La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mort subite du nourrisson L EITENSCHENCK. Définition.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mort subite du nourrisson L EITENSCHENCK. Définition."— Transcription de la présentation:

1 Mort subite du nourrisson L EITENSCHENCK

2 Définition

3 Mort subite du NRS : Décès inattendu et brutal dun NRS jusqualors considéré en bonne santé dans la 1ère année de vie (période néonatale exclue) Mort subite inexpliquée du NRS : Cause inconnue au terme dune enquête étiologique complète

4 Epidémiologie

5 Cause la plus fréquente de mortalité de lenfant entre 1 mois et 1 an Fréquence en diminution : environ 360 cas par an en France (1464 en 1991) Incidence : 0,4/1000 (1,8/ 1000 en 1991) Plus fréquente chez le garçon : 2/3 des cas

6

7 Facteurs caractéristiques

8 Age : Entre 1 mois et 1 an maximum de fréquence entre 2 et 4 mois, rare après 8 mois Sommeil : survient uniquement pendant le sommeil

9 Facteurs favorisants

10 Facteur principal Posture ventrale pendant le sommeil : 90 % des enfants retrouvés morts dans leur berceau sont découverts sur le ventre Causes : Hyperlaxité de larticulation temporo-mandibulaire : tête enfouie dans le matelas => retrait de la mandibule en arrière => apnée obstructive Poche formée dans le matelas => respiration de lair expiré Si fièvre : moins bonne évacuation de la t° car au moins une joue contre le matelas

11 Evolution des positions de couchages : Avant 1970 : sur le dos Années 70 et 80 : couchage sur le ventre pour diminuer les risques dinhalation dans le RGO En fait études prouvent linverse (trachée en déclivité) Depuis 1994 : sur le dos : diminution demblée de la mortalité de 50 % Tout autre position de couchage que la position dorsale favorise la MSN

12 Autres facteurs Saison froide Anciens prématurés ou enfants de petit poids de naissance : 20 % Conditions de couchage mal adaptée : literie, couette, température de la chambre trop élevée Tabagisme maternel pendant la grossesse < 10 cigarettes par jour : risque x 2 Entre 10 et 20 par jour : risque x 5 > 20 cigarettes par jour : risque x 10 Fratrie ?

13 Etiologies

14 Souvent multifactorielle chez un enfant encore immature Etats infectieux RGO : cause de malaise grave mais relation avec la MSN discutée Troubles de la régulation respiratoire

15 Troubles cardiaques Sévices : rare < 1 % Anomalies métaboliques : rare mais à ne pas méconnaître car origine génétique possible Intoxication (CO) Autres : IIA, déshydratation…

16 Conduite à tenir

17 Rechercher une cause au décès : interrogatoire, EC Transfert du corps (après accord des parents) dans un hôpital habilité à pratiquer des autopsies Examens complémentaires post mortem : bactériologiques, virologiques, toxicologiques, métaboliques, radiologiques Autopsie scientifique (accord parental)

18 Prévention

19 Aucun moyen de détecter les nourrissons à risque Conseils indiqués dans les « pages roses du carnet de santé » Posture de sommeil DORSALE exclusive Conditions de couchage adaptées pour éviter tout risque dhyperthermie Pas de médicament pour dormir Pas de tabagisme maternel ante ou post natal Surveillance plus étroite de la fratrie avec surtout accompagnement psychologique des parents


Télécharger ppt "Mort subite du nourrisson L EITENSCHENCK. Définition."

Présentations similaires


Annonces Google