La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Petites Aides techniques TDA/H (ref: Francine Lussier « 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention » édition Tom Pousse 2011)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Petites Aides techniques TDA/H (ref: Francine Lussier « 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention » édition Tom Pousse 2011)"— Transcription de la présentation:

1 Petites Aides techniques TDA/H (ref: Francine Lussier « 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention » édition Tom Pousse 2011)

2 Trouble des fonction exécutives  L'atteinte (immaturité) neurologique touche les fonctions dites d'autorégulation (fonctions exécutives) qui permettent :  la planification  l'organisation  l'utilisation de stratégies pour maintenir un objectif: achever un travail, mener une tache à terme  la vérification de ces stratégies: réfléchir à ce qui a été fait, et comment; d'où difficulté d'autocorrection  la flexibilité cognitive pour s'ajuster aux imprévus: moment de transition ou déplacements agités  la mémoire de travail  Difficultés venant du syndrome plus que de la personnalité, ou de l'éducation de l'enfant.  Rythme plus ment, dont les interventions demandent plus de démonstrations pour parvenir au même rendement que d'autres élèves. LA PATIENCE EST DE MISE.

3 Relation aux parents L'enseignant est souvent le mieux placé pour repérer les problèmes: pourquoi? - Des exigences particulières auxquelles ne peut répondre l'élève cf ci- dessus le contexte familial est rassurant, habituel pour les enfants ayant des troubles anxieux, à l'école absence de rassurance. Les parents peuvent ne pas percevoir le décalage avec la demande de l'école. Les parents sont une aide pour nous aider à regarder l'enfant autrement que comme sujet problématique. N'oublions pas que l'école est un contexte de vie très particulier Pour aider l'élève, faire un bilan de ses difficultés il faut connaître aussi ses points forts, grâce à la connaissance des parents, en dehors de ce contexte scolaire. Les parents nous aide à comprendre qui est cet enfant en dehors du cadre scolaire. Utiliser ses intérêt pour mener la pédagogie de classe, pour faciliter son investissement et donc sa valorisation auprès des autres élèves

4 AMENAGER LA CLASSE POUR DIMINUER LES SOURCES DE DISTRACTION Difficulté à maintenir son attention donc réfléchir à la place qu'occupe l'élève: - loin des fenêtres et des portes, - loin d’autres élèves perturbateurs, plutôt près d’élèves attentifs. - Près de l'endroit où l'enseignant se tient le plus pour faire classe. - Éviter trop de STIMULATION visuelle. Ne donner qu'un document à la fois - Vérifier que sa table ne soit pas surchargée au moment du déroulement du cours, et vérifier le rangement car cet élève a de gros souci d'organisation. (peut recevoir l'aide d'un camarade) - Surveillance des sacs et casier au quotidien. - Demander aux parents que tout le matériel soit étiqueté, chaque crayon.

5 POUR MIEUX GERER LES COMPORTEMENTS: UTILISER LA FEUILLE DE ROUTE - Utiliser une approche positive, l'intervention coercitive entraine des blocages, des frustrations et incompréhension. L'inacceptation, le désaccord peut être exprimé verbalement mais sans colère qui est vécu par ce type d'enfant comme une agression, ou un abandon qui pousse à la défensive. Cet enfant n'a pas de philtre (immaturité affective) - la feuille de route est un inventaire des points forts, et des points à éviter. Cibler un point à travailler : avec l'élève « combien de fois as-tu éviter de parler sans avoir la parole? » défi possible « prouver à mon professeur, à mes parents, aux autres enfants de la classe » cela dépend comment et avec qui les problèmes de l'élève ont été abordés. Ce travail en solitaire peut être accompagné par un élève aidant (en commun accord pour qu'il n'y ai pas d'ascendance ou de sentiment d'infériorité).

6 De même que la sanction est néfaste, la récompense matérielle peut être malsaine (la récompense n'est pas la carotte de l'âne), elle détériore la notion de responsabilisation et d'apprentissage vers l'autonomie. La récompense peut être un passe -droit ou un privilège ex: aider le maître à faire quelque chose, être responsable du ballon de la classe...) La récompense permet de restaurer une relation affective entre les personnes, correspondant au cadre de l'école. Connaître les centres d'intérêt de cet élève permet d'alimenter le bagage de récompense et de privilège. On ne discute pas l'handicap d'un enfant sourd ou d'un enfant handicapé moteur L'enfant n'a pas la même vision que nous, il ne cerne pas l'impact de ses comportements (handicap). La réprimande sans prendre le temps d'une explication est inutile, et néfaste pour les deux parties: s'asseoir, trouver une explication ou pas, mais chercher ensemble le moyen d'éviter qu'une situation perturbante se reproduise. Cet élève a besoin d'un répertoire de gestes adéquates selon les diverses situations revues avec l'adulte, répertoire qui ne passe que par le temps qu'on lui donne. Récompense – sanction : non réparation: oui, donc à traiter au cas par cas (ce n'est pas une histoire de ceinture ou de point)

7 MIEUX CONNAÎTRE LES CAPACITES ET LIMITES DE L'ELEVE Des grilles d'observation peuvent permettre un regard le plus objectif possible, car chaque enseignant tolère, patiente, est sensible à différent point selon sa personnalité, sa propre éducation. La grille n'est pas là pour lister toutes les difficultés, mais plutot pour repérer la périodicité des comportements déviants, et permet de voir les points prioritaires même observation sur les apprentissages (bonne mémoire, type d'écriture, vitesse d'écriture, suit-il le cours d'une conversation, suit-il quand l'adulte parle au tableau, attention différente en groupe et seul, a-t-il des camarades, lesquels etc....

8 ENCOURAGER SOUVENT SON ELEVE Subissant souvent les critiques, cet élève a besoin d'encouragement, qui peuvent sembler anodin à l'adulte et pourtant le fait d'encourager c'est montrer notre présence d'adulte. Le cadre n'est pas forcément posé par l'autorité mais par la présence qui rassure « elle ne me loupera pas, mais elle ne me lâchera pas si j'ai besoin d'aide », c'est sous cette condition que l'autorité est acceptée; sinon « tout adulte est un sujet dangereux, malveillant, qui me met en situation d'échec. » Encouragement anodin: il a l'habitude de prendre la parole, on le félicitera à chaque fois qu'il a levé la main (contribue à renforcer la consigne)

9 COMMENT GERER SA CLASSE QUAND ON A UN ELEVE IMPULSIF, HYPERACTIF? Importance du mois de septembre où l'on va établir une stratégie de gestion de la classe pour prévenir au mieux les difficultés de ce type d'élève (déjà ciblé par les collègues précédents). Sans cela les habitudes, et les moyens de défense de l'élève seront déployés avant même que l'adulte s'aperçoive du malaise grandissant de l'élève; et la crise, l'explosion de comportements déviants sont incompris de tous. : Mener un réel travail sur les règles et les attitudes attendues de la part de tout élève (droits et devoirs); le nombre de règle doit être toutefois limitées, ou en sélectionner quelques unes prioritaires.

10 Expliquer que les conséquences du non respect des règles risquent d'être différentes selon les capacités de chaque élève, nous n'avons pas les mêmes capacités, tout le monde ne travaille pas au même rythme. Respecter le règlement de l'école relève de l'apprentissage, et n'est pas acquis par tous les élèves de la même manière REF: SOCLE COMMUN : palier 6:les compétences sociales et civiques: connaissances: « connaître les règles de la vie collective et comprendre que toute organisation humaine se fonde sur des codes de conduite et des usages dont le respect s'impose savoir ce qui est interdit et permis » (institué dans le règlement de l'établissement scolaire adapté au public et au contexte de l'école) capacités: « respecter les règles,notamment le règlement intérieur de l'établissement évaluer les conséquences de ses actes: savoir reconnaître et nommer ses émotions, ses impressions, pouvoir s'affirmer de manière constructive »

11 Mettre en place un rituel stable pour l'entrée et la sortie des élèves; et pour leurs déplacements, car c'est durant ce genre de moment de transition, moment insécurisant pour ce type d'élève (toute adaptation à une nouvelle situation même connue est anxiogène) que les provocations et la violence exprime l'angoisse. Favoriser un climat calme et silencieux: cela veut dire prendre le temps d'y être vigilant et prendre le temps de le mettre en place avec les élèves. C'est durant l'avancée dans une séquence sans souci du climat de classe que le refus de l'élève peut éclater.

12 UNE PEDAGOGIE FAVORISANT L'ATTENTION les troubles de l'attention ne permettent pas à votre élève de se concentrer même le temps du passage d'une consigne; il entend la début, pas la fin! Il s'agit de toujours vérifier avec lui ce qu'il a compris. Possibilité de passer la consigne avec un support visuel, ou rappel à l'ordre régulier (petits messages non verbaux préférables pour ne pas focaliser, et que la situation ne soit pas humiliante)

13 L'impossibilité d'effort soutenu entraine découragement: diminuer discrètement le nombre d'exercice, la quantité d'écrits morceler le travail en plusieurs étapes, pour que la motivation soit préservée. Difficulté d'organisation: faire appel à un camarade pour certaines tâches trop longues (découpage, collage); élève scripteur qui pourra écrire les devoirs si problème de rythme/ Préparer son cartable pour ne rien oublier. (prêt de livres support en double aux parents) les devoirs: fixer une durée pour les devoirs avec les parents (non pas une quantité) et féliciter pour ce qui a été fourni. Lancer des défis avec l 'élève pour ajouter en quantité. Lors des contrôles ne supporte pas qu'un élève ait fini avant lui, donc bâcle son travail: diviser le contrôle en deux parties/ dire que tel ou tel exercice est plus important que ceux qui vont suivre


Télécharger ppt "Petites Aides techniques TDA/H (ref: Francine Lussier « 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention » édition Tom Pousse 2011)"

Présentations similaires


Annonces Google