La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Innovation drainage urinaire Troisième journée régionale dHygiène Hospitalière 25 novembre 2008 Pascale Lacroix pharmacien CHU Toulouse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Innovation drainage urinaire Troisième journée régionale dHygiène Hospitalière 25 novembre 2008 Pascale Lacroix pharmacien CHU Toulouse."— Transcription de la présentation:

1 Innovation drainage urinaire Troisième journée régionale dHygiène Hospitalière 25 novembre 2008 Pascale Lacroix pharmacien CHU Toulouse

2 La question qui se pose ? Comment diminuer les risque dinfections urinaires acquises dans les ES / infections urinaires nosocomiales (IUN) ? Par des dispositifs médicaux (DM) plus performants, mieux tolérés. Par amélioration pratiques des soins, mise en place de Bonnes Pratiques(BP)

3 plan Rappels épidémiologiques Définitions Maillons faibles …. Recommandations Principe « Système sondage vésical clos » Cas particuliers Protocolisation Bonnes pratiques Conclusion

4 Infections urinaires sur sonde Épidémiologie chiffres nationaux è Prévalence des infections urinaires nosocomiales CTIN (IUN) : : 36.3% des Infections Urinaires (prévalence sur sonde : 17,2%) : 42.7 % IU (augmentation des déclarations?) :Fréquence du sondage Prévalence globale de 10%: -réanimation : 57%, -chirurgie : 18,3%, -médecine : 8,3%, -moyen séjour 8% et long séjour 3,2% Le sondage = 80% IUN !

5 Infections urinaires sur sonde Epidémiologie chiffres CHU Toulouse è Prévalence des infections urinaires nosocomiales CHU Toulouse (IUN) : : prévalence globale IN : 5.38% : prévalence globale IN: 4.92% dont 23.7 % des infections urinaires (tous patients confondus sondés et non sondés)

6 Facteurs de risque de développement dune IU: par voie exogéne / endogène UROLOGIE Mauvaise Hygiène Ascension des Bactéries ( flore fécale loco régionale) Déconnexion Système clos Reflux

7 Le sondage vésical est défini par lintroduction aseptique dune sonde stérile dans la vessie par lurètre.

8 DM utilisés pour drainage Pratiques de soins: Drainage permanent Drainage préventif Recueil à visée diagnostique Mesures paramètres urodynamiques DM: Sondes urinaires vésicales,de Foley (Matériau : latex + silicone, silicone 100% ) Cathéter drainage sus pubien(urgence, courte durée) Collecteur urine Diurèse horaire

9 DUREE DE MISE EN PLACE: fonction matériau constitutif de la sonde En pratique: -Latex enduction silicone : pour une période de 5 à 7 jours. -Silicone 100% pour une période supérieure à 7 jours jusqua 6 semaines. (Attention au marquage CE : vérification par pharmacien) -Choix charrière : fonction anatomie patient et acte prèvu -Utilisation lubrifiant éviter traumatismes (gel lubrifiant hydrophile, xylocaine gel) Vaseline Contre Indiquée

10 Maillons faibles …risques 1. Meat urinaire 2. Connection sonde-tubulure exceptionnel:Connection Tubulure-collecteur 4 Système de vidange

11 Bonnes Pratiques les mesures de Prévention Recommandations ANAES 1999 « Qualité de la pose et de la surveillance sondes urinaires » Conférence consensus AFU 2002 concernant les infections urinaires nosocomiales chez adultes CCLIN sud Ouest 2003: « Recommandations pour la pose et la gestion dune sonde vésicale »

12 Bonnes Pratiques les mesures de Prévention (1) Indications et durée du Sondage Vésical sont limitées au maximum et évaluées chaque jour par médecin. Indications valides : obstruction urinaire, chirurgie des voies urogénitales, cause médicale nécessitant la mesure de la diurèse, prévention de la macération et de linfection descarre sacrée chez le patient alité. Sonde enlevée dès quelle nest plus nécessaire.

13 Mesures de Prévention chez le patient sondé (2) 1.Pose sonde à demeure de manière aseptique (DSF des mains, gants stériles,matériel stérile) 2.Le principe du sondage clos doit être obligatoirement mis en place. Le système clos est davantage un principe quun problème de matériel il est obligatoire quelle que soit la durée prévisible du sondage. Son objectif est de limiter le risque de survenue des infections nosocomiales

14 Caractéristiques dun système de sondage vésical clos Le système clos correspond à l'assemblage de plusieurs éléments quil ne faut jamais désunir. 1.Sonde et collecteur stériles sont assemblés avant la pose et retirés ensemble, 2.Ils ne doivent jamais être déconnectés pendant la durée du sondage, 3.Les prélèvements d'urines s'effectuent sur le site prévu à cet effet, 4.La vidange du collecteur s'effectue aseptiquement uniquement par le robinet inférieur. Cet ensemble est soit connecté par lopérateur au moment de la pose, soit fabriqué et livré « prêt à lemploi » pré-connecté par le laboratoire vendeur du système. Causes déconnexion: accidentelle (transfert patient..), problème de caillot dans la sonde nécessitant des « manœuvres » sur la sonde et / ou son changement.

15 Infections urinaires sur sonde Apport du sondage clos Infection urinaire n (%) Pas d'infection n (%) Total Sondage clos RR = 2,7 - p < 0,01, Platt, (10%)101 (90%) 112 (100%) Sondage ouvert 29 (27%)79 (73%) 108 (100%) Total40 (18%)180 (82%) 220 (100%)

16 Sac de recueil en position déclive Changement routinier et programmé de la sonde nest pas préconisé Lavage- irrigation nest pas préconisé Cathéters enduits dATB nont pas fait preuve de leur efficacité Cathéters imprégnés dargent nont pas fait preuve de leur efficacité Mesures de Prévention chez le patient sondé (3)

17 Instillation dATB dans le sac collecteur nest pas nécessaire Ladjonction dun « antimicrobien » au lubrifiant pour linsertion de la sonde na pas dintérêt Lefficacité dun programme de surveillance épidémiologique et de prévention des infections est démontré (Etude SENIC (1985) : - 38% des infections) Mesures de Prévention chez le patient sondé (4)

18 Cas particuliers Vessie neurologique Risque infectieux : -sondage à demeure > sondage intermittent > miction spontanée -Auto sondage propre préféré à lhétéro sondage Chirurgie - Sondage intermittent préférable au sondage à demeure en post opératoire, en chirurgie orthopédique prothétique -Cathéter sus pubien en post opératoire immédiat plutôt que sonde à demeure de courte durée - Il faut dépister et traiter les colonisations urinaires avant un acte diagnostique du bas appareil urinaire -Antibioprophylaxie nécessaire si résection endoscopique de la prostate et biopsie de la prostate (protocoles validés par CLIN)

19 Protocolisation des bonnes pratiques Nécessité d'une fiche technique incluant : + technique aseptique de pose + lavage des mains et port des gants + toilettes génito-urinaire + soins au patient sondé + technique de prélèvement des urines ECBU. + modalité de fixation de la sonde, maintien du ballonnet gonflé Chu Toulouse :intranet notes CLIN (rubrique « techniques de soins ») Recommandations pratique ECBU(note 17/octobre 2006) Recommandations pose et maintenance d1 sonde urinaire en système clos (note 20/mars 2004)

20 Critères de qualité de la pose (% conformité) - Audit CCLIN SO Vérification prescription Lavage simple Toilette périnéale complète Antisepsie méat Lavage antiseptique Port de gants Asepsie rigoureuse Position déclive Sonde fixée CIBLE

21 Conclusion (1) Stratégies prévention risque IUN (infectons « évitables ») Prescription médicale indispensable. Respect principe « sondage clos ». Choix matériau adapté à la durée du sondage et au risque hématurie ++ fonction acte de soins.

22 Conclusion (2) Stratégies prévention risque IUN (infectons « évitables ») Respect des bonnes pratiques en matière de pose et de surveillance de la sonde urinaire Information et formation personnel Mise en place d1 programme de surveillance et de prévention (V2) (auto évaluation et audit des pratiques) Notion de coût 2007 : prix sonde silicone 4 fois plus élevé que sonde latex enduite silicone


Télécharger ppt "Innovation drainage urinaire Troisième journée régionale dHygiène Hospitalière 25 novembre 2008 Pascale Lacroix pharmacien CHU Toulouse."

Présentations similaires


Annonces Google