La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Acoustique physiologique : des sons aux percepts associés Séminaire de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Acoustique physiologique : des sons aux percepts associés Séminaire de."— Transcription de la présentation:

1 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Acoustique physiologique : des sons aux percepts associés Séminaire de Biophysique du C.N.E.B.M.N. 7 Novembre 2011 Dimitri PAPATHANASSIOU Service de Médecine Nucléaire, Institut Jean Godinot, Reims Faculté de Médecine, Université de Reims Champagne-Ardennes

2 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 1 Le seuil d’audibilité à 1000 Hz est : Pa W.cm 2 40 dB 5- 1 dB W.cm -2

3 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 2 Unités utilisées en acoustique : 1 Le sone est une unité de tonie 2 Le phone est une unité de sonie 3 Le mel est une unité de sonie 4 Le décibel est une unité de sonie 5 1 phone équivaut à 1 dB SPL quelle que soit la fréquence

4 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 3 Plusieurs machines dont chacune développe une puissance de W W.cm -2 correspondant à un niveau sonore de 90 dB sont utilisées en même temps 1 1 machine de plus causera +1 dB 2 2 machines produiront 93 dB 3 2 machines produiront 100 dB 4 2 machines produiront 180 dB 5 10 machines produiront 100 dB

5 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 4 Sensations et caractéristiques physiques d’un son : 1 La sensation de hauteur n’est liée qu’à la fréquence 2 Le timbre est lié à l’amplitude des harmoniques 3 Le timbre est le plus souvent lié à la phase des harmoniques 4On localise certains sons grâce à la différence de phase des ondes perçues par les deux oreilles

6 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Acoustique physiologique : des sons aux percepts associés

7 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Introduction Phénomène physique Sensation ? Comprendre, caractériser et quantifier les anomalies

8 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique PLAN 1 Physique des ondes sonores 2 Psychophysique 3 Sensations sonores 1 Physique des ondes sonores

9 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 1 Physique des ondes sonores 1.1 Nature d’un son 1.2 Grandeurs et propriétés 1.3 Catégories de sons PLAN

10 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Onde de pression longitudinale dans un milieu matériel élastique 1.1 Nature d’un son compressiondépression

11 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique distance temps 1.1 Nature d’un son

12 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique temps distance pression Longueur d’onde = c / f T = 1 / f Période T Célérité (vitesse de propagation de l’onde) c = / T  Phase Amplitude P Grandeurs et propriétés

13 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 1.2 Grandeurs et propriétés P atm = 10 5 Pa P 0 = à 20 Pa atmosphérique : Pression acoustique : 20 f (Hz) k20 k InfrasonsUltrasons piano basse soprano voix Gamme des fréquences audibles : 20 Hz à 20 kHz fondamental harmoniques

14 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Milieu c (m/s) air eau f (Hz)  (air) m 34 cm mm c : dépend de la densité (  ) et de la compressibilité du milieu f : ne dépend pas du milieu 1.2 Grandeurs et propriétés

15 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Énergie par unité de temps et de surface Puissance acoustique (surfacique) : en W.cm -2 W = P02P02  C 1.2 Grandeurs et propriétés Propagation d’une énergie mécanique Onde de pression

16 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique   Absorption Diffraction Réflexion 1.2 Grandeurs et propriétés Interactions :

17 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Onde sonore simple (son pur) P(x,t) = P 0 sin 2  ( - +  ) xt T P(t) = P 0 sin 2  ( f t ) 1.3 Catégories de sons

18 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Onde périodique complexe : pression temps superposition de sinusoïdes pression temps amplitude fréquence 1.3 Catégories de sons

19 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Onde périodique complexe : P(t) = P sin 2  (f t +  ) + P 2 sin 2  ( 2 f t +  2 ) + P 3 sin 2  ( 3 f t +  3 ) + P n sin 2  ( n f t +  n ) + … fondamental harmoniques Série de Fourier 1.3 Catégories de sons

20 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique t pseudo-périodique p 1.3 Catégories de sons Son amorti :

21 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique p fréquence Son transitoire : non périodique amplitude t Infinité de fréquences avec des amplitudes différentes 1.3 Catégories de sons

22 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Spectrogramme temps/fréquence (sonogramme) (Brillance : puissance) f énergie 1.3 Catégories de sons

23 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique BON JOURMON SI EUR 1 Physique des ondes sonores

24 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Une onde sonore peut se caractériser par : sa fréquence son énergie son spectre sa phase 1 Physique des ondes sonores

25 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique PLAN 1 Physique des ondes sonores 2 Psychophysique 3 Sensations sonores 2 Psychophysique

26 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique fréquence puissance spectre hauteur force timbre Sensation Signal physique directionphase 2 Psychophysique Enjeux de la perception s’orienter communiquer discriminer quantifier détecter

27 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique hauteur force timbre Sensation direction 2 Psychophysique fréquence puissance spectre Signal physique phase Enjeux de la perception s’orienter communiquer discriminer quantifier détecter Audiométrie tonale liminaire fréquence puissance détecter

28 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Étude du lien entre stimulus (physique) Psychoacoustique 2 Psychophysique (mi-XIX ème : Fechner) et sensation (psychique) Psychophysique « Percept » : ce qui est perçu

29 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Seuils absolu (I s ) : différentiel (  I s ) : différentiel relatif (  I s /I) I +  Is autre sensation que I 2 Psychophysique plus petit signal physique donnant une sensation plus petite variation de signal physique donnant une sensation de variation

30 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Variation de sensation = k  I s /I Stimulus Sensation Variation de sensation Loi de Weber (1846) :  I s /I = constante 2 Psychophysique IsIs I

31 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique  I 1 /I 1  I n /I n   I 2 /I 2...  n dS S finale = S initiale +  dS n S = k ln (I) S finale = S initiale +  initiale finale k  I/I Loi de Fechner 2 Psychophysique (1850)

32 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Intensité Sensation Loi de Fechner la sensation varie comme le logarithme du stimulus 2 Psychophysique

33 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Intensité Sensation P 0 = à 20 Pa W = à 1 W.cm -2 facteur facteur 10 6 grandeur physique : mal adaptée à la description des sensations car pas de linéarité 2 Psychophysique

34 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique S = k Log I S 1 – S 2 = k Log I 1 – k Log I 2  S = k Log I1I1 I2I2 2 Psychophysique variations de niveaux

35 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique PLAN 1 Physique des ondes sonores 2 Psychophysique 3 Sensations sonores

36 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3 Sensations sonores 3.1 Sonie 3.2 Hauteur 3.3 Timbre 3.4 Localisation PLAN 3.1 Sonie

37 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Sonie : 3.1 Sonie intensité subjective d’un son (sensation de force sonore)

38 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique = Log W1W1 Bel W2W2 Différence de niveau acoustique = 10 Log W1W1 déciBel W2W2 = 20 Log p1p1 déciBel p2p2 3.1 Sonie (N.B. : relatif)

39 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Pour une moyenne de sujets sainsà 1000 Hz : W.cm Sonie Seuil absolu

40 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique D = 10 log 10 W (dB SPL) (Sound Pressure Level) Niveau de pression acoustique 3.1 Sonie

41 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.1 Sonie 10 Log W W0W0 2 sources de puissance W : 2 10 Log W W0W0 = 10 Log (2)+ 3 niveau d’1 source + 3 dB

42 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.1 Sonie + 3 dB dB + 7 dB dB dB Nombre de sourcesNiveau 4+ 6 dB

43 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique f (Hz) niveau acoustique (dB SPL) 3.1 Sonie

44 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique f (Hz) Perte auditive (dB HL) (Hearing Level) 0 dB fixé au seuil d’audibilité pour chaque fréquence Niveau d’audition 3.1 Sonie Audiogramme

45 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique f (Hz) niveau acoustique (dB SPL) 3.1 Sonie

46 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Courbes d’isosonie : Valeur en phones : ensemble des sons produisant la même sensation de force sonore niveau en dB SPL donnant la même sensation à 1000 Hz 3.1 Sonie

47 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique f (Hz) niveau acoustique (dB SPL) 20 phones 40 phones 60 phones 80 phones 100 phones 120 phones 3.1 Sonie

48 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique k5k10k20k f (Hz) S (dB) W (W.cm -2 ) p (Pa) déplacement du tympan (cm) Seuil de douleur Seuil absolu 3.1 Sonie Valeurs négatives Validité de la loi de Weber Conversation Orchestre

49 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.1 Sonie Avion au décollage Seuil de douleur Discothèque Tronçonneuse Train Moteur de voiture Conversation à voix haute Conversation à voix basse Chant d’oiseau Tic-tac de montre Seuil d’audibilité Niveau sonore (dB)

50 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Fatigue auditive : perte temporaire de sensibilité Lésions des cellules sensorielles : irréversibles Limite : 8 heures / jour à 80 dB A 5 jours / semaine 4 heures / jour à 83 dB A 2 heures / jour à 91 dB A 3 minutes / jour à 101 dB A 3.1 Sonie Risque auditif

51 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Relation entre sonie et stimulus : loi (expérimentale) de Stevens (1950) La sonie double quand la pression acoustique augmente de 10 dB 3.1 Sonie

52 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Phone : unité pour comparer la sonie à différentes fréquences Sone : unité pour comparer la sonie à fréquence fixée 3.1 Sonie

53 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique  I s /I = 1 dB Seuil différentiel relatif 3.1 Sonie

54 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Un stimulus (> 40 dB) présenté aux deux oreilles donne une sonie double que lorsqu’il est présenté à une seule oreille Sonie et audition binaurale (Intégration par le système nerveux) 3.1 Sonie

55 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Durée courte (< 500 ms) : la sonie est d’autant plus faible que le stimulus est court Sonie et durée du stimulus Durée prolongée (dizaines de secondes) : la sonie diminue progressivement (adaptation) 3.1 Sonie

56 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique CCE CCI Neurones cochléo- bulbaires Potentiels d’action / sec Niveau (dB SPL) Seuil Saturation Plusieurs neurones de dynamique différente permettent de coder pour toute la dynamique 3.1 Sonie Codage de la sonie

57 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Base Apex Membrane basilaire Seuil SB Seuil SH Saturation SB Neurone SB Neurone SH Étalement de la zone de réponse des neurones avec l’augmentation de l’intensité 3.1 Sonie

58 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Base Apex Membrane basilaire Seuil SB Seuil SH Saturation SB Neurone SB Neurone SH Recrutement : si les CCE n’ajustent plus le mouvement de la membrane basilaire 3.1 Sonie

59 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Sonie des sons complexes Les sonies de composantes situées dans différentes bandes de fréquence s’ajoutent 3.1 Sonie

60 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Notion de bande critique Intégration Fréquence Énergie seuil 60 phones 30 phones … 3.1 Sonie

61 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3 Sensations sonores 3.1 Sonie 3.2 Hauteur 3.3 Timbre 3.4 Localisation PLAN

62 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Hauteur (tonie) : Facile pour un son pur Parfois plus difficile pour un son complexe (principalement par la fondamentale) 3.2 Hauteur sensation permettant de ranger les sons sur une échelle des graves aux aigus selon que leur fréquence est basse ou haute

63 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Tonotopie cochléaire Les régions de la membrane basilaire vibrant assez amplement pour induire l’excitation de neurones auditifs correspondent aux composantes spectrales du son Base Apex Membrane basilaire Hauteur

64 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Les potentiels d’action des neurones auditifs apparaissent au maximum de pression même fréquence que le stimulus (si basse fréquence) CCI Neurones cochléo- bulbaires Nerf Fibre 1 Fibre 2 Fibre 3 Son 3.2 Hauteur

65 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique fréquence élevée : tonotopie (codage par la cadence des potentiels d’action impossible à cause de leur période réfractaire ) fréquence basse : codage par la cadence des potentiels d’action (tonotopie imprécise) Deux mécanismes pour coder la fréquence : 3.2 Hauteur

66 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique f (kHz) Seuil (dB SPL) Les neurones correspondant aux basses fréquences répondent de manière moins sélective que pour les hautes fréquences 3.2 Hauteur

67 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 1000 Seuil différentiel relatif pour la tonie ,5 f (Hz) 0,01 0,001 0,003 ff f ff f Loi de Weber : = constante 3.2 Hauteur

68 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Classement des sons selon leur hauteur L’intervalle de hauteur est le même entre f 1 et f 2 et entre f 3 et f 4 si f1f1 f2f2 f3f3 f4f4 = H = k Log f  H = k Log f1f1 f2f2 Cf. loi de Fechner : Intervalle d’une octave : f1f1 f2f2 = Hauteur

69 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.2 Hauteur Classement des sons selon leur hauteur Gamme musicale Do Do # Ré Ré # Mi Fa Fa # Sol Sol # La Si Do f a f1,059 f 262 Hz 277 Hz a 2 f1,122 f294 Hz a 3 f1,189 f311 Hz a 4 f1,259 f330 Hz a 5 f1,334 f349 Hz a 6 f1,414 f370 Hz a 7 f1,498 f392 Hz a 8 f1,586 f415 Hz a 9 f1,681 f440 Hz a 10 f1,781 f466 Hz La # a 11 f1,886 f494 Hz a 12 f2 f524 Hz f a = 2 1/12

70 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Classement des sons selon leur hauteur (par définition : 131 mels = hauteur d’un son de 131 Hz) mel 0,10,20, kHz 131 mel 131 Hz Échelle établie par ajustements subjectifs relatifs 3.2 Hauteur Unité de tonie : mel

71 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Relations entre sonie et tonie Effet de masque : augmentation du seuil pour une fréquence si son simultané de fréquence inférieure à basse fréquence : le plus fort paraît plus grave à haute fréquence : le plus fort paraît plus aigu 3.2 Hauteur 2 sons ;intensité différentemême fréquence ; Effet de la sonie sur la tonie :

72 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.2 Hauteur Phénomènes subjectifs Sons subjectifs : son pur puissantentendu avec des harmoniques Restitution de la fondamentale : harmoniques sans fondamentale même hauteur qu’avec la fondamentale

73 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3.2 Hauteur 20 f (Hz) k20 k basse soprano voix fondamentalharmoniques Bande passante du téléphone

74 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3 Sensations sonores 3.1 Sonie 3.2 Hauteur 3.3 Timbre 3.4 Localisation PLAN

75 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Timbre Lié à la richesse et à l’amplitude des harmoniques 3.3 Timbre sensation permettant de juger que deux sons complexes stables de mêmes sonie, hauteur, et durée de présentation sont différents

76 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique p t 3.3 Timbre Timbre différent a f a f a f

77 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique p t 3.3 Timbre Timbre identique a f a f Pas d’influence de la phase

78 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Harmoniques élevés riches en énergie : « brillant » Harmoniques bas riches en énergie : « doux » 3.3 Timbre Flûte : peu d’harmoniques ; violon : beaucoup Le timbre dépend du spectre fréquentiel

79 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique faible intensité (basse fréquence) faible intensité (haute fréquence) importance décroissante criard, éclatant sans fondamental impairs pairs 3.3 Timbre pauvre HarmoniquesTimbre strident, perçant (picolo) rond, chaud forte intensité nasillard (basson) clarinette violon

80 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Les caractéristiques spectrales ne suffisent pas Rôle des traitements centraux Le timbre dépend du spectre fréquentiel Rôle des fluctuations temporelles : une note enregistrée jouée « à l’envers » n’a pas le même timbre 3.3 Timbre

81 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique 3 Sensations sonores 3.1 Sonie 3.2 Hauteur 3.3 Timbre 3.4 Localisation PLAN

82 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Basses fréquences : retard du côté le plus éloigné Hautes fréquences : perte d’énergie du côté le plus éloigné 3.4 Localisation

83 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique  R R sin  R    Écart interaural de temps R  + R sin  c tt = Diffraction 3.4 Localisation

84 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Écart interaural d’énergie Atténuation 3.4 Localisation

85 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Conclusion Versant perceptif plus complexe que le versant physique Organe périphérique : sensible et capable de discrimination fine S’intègre dans un système auditif plus vaste Cochlée Noyau cochléaire Complexe olivaire supérieur VIII Lemniscus latéral Colliculus inférieur Corps géniculé médial Cortex temporal

86 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Certains aspects de la physiologie acoustique sont complexes Conclusion Amélioration par les connaissances les plus récentes Ce qui sera utilisé pour l’exploration de l’audition est les notions les mieux établies (dB, phones)

87 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique

88 Q.C.M. 1 Le seuil d’audibilité à 1000 Hz est : Pa W.cm 2 40 dB 5- 1 dB W.cm -2

89 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 1 Le seuil d’audibilité à 1000 Hz est : Pa W.cm W.cm dB 5- 1 dB

90 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 2 Unités utilisées en acoustique : 1 Le sone est une unité de tonie 2 Le phone est une unité de sonie 3 Le mel est une unité de sonie 4 Le décibel est une unité de sonie 5 1 phone équivaut à 1 dB SPL quelle que soit la fréquence

91 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 2 Unités utilisées en acoustique : 1 Le sone est une unité de tonie 2 Le phone est une unité de sonie 3 Le mel est une unité de sonie 4 Le décibel est une unité de sonie 5 1 phone équivaut à 1 dB SPL quelle que soit la fréquence

92 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 3 Plusieurs machines dont chacune développe une puissance de W W.cm -2 correspondant à un niveau sonore de 90 dB sont utilisées en même temps 1 1 machine de plus causera +1 dB 2 2 machines produiront 93 dB 3 2 machines produiront 100 dB 4 2 machines produiront 180 dB 5 10 machines produiront 100 dB

93 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 3 Plusieurs machines dont chacune développe une puissance de W W.cm -2 correspondant à un niveau sonore de 90 dB sont utilisées en même temps 1 1 machine de plus causera +1 dB 2 2 machines produiront 93 dB 3 2 machines produiront 100 dB 4 2 machines produiront 180 dB 5 10 machines produiront 100 dB

94 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 4 Sensations et caractéristiques physiques d’un son : 1 La sensation de hauteur n’est liée qu’à la fréquence 2 Le timbre est lié à l’amplitude des harmoniques 3 Le timbre est le plus souvent lié à la phase des harmoniques 4On localise certains sons grâce à la différence de phase des ondes perçues par les deux oreilles

95 CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Q.C.M. 4 Sensations et caractéristiques physiques d’un son : 1 La sensation de hauteur n’est liée qu’à la fréquence 2 Le timbre est lié à l’amplitude des harmoniques 3 Le timbre est le plus souvent lié à la phase des harmoniques 4On localise certains sons grâce à la différence de phase des ondes perçues par les deux oreilles


Télécharger ppt "CNEBMN – Séminaire de Biophysique du 7 novembre 2011 – Acoustique physiologique Acoustique physiologique : des sons aux percepts associés Séminaire de."

Présentations similaires


Annonces Google