La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EDUCATEUR MEDICO – SPORTIF UN METIER Nicolas TABARD Educateur Médico – Sportif (EMS) Réseau GENTIANE (Diabète en Franche – Comté)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EDUCATEUR MEDICO – SPORTIF UN METIER Nicolas TABARD Educateur Médico – Sportif (EMS) Réseau GENTIANE (Diabète en Franche – Comté)"— Transcription de la présentation:

1 EDUCATEUR MEDICO – SPORTIF UN METIER Nicolas TABARD Educateur Médico – Sportif (EMS) Réseau GENTIANE (Diabète en Franche – Comté)

2 ETAT DES LIEUX Avec les médicaments et la diététique, l’activité physique est un outil de traitement pour les patients de type 2 –  de l’insulino–résistance. – Contrôle du poids. –  des facteurs de risques cardio-vasculaires. Et aussi : Meilleure « forme » (souplesse, tonicité et endurance). Meilleure « forme » (souplesse, tonicité et endurance). Changement de la composition corporelle (  masse grasse,  masse maigre). Changement de la composition corporelle (  masse grasse,  masse maigre). Meilleur tonus psychique (  du stress, de l’anxiété, de la dépression). Meilleur tonus psychique (  du stress, de l’anxiété, de la dépression).

3 Une grande majorité de patients diabétiques de type 2 rencontrent des problèmes pour intensifier leur activité physique.  Obstacles somatiques : Problèmes cardiaques.Problèmes cardiaques. Problèmes articulaires.Problèmes articulaires. Complications liées au diabète.Complications liées au diabète. Surcharge pondérale…Surcharge pondérale…  Obstacles psychologiques :  Facteurs personnels : Habitudes de sédentarité.Habitudes de sédentarité. Mauvaise image de soi.Mauvaise image de soi. Vécu sportif inexistant ou très ancien.Vécu sportif inexistant ou très ancien.  Facteurs sociaux : Conception du sport plus comme un spectacle que comme une pratique.Conception du sport plus comme un spectacle que comme une pratique. Confusion entre « sport » et « activité physique ».Confusion entre « sport » et « activité physique ».

4  ON NE PRESCRIT PAS DE L’ ACTIVITE PHYSIQUE COMME ON PRESCRIT DES MEDICAMENTS.  LES CONSEILS DONNES AUX DIABETIQUES DE TYPE 2 SONT SOUVENT VOUES A L’ ECHEC. CONSTAT  L’ ADOPTION D’ UN MODE DE VIE PLUS ACTIF PREND DU TEMPS ET DEMANDE UNE MISE EN PLACE DE STRATEGIES EDUCATIVES.

5 NAISSANCE D’UNE PROFESSION Apparition des EMS en 1999  FONCTION D’UN EMS: Ils assurent la prise en charge éducative en activité physique, de patients atteints de maladies chroniques en groupe ou en individuel visant l’amélioration de leur état de santé et de leur qualité de vie.  LIEU DE PRATIQUE : Réseaux, Hôpitaux, centres de soins, autres structures éducatives….  STATUTS : CDI, « Emploi – Jeune », difficultés dans les hôpitaux pour correspondre à la grille établie (Educateur-Technicien-Spécialisé, Technicien Supérieur Hospitalier…)

6 FORMATION INITIALE FILIERES :  Universitaires  Métiers du sport FORMATIONS COMPLEMENTAIRES Formations à l’éducation thérapeutique. Exemples:  DELF (Diabète Education Langue Française), l’ IPCEM (Institut de Perfectionnement en Communication et d’Education Médicale). Mais aussi :  Par des stages à l’hôpital ou structure éducative (Réseaux, maisons du diabète…).  Par la littérature existante. Dans le but d’approfondir ses connaissances sur la maladie.

7 LES MISSIONS DE L’E.M.S. SENSIBILISER SUR LES BIENFAITS DE L’ ACTIVITE PHYSIQUE. ACCOMPAGNER ET ENCADRER DES SEANCES DE GROUPES D’ ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES. AIDER LES PATIENTS A S’ORIENTER VERS UNE CONSTRUCTION PERSONNELLE DE LEURS PROJETS D’ ACTIVITES. Son travail s’inscrit en collaboration avec une équipe soignante formée et pratiquant l’éducation thérapeutique.

8 Diagnostic éducatif OBJECTIF FIXE : Permettre aux patients d’effectuer une activité d’intensité modérée de façon répétée, au moins 150 minutes/semaine. Dans le cadre d’un Projet pédagogique POUR DES EFFETS ATTENDUS SUR DES HABITUDES DE VIE SUR LA SANTE Dans le cadre d’un Projet personnel lors de séances en groupe sensibilisation auprès des patients Accompagnement et encadrement de patients Orientation des patients vers une construction personnelle de leurs projets d’activités En individuel

9 SENSIBILISATION AUPRES DES PATIENTS : Sur les bienfaits de l’activité physique / diabète. Sur les précautions à prendre lors de la pratique (chaussage, hypoglycémie…) Sur les activités envisageables. Sur la durée, la fréquence et l’intensité des activités Mais aussi : Une séance pratique pour : Se procurer des sensations agréables. Trouver du plaisir. Modifier ses représentations de l’activité physique. Evaluer ses capacités.

10 ACCOMPAGNEMENT ET ENCADREMENT DE PATIENTS EN SEANCES D’ACTIVITES PHYSIQUES EN GROUPE.  Des séances collectives dans le cadre d’un projet pédagogique : En définissant : Nombre de patients : de 8 à 10 par groupes suivis. Nombre de séances : ≈ 80 Fréquence des séances : 1 à 2 fois /semaine Durée des séances : 2 H 00 Durée du suivi : 1 année reconductible  Organisation des activités physiques : Chaque séance est adaptée aux capacités de chacun.  Activités proposées (répondant aux besoins et aux attentes des patients). Gymnastique douce Marche Jeux collectifs Activités diverses  Suivi de la progression des patients : De leurs capacités Des modifications de leur comportement

11 ORIENTATION DES PATIENTS VERS UNE CONSTRUCTION PERSONNELLE DE LEURS PROJETS D’ ACTIVITES Des tables rondes ou des entretiens individuels : Evaluer l’activité physique de chacun au quotidien. Faire émerger les facteurs motivant ou limitant l’intensification de l’activité physique. Contractualiser un programme d’activités physiques (soignant/soigné). Evaluer les modifications progressives du comportement. Faciliter l’accès à des associations sportives. Faciliter l’accès à des associations de patients diabétiques

12 REGROUPEMENT D’E.M.S. : CREATION D’UNE ASSOCIATION: A.D.E.M.S. (Mars 2005) : Pour : La reconnaissance de notre profession. - élaboration d’un profil de poste L’harmonisation des pratiques et de la formation. - outils d’évaluation en commun. - échanges et réflexions sur l’évolution de nos pratiques. - création d’une formation diplômante spécifique à notre profession. Recenser et fédérer d’autres EMS.


Télécharger ppt "EDUCATEUR MEDICO – SPORTIF UN METIER Nicolas TABARD Educateur Médico – Sportif (EMS) Réseau GENTIANE (Diabète en Franche – Comté)"

Présentations similaires


Annonces Google