La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | 2.. La leçon Entre exposé magistral et situations d’apprentissage L’on.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | 2.. La leçon Entre exposé magistral et situations d’apprentissage L’on."— Transcription de la présentation:

1 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | 2.. La leçon Entre exposé magistral et situations d’apprentissage L’on ne peut pas instruire sans supposer toute l’intelligence possible dans un marmot. Alain

2 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | Le retournement

3 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | À retenir : double seuil, n.m. …exposé magistral… et …activités-cadres… ‘aspect artificiel et gratuit’SimulationSpontanéisme ‘risque de morcellement’DécompositionImplicite, confusion ‘incitation à la contemplation’SecondarisationActivisme Évolution des pratiques Controverse pédagogique 21 Glossaire

4 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | 1.Une controverse : exercice 2.Les pratiques et leurs effets 3.Le concept d’attribution

5 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | Deux témoignages Lire les deux lettres : « Plaidoyer pour la suppression de la philosophie » (Anonyme) et « Enseigner envers et contre tout. » (Marianne Moser) 1.En quoi les deux points de vue des enseignantes sont-ils différents ? 2.Quel lien peut-on faire entre ces différences et les concepts de ‘forme scolaire’ et de ‘situation d’apprentissage’ ? 1. Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution Dokeos Exercice

6 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | Une controverse « Les élèves de lycée technique n’ont pas envie de la philosophie, ne peuvent pas lire des textes, ni même débattre de questions philosophiques. Les objectifs du programme (la dissertation philosophique) sont impossibles à atteindre. Dans ce contexte, mieux vaut conserver la situation d’apprentissage au lycée général. Et réclamer des cours d’éducation civique en lycée technique. » = Sélection du public par la forme scolaire Jugement social en +réalisme vs -élitisme « Les élèves du cycle d’orientation ne laissent plus le professeur donner son cours de français, ils n’écoutent pas, parlent d’autre chose ou à sa place. Le rôle du professeur (face à la résistance) est d’enseigner envers et contre tout. Dans ce contexte, mieux vaut changer la situation d’apprentissage (faire rédiger des poèmes collectivement). Et réclamer le soutien populaire dû aux maîtres et à leurs initiatives. » = Adaptation de la forme scolaire au public Jugement social en +innovation vs -concession 1. Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution

7 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | L’enseignant efficace… 1.fait sans cesse renaître le désir d’apprendre, observe le contexte d’enseignement et recherche les situations d’apprentissage qui peuvent intéresser les élèves ; 2.croit que les élèves peuvent apprendre (éducabilité), exprime des attentes claires et élevées, définit les buts et les objectifs de manière explicite ; 3.enseigne de manière méthodique, interactive, soutenue, soutenante, souple et minutieuse ; 4.explique et illustre clairement, parle peu, pose des questions précises et bien distribuées, laisse le temps d’y répondre, organise des transitions marquées et rapides ; 5.supervise le travail des élèves, circule dans la classe, maintient le contact visuel ; 6.laisse le temps de s’exercer, à l’école et à la maison, de manière graduée et stimulante, en donnant des rétroactions rapides, en enseignant des stratégies cognitives et métacognitives ; 1. Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution

8 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | L’enseignant efficace… 7.fait des liens entre les savoirs anciens et nouveaux, des rappels, des révisions, vérifie la compréhension ; 8.procède à des évaluations formatives nombreuses, courtes et rapides, valorise les progrès plutôt que les efforts, dose les éloges ; 9.fixe clairement les règles et les sanctions, corrige systématiquement les infractions, réprimande à bon escient, intervient brièvement, discrètement ou en privé, met en place des routines de fonctionnement, évite les suspensions ; 10.est stimulant, enthousiaste, intéressé, encourageant, chaleureux, tolérant, flexible, démocrate ; 11.assume une part de responsabilité dans la réussite (ou l’échec) des élèves ; ne les enferme pas dans des catégories rigides ; 12.cas échéant, incorpore ces compétences dans sa pratique, de manière prudente et réaliste. Gauthier & Martineau, 1998 ; Bressoux, Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution

9 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | Vos questions « L'enseignant efficace, c'est-à-dire qui a de l'effet, est d'abord celui qui fait sans cesse renaître le désir d'apprendre. » (Gauthier & Martineau, 1998) rabaisser le niveau« Le niveau des élèves est très bas. Est-ce au prof de rabaisser le niveau (se mettre à la portée) ou de continuer comme cela ? remettre en causeEst-ce que les élèves peuvent légitimement remettre en cause (accéder à son sens) le contenu de l’enseignement ? « tenant compteComment garder le fil du cours tout en tenant compte (tirant parti) des interactions des élèves ? » 1. Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution

10 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | À retenir : attribution, n.f. Une attribution est l’explication causale qu’un sujet donne aux événements qui lui arrivent. Ce phénomène a les traits suivants : - Il existe chez toutes les personnes humaines, qui ont besoin d’organiser leurs perceptions et de porter des jugements sur le monde. - Il peut concerner autrui (hétéro-attribution) ou soi-même (auto- attribution). - Il se décline en attributions de causalité interne (« ma méthode n’est pas bonne ») et en attributions de causalité externe (« les élèves sont agités »). (Pansu, Dompnier & Bressoux, 2004) 1. Une controverse > 2. Les pratiques > 3. Le concept d’attribution Glossaire

11 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | Références Bressoux, P. (2008). Comment favoriser les progrès des élèves ? Sciences Humaines, 192, Pansu, P., Dompnier, B., & Bressoux, P. (2004). L’explication quotidienne des comportements scolaires : attributions de réussite et d’échec. In M. C. Toczek & D. Martinot (Eds.), Le défi éducatif. Des situations pour réussir (pp ). Paris : Armand Colin. Gauthier, C. & Martineau, S. (1998). Schéhérazade ou comment faire de l'effet en enseignant. Vie pédagogique, 107, A lire Dokeos


Télécharger ppt "UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires | 2.. La leçon Entre exposé magistral et situations d’apprentissage L’on."

Présentations similaires


Annonces Google