La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE Docteur A. LEJEUNE Médecin Neurologue Consultation Mémoire Saint Thomas Aix en Provence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE Docteur A. LEJEUNE Médecin Neurologue Consultation Mémoire Saint Thomas Aix en Provence."— Transcription de la présentation:

1 1 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE Docteur A. LEJEUNE Médecin Neurologue Consultation Mémoire Saint Thomas Aix en Provence

2 2 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE Comment fonctionne la mémoire « normale » ? Existe-t-il une mémoire « normale » ? Les distorsions signifient maladie

3 3 TOUT SOUVENIR EST UNE RECONSTRUCTION (DISTORSIONS) Les traces du passé Le sommeil et les rêves L’Identité du Soi Le contexte du présent (intérêts – émotions) → Conscient (récit) + Non conscient (implicite) + Inconscient (refoulement)

4 4 LES EFFETS D’AMORÇAGE Les connexions entre le présent et le passé La mémoire explicite (épisodique et sémantique) La mémoire implicite (empreintes et conditionnements) Les dysharmonies affectives (styles d’attachement)

5 5 LA MEMOIRE DE TRAVAIL (M. A COURT TERME) Le contrôleur attentionnel (administrateur central) La boucle phonologique Le calepin visuo-spatial → mémoire de la source (facteurs internes et facteurs externes)

6 6 LA MEMOIRE AUTOBIOGRAPHIQUE (M. A LONG TERME) Une mémoire explicite à long terme La mémoire épisodique (intime) La mémoire sémantique (connaissances) Le récit : état d’esprit + état d’attachement

7 7 TOUT SOUVENIR EST UNE RECONSTRUCTION La mémoire de la source Les premières empreintes de la vie (implicite) Le sommeil et le rêve Les anciens et les nouveaux souvenirs (explicite) Le contexte de rappel (implicite) → De nombreux écarts, à notre insu

8 8 LA MEMOIRE DE LA SOURCE Les capacités de la mémoire de travail Le contexte émotionnel et relationnel Les interactions et les attachements Les croyances et les préjugés partagés → « les épaves mnémoniques »

9 9 LES INCONGRUENCES NARRATIVES La vie passée : expériences intimes + savoirs + empreintes émotionnelles Etat d’esprit « préoccupé » Le psychothérapeute : celui qui écoute et celui qui observe

10 10 L’EXEMPLE DU SOUVENIR DE FAMILLE Les enfants d’une même famille racontent un souvenir d’enfance commun (le même évènement) Des récits tous différents Chacun a sa place dans la hiérarchie et dans l’histoire familiale Développement et interactions spécifiques

11 11 LE SYNDROME DES FAUX SOUVENIRS Donner du sens à l’histoire vécue et racontée Un mélange d’informations, d’images, d’objets suggérés ou imaginés Personnalité fragile et attachement insécure Années 90 : souvenirs d’abus sexuels suggérés (hypnose) = faux témoignages

12 12 LES CONFABULATIONS ET LES INTRUSIONS Des productions narratives incohérentes (KORSAKOFF) Des récupérations d’informations inadaptées au contexte (Alzheimer) → exemples

13 13 FAUSSES RECONNAISSANCES – HALLUCINATIONS - HALLUCINOSES Le « déjà vu » (P.A.) – la fausse familiarité Les confabulations recollectives Des erreurs perceptives avec croyances envahissantes Les altérations sensorielles → exemples

14 14 LE DENI ET L’ANOSOGNOSIE Une réalité vécue comme menaçante Persécutions, fabulation, détresse Le travail de deuil Le déni familial

15 15 LES CRYPTOMNESIES Le plagiat : les imitations inconscientes Le désir et la paternité de la réussite Une distorsion de mémoire particulièrement fréquente La rigueur scientifique

16 16 QUI EST LE VOYAGEUR SANS BAGAGE ? Une perte totale d’accès aux souvenirs autobiographiques (amnésie rétrograde pure) Le bon fonctionnement de la mémoire antérograde Le bon fonctionnement des savoirs faires procéduraux Un dysfonctionnement émotion + identité (imagerie cérébrale)

17 17 LA MEMOIRE TRAUMATIQUE ET LE SYNDROME POST-TRAUMATIQUE Une contusion cérébrale grave : désorganisation du temps Des troubles neuro-végétatifs avec réviviscence Une temporalité figée avec « épaves mnémoniques »

18 18 LES DISTORSIONS NE SIGNIFIENT PAS MALADIES DE LA MEMOIRE Chez l’enfant : l’amnésie infantile Chez l’adulte : l’identité et le psychothérapeute – le juge et les médias Chez la personne âgée : la mémoire de travail et le récit

19 19 QUE PEUT L’IMAGERIE CEREBRALE ? Montre les structures cérébrales (hippocampes - amygdales – régions fronto-temporales) Montre certaines images lésionnelles spécifiques Ne montre pas l’individu qui se souvient

20 20 LA MEMOIRE IMAGINANTE Une mémoire panoramique Une mémoire composée de distorsions L’utilisation des rêves, de l’imagination et de l’émotion au présent en résonance avec le passé La créativité scientifique relationnelle et artistique

21 21 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE BIBLIOGRAPHIE A.LEJEUNE et M. DELAGE : sous presse « Qu’est ce que la mémoire implicite ? » Solal – Deboeck B. CROISILE : « Tout sur la mémoire » O. Jacob F. EUSTACHE et B. DESGRANGES : « les chemins de la mémoire » Inserm H.Y. et M. TADIE : « le sens de la mémoire » Gallimard


Télécharger ppt "1 LES DISTORSIONS DE LA MEMOIRE Docteur A. LEJEUNE Médecin Neurologue Consultation Mémoire Saint Thomas Aix en Provence."

Présentations similaires


Annonces Google