La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Infections nosocomiales : notions de base Sophie VAN DE STEENE CCLIN Sud-Ouest - 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Infections nosocomiales : notions de base Sophie VAN DE STEENE CCLIN Sud-Ouest - 2006."— Transcription de la présentation:

1 Infections nosocomiales : notions de base Sophie VAN DE STEENE CCLIN Sud-Ouest

2 Les organismes vivants Les organismes vivants contiennent des organes constitués de tissus faits de la juxtaposition de cellules La cellule est une structure physique qu'on retrouve chez tous les êtres vivants

3 Les bactéries Organismes unicellulaires Dimension : 1 à 10 microns

4 Structure des bactéries PAROI MEMBRANE cytoplasmique CYTOPLASME PLASMIDE CHROMOSOME

5 Les bactéries : 3 groupes 1.Les saprophytes : –vivent dans le milieu extérieur –opportunistes ne provoquent habituellement pas de maladie –peuvent exprimer un pouvoir pathogène quand il y a déficience de lhôte Ex : Pseudomonas, Acinetobacter…

6 Les bactéries : 3 groupes 2. Les commensales : –appartiennent à la flore de lhomme Ex : Escherichia coli, Staphylococcus sp, Enterococcus sp… 3. Les pathogènes : –pathogènes spécifiques pour lhomme provoquent une maladie définie par des signes cliniques Ex : Mycobacterium tuberculosis (BK) => tuberculose

7 Les virus Micro-organismes de très petite taille : quelques dizaines à quelques centaines de nanomètres –très résistants : poliovirus, papillomavirus, virus de lhépatite A… –plus ou moins fragiles : herpès, hépatites B et C, VIH… Ne se multiplient quà lintérieur des cellules vivantes Réservoir humain

8 Les champignons Micro-organismes pluricellulaires Réservoir humain ou environnemental Pathogènes opportunistes Ex : Aspergillus sp, Candida sp…

9 Les parasites Sarcoptes scabiei Taille moyenne : 0,3 mm Pediculus sp Taille moyenne : 2 mm Réservoir humain

10 Quelques bactéries responsables dinfections nosocomiales BactérieRéservoir principalMode de transmission principal Porte dentrée principale Staphylococcus epidermidis Staphylococcus aureus humain : peau et muqueuses contact dont manuportage cutanée Streptocoqueshumain : nez, pharynx, peau contact dont manuportage cutanée digestive respiratoire Clostridium difficile humain : tube digestif environnement : surfaces contact dont manuportage digestive Mycobacterium tuberculosis humain : voies respiratoires airrespiratoire

11 Quelques bactéries responsables dinfections nosocomiales BactérieRéservoir principal Mode de transmission principal Porte dentrée principale Acinetobacter baumanii humain : peau et muqueuses environnement : eau contact dont manuportage cutanée Pseudomonas sphumain : pharynx, tube digestif environnement : eau contact dont manuportage cutanée digestive respiratoire Legionella pneumophila environnement : eau aérosolrespiratoire

12 Autres micro-organismes responsables dinfections nosocomiales ClasseEspèce ou pathologie Réservoir principal Mode de transmission principal Porte dentrée principale Virusgrippehumain : voies respiratoires gouttelettesrespiratoire hépatites B et C humain : sang sanguinepercutanée ChampignonCandida albicans humain : tube digestif contact dont manuportage cutanée digestive Parasitegalehumain : peau contactcutanée

13 Les bactéries multi-résistantes Certains micro-organismes sont résistants aux traitements anti-infectieux Cette résistance peut être naturelle ou acquise Des populations bactériennes sont sélectionnées par les traitements antibiotiques et émergent comme une nouvelle population Cest ce quon appelle la pression de sélection

14 Multiplication par croissance puis division cellulaire : copie conforme (résistance…) Vitesse de croissance : –Reliée à pathogénicité Escherichia coli 1 x 20 mn Vibrio cholerae 1 x 9 mn Croissance des bactéries

15 Prolifération : –dans des conditions favorables de croissance, une bactérie peut engendrer une descendance dun milliard dindividus en 10 heures....

16 + 5° Arrêt de croissance bactérienne + 37° + 40° + 56° + 85° + 100° XXXX X X X X Clostridium Perfringens Hépatites 15 mn Bactéries thermophiles -3° T° de non croissance Croissance des bactéries température humidité matières organiques respiration

17 Individu : milliards de cellules milliards de bactéries milliards de bactéries Nombre de micro-organismes : – d esquamation => 1 kg de peau par mois dans lenvironnement

18 Flore commensale un être humain = cellules micro-organismes associés (surface peau et muqueuses) bouche : salive : 10 6 UFC/ml (streptocoques) plaque dentaire : UFC/g (anaérobies) tube digestif : estomac : 10 à 10 2 UFC/ml duodénum - jéjunum : 10 2 à 10 4 UFC/ml intestin grêle : 10 7 à 10 8 UFC/ml côlon : UFC/g (entérobactéries, streptocoques, anaérobies) voies respiratoires : nasopharynx : flore abondante (streptocoques, staphylocoques) trachée, bronches : stérile voies uro-génitales : urètre : 10 3 UFC/ml (staphylocoques, microcoques, entérobactéries) vagin : 10 9 UFC/ml (lactobacilles, anaérobies) peau : 10 2 à 10 6 UFC/cm² en fonction du site (staphylocoques, microcoques, corynébactéries, anaérobies)

19 Réservoirs et sources exogènes Les personnes : –les patients constituent un réservoir exogène de micro-organismes très important (BMR) –le personnel médical et paramédical –les visiteurs

20 Réservoirs et sources exogènes Linfrastructure de létablissement : –leau sous toutes les formes utilisées peut être un réservoir important de bactéries à gram négatif (ex : Pseudomonas aeruginosa) –légionelles dans leau chaude sanitaire contamination du système dair conditionné

21 Réservoirs et sources exogènes Léquipement médical : –stéthoscopes, thermomètres, flacons à usage multiple, perfusions, désinfectants contaminés… –matériels doxygénothérapie et daérosolthérapie Lenvironnement : –mobilier, surfaces, sols –circuits : linge, déchets, alimentation

22 Transmission exogène Transmission manuportée : –contact direct : les mains transitoirement contaminées transmettent des micro- organismes –contact indirect : par lintermédiaire dun matériel contaminé

23 Transmission exogène Voie aérienne –la parole, la toux, léternuement ex : grippe, tuberculose –les systèmes de climatisation –les aérosols ex : légionellose

24 Transmission exogène Par lintermédiaire dun support contaminé –Nourriture : ex : listériose, salmonellose –liquide de perfusion souillé

25 Linfection : comment lexpliquer ? De la bactérie à linfection… Contamination : présence de micro-organismes sur des surfaces

26 Linfection : comment lexpliquer ? De la bactérie à linfection… Colonisation : présence de micro-organismes dans un organe ou sur un individu accompagnée de croissance et de multiplication de ces organismes, mais sans réaction tissulaire ou cellulaire = sans expression clinique ou immunitaire

27 Linfection : comment lexpliquer ? De la bactérie à linfection… Infection : présence de micro-organismes dans ou sur un individu accompagnée de multiplication dans les tissus se manifestant par : –des manifestations cliniques –une réponse immunitaire isolée (réaction sérologique)

28 Linfection : comment lexpliquer ? En résumé : Contamination P Colonisation P + X Infection P + X + SC P = présence X = multiplication SC = signes cliniques

29 Mécanismes de transmission Voie de transmission Source Réservoir SUJET RECEPTIF : PATIENT PERSONNEL

30 Mécanismes de transmission Réservoir Là où survit et se multiplie lagent infectieux - humain - environnemental Source Lieu de contact entre lagent infectieux et lhôte

31 RESERVOIR Alimentation de la source Environnement physique : - équipement - matériel Patients Personnel Visiteurs Infectés Colonisés Porteurs sains

32 Voies de transmission contact gouttelettes air

33 La cible = le patient Voie de transmission SUJET RECEPTIF : LE PATIENT Immunisé Colonisé Infecté Immunodéprimé

34 PREVENTION : Solution n° 1 SOURCES DE MICRO- ORGANISMES SUJET RECEPTIF : LE PATIENT Voies de transmission

35 PREVENTION : Solution n° 2 SOURCES DE MICRO- ORGANISMES SUJET RECEPTIF : LE PATIENT Voies de transmission

36 PREVENTION : Solution n° 3 SOURCES DE MICRO- ORGANISMES SUJET RECEPTIF : LE PATIENT Voies de transmission

37

38 Infections nosocomiales : prévention précautions standard précautions complémentaires maîtrise de lenvironnement qualité des soins


Télécharger ppt "Infections nosocomiales : notions de base Sophie VAN DE STEENE CCLIN Sud-Ouest - 2006."

Présentations similaires


Annonces Google