORTS D ENREGISTREMENTS CLEANVAC ® 34 % ( n=232) DES CYCLES PRESENTENT UN MESSAGE D INCIDENT. CHAQUE MESSAGE D INCIDENT IMPLIQUE UNE DECISION DU PHARMACIEN OU DU CADRE DE SANTE CONCERNANT LA CONDUITE A TENIR. 33% des cycles correspondent à un incident signalé orange:surdésinfection thermique (mesures enregistrées au dessus des bornes supérieures spécifiées dans la grille d interprétation). le paramètre impliqué dans 84 % des cas de surdésinfection est la durée du plateau de désinfection ( supérieure à 7.5 minutes ). le paramètre impliqué dans 16 % des cas de surdésinfection est la durée totale du cycle de lavage. RESULTATS DE L ETUDE RETROSPECTIVE DE 676 CYCLES DE LAVAGE 1% des cycles correspondent à un incident signalé rouge: sousdésinfection thermique ( mesures enregistrées en dessous des bornes inférieures spécifiées dans la grille d interprétation) Le paramètre impliqué dans la sousdésinfection est la température mesurée au cœur de la charge par la sonde autonome placée de façon aléatoire. La température du plateau de désinfection thermique mesurée par les sondes autonomes au cœur de la charge dans 1 % des cycles est inférieure à 90 ° C : valeur seuil spécifiée dans la grille d interprétation des résultats des sondes cleanvac. DISCUSSION LA DUREE DU PLATEAU DE DESINFECTION SUPERIEURE A 7.5 MINUTES : INCIDENT SIGNALE ORANGE. LA DUREE DU PLATEAU DE DESINFECTION SUPERIEURE A 7.5 MINUTES : INCIDENT SIGNALE ORANGE. cause inhérente à la programmation du plateau de désinfection par le fabricant. cause inhérente à la programmation du plateau de désinfection par le fabricant. appel du S.A.V. appel du S.A.V. LA DUREE TOTALE DU CYCLE DE DESINFECTION NON CONFORME :INCIDENT SIGNALE ORANGE 2 causes identifiées : 2 causes identifiées : erreurs de sélection du programmateur dues à une mauvaise utilisation du laveur- désinfecteur. erreurs de sélection du programmateur dues à une mauvaise utilisation du laveur- désinfecteur. erreurs de saisie informatique dans le logiciel stérigest erreurs de saisie informatique dans le logiciel stérigest LA TEMPERATUE AU CŒUR DE LA CHARGE EST INFERIEURE A 90° C: INCIDENT SIGNALE ROUGE La température définie par le laveur ne correspond pas à la température mesurée par la sonde au cœur de la charge La température définie par le laveur ne correspond pas à la température mesurée par la sonde au cœur de la charge modification par le S.A.V de la température définie par le laveur: programmation à 92 ° C de la sonde interne du laveur afin d obtenir une température mesurée par la sonde autonome modification par le S.A.V de la température définie par le laveur: programmation à 92 ° C de la sonde interne du laveur afin d obtenir une température mesurée par la sonde autonome supérieure ou égale à 90 °C au cœur de la charge. supérieure ou égale à 90 °C au cœur de la charge. CONCLUSION Ce travail permet : Un suivi en continu du fonctionnement des laveurs-désinfecteurs. Une libération des charges de lavage et une validation des cycles grâce à un document qualité unique Lidentification des erreurs humaines de programmation ou de saisie, de détecter des mauvaises manipulations non décelables auparavant, et de déceler des mesures de température au cœur de la charge non conformes aux spécifications retenues dans la grille dinterprétation. Une utilisation systématique est donc adoptée définitivement avec embarquement dune sonde autonome à tous les cycles de lavage.


Télécharger ppt "VALIDATION EN ROUTINE DU PROCESSUS LAVAGE AVEC UN OUTIL SUPPLEMENTAIRE : LES SONDES EMBARQUEES AUTONOMES I. VELLA (1 ), M-H TYWONIUK (1), P.LEGRAND ( 2),"

Présentations similaires


Annonces Google