La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gile approchesfondamentales1 Approches fondamentales / cultures dans la recherche traductologique

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gile approchesfondamentales1 Approches fondamentales / cultures dans la recherche traductologique"— Transcription de la présentation:

1 Gile approchesfondamentales1 Approches fondamentales / cultures dans la recherche traductologique

2 Gile approchesfondamentales2 POURQUOI LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ? (1) CONNAISSANCE DU MONDE DIRECTE, par perception sensorielle des phénomènes, suivie de leur traitement cognitif INDIRECTE, par écoute et lecture Dans tout les cas, elle passe par les sens et par un traitement cognitif (Le cerveau traite les signaux perçus par les sens et les interprète) LIMITES SENSORIELLES LIMITES COGNITIVES INTERFERENCE AFFECTIVE

3 Gile approchesfondamentales3 POURQUOI LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ? (2) DONC RISQUE DE CONNAISSANCE - Incomplète - Fausse COMMENT LAMELIORER? - OUTILS PHYSIQUES (Lunettes, antennes paraboliques, rayons X et infra-rouge, capteurs de fumée, de vibrations, téléscopes, ordinateurs, spectromètres, tests chimiques…) - OUTILS ORGANISATIONNELS (Listes, tableaux, procédures…) - OUTILS INTELLECTUELS Mathématiques, raisonnement…

4 Gile approchesfondamentales4 POURQUOI LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ? (3) La science reconnaît les limites de lhomme Elle essaie de faire reculer leurs effets autant que possible - Avec des outils physiques, organisationnels, intellectuels - Avec des démarches qui comprennent des normes - Normes fondamentales (principes) -Normes dapplication (sappliquent aux techniques et méthodes opérationnelles) - Avec des outils institutionnels

5 Gile approchesfondamentales5 NORMES FONDAMENTALES DE LA SCIENCE CANONIQUE (idéalisée) La science est SCEPTIQUE, donc RIGOUREUSE: - Systématique - Prudente - Objective dans la mesure du possible - Logique DESCRIPTIVE, EXPLICATIVE et si possible PREDICTIVE – PAS PRESCRIPTIVE Mais les scientifiques en tant que citoyens peuvent prendre des positions prescriptives – hors recherche proprement dite LA SCIENCE EST COLLECTIVE - Communicative - Critique - Explicite

6 Gile approchesfondamentales6 CES NORMES SONT DETERMINANTES (1)..et font que dans lApproche Scientifique Canonique, lon se demande toujours, entre autres : Ai-je fait tout ce que je peux avec les ressources dont je dispose: - pour obtenir le maximum dinformations pertinentes par rapport à ma question de recherche ? - pour massurer que jai mesuré ce que jai mesuré de manière rigoureuse et aussi objective que possible ? - pour massurer que jai envisagé toutes les interprétations possibles des phénomènes que jai observés plutôt quune seule, qui me plaît ? - Pour massurer que mes inférences sont justifiées ? - Pour massurer que jai fait une distinction claire entre ce que je sais et ce que je crois ?

7 Gile approchesfondamentales7 CES NORMES SONT DETERMINANTES (2) Par exemple : - Ai-je bien lu toutes les publications pertinentes qui me sont accessibles ? - Me suis-je assuré de les avoir bien comprises ? - Ne me suis-je pas trop laissé influencer par ma théorie favorite pour expliquer un phénomène pour lequel il pourrait y avoir dautres explications ? - Ai-je choisi un échantillon représentatif si je le peux ? - Sinon, ai-je bien fait attention, dans mes inférences, à ne pas généraliser au-delà de ce me permet de faire mon échantillon ? - Ai-je tenu compte de toutes les données que jai recueillies ? …

8 Gile approchesfondamentales8 CES NORMES SONT DETERMINANTES (3) Plus généralement : On recherche toutes les faiblesses éventuelles dans son travail – et dans le travail dautrui Pour pouvoir les réduire ou les éliminer autant que possible Cest une caractéristique fondamentale de la démarche canonique dans la recherche empirique telle que développée à partir des disciplines scientifiques des sciences naturelles, notamment la physique.. et adoptée dans dautres secteurs de la recherche, notamment en psychologie expérimentale, dans certaines parties de la sociologie, des sciences de léducation…

9 Gile approchesfondamentales9 « SCIENTIFIQUE » OU NON ? Pour les tenants de cette approche scientifique canonique (ASC), Toute forme de recherche qui ne se conforme pas à ces normes nest pas scientifique Certains appelleront ces autres formes de recherche « philosophie » ou « littérature » Je parlerai ici, faute de mieux, de ASH (Approche(s) des sciences humaines) Car multiples… et ajouterai que ASC existe aussi dans les Sciences Humaines Certains chercheurs en traductologie soffusquent de cette distinction, et surtout des connotations qui semblent sy attacher Sans porter de jugement, nous la ferons quand même Pour que vous compreniez bien lASC Quitte à ne pas ladopter !

10 Gile approchesfondamentales10 NORMES TEXTUELLES DE LA SCIENCE Style décriture impersonnel Précision dans la rédaction recherchée Termes techniques Beaucoup dinnovation lexicale personnelle, voire « sauvage » MORPHOLOGIE CANONIQUE DES ARTICLES IMRD AbstractIMRDConclBibl Introduction, Materials and Methods, Results, Discussion A – Abstract; Concl – Conclusions; Bibl – Références bibliographiques CITATIONS (norme importante, pour explicitation et crédibilité)

11 Gile approchesfondamentales11 DISPOSITIFS INSTITUTIONNELS ORGANISATION INSTITUTIONNELLE: Universités / organismes de recherche FORMATION à la recherche HIERARCHIE et EXAMENS IMPORTANCE DES PUBLICATIONS SYSTEME DE REVUE PAR LES PAIRS Ces dispositifs sont au service de normes « intellectuelles »… Mais dont des effets dans la société universitaire qui ne relèvent pas que de la science (pouvoir, prestige, argent…)

12 Gile approchesfondamentales12 CLASSIFICATIONS RECHERCHE FONDAMENTALE / RECHERCHE APPLIQUEE : EXPLORER LE MONDE / CHANGER LE MONDE THEORIQUE / EMPIRIQUE : AXEE SUR LES CONCEPTS / AXEE SUR DES DONNEES Mais la recherche empirique est essentiellement au service de la théorie

13 Gile approchesfondamentales13 LA RECHERCHE EMPIRIQUE Il sagit dun travail de recherche où lon tente essentiellement de répondre à des questions de recherche par le recueil et lanalyse de données Plus précisément, Un ensemble de données bien défini et présenté explicitement, qui est la seule base des inférences faites La recherche empirique est évaluée au regard des normes ASC

14 Gile approchesfondamentales14 RECHERCHE EMPIRIQUE

15 Gile approchesfondamentales15 LA RECHERCHE THEORIQUE Il sagit dune activité de recherche où lon tente essentiellement de répondre à des questions de recherche par la réflexion sur des faits observés et sur les idées dautres chercheurs Les faits nont pas à être bien définis et présentés explicitement La recherche théorique peut faire partie dune démarche ASC Essentiellement, en préambule à une théorisation qui fera ensuite lobjet dune vérification empirique Mais quand elle constitue la totalité dun projet de recherche, elle relève plutôt des normes ASH

16 Gile approchesfondamentales16 CYCLE SCIENTIFIQUE CANONIQUE OBSERVATIONS INITIALES GENERALISATION PROVISOIRE (THEORIE) VERIFICATION (EMPIRIQUE) DE LA THEORIE MODIFICATION OU REMPLACEMENT DE LA THEORIE VERIFICATION DE LA NOUVELLE THEORIE ….

17 Gile approchesfondamentales17 CYCLE SCIENTIFIQUE CANONIQUE OBSERVATIONS INITIALES (Essentiellement EMPIRIQUES) GENERALISATION PROVISOIRE (Réflexion THEORIQUE) VERIFICATION DE LA THEORIE (EMPIRIQUE, mais souvent avec une partie THEORIQUE) MODIFICATION OU REMPLACEMENT DE LA THEORIE (THEORIQUE) VERIFICATION DE LA NOUVELLE THEORIE (EMPIRIQUE ET THEORIQUE) ….

18 Gile approchesfondamentales18 CYCLE SCIENTIFIQUE REEL ? Dépend aussi de facteurs sociologiques Groupes dinfluence, structures de pouvoir, subjectivité Thomas Kuhn : The structure of scientific revolutions Paradigme établi par scientifiques au pouvoir Stabilité et résistance à de nouvelles idées Jusquà renversement du pouvoir et arrivée dun nouveau paradigme… et ainsi de suite Pas nécessairement « mauvais », car empêche des fluctuations rapides dès quapparaît Un résultat contraire à une théorie dominante… mais ralentit la progression

19 Gile approchesfondamentales19 Les ASH – Quelques caractéristiques (1) Des approches plus théoriques quempiriques Mais composantes empiriques ne sont pas absentes Se focalisent sur la conceptualisation plus que sur lanalyse des données Sur données bibliographiques plutôt que sur données terrain Interprètent les données terrain plus librement que lASC Données servent surtout à illustrer ou argumenter Mais lanalyse systématique et complète dun corpus nest pas le fondement de la conceptualisation Ne sont pas systématiquement sceptiques dans lanalyse du rapport entre le recueil et lanalyse des données et les inférences que lon en tire

20 Gile approchesfondamentales20 Les ASH – Quelques caractéristiques (2) Partent souvent didées ou théories existantes pour en discuter de manière critique. Aboutissent souvent à - Des classifications Dans ASC, les classifications sont des outils pour affiner lexploration. - Des théories - Parfois à des positions prescriptives (ASC plutôt à des connaissances factuelles, théories, méthodes de recherche empirique) - La progression se fait surtout pas des débats (Par opposition à la vérification empirique des théories dans lASC)

21 Gile approchesfondamentales21 NORMES DE FACTO DES ASH - Norme de méticulosité et de rigueur dans la présentation des faits et dans la logique - Norme de communicativité - Dans inférence et interprétation des phénomènes et des discours (notamment celui des autres traductologues) : Prudence et objectivité moins centrales que dans ASC - Quelques exemples OK pour faire des affirmations ( seront éventuellement contestées avec des contre-exemples par dautres auteurs ) - (Contrairement à norme ASC), Inférences par rapport à non- dit (interprétation) acceptables

22 Gile approchesfondamentales22 EXEMPLES AUTEURS ASH EN TRADUCTOLOGIE (hors ESIT) EUGENE NIDA GEORGES MOUNIN JEAN-RENE LADMIRAL HANS VERMEER KATARINA REISS ANDREW CHESTERMAN MARY SNELL-HORNBY GIDEON TOURY ANTHONY PYM THEO HERMANS

23 Gile approchesfondamentales23 EXEMPLES AUTEURS ASC EN TRADUCTOLOGIE (hors ESIT) KRINGS LÖRSCHER GYDE HANSEN SONJA TIRKKONEN-CONDIT BIRGITTA ENGLUND-DIMITROVA JORMA TOMMOLA FRANCO FABBRO PRESENTACION PADILLA BARBARA MOSER-MERCER SYLVIE LAMBERT ALEXANDER KÜNZLI

24 Gile approchesfondamentales24 EXPERIENCE PRATIQUE, REFLEXION, GENERALISATION (PRG) Fréquente chez les praticiens de la traduction et de linterprétation Qui ont une longue expérience et y réfléchissent Leur vécu leur donne : -Une connaissance intime de lobjet détude -Une intuition fondée sur cette connaissance -Une aptitude améliorée à linterprétation des phénomènes observés -Une aptitude améliorée à lévaluation de leur importance et de leur fréquence relatives sur le terrain

25 Gile approchesfondamentales25 LA DEMARCHE PRG Souvent : réflexion, généralisation et formulation didées sur cette base, souvent prescriptives Parfois, sappuie sur un corpus pour inspiration, pour exemples Niveau de théorisation généralement modeste (surtout par rapport à ASH) Autres théories prises en compte à dose faible, ou pas du tout Faible interaction avec communautés universitaires ASC ou ASH Chercheurs PRG peuvent évoluer vers ASC ou ASH

26 Gile approchesfondamentales26 AVANTAGES COMPARÉS ASC, ASH, PRG ASC Subjectivité réduite, réplicabilité, chaque étape de la recherche est relativement « stable » dans ses résultats ASH Rapidité, créativité sans contrainte de démonstration factuelle obligatoire, possibilité de traiter des phénomènes difficilement identifiables et quantifiables sur plan opérationnel PRG Avance rapide au démarrage du fait de la connaissance intime des phénomènes et de leur environnement

27 Gile approchesfondamentales27 « SUPERIORITÉ » DE LUNE PAR RAPPORT A LAUTRE ? Réponse claire et nette : « NON » Chacune a ses avantages et ses inconvénients Qui la rendent mieux adaptée à tel type dexploration ou dutilisation En traductologie, souvent attitude défensive des ASH qui craignent que les ASC imposent leurs normes Dans les faits, le risque semble faible, et on ne voit pas une évolution dans ce sens : Plus de recherche empirique Mais aussi davantage de recherche ASH (voir données bibliométriques)

28 Gile approchesfondamentales28 POURQUOI LA DISTINCTION ENTRE CES POLES ? Parce que : La traductologie est encore en formation Les trois pôles (avec démarches) y sont présents Les chercheurs des trois pôles se rencontrent et se lisent Sils ne comprennent pas démarches et normes respectives : - Problèmes de communication - Appréciation et respect dautrui insuffisants - Parfois, antagonismes que lon pourrait éviter

29 Gile approchesfondamentales29 ATTENTION - Tous les textes publiés en traductologie ne sont pas classables en ASC, ASH ou PRG. Certains sont des essais ou des analyses qui ne relèvent pas de la recherche au sens strict. - Un même auteur peut faire ASC, ASH et PRG - Il est rare quen traductologie, un auteur ASC ne fasse que de lASC - Les avantages relatifs de chaque paradigme deviennent effectifs seulement si le chercheur en question travaille bien. Il existe notamment de nombreux travaux ASC dans lesquels les normes de rigueur ne sont pas appliquées correctement, et de nombreux travaux ASH rigoureux.

30 Gile approchesfondamentales30 IMPORTANT POUR JEUNES CHERCHEURS : - Règles ASC, ASH et PRG ne sont pas les mêmes - Quand vous vous engagerez dans votre projet de recherche, vous serez guidés et évalués daprès les normes et règles de lune des approches - Ce qui est bon dans lune ne lest pas nécessairement dans lautre - Il va falloir choisir, pour pouvoir mieux sorienter


Télécharger ppt "Gile approchesfondamentales1 Approches fondamentales / cultures dans la recherche traductologique"

Présentations similaires


Annonces Google