La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEPISTAGE DES CANCERS ppP. Cellule normale Cellule normale Cellule transformée Cellule transformée État précancéreux État précancéreux Cancer asymptomatique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEPISTAGE DES CANCERS ppP. Cellule normale Cellule normale Cellule transformée Cellule transformée État précancéreux État précancéreux Cancer asymptomatique."— Transcription de la présentation:

1 DEPISTAGE DES CANCERS ppP

2 Cellule normale Cellule normale Cellule transformée Cellule transformée État précancéreux État précancéreux Cancer asymptomatique Cancer asymptomatique Cancer symptomatique Cancer symptomatique Facteurs de risques PREVENTION PRIMAIRE ET PREVENTION SECONDAIRE PREVENTION PRIMAIRE PREVENTION PRIMAIRE DEPISTAGE PREVENTION SECONDAIRE DEPISTAGE PREVENTION SECONDAIRE

3 plus efficace (diminution de la mortalité par cancer) Le dépistage de tous les cancers est illusoire et coûteux traitement sera soit : moins lourd ou moins mutilant moins coûteux POURQUOI DEPISTER ?

4 Les principes de base de l’OMS pour le dépistage 1 1 Problème majeur de Santé Publique

5 Taux d ’incidence pour femmes des 10 cancers les plus fréquents de la femme Source : Registre des cancers du sud tunisien SEIN 28 2.COLON 5 3.OVAIRE 3,1 4.CORPS UTERIN 2,4 5.RECTUM 3,4 6.LEUCEMIES 4,1 7.LYMPHOMES 4 8.VESSIE 2,1 9.VOIES BILIAIRES 2 10.COL UTERIN 2

6 Taux d ’incidence pour hommes des cancers les plus fréquents:

7 Les principes de base de l’OMS pour le dépistage 2 Connaissance de l ’histoire naturelle 3 Maladie décelable durant une phase de latence

8 Temps de développement de la tumeur Taille Non détectable Détectable à la mammographie Palpable 3 mm 1 cm Dépistage 6 ans 10 ans

9 Les principes de base de l’OMS pour le dépistage 4 Disponibilité de moyens appropriés de diagnostic et de traitement 5 Existence d’un traitement d’efficacité démontrée pour les sujets dépistés

10 INOFFENSIF ET ACCEPTE PAR LA POPULATION REPETITIF ET SIMPLE Le test de dépistage doit obéir à des règles absolues PEU COUTEUX RENDEMENT SATISFAISANT Les principes de base de l’OMS pour le dépistage

11 BONNE SENSIBILITÉ : doit comporter peu de faux négatifs BONNE SENSIBILITÉ : doit comporter peu de faux négatifs BONNE SPECIFICITE doit comporter peu de faux positifs BONNE SPECIFICITE doit comporter peu de faux positifs Les tests de dépistage doivent obéir à des règles absolues Les principes de base de l’OMS pour le dépistage

12 LE CANCER DU SEIN Dépistage organisé

13 Essai pilote de dépistage de masse  Population cible : Femmes de plus de 45 ans, femmes Femmes indemnes de toute pathologie mammaire Couverture de 62% mammographies/ 3ans Sfax ville, sud, ouest Sakiet Ezzit Sakiet Eddaer Association DAR ELAMAL de lutte contre le cancer: essai pilote de dépistage par mammographie :

14 LE TEST DE DEPISTAGE Mammographie : - incidence oblique - incidence de face Technicienne en radiologie recrutée à plein temps Lecture en double aveugle par deux radiologues conventionnés En cas de divergence : 3ème lecture

15 Lecture en dépistage CLASSIFICATION BIRADS DE L’ACR ⃞ ACR 0 :classification « d’attente » ⃞ ACR 1:mammographie normale ⃞ ACR 2: anomalies bénignes ⃞ ACR 3: anomalies probablement bénignes, risque de malignité<5% ⃞ ACR 4: anomalie suspecte, risque de malignité: 5 à 70% ⃞ ACR 5: anomalie évocatrice de cancer, risque de malignité > 70%

16 ACR ACR1-2ACR1-2 NOUVEAUDEPISTAGE DANS 2 ANS NOUVEAUDEPISTAGE échographie+/-Mammographieéchographie+/-Mammographie ACR4 ACR5 ACR4 ACR5 Comité prise En charge Comité prise En charge Contrôle à 6 mois... ACR 3 Test discordant Comité de lecture Comité de lecture NOUVEAU DEPISTAGE A 1 AN ATCDS F

17 Exemple Très petite opacité nodulaire Microcalcifications ACR 4 Très petite opacité nodulaire Microcalcifications ACR 4 Diagnostic: Carcinome in situ de type comédocarcinome Diagnostic: Carcinome in situ de type comédocarcinome

18 RESULTATS DE L’EXPERIENCE DE 5 ANS RESULTATS DE L’EXPERIENCE DE 5 ANS : février 2004/ juin 2009 : mammographies : février 2004/ juin 2009 : mammographies retenues positives après 3 lectures 1327 mammographies retenues positives après 3 lectures 175 repérages mammographiques ont été indiqués 175 repérages mammographiques ont été indiqués 164 histologies: -48 carcinomes invasifs: 28N- 164 histologies: -48 carcinomes invasifs: 28N- -8 carcinomes in situ -8 carcinomes in situ 2 ca 2 cancers d’intervalle 3 cancers lors du 2 ème tour 3 cancers lors du 2 ème tour

19 Dépistage du Cancer du Sein Dar Elamal Campagne française de dépistage : Taux de participation Période –2009 (30/06) Taux de participation 9.2%16%24.9% Taux de participation : 16.3%

20 Indicateurs de qualité et d ’efficacité (5335mammo:4ans) Comparaison avec les normes européennes Dar Elamal Réf ● Taux de participation 15.24% (  70%) ● Taux de positifs 11,2 % ( < 7 % ) ● Taux de biopsies 1,6 % ( < 1,5 % ) ● Taux de CIS 15% (  15 % ) ● Taux de cancers 3,93‰ (  3 à 5 ‰) ● Taux de cancers invasifs<1cm 27.7% (  25%) ● Taux de cancers N+ 27.7% ( <30%) ● V P P Biopsie 23.5% (  50 % ~ 75 % )

21 عدد النساء اللاتي قمن بفحص الماموغرافي أسبوعيا Spots radio Sfax JamilaAmelRotary

22

23 Choix porté sur l’examen clinique et non sur la mammographie (réservée pour le suivi des femmes à haut risque) Population cible: femmes âgées 30 à 69 ans Plan cancer TUNISIE Détection précoce du cancer du sein

24 Dans quelle situation diagnostique sommes nous? Mammographie +++ Examen clinique +++ Tunisie

25 Plan cancer TUNISIE Détection précoce du cancer du sein principales mesures pour Renforcer la formation du personnel de premi è re ligne (m é decins et sages femmes) : Renforcer les actions de sensibilisation (m é dias, activit é s d ’é ducation de proximit é ) : Assurance qualit é : supervision et é valuation

26 RECOMMANDATIONS DE LA SOCIETE AMERICAINE DE CANCER POPULATIONTEST DE DEPISTAGERYTHME Femmes âgées de plus de 20 ans AutopalpationA partir de 20 ans Examen cliniqueTous les 3ans entre 30 – 39 ans. Annuel à partir de 40 ans. mammographieAnnuelle à partir de 40 ans. Recommandations : femmes de moyen –risque de cancer du sein:

27 Recommandations : femmes de haut risque de cancer du sein : POPULATIONDEPISTAGE Mutation connu BRCA1 ou 2 et apparentées au premier degré. Radiothérapie thoracique au jeune âge ( ans) pour maladie de hodgkin. Syndromes de li et fraumeni ou Syndromes de cowden et apparentées au premier degré. A partir de 30 ans : mammographie + IRM mammaire annuelle.

28 Dépistage organisé du cancer colorectal

29 Taux d ’incidence pour femmes ou hommes des cancers les plus fréquents Source : Registre des cancers du sud tunisien SEIN 28 2.COLO-RECTAL 8,4 3.LYMPHOME + LEUCEMIE 8,1 4.OVAIRE 3,1 1.POUMON 20,7 2.VESSIE 15,6 3.LYMPHOME + LEUCEMIE 13,1 4.COLO-RECTAL 10 FemmesHommes

30 Groupe à risque moyen: ans : asymptomatique, sans ATCD familiaux, ni personnels stratégie en deux temps: 1.Recherche de sang occulte dans les selles : Test Hemoccult : 3 selles consécutives 1x / 2 ans (sensibilité: 50-60%,spécificité:98%) 2. Si positive: coloscopie totale Sensibilité > 90% :cancers et polypes avancés

31 1000 personnes dépistées 20 tests positifsColoscopie2 cancers (10%)traitement 6 adénomes (30%) traitement 12 cas : rien (60%) Test à renouveler 5 ans + tard 980 tests négatifs Test à renouveler 2 ans + tard Efficacité du dépistage du cancer colorectal par hemoccult : Diminution de la mortalité par CCR de 15 à 33 %

32 Dépistage des sujets à haut risque de cancer colorectal ATCD personnels de polype > 1 cm ou villeux colonoscopie / 5 ans un parent de premier degré atteint de cancer colo rectal âge <60 ans ou deux parents quelque soit leur âge colonoscopie / 5ans dés 50 ans ou 5 ans avant l’âge au diagnostic chez le sujet index Sujets atteints d’une maladie colo rectale inflammatoire Après 10 ans d’évolution : colonoscopie/ ans Polypose adénomateuse familiale Coloscopie à partir de la puberté : polypose>coloprotectomie Cancers dans le cadre d’un HNPCC Colonoscopie / 2 ans dès l’âge de ou 5 ans avant l’âge du diagnostic le +précoce

33 Le cancer du col de l’utérus

34 Plan cancer TUNISIE Plan cancer TUNISIE Dépistage du cancer du col utérin Frottis tous les 5 ans chez les femmes entre 35 et 59 ans permettrait de réduire l ’ incidence du cancer du col ut é rin de 84% Besoin de recrutement de 45 cytomorphologistes pour atteindre un taux de couverture de 70% au cours des 5 prochaines années Renforcer les actions de sensibilisation (m é dias, activit é s d ’é ducation de proximit é ) Assurance qualit é : supervision et évaluation Co û t estim é : DT sur 5 ans, soit DT/an

35 Taux d ’incidence pour femmes des 10 cancers les plus fréquents de la femme Source : Registre des cancers du sud tunisien SEIN 28 2.COLON 5 3.OVAIRE 3,1 4.CORPS UTERIN 2,4 5.RECTUM 3,4 6.LEUCEMIES 4,1 7.LYMPHOMES 4 8.VESSIE 2,1 9.VOIES BILIAIRES 2 10.COL UTERIN 2

36 En France: Dépistage individuel Frottis cervico-vaginal Pas de dépistage généralisé de population Dépistage individuel : ans frottis cervico-vaginal : ( sensibilité 82%,spécificité 97%) -cancer -les états précurseurs (dysplasies) Les 2 premiers frottis à un an d’intervalle, si négatifs tous les 3 ans

37 RECOMMANDATIONS DE LA SOCIETE AMERICAINE DE CANCER populationTest de dépistage rythme Femmes 18 à70 ans FCV 3 ans après le premier rapport sexuel annuel tous les 2 ans à partir de 30 ans

38 Le cancer de la prostate Dépistage individuel

39 Taux d ’incidence pour hommes des cancers les plus fréquents:

40 RECOMMANDATIONS: RECOMMANDATIONS: Groupe a risque moyen :  Dépistage individuel entre ans si espérance de vie estimée est ≥10 ans.  Dépistage annuel: toucher rectal et PSA total sérique. Groupe a risque élevé : ATCD familial dépistage individuel dès l’âge de 45 ans.

41 1 ier PSA total 50 ans < 0,5 ng Plus de PSA Prévention 0,5- 3 ng PSA /2 ans Vélocité (Δ >0,7 /an) Bx > 3ng Bx

42 CONCLUSIONS: Les cancers candidats au dépistage doivent : être fréquents et entraîner une mortalité importante, rester pendant longtemps à un stade pré-clinique pouvoir être découverts à un stade où le traitement est efficace, pouvoir être découverts par un test ayant une bonne sensibilité, une bonne spécificité Nous devons adapter notre stratégie de dépistage à notre épidémiologie

43


Télécharger ppt "DEPISTAGE DES CANCERS ppP. Cellule normale Cellule normale Cellule transformée Cellule transformée État précancéreux État précancéreux Cancer asymptomatique."

Présentations similaires


Annonces Google