La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment prévenir ?. La MORT SUBITE au cours du SPORT est relativement fréquente : 1300 / an en France. Elle est exceptionnelle avant l’âge de 25 ans,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment prévenir ?. La MORT SUBITE au cours du SPORT est relativement fréquente : 1300 / an en France. Elle est exceptionnelle avant l’âge de 25 ans,"— Transcription de la présentation:

1 Comment prévenir ?

2 La MORT SUBITE au cours du SPORT est relativement fréquente : 1300 / an en France. Elle est exceptionnelle avant l’âge de 25 ans, survenant après 25 ans à la fréquence de 1 / 4 million d'heures de sport. Dans 95 % des cas, la cause du décès est d'origine cardiaque et après 35 ans, dans 80 % des cas, la cause est liée à un infarctus sur coronaropathie ignorée : Le Sportif qui meurt est un CARDIAQUE IGNORÉ qui succombe. © Dr. Richard MONIN

3 1.Intensité de l’effort > 80 % du maximum. 2.Degré d'entraînement peu important. 3.Méconnaissance de signes prémonitoires : douleurs, palpitations, … 4.Notion de Stress et de Compétition. 5.Circonstances particulières : Brutalité de l’effort, froid ou chaleur importante. © Dr. Richard MONIN

4 IMPORTANCE de l'interrogatoire : 1.Recherche de morts inexpliquées familiales. 2.Recherche de symptômes oubliés : douleur, palpitations, essoufflement au cours du sport ? 3.Activité sportive antérieure : bilan déjà pratiqué ? La recherche d'une atteinte cardiaque ne pouvant se faire par un bilan plus approfondi :, etc. La recherche d'une atteinte cardiaque ne pouvant se faire par un bilan plus approfondi : épreuve d’effort, etc. Nécessité de questionnaire de dépistage permettant de cibler le bilan chez les patients à risque. © Dr. Richard MONIN

5 ( Avant de commencer ou de reprendre le SPORT ) 1. AGE > 35 ans. 2. POIDS > + 20 % POIDS IDEAL 3. ANTECEDENTS FAMILIAUX d‘infarctus ou de mort subite 4. ANTECEDENTS de tension artérielle élevée (une seule fois) 5. ANTECEDENTS de palpitations ou d’arythmie 6. SEDENTARITE 7. TABAC © Dr. Richard MONIN 2 ITEMS POSITIFS = CONSULTATION MEDECIN 3 ITEMS POSITIFS = Bilan CARDIOLOGIQUE

6 On retrouve le plus souvent dans les suites d'un accident des circonstances l’ayant provoqué ou favorisé. Certaines recommandations de base, ignorées le plus souvent des sportifs, devraient faire partie du BON SENS !! © Dr. Richard MONIN

7 S’abstenir en cas d'infection ou de fièvre. Réduire l'intensité de l’effort en cas d’atmosphère trop froide ou trop chaude. Etre prudent lors d'efforts en haute altitude (>3000m). Se ravitailler correctement lors d'efforts prolongés: eau, sel. Interrompre à temps un effort mal toléré. Pas de tabac après un effort. Pas de douche trop froide ou trop chaude après l’effort. Signaler à son médecin tous symptômes survenant au cours de l’effort :DOULEUR, ESSOUFFLEMENT, PALPITATIONS, … © Dr. Richard MONIN

8 Comment prévenir ? POUR PLUS de RENSEIGNEMENTS : CLIQUEZ dans ce SITE sur NEWS et les RUBRIQUES : SITE NEWSSITE NEWS - NUTRITION et SPORTS - LES DANSES de SOCIETE SONT ELLES UNE ACTIVITE à RISQUE ? - APPRENEZ A BIEN MANGER en FAVORISANT le BON CHOLESTEROL - COEUR et ALTITUDE - ETC… © Dr. Richard MONIN


Télécharger ppt "Comment prévenir ?. La MORT SUBITE au cours du SPORT est relativement fréquente : 1300 / an en France. Elle est exceptionnelle avant l’âge de 25 ans,"

Présentations similaires


Annonces Google