La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Coqueluche DCEM 3 2013. GENERALITES Epidémiologie transformée depuis la vaccination avec modification des patients à risque et surtout changement des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Coqueluche DCEM 3 2013. GENERALITES Epidémiologie transformée depuis la vaccination avec modification des patients à risque et surtout changement des."— Transcription de la présentation:

1 coqueluche DCEM

2 GENERALITES Epidémiologie transformée depuis la vaccination avec modification des patients à risque et surtout changement des contaminateurs Mortalité non négligeable chez le nouveau-né Classique « chant du coq », peu ou pas fébrile Plus une maladie à DO depuis 1986

3 PHYSIOPATHOLOGIE bacille gram – (bacille de Bordet et Gengou) Bordetella pertussis et accessoirement Bordetella Parapertussis Colonisation par voie aérienne par projection de mucus au cours des quintes de toux, multiplication sur épithélium cilié respiratoire et libération de toxines avec destruction de lépith (toxicité cellulaire locale) La coqueluche est plus une pathologie toxinique quinfectieuse

4 EPIDEMIOLOGIE Dans le monde - morbidité : 60 millions/an - Mortalité : /an Epidémiologie variable selon la couverture vaccinale Renacoq :

5 Epidemiologie

6 Coqueluche en France lors des DO

7 Pyramide des âges

8 clinique 1- Forme commune de lenfant de 5-7ans non vacciné: - Incubation: 1-2 sem (air) - Phase catarrhale: 1 sem à 15 j rhinite, toux qui devient rebelle émétisante, à prédominance nocturne - Phase des quintes: 1-2 mois: toux sans reprise inspiratoire, turgescence visage, cyanose chant du coq (reprise inspi bruyante) +/- vomissements Convalescence: +s semaines : toux quinteuse (froid,cris,efforts…) 2- Coqueluche du nourrisson : Atypique+++ +/- bronchiolite, BK, cardiopathie - Formes graves: quintes cyanosantes, émétisantes, apnées syncopales - Coqueluche maligne : parfois fatale 3- Coqueluche de ladulte: toux prolongée: piège!!!

9 Forme maligne Défaillance multiviscérale Atteinte respiratoir SDRA Insuffisance hépatocellulaire et rénale Hyponatrémie Polynucléose pseudoleucémoide DC++++

10 diagnostic Diagnostic clinique -Caractère de la toux, déroulement de la maladie - identification contaminateur Diagnostic bactériologique - Technique damplification génique/ PCR : - Très sensible - Très spécifique - Attention aux parapertussis -Culture sécrétions nasopharyngées : 5-7 Jours: peu sensible pas partout - Surveillance des R aux Ab - Sérologie : 2 sérums à 2 semaines intervalle ENFANT +PARENTS (peu utilisé la PCR est préférée)

11 diagnostic - radiographie thoracique : tout -biologie : hyperlymphocytose thrombocytose syndrome inflammatoire inconstant

12 PEC dun nourrisson hospitalisation : systématique NRS<3mois isolement pas de sédatifs ou de fluidifiants Alimentation fractionnée, hydratation +++ Antibiothérapie : ne ralentit pas lévolution de la maladie - Josamycine 15 jours - Clarythromycine 7j - Azithromycine : 2-5J DRP avec aspi des sécrétions nasopharyngées Surveillance +++ : dépistage et sujets contacts

13 vaccination Vaccins: Acellulaires ( Ag purifiés): INFANRIX, PENTAVAC, PENTACOQ Calendrier vaccinal: 2, 3, 4 mois 16-18mois ans Rappel tout les 10 ans DTP Foyers susceptibles davoir un enfant Si grossesse revacciner lentourage et vacciner la mère après naissance -Professionnels de santé -Delai mini DTP et DTPC 2 ans

14 Contre – indications au vaccin Encéphalopathie évolutive, convulsivante ou non Forte réaction survenue dans les 48h suivant une injection ant : - convulsions fébriles ou non fébriles - sd du cri persistant - sd dhypotonie, hyporéactivité, état de choc Fièvre, maladie aigüe Hypersensibilité à lun des composants du vaccin

15 Sujets contacts Sujets contact symptomatique traitement, éviction 7j Sujets contacts asymptomatiques mal vacciné traité après prélèvements, éviction 5j – < 4 injections –Rappel < 5 ans Sujets biens vacciné asymptomatiques, prélèvements simples

16 A retenir Pathologie dactualité : grave chez le nourrisson 1° cause infectieuse de mort < 3mois (maladie toxinique) contagiosité 3 semaines sans ttt et 5 jours sous macrolides Atypique chez le tout petit et ladulte Y penser car surveillance en hospit PCR TT de la famille Problème de la vaccination: les acellulaires le calendrier vaccinal.


Télécharger ppt "Coqueluche DCEM 3 2013. GENERALITES Epidémiologie transformée depuis la vaccination avec modification des patients à risque et surtout changement des."

Présentations similaires


Annonces Google