La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 1 TRADUCTION VS. INTEPRETATION FORMATION DES FORMATEURS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 1 TRADUCTION VS. INTEPRETATION FORMATION DES FORMATEURS."— Transcription de la présentation:

1 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 1 TRADUCTION VS. INTEPRETATION FORMATION DES FORMATEURS UNIVERSITE DE TEHERAN

2 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 2 Maurice Gravier, ancien directeur de l’ESIT pendant 25 ans: “Je crois avoir quelques notions sur ce qu’est la traduction; je suis moins sûr de savoir ce qu’est l’interprétation; mais je suis certain de ceci: ce sont deux choses différentes”. Eclair: ” l’interprétation de conférence, (l’exercice professionnel !)

3 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 3 Les points communs -Acquisition de la langue –préalable -Les mêmes erreurs – la langue seule suffit, - confusion avec l’exercice scolaire -Passage obligatoire par le sens/bannir le transcodage -Le rôle du bagage cognitif -Préparation, patience, passion (ppp)

4 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 4 LES DIFFERENCES TraductionInterprétation Ecrit (scripta manent)Oral (verba volant) recentancien en decale en temps réel écriture, ponctuation+ body language (55% de la communication, 38% voix, 7% les mots) Syntaxe rigide, complexe, immuable, Syntaxe flexible, redondances, retour, coupures

5 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 5 Opérations intellectuelles différentes public absent passif, imaginaire, n’intervient pas (U. Eco, Lector in fabula) interlocuteur présent, intéractif, participe et influence la communication Discrétion, impuissant de réagirindividualité, tempérament, intéraction, possibilité de corriger traduire un texte qui resteinterpréter une personne, parole évanescente la forme comptela communication surtout la rigueur d’ écriturel’ éloquence temps disponiblemanque permanent de temps pas de retour immediatvise la réaction immediate

6 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 6 Traducteur/Interprète -Les profils des praticiens ne sont pas les mêmes (exception les petits march é s) -Les services dans les grandes OI sont séparés (exemples) -Associations et syndicats séparés AIIC FIT -Les grandes écoles: formations, diplômes, enseignants, méthodologies séparées -Les petites écoles: évolution de la situation (exemple albanais)

7 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 7 Conditions et mécanismes d’exercice -L’interprète exerce là ou on l’appelle -Le traducteur travaille chez lui -L’interprète boucle la communication en tepms réel -Le traducteur… en temps différé, et encore… -L’interprète subit la discursivité de l’autre et se soumet à son rythme, température, émotion..) -Le traducteur choisit son rythme, son temps de travail -L’interprète a droit à une seule écoute de l’original (connaissance excellente des langues et du sujet) -Le traducteur peut relire à son gré

8 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 8 Conditions et mécanismes d’exercice -L’interprète est prive d’instruments d’assistance linguistique(dictionnaire, ordinateur...) -Le traducteur dispose de tout -L’interprète est privé d’instruments d’assistance thématique (terminologie, encyclopédie, internet) -Le traducteur a tout: livres, ordinateurs, consultation d’experts

9 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 9 Conditions et mécanismes d’exercice -L’interprète se trouve dans l’impossibilité de se corriger – verba volant -, ou après-coup… -Le traducteur se permet le luxe de laisser son texte « se reposer », de prendre des reculs, de revenir « refroidi » sur son texte par conséquent: -L’interprète: priorité à la communication du message -Le traducteur: attentif à la forme et au style aussi -L’interprète travaille sous une forte pression et stress -Le traducteur travaille à cote de « sa tasse de the » -L’interprète doit contrôler ses émotions en direct -Le traducteur travaille à son humeur

10 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 10 Conditions et mécanismes d’exercice Or, - L’interprète risque moins de calquer -Le traducteur est collé au texte par conséquent: -L’interprète s’exprime de façon plus naturelle -Le traducteur est tenté par le lexique et la syntaxe de l’original -L’interprète est en contact avec l’orateur, « communique » avec -Le traducteur n’a pas cette chance, sauf exceptions, Kundera..), il se trouve devant un mur à interpréter

11 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 11 SITUATIONS HYBRIDES DIRE SA LECTURE -Traduction à vue: interpretation ou traduction? -contraintes de temps -contenu privilégie -débit de parole -Simultanée avec texte -L’interprète dispose de texte -L’interprète ne dispose pas de texte difficulté extrême; formulation écrite de la pensée/ réexpression orale du message; rythme décale; densité d’information Quoi qu’il en soit il vaut mieux DIRE que LIRE!

12 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 12 Conclusions Interprète et traducteur -personnages différents -reflètent les différences oral/écrit -un interprète n’est pas un traducteur qui parle -différences de situation, de finalité, de contraintes -En prendre conscience permettrait d’éviter cette confusion des genres qui porte si souvent atteinte à l’efficacité de la communication.

13 du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 13 MERCI!


Télécharger ppt "Du 22 au 27 octobre 2010 Mirela KUMBARO, Docteur en Traductologie, Université de Tirana, Albanie 1 TRADUCTION VS. INTEPRETATION FORMATION DES FORMATEURS."

Présentations similaires


Annonces Google