La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le nouveau programme de sciences humaines a-t-il permis de développer une culture Tic ? Claire Denis Jocelyne Lacasse Atelier 214.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le nouveau programme de sciences humaines a-t-il permis de développer une culture Tic ? Claire Denis Jocelyne Lacasse Atelier 214."— Transcription de la présentation:

1 Le nouveau programme de sciences humaines a-t-il permis de développer une culture Tic ? Claire Denis Jocelyne Lacasse Atelier 214

2 Plan de la présentation Tentative de typologie La culture TIC de nos étudiants Les applications et utilisations connues Facteurs favorables à l’intégration Facteurs freinant l’intégration Profil de sortie TIC Ce qu’il y a d’acquis Questions et discussion

3 Des enseignantEs qui bougent à vitesse variable Il y a les compu- maniaques, à l’affût de tout, branchés à leur domicile et au Collège et intégrant les TIC de diverses façons mais sans nécessairement se préoccuper de semer la bonne nouvelle ou de créer des modèles…

4 Des enseignantEs qui bougent à vitesse variable Il y a ceux qui intègrent les TIC quand il le faut et sans plus et qui attendent que d’autres se lancent avant eux pour changer la culture dans le programme

5 Des enseignantEs qui bougent à vitesse variable Il y a les « gestionnaires pédagogiques TIC » : gestion des notes, préparation de plan de cours, production de matériel de base( notes sur traitement de texte, exercices ), préparation d’examens…

6 Des enseignantEs qui bougent à vitesse variable Il y a les résistantEs, les « ça ne fonctionnera pas » et les livresques à tout prix : –Moi, l’approche socio- constructiviste, je n’y crois pas –Ce sera comme pour l’audiovisuel… –Rien ne vaut une bonne explication en face à face… –Ça gruge trop de temps et ça ne fonctionne jamais

7 La culture TIC des étudiantEs d’aujourd’hui En développement constant et pour certainEs en ébullition Internet, le clavardage et les jeux constituent leur univers quotidien. Ils sont un peu comme Obélix, ils sont tombés dans la potion… Bombardés d’informations, il faut les outiller. Être au centre du processus d’apprentissage leur convient tout à fait.

8 Recension des applications et utilisations connues Activités de production et de gestion –Se font hors classe mais pour outiller dans la classe –Composantes Recherche documentaire WEB Production de matériel didactique ( enseignantEs ) et de travaux, exercices ( étudiantEs ) Communication avec des collègues (échanges ? ) Gestion des présences, des notes, des évaluations

9 Recension des applications et utilisations connues Activités de diffusion multimédias –Se font hors classe et en classe En classe : présentations multimédias, utilisation de son site WEB ou d’autres sites pertinents, simulations, démonstrations, consignes Hors classe : –Diffusion de matériel pédagogique via un intranet, un site WEB ou une plate-forme –Diffusion de consignes liées aux cours ou aux travaux à faire

10 Recension des applications et utilisations connues Activités d’apprentissage interactif –Communication virtuelle Prof/étudiantE Entre les pairs –Collecte et analyse de l’information –Résolution de problèmes ( simulations, expérience contrôlée par l’ordinateur ) –En classe, on présente et balise l’activité et hors classe, l’activité se concrétise

11 Facteurs favorables à l’intégration des TIC L’ouverture des étudiantEs et leur niveau de connaissances La plus grande disponibilité des outils ( équipements et logiciels ) Des outils de plus en plus transparents à l’usager L’atteinte d’un seuil critique d’utilisation créant des attentes L’abondance de l’information et la nécessité de la traiter Valorisation explicite dans le programme

12 Facteurs inhibiteurs ou de résistance Accessibilité à l’équipement limitée et fiabilité parfois insatisfaisante; Soutiens pédagogique et technique insuffisants; Rapide obsolescence du matériel pédagogique TIC; Investissement considérable en temps nécessaire; Abondance de l’information : comment départager la bonne de la mauvaise ? Modification de la relation pédagogique et déplacement de la responsabilité face à l’apprentissage : deux sources d’inconfort…

13 Peut-on penser à un profil de sortie pour l’étudiantE de sciences humaines ? Il semble que oui… Axé sur les activités les plus courantes pour appréhender la réalité en sciences humaines –La cueillette, le traitement et l’analyse de l’information Permettant de déboucher sur une intégration plus globale des TIC par le biais d’une approche de résolution de problèmes

14 De quoi disposons-nous minimalement du point de vue de l’étudiantE ? Accès à Internet, aux divers moteurs de recherche et aux diverses sources statistiques Accès à un intranet ou à une plate-forme dans bon nombre de collèges Connaissances de base de la suite Office Une adresse de courriel permettant d’avoir recours au courrier électronique pour obtenir de la rétroaction Un compte étudiant en entrant au Collège Son alphabétisation informatique relativement solide

15 De quoi disposons-nous du côté des enseignantEs ? Accès à un intranet ( Scriptor ) ou à une plate-forme ( Web-city ) pour y déposer du matériel ou y élaborer un cours en tout ou en partie Des outils pédagogiques que nous élaborons: –notes de cours, exercices, évaluations formatives et sommatives –présentations multimédias, –page Web, –création de schémas de concepts à partir d’idéateurs –scénarios pédagogiques –annuaires de sites pertinents D’autres outils offerts : cd-rom, logiciels éducatifs, banques de données, cartes, sites Web, vidéos numériques…

16 Rétroaction via courrier électronique Remise d’exercices et de travaux par la même voie Utilisation de forums encadrés intégrés à des scénarios pédagogiques Création de communautés d’apprentissage De quoi disposons-nous du côté des enseignantEs ?

17 En cette période de renouveau Quelle forme de culture TIC voulons- nous privilégier pour le programme de sciences humaines ? Quelles conditions faut-il réunir pour assurer une intégration harmonieuse des TIC dans la formation en sciences humaines ?

18 Des infos avant la discussion… Information à traiter en quantité et en qualité : ndex.html ndex.html Maîtrise nécessaire de la navigation Internet ion/intro_carte.html ion/intro_carte.html

19 Place à la discussion… Et aux pistes de développement

20 Voici en un bref résumé des propos des participantEs à l’atelier Un des principaux facteurs inhibiteurs est la faiblesse du soutien pédagogique. Quand on ne répond pas à un besoin en investissant côté ressources pédagogiques, il est facile de se décourager. Pour plusieurs, la somme de travail exigé pour créer du matériel ou des scénarios est trop grande. Il y a aussi une résistance affective de la part des enseignantEs. Ces derniers n’intègrent pas les TIC, résistent et trouvent des raisons pour éviter ou remettre à plus tard l’utilisation des TIC.

21 Voici en un bref résumé des propos des participantEs à l’atelier Des initiatives locales peuvent donner une impulsion et dynamiser le milieu Au collège Bois de Boulogne, on a réussi à impliquer sept disciplines de sciences humaines dans un cours projet intégrant les TIC autour de la thématique de l’eau. Le coquille du DECVIR sera utilisée. Des dégrèvements peuvent aussi aider et encourager l’élaboration de matériel.

22 Les directions de collèges doivent appuyer de façon claire les projets. Certains collèges fournissent des portables mais cela ne suffit pas. Quand les outils sont là toutefois, les enseignantEs intègrent les TIC. Il faut créer des conditions favorisant le changement. Voici en un bref résumé des propos des participantEs à l’atelier

23 Des projets TIC peuvent contribuer à créer des conditions favorables aux changements en permettant aux enseignantEs d’échanger, de s’entraider. Il ne suffit pas de donner accès à la technologie, il faut que par l’entraide, on favorise l’intégration des TICS Plusieurs enseignantEs ont de la difficulté à intégrer intégralement des produits finis. La «granularisation» va permettre des adaptations du contenu et l’utilisation de segments qui conviennent mieux… Il y a aussi ceux qui voudraient du tout fait, du clé en mains avant d’utiliser les TIC mais s’ils résistent, ils vont demeurer de toute façon réticents.

24 Voici en un bref résumé des propos des participantEs à l’atelier La volonté d’intégration doit être là ; il faut donc que des départements ou des comités de programme adhèrent comme valeur programme à la nécessité d’«exploiter les TIC pour réaliser les apprentissages et travaux en sciences humaines» 1 comme le définit le projet de profil de sortie au regard de l’intégration des TIC 1. Document de travail, Comité sur le profil de l’élève, 22 mai 2003


Télécharger ppt "Le nouveau programme de sciences humaines a-t-il permis de développer une culture Tic ? Claire Denis Jocelyne Lacasse Atelier 214."

Présentations similaires


Annonces Google