La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFINITION:  Opacité ??  l’opacité désigne une image résultat de l'absence de passage de rayons X à travers un tissu ou un foyer pathologique qui est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFINITION:  Opacité ??  l’opacité désigne une image résultat de l'absence de passage de rayons X à travers un tissu ou un foyer pathologique qui est."— Transcription de la présentation:

1

2 DEFINITION:  Opacité ??

3  l’opacité désigne une image résultat de l'absence de passage de rayons X à travers un tissu ou un foyer pathologique qui est habituellement transparent, comme le poumon entre autres!

4  Opacité pulmonaire?

5  Processus développé dans le parenchyme pulmonaire (médiastin, plèvre et paroi thoracique exclus)

6 Circonstances de découverte  ● Soit examen radiologique systématique.  ● Soit lors du bilan d’une affection extra- pulmonaire.  ● Soit sur point d’appel clinique : toux, douleur, hémoptysies, signes généraux

7 Données radiologiques ● Radiographie pulmonaire de face et profil. ● Scanner thoracique +++ avec injection de produit de contraste iodé et coupes fines sur l’opacité avec mesure de densité.

8 Précise les caractéristiques de l’opacité :  – nombre : unique ou multiple ;  – localisation : base ou sommets, périphérique ou centrale ;  – forme et taille ;  – confluentes ou non.  – systématisée ou non, rétractile ou non.  – angle de raccordement aigu avec la paroi thoracique ou avec le médiastin  – contenu : homogène ou hétérogène * bronchogramme aréique * calcifications, niveau hydro aréique, excavation  – limites floues ou nettes  – contours : * réguliers (bénin dans 80 % des cas) * irréguliers (malin dans 80 % des cas)

9 NOMBRE uniquemultiples

10 CONTOURS réguliersIrréguliers, spiculés.

11 SYSTEMATISATION Non systématiséesystématisée

12 SIEGE 1/3 supérieur1/3 moyen

13 SIEGE 1/3 inférieurprofil

14 PLAGE homogènehétérogène

15 CONFLUENCE confluentesNon confluentes

16 ANGLE DE RACCORDEMENT AIGU ( parenchymateuse) Ouvert ( non parenchymateuse)

17 association à d’autres anomalies ++ :  ■ adénopathies,  ■ épanchement pleural,  ■ atélectasie,  ■ lyse osseuse,

18 Étude de radiographies antérieures éventuelles +++ ATTENTION +++  Estime le temps de doublement.  Précise l’évolutivité de l’anomalie.

19 DIFFERENTS TYPES D’OPACITES PULMONAIRES Après cette analyse des différents signes sémiologiques radiologiques on ressort 3 types d’opacités pulmonaires ou syndromes. - opacité ronde unique ou multiples. - le syndrome de comblement alvéolaire. - le syndrome interstitiel.

20 Diagnostic différentiel Opacités extra parenchymateuses :  épanchement pleural scissural ;  opacité pariétale (mamelon, exostose ; valeur de la radiographie de profil)  opacité médiastinale  hernie diaphragmatique. ● Le diagnostic est redressé par le TDM thoracique.

21 LES OPACITES RONDES  une Opacité radiologique ronde, de diamètre supérieur à un centimètre (macro nodule), bien limitée sur les trois quarts au moins de sa circonférence. Elle peut être unique ou multiples.  Dont le chef de fil est le kyste hydatique.  On trouve aussi l’abcès non excavé et le tuberculome  Les tumeurs bronchiques malignes ou bénignes

22 Kyste hydatique  Opacité ronde  Limite nette  Homogène  Parfois hétérogène par la présence de calcifications.  Peut être rompu donnant une image mixte ( syndrome cavitaire, nénuphar +++ )

23 KYSTE HYDATIQUE téléthoraxTDM thoracique

24 KYSTE HYDATIQUE CALCIFIE faceprofil

25 TUMEURS BRONCHIQUES critères radiologiques :  * diamètre de la tumeur : 80 % de tumeurs bénignes si < 2 cm,  * contours irréguliers ; 50 à 90 % malins,  * contours réguliers ; 20 % malins,  * calcification rare ; 20 % de tumeurs malignes,  * évolutivité radiologique sur deux ans (en cas de clichés antérieurs)

26 TM MALIGNES Aspect en pattes de crabeAvec lyse osseuse

27 TM MALIGNES Gros hile tumoral ( TLT*)TDM THORACIQUE

28 TUBERCULOME TLT* de faceTDM thoracique

29 ABCES PULMONAIRE NON ROMPU

30 SYNDROME DE COMBLEMENT AVEOLAIRE  Remplacement de l’air alvéolaire par un produit pathologique de densité plus élevée ( liquide, tissu anormal )  à contours flous sauf au niveau des scissures: arrêt net  -confluentes +++.  Systématisé ou non  la présence d’un bronchogramme ou d’un alvéologramme aérique  D’évolution rapide

31 ETIOLOGIE DU SYNDROME DE COMBLEMENT AVEOLAIRE  Pneumopathies tuberculeuse ou non  PFLA  Cancer bronchiolo- alvéolaire  OAP  Infarctus pulmonaire

32 SYND DE COMBL ALVEOL (pneumonie)

33 PFLA ( pneumonie franche lobaire aigue ) - Opacité systématisée Siège le plus souvent au niveau du lobe moyen - D’apparition aigue - Triangulaire à base périphérique - Hétérogène par la présence d’un bronchogramme aérique - Non rétractile. +++

34 PFLA TLT* de faceSchéma poumon de profil

35 PFLA Pte scissure

36

37 Ici on a une opacité étendue en projecNon du champ pulmonaire gauche, et on remarque bien une clarté anormale à ce niveau là donc cela se passe en retrait du coeur (postérieure donc) et donc dans le lobe inférieur gauche.

38 SYNDROME INTERSTITIEL  C’est la conséquence d’une infiltration du compartiment interstitiel du tissu pulmonaire  Opacités nettes, non confluentes +++.  Plusieurs aspect : - micronodules, macronodules - réticulations courtes ou longues -aspect en rayon de miel - aspect en verre dépoli - flou des parois bronchiques

39 SYND INTERSTITIEL( ETIOLOGIES )  Fibrose pulmonaire  Hémodynamique (HTAP et état pré-OAP)  Milliaire radiologique ( tuberculeuse ou carcinomateuse)  Métastases pulmonaires  Maladies de système

40 METASTASES PULMONAIRES ASPECT EN LACHER DE BALLONS

41 MILLIAIRE RADILOGIQUE micronodules, diffus aux 2 champs pulmonaire, non confluents

42 SYNDROME INTRSTITIEL LIGNES B DE KERLEY AUX BASES THORACIQUES

43

44  Ce patient présente un OAP.  Les lignes de Kerley A sont les flèches. Elles correspondent à la dilatation de lymphatiques.  Les lignes de Kerley B sont les têtes de flèches blanches. Elles correspondent à la distension des septum inter-lobulaires.  Les lignes de Kerley C sont les têtes de flèches noires. Ceux sont des Kerley B de Face.

45

46 FORME PARTICULIERE: L’ATELECTASIE - Appelé syndrome parenchymateux rétractile - Par affaissement du parenchyme pulmonaire sur lui-même, Par obstruction d’une bronche ou par compression extrinsèque - Opacité de siège variable - Systématisée - homogène ou hétérogène - Rétractile +++ attire les structures voisines NB/ si localisation apicale faire le diagnostic différentiel avec le cancer bronchique des sommets

47 ATELECTASIE

48

49  image tout à fait caractéristique d'une atélectasie du lobe supérieur droit. (constatez la déviation de trachée vers la droite)  La limite inférieure de cette atélectasie correspond en fait à la petite scissure, déviée vers le haut, qui prend un alignement oblique au-lieu d'être horizontale  Une atélectasie correspond au collapsus du parenchyme distal secondaire à l'obstruction d'une bronche proximale.

50 CONCLUSION Les opacités pulmonaires sont d’aspects radiologiques variables et d’étiologie multiples, d’où l’importance d’une analyse minutieuse des différents aspects sémiologiques radiologiques, et d’une confrontation aux différentes données clinique, biologique et anamnestique.


Télécharger ppt "DEFINITION:  Opacité ??  l’opacité désigne une image résultat de l'absence de passage de rayons X à travers un tissu ou un foyer pathologique qui est."

Présentations similaires


Annonces Google