La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comprendre la nature d’une externalité. Voir en quoi les externalités rendent le marché inefficient. Examiner comment les agents peuvent parfois résoudre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comprendre la nature d’une externalité. Voir en quoi les externalités rendent le marché inefficient. Examiner comment les agents peuvent parfois résoudre."— Transcription de la présentation:

1

2 Comprendre la nature d’une externalité. Voir en quoi les externalités rendent le marché inefficient. Examiner comment les agents peuvent parfois résoudre eux-mêmes le problème des externalités. Se rendre compte que les solutions privées ne permettent pas toujours de régler le problème des externalités. Examiner les diverses interventions gouvernementales visant à résoudre le problème des externalités. Objectifs 2

3 Les externalités Les défaillances du marché que nous aborderons dans ce chapitre se rangent dans la catégorie générale des externalités. Externalité : effet du comportement d’un agent sur le bien-être d’un tiers. Comme les acheteurs et les vendeurs négligent les effets externes de leurs actions, l’équilibre de marché qu’ils atteignent n’est pas efficient en présence d’externalités. 3

4 Les externalités prennent de nombreux visages. En voici quelques exemples : –Les gaz d’échappement des automobiles. –Les édifices historiques restaurés. –Les chiens qui jappent dérangent les voisins. –La recherche de nouvelles technologies. 4 Les externalités

5 Les externalités et l’inefficience du marché L’économie du bien-être : récapitulation La figure 10.1 montre l’exemple du marché spécifique de l’aluminium. Elle nous permet de faire les observations suivantes : –La courbe de demande d’aluminium reflète la valeur que les consommateurs lui accordent. –La courbe d’offre d’aluminium reflète les coûts de production de l’aluminium. –En l’absence d’intervention gouvernementale, le prix du marché équilibre l’offre et la demande d’aluminium. 5

6 Figure 10.1 : Le marché de l’aluminium 6

7 Les externalités de production négatives Pour chaque unité d’aluminium produite, le coût social comprend à la fois les coûts privés des producteurs et les coûts externes que subissent les individus touchés par la pollution. Quelle quantité d’aluminium faut-il donc produire ? 7 Les externalités et l’inefficience du marché

8 Le niveau de production devrait se situer à l’intersection de la courbe de demande d’aluminium et de la courbe de coût social. Ce niveau correspond à la quantité d’aluminium optimale du point de vue de la société. 8 Les externalités et l’inefficience du marché

9 Figure 10.2 : La pollution et l’optimum social 9

10 En réduisant la production et la consommation d’aluminium à un volume inférieur au volume d’équilibre, on augmente le bien-être économique total. Pour mesurer la valeur de cette augmentation du bien-être, nous pouvons recourir au concept de perte sèche. 10 Les externalités et l’inefficience du marché

11 11 Fig 10.3 : La perte sèche d’une externalité de production négative

12 Examinons trois aspects de la figure 10.3 portant sur la perte sèche d’une externalité de production négative : –Le bien-être économique à Q marché. –Le bien-être économique à Q optimum. –La perte de bien-être causée par l’externalité. 12 Les externalités et l’inefficience du marché

13 Les taxes pigouviennes Comment un planificateur social peut-il obtenir l’optimum social de production d’aluminium et ainsi éliminer la perte sèche associée à l’externalité ? L’une des solutions consisterait à imposer une taxe au producteur pour chaque tonne d’aluminium vendue. 13 Les externalités et l’inefficience du marché

14 Internaliser une externalité : changer les incitatifs de sorte que les agents tiennent compte des effets externes de leurs actions. Les taxes qui internalisent les externalités négatives s’appellent des taxes pigouviennes. Taxes pigouviennes : taxes mises en place afin de corriger les effets des externalités négatives. À la figure 10.3, la taxe pigouvienne correspond à la différence entre le coût marginal social et le coût marginal privé de la production d’aluminium. 14 Les externalités et l’inefficience du marché

15 En présence d’une taxe pigouvienne, l’équilibre atteint correspond désormais à l’optimum social. Nous avons vu dans le chapitre 8 que l’imposition d’une taxe sur un marché exempt d’externalité crée une perte sèche pour la société. Ce n’est plus le cas sur un marché caractérisé par la présence d’une externalité négative. En pareil cas, en internalisant l’externalité, la taxe permet d’augmenter le bien-être de la société (en plus d’accroître les recettes fiscales du gouvernement). 15 Les externalités et l’inefficience du marché

16 Les externalités de production positives L’analyse des externalités de production positives est comparable à celle des externalités négatives. 16 Les externalités et l’inefficience du marché

17 Figure 10.4 : Les retombées technologiques et l’optimum social 17

18 Les externalités de consommation Certaines externalités sont associées à la consommation. La figure 10.5 a) illustre un cas d’externalité de consommation négative. La figure 10.5 b) illustre un cas d’externalité de consommation positive. Le gouvernement a la possibilité, une fois encore, de corriger la défaillance du marché en incitant les agents à internaliser l’externalité. 18

19 Figure 10.5 : Les externalités de consommation 19

20 Les solutions privées aux externalités L’intervention du gouvernement n’est pas toujours requise pour éliminer les externalités qui rendent les marchés inefficients. Les agents économiques peuvent mettre au point eux-mêmes des solutions privées pour corriger les externalités. En voici des exemples : –Les codes moraux et les sanctions sociales. –Les œuvres de bienfaisance. –L’intégration de différents types d’activités industrielles. –Les conclusions d’ententes entre les parties intéressées. 20

21 Théorème de Coase : proposition selon laquelle, si les parties peuvent négocier sans coût l’allocation des ressources, elles sont alors en mesure de régler elles-mêmes le problème des externalités. Il se peut que les parties ne réussissent pas à régler le problème en raison des coûts de transaction liés au processus de négociation et à la mise en application de l’entente. Coûts de transaction : coûts liés au processus de négociation d’une entente et à la mise en application de cette entente. 21 Les solutions privées aux externalités

22 Lorsqu’une externalité mène un marché à une allocation inefficiente des ressources, le gouvernement peut intervenir de deux manières : –Modifier directement le comportement des agents en adoptant des mesures coercitives. –Conduire les agents à résoudre eux-mêmes le problème en adoptant une politique axée sur les mécanismes de marché. 22 Les solutions publiques aux externalités

23 Les mesures coercitives La réglementation. Le recours aux marchés Les subventions et les taxes pigouviennes. Les droits de pollution négociables. 23 Les solutions publiques aux externalités

24 24 Figure 10.6 : L’équivalence des taxes pigouviennes et des droits de pollution

25 Les objections à l’analyse économique de la pollution Plusieurs écologistes s’opposent aux droits de pollution et à d’autres solutions axées sur les mécanismes de marché, arguant qu’on a tort de permettre à des entreprises de payer pour avoir le droit de polluer l’environnement. 25 Les solutions publiques aux externalités

26 Les économistes n’adhèrent nullement à ce genre de raisonnement. Il est impossible d’éliminer toute la pollution, car pour cela il faudrait renoncer à de nombreux progrès technologiques, garants d’un niveau de vie élevé. 26 Les solutions publiques aux externalités

27 La « main invisible » arrive à faire bien des choses, mais elle n’est pas omnipotente. L’équilibre de marché maximise la somme des surplus des producteurs et des consommateurs. Lorsque ces derniers sont les seules parties en cause sur le marché, le résultat est efficient pour toute la collectivité. 27 Conclusion

28 Toutefois, en présence d’effets externes comme la pollution, l’évaluation des équilibres de marché exige de prendre en compte le bien-être de tierces personnes. Dans ce cas, la « main invisible » du marché n’arrive pas toujours à allouer les ressources de façon efficiente. 28 Conclusion


Télécharger ppt "Comprendre la nature d’une externalité. Voir en quoi les externalités rendent le marché inefficient. Examiner comment les agents peuvent parfois résoudre."

Présentations similaires


Annonces Google